Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Silence, j'écoute [Feat Althea]
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
Aller à la page : Précédent  1, 2
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 6 Aoû - 15:29


Silence, j’écoute

Feat Aiden






Aiden et moi entrions dans la chambre de la secrétaire et celle-ci nous fusilla du regard, surtout moi d’ailleurs, quelle rancunière. J’haussais les épaules et Aiden commença son interrogatoire très gentiment.
Mais cette peste refusa de parler en rétorquant qu’elle était sous l’emprise de médicaments et qu’elle n’avait pas conscience de ce qu’elle pourrait dire. Sale menteuse !

Aiden me prit en aparté pour me le dire et m’avouer avoir la ferme conviction que le meurtre avait eu lieu à l’entreprise mais que nous n’avions pas trouvé le lieu exact de l’acte. Mais il ne lâchait pas prise pour autant pour la secrétaire et me dit que dès qu’elle irait mieux nous l’interrogerions au poste de police.

- Cette peste fait sa mijaurée mais tu as souffert autant qu’elle voir plus mais bon je ne m’en mêle pas sinon je vais l’égorger. Nous retournons là-bas ?

Il me répondit par l’affirmative et nous voilà partis pour rejoindre l’ascenseur, je ne voulais pas qu’il se fatigue. Arrivés au rez de chaussée de l’hôpital, un collègue me dit que ma petite voiture était devant et il me remit les clés. Nous nous installions Aiden et moi et c’était parti pour un nouveau tour dans l’entreprise. Nous nous dirigions directement vers la réserve lorsque je reçus un sms de la scientifique.

- La scientifique me fait savoir que le sang prélevé dans la réserve est bien celui de M. Hooligan mais qu’il y a des traces de sang d’une autre personne sur le couteau. Pour l’instant l’analyse des caméras n’a rien donné. Voilà, tu sais tout.

Nous entrions dans la réserve mais cette fois nous avions des gardes à la porte et nous recommencions de chercher. Mais qu’est-ce qu’Aiden pensait pouvoir faire de mieux que la scientifique ? Nous avions regardé le moindre recoin. Je le laissais fouiller vu qu’il était persuadé que le crime avait eu lieu vers ou dans ou à côté de cette réserve. Je décidais de fouiller dans les cartons déposer sur les étagères tout en le surveillant d’un œil.












Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Jeu 13 Aoû - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageSam 8 Aoû - 16:33







Feat : Althea Killborn

Lieu : Réserve de l'entreprise du suspect

Citation: Les murs ont des oreilles

Silence, j'écoute



La femme à l'hôpital jouait sur les procédures judiciaires, c'était d'ailleurs étrange qu'elle nous rétorque cela et elle se rendait suspecte. Des hypothèses venaient m'envahir l'esprit alors qu'Althéa me proposait de me conduire à la réserve, volonté que je lui avais fait part avant. Sa voiture avait été ramené à l'hôpital. Cela me donnait une idée, je la vérifierais un peu plus tard. Je demandais à Althéa de me rappelait les métiers de chacun des membres de la famille. Je commençais à forger un scénario et si mes hypothèses s'avéraient être justes, nous allions rapidement boucler cette enquête. Une fois arrivait, je ne faisais même plus attention à ce qu'Althéa me disait, je lui tenais simplement les portes mais je me dirigeais directement dans la réserve. J'entrais et je faisais le tour de la pièce. Il manquait quelque chose, pourtant, la scientifique avait tout passé au peigne fin, il ne devrait pu rester le moindre indice, pourtant, j'avais l'intime conviction que nous avions rater quelque chose. Tout paraissait normal dans cette réserve, des étagères, des produits chimiques pour l'entretien, une affiche, des grilles de ventilations bien fixées, une porte avec . . . mais oui, que ferait une affiche d'annonce dans une réserve ?

Je prenais l'affiche par le haut et passais mes doigts derrière avant de la tirer vers le bas pour la faire tomber. Derrière celle-ci, une porte d'un hauteur inférieure à 2m était dissimulée. Une porte métallique nettoyait grossièrement à l'eau laissant de grandes traces d'éponge. J'appelais Althéa pour qu'elle me suive. La salle derrière cette porte n'était pas plus grande qu'un bureau de police, 10 m² tout au plus. Il y avait un bureau, une chaise et beaucoup de documents; Althéa commençait de regarder tout comme moi. Il y avait toutes sortes de documents, officiels et manuscrits. Il y avait également des photographies de la secrétaire et de notre victime qui lui donnait des enveloppes. Étant donné la taille de l'enveloppe et l'expression sur leurs visages, je pense qu'il lui donnait de l'argent, beaucoup d'argent. Althéa me montrait alors un casier avec un cadenas. C'était un cadenas à code et elle l'ouvrait en peu de temps. J'étais très étonné, comment ouvrir un cadenas si rapidement. Finalement, elle sortait un dossier très épais, comme ceux d'un juge et l'ouvrait devant nous. Je crois que nous avions beaucoup de questions à poser à notre secrétaire.

Bravo pour le cadenas, . . . je lui faisais un petit sourire complice ayant mon hypothèse sur le sujet, avoir de très bonnes oreilles, ça aide,   Qu'avait-elle à cacher ? Enfin, nous ne sommes pas certains que c'est elle qui avait accès à cette pièce !









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 13 Aoû - 15:49


Silence, j’écoute

Feat Aiden






Aiden fouillait partout et subitement il se figea devant une affiche. Mais que pouvait-il trouver d'intéressant, c'était une manifestation qui avait eu lieu il y avait plus d'un mois ? Mais non il était perturbé le pauvre, il se mit à la toucher comme si elle avait de l'importance. Il m'inquiétait, je n'aurais peut-être pas du le laisser sortir de l'hôpital. J'allais me rapprocher de lui pour lui demander si tout allait bien lorsqu'il me demanda de le suivre. Il avait retiré l'affiche et derrière il y avait une porte dissimulée. Nous entrions alors dans une espèce de cagibi meublé d'un bureau et d'une chaise. Des tonnes de documents étaient entreposés dans des casiers sans rangement apparent. Aiden avait trouvé des photos compromettante montrant la secrétaire qui recevait des mains de M. Hooligan une enveloppe où dépassait des billets de banque, beaucoup de billets. En fouillant je m'accrochais et fis tomber une pile de dossiers et je vis qu'au fonds de ce casier se dissimulait une sorte de coffre fermé par un cadenas. J'appelais Aiden et ouvrit ce cadenas à code en moins de temps que de le dire. Nous y découvrions un énorme dossier.

Aiden sourit et me félicita pour le cadenas sans dire ouvertement pour mes avantages wesen car nos amis policiers étaient toujours près de nous en attente devant la porte. J'allais dans la pièce à côté prendre une chaise et nous nous installions au bureau afin d'éplucher ce dossier. Aiden n'était pas certain que la secrétaire avait accès à cette pièce.

Les premiers papiers que nous trouvions étaient les titres de propriété de M. Hooligan, il y avait quelques bons au porteur et en voulant prendre une pile devant lui Aiden fit tomber une enveloppe. Je la ramassais et vu qu'elle n'était pas fermée je l'ouvris. Et là je fus scotchée, c'était des photos compromettantes de la jolie secrétaire sur les genoux de son patron en tenue légère et d'autres beaucoup plus poussées dans la relation.

- Eh bien la voilà la raison pour laquelle il lui donnait autant d'argent ! Elle devait le faire chanter et le menacer de tout révélé à sa famille ! Mais une chose m'intrigue ???? Si elle tenait la poule aux oeufs d'or, pourquoi l'aurait-elle tuée ????












Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Jeu 20 Aoû - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageJeu 13 Aoû - 17:57







Feat : Althea Killborn

Lieu : Réserve de l'entreprise du suspect

Citation: Les murs ont des oreilles

Silence, j'écoute



L'enquête avait progressé très rapidement et en peu de temps et je pense que nous avions de quoi arrêter la suspecte. Cependant, Althéa n'avait pas tort sur un point, pourquoi le tuer alors qu'elle aurait pu profiter de la situation encore un moment ? C'était le mobile qu'il fallait que l'on trouve à présent si nous voulions clôturer l'enquête dans les règles de l'art. Je me torturais l'esprit en essayant de trouver une réponse à cette question bien pensée. La psychologie humaine était une chose bien complexe en tant normal mais dans la tête de criminels, ou même si ce n'est pas dans leurs natures, cela était toujours plus compliqué. Me vient alors une idée, je souriais. Je demandais si nous avions emmener un ordinateur. Nous n'en avions pas, cela paraissait logique en même temps. Je prenais donc mon portable et appelais le poste. Je leur demandais de faire quelques recherches pour moi. Après une dizaine de minutes, j'avais mes réponses.

- Merci bien Ethan et appelles l'hôpital, nous arrivons. je raccrochais et me retournais vers Althéa qui n'attendait que je lui dises enfin la raison de cet appel.   C'est une femme très exigente envers elle même, tant dans son travail qu'en dehors, il suffit de voir la manière dont elle était habillée et l'agressivité qu'elle nous a montré. Elle a beaucoup de responsabilités et de pression et elle vit seule avec son enfant, Ethan m'a confirmé cela et j'ai également vu une photo sur sa table de chevet à l'hôpital. Son fils est sans doute la seule personne qu'elle aime, elle ferait tout pour lui. On lui a diagnostiqué une maladie rare et ce fut le désastre pour elle. L'opération coûtait cher et elle ne pouvait plus joindre les deux bouts alors qu'elle restait forte à son travail. Voir tout cet argent de son patron, toujours plus extravagances, sa nouvelle montre, elle voulait se venger mais aussi se faire beaucoup d'argent d'un coup. Nous avons interrompu ses plans avant qu'elle n'appelle la famille pour confirmer le rendez-vous pour donner la rançon, que la famille ne nous avait pas fait part par crainte qu'elle ne passe à l'acte, . . . Il faut que nous retournions à l'hôpital !

Au fond, l'acte de cette femme pouvait être compris mais il y avait d'autres moyens d'arriver à ses fins. Son fils allait être remis à sa famille la plus proche. Je restais silencieux réalisant que c'est avant tout en écoutant son cœur qu'elle a agi. Je regardais Althéa et attendais qu'elle prenne les devants ou qu'elle me parle de cette déduction, qu'elle me reprenne si je m'étais trompé.









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageJeu 13 Aoû - 17:58







Feat : Althea Killborn

Lieu : Réserve de l'entreprise du suspect

Citation: Les murs ont des oreilles

Silence, j'écoute



L'enquête avait progressé très rapidement et en peu de temps et je pense que nous avions de quoi arrêter la suspecte. Cependant, Althéa n'avait pas tort sur un point, pourquoi le tuer alors qu'elle aurait pu profiter de la situation encore un moment ? C'était le mobile qu'il fallait que l'on trouve à présent si nous voulions clôturer l'enquête dans les règles de l'art. Je me torturais l'esprit en essayant de trouver une réponse à cette question bien pensée. La psychologie humaine était une chose bien complexe en tant normal mais dans la tête de criminels, ou même si ce n'est pas dans leurs natures, cela était toujours plus compliqué. Me vient alors une idée, je souriais. Je demandais si nous avions emmener un ordinateur. Nous n'en avions pas, cela paraissait logique en même temps. Je prenais donc mon portable et appelais le poste. Je leur demandais de faire quelques recherches pour moi. Après une dizaine de minutes, j'avais mes réponses.

- Merci bien Ethan et appelles l'hôpital, nous arrivons. je raccrochais et me retournais vers Althéa qui n'attendait que je lui dises enfin la raison de cet appel.   C'est une femme très exigente envers elle même, tant dans son travail qu'en dehors, il suffit de voir la manière dont elle était habillée et l'agressivité qu'elle nous a montré. Elle a beaucoup de responsabilités et de pression et elle vit seule avec son enfant, Ethan m'a confirmé cela et j'ai également vu une photo sur sa table de chevet à l'hôpital. Son fils est sans doute la seule personne qu'elle aime, elle ferait tout pour lui. On lui a diagnostiqué une maladie rare et ce fut le désastre pour elle. L'opération coûtait cher et elle ne pouvait plus joindre les deux bouts alors qu'elle restait forte à son travail. Voir tout cet argent de son patron, toujours plus extravagances, sa nouvelle montre, elle voulait se venger mais aussi se faire beaucoup d'argent d'un coup. Nous avons interrompu ses plans avant qu'elle n'appelle la famille pour confirmer le rendez-vous pour donner la rançon, que la famille ne nous avait pas fait part par crainte qu'elle ne passe à l'acte, . . . Il faut que nous retournions à l'hôpital !  

Au fond, l'acte de cette femme pouvait être compris mais il y avait d'autres moyens d'arriver à ses fins. Son fils allait être remis à sa famille la plus proche. Je restais silencieux réalisant que c'est avant tout en écoutant son cœur qu'elle a agi. Je regardais Althéa et attendais qu'elle prenne les devants ou qu'elle me parle de cette déduction, qu'elle me reprenne si je m'étais trompé.









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 20 Aoû - 18:25


Silence, j’écoute

Feat Aiden






Aiden avait toute sa tête en fait et cela me soulagea vraiment. Et en plus elle fonctionnait très bien car face à ma question insolite il me demanda un ordinateur.

- Aiden….Nous arrivons de l'hôpital et je n'ai pas d'ordinateur dans ma voiture.


Il sourit et utilisa son portable pour appeler Ethan au poste et lui demanda des renseignements précis. J'attendais des réponses et Aiden m'expliqua que notre chère secrétaire avait un fils qui avait une maladie rare et qu'elle avait préféré faire du chantage à son patron plutôt que d'attendre des soins en vain car elle aimait son fils par dessus tout.

- Son geste est stupide car non seulement M. Hooligan lui aurait certainement avancé cet argent si elle lui avait expliqué ses malheurs mais maintenant son fils va se retrouver dans une famille d'accueil avec un boulet lui rappelant que sa mère est un assassin. Décidément je ne comprendrais jamais la logique des gens comme ça, quand je veux quelque chose je demande et si j'ai un refus je cherche une autre solution ! pourquoi ne pas prendre les choses dans le bon sens ?

Nous rejoignons nos collègues à l'hôpital et je procédais à l'arrestation de la secrétaire, il ne nous restait plus qu'à prévenir la famille.

- Sincèrement je suis toujours sceptique. Ok je veux bien que la secrétaire est tué M. Hooligan mais pourquoi ses enfants ont-ils ramené le corps dans leur salon, ça non plus ce n'est pas logique !

Cette affaire était terminée et pourtant des points n'étaient pas vraiment élucidés, du moins pour une fouine comme moi. Aiden était satisfait et j'avais trouvé un ami, ça c'était un point positif.












Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Dim 8 Nov - 16:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageDim 23 Aoû - 15:06







Feat : Althea Killborn

Lieu : Réserve de l'entreprise du suspect

Citation: Les murs ont des oreilles

Silence, j'écoute



Nous avions enfin le fin mot de l'histoire. Cette affaire avait été pour le moins complexe à élucidée et bien que nous formions une armée de chocs quelques détails semblaient encore en suspens attendant des réponses. Une fois que les menottes fut passé à la coupable, je proposais à Althéa d'aller voir la famille pour leur annoncer la nouvelle. Je savais que ça ferait plaisir que l'on s'y rende avec sa voiture alors je lui proposais avant qu'elle ne le fasse de prendre sa voiture et puis cela m'arrangeait par la même occasion bien que j'avais l'esprit vif, je n'étais pas totalement en pleine forme. J'hésitais alors à inviter Althéa à boire un verre ou de retourner au poste et de repasser tous les indices avant de les mettre en cartons. Je réfléchissais à ce que venait de dire, les actes certains sont parfois incompréhensibles. J'étais vraiment partagé entre boucler l'enquête ou éclaircir ces détails. Il est vrai que seul, je serais bien passé à autre chose, j'étais que consultant et pas agent de police mais Je voyais bien qu'Althéa semblait très pensive, alors je profitais du trajet de voiture pour lui en parler.

- Tu sais souvent les gens font les choses selon ce qu'ils ressent, ils ne cherchent pas à ce que les autres les aident, lorsque l'on a des problèmes, on est souvent égoïste et on pense que la manière la plus simple Elle écoutait ce que je disais sans vraiment y être attentive, elle réfléchissait et je crois qu'il fallait que je la laisse ou peut être que je continue pour l'inspirer ?   Tu es muette, quelque chose de dérange ? Peut être que nous apprendrons des choses, je ferais attention à la réaction de la famille une fois que nous leur aurons annoncer la nouvelle.

Je me passais la main derrière les cheveux. Nous n'étions plus très loin de la propriété de la victime. Retour à la case départ en quelque sorte. Je sortais le premier de la voiture et j'eus le temps de faire le tour de la voiture pour ouvrir la porte à Althéa, elle faisait un grand sourire mais était perdue dans ses pensées comme cela m'arrivait très régulièrement. Je pris ses épaules et penchais la tête en essayant de s'avoir ce qu'elle avait en tête.

- Althéa, j'ai besoin de toi opérationnelle, tu as une idée derrière la tête ? Partages !









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 26 Aoû - 13:53


Silence, j’écoute

Feat Aiden






Durant le trajet vers la demeure des Hooligans, Aiden me faisait la morale en me disant de ne pas trop chercher à comprendre la réaction des gens, enfin grosso modo car je n'écoutais que d'une oreille. Je réfléchissais : non décidément il y avait quelque chose de pas logique dans cette histoire. Si leur père avait été assassiné par la secrétaire, pourquoi ne pas avoir appeler la police sur place ? Et pourquoi avoir ramené le corps dans la maison familiale ? De plus lorsque M. Hooligan avait été retrouvé dans le salon, il n'y avait pas la moindre trace de sang, il avait été poignardé, les habits auraient du être maculés de sang mais il y avait une tâche de sang au niveau de la plaie, assez importante soit, mais il aurait du en être recouvert et il devait y avoir des éclaboussures sur tous les autres habits, à moins que….

- Et s'il était nu ?

Aiden me regarda stupéfait ! Qu'avais-je encore derrière la tête, me demandait-il ? J'allais m'expliquer.

- La première fois que nous sommes venus, ils nous ont fait croire que leur père avait été retrouvé dans leur salon et suite à une écoute inappropriée j'ai surpris leurs conversations et compris que le meurtre avait eu lieu à l'entreprise. Mais toi, tu as trouvé un bouton de manchette sous un meuble du salon et la scientifique nous a dit qu'il portait le second. Ils ont donc fini de l'habiller ici ou il était nu ici lorsque quelque chose l'a dérangé et il s'est rhabillé en vitesse et a ainsi tombé son bouton de manchette. Se sentant pris alors qu'il rajustait ses vêtements, il dit qu'il devait partir au bureau en urgence. Et là-bas, il s'est retrouvé avec la secrétaire mais quelque chose a encore mal tourné. Tout bouillonne dans ma tête mais je n'arrive pas à tout démêler. Il me faut les interroger. Je vais essayer de le faire avec tact mais j'ai plusieurs choses à éclaircir. Il faudrait aussi que je fouille le bureau, je vais demander un mandat. Nous devons tirer cette affaire au clair, je ne suis pas convaincue que tout est aussi limpide qu'il n'y paraît. Nous allons leur dire que leur père a été assassiné dans le local des archives de l'entreprise avant d'être amené dans le bureau mais nous ne dirons pas que nous avons arrêté la secrétaire mais que nous la suspectons. J'aurais ainsi le temps et la possibilité d'éclaircir mes derniers points noirs. Tu es d'accord ?

Nous approchions de la porte et Aiden m'écoutait attentivement, il semblait soudain aussi sceptique que moi.

- Je te laisse leur annoncer nos dernières découvertes mais tu leur dit qu'on a des points à éclaircir. Tu as du talent pour ça.Tu vas aussi essayer de leur faire dire comment le corps est arrivé ici car nous le savons mais de manière illégale pour le moment. Tu es prêt pour fignoler cette enquête ?

Nous arrivions à la porte et Aiden sonna.












Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mer 2 Sep - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageDim 30 Aoû - 19:55







Feat : Althea Killborn

Lieu : Réserve de l'entreprise du suspect

Citation: Les murs ont des oreilles

Silence, j'écoute



Althéa était vraiment une femme pleine de surprise mais je dois bien avoué que cette fois-ci, elle avait drôlement fait fort. Je la regardais en haussant les sourcils. Pourtant, elle n'avait pas pris de coup sur la tête il me semble. Je souriais lorsqu'elle commença l'éclaircissement que je lui avais demander. Elle essayait de m'expliquer les choses clairement, ceci fait, je comprenais mieux son hypothèse de penser que notre victime est été nu au moment de l'agression. J'écoutais avec grande attention tout ce qu'elle disait mais cela me semblait bien tenir debout, après est-ce vrai ? Il ne serait pas évident de le faire avouer mais nous avons fait déjà beaucoup de choses assez improbables jusque là. Je comptais beaucoup sur les micro-expressions du visage pour nous donner quelques indices sur le coupable ou complice du meurtre. J'allais mettre en œuvre notre plan en espérant que celui-ci fonctionne comme prévu. Une fois qu'Althéa ait fini de m'expliquer, nous nous rendions devant les portes des Hooligans. Je sonnais à la porte et c'est l'aîné de la famille qui vient nous ouvrir. Je garde une expression neutre et ne parlais que pour les saluais. Je m'asseyais dans le salon tandis qu'Althéa restait debout à les observer. C'est mon boulot ça non ? Bref, j'attendais que tous soit prêt à m'écouter et je prenais la parole.

- Je viens vous faire part de l'avancement de l'enquête vis à vis de l'homicide, établi comme volontaire de votre défunt proche. Je jetais un regard vers Althéa qui me fit signe de poursuivre, je n'avais pas fait de bêtises jusque là. Je commençais de voir les visages se délier également. Je raclais ma gorge et reprenais. Après nos recherches, ma collègue et moi, avons établi que l'homicide a eu lieu au sein même de l'entreprise de M. Hooligan, dans les archives exactement. Nous suspectons la secrétaire d'être responsable, tout du moins complice. Les recherches vont se poursuivre mais nous voulions faire le point sur vos emplois du temps et confirmer vos alibis, simple mesure de routine, histoire de mettre cela au clair. Althéa, veux-tu prendre la parole ?

Je préférais qu'elle prenne le relais, j'espère pour elle que toutes ses idées étaient bien plus claires dans sa tête que dans la mienne. Je ne doutais pas qu'elle avait de la suite derrière les idées mais je serais bien incapable à présent de l'aider. Je lui proposais de prendre ma place pendant que j'allais détecter quelques expressions suspectes ou non. Plus tard, j'essayerais de distraire la galerie, ou quand je verrais que la conversation les énervent un peu, je lui dirais de bien vouloir quitter la pièce à Althéa, elle pourra se rendre dans le bureau, discrètement, comme une petite souris. Pour le moment, laissons les choses se déroulaient simplement.









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 2 Sep - 15:49


Silence, j’écoute

Feat Aiden







Aiden avait tact et diplomatie pour arriver à regrouper tout le monde mais il n’osait poser les questions qui faisaient mal. Je m’y employais donc avec son consentement.

- Lorsque nous sommes venus la première fois vous nous avez dit avoir trouvé le corps de votre père dans le salon. Mais aujourd’hui nous savons qu’il n’a pas été assassiné ici. Le corps a donc été transporté, par qui ?

Antoine et Benjamin se regardèrent et finirent par avouer que c’étaient eux qui l’avaient ramené chez eux pour éviter que les employés ne le voient ainsi.  Ils ne pensaient pas faire mal. Ils semblaient vraiment désolés et je me retournais vers Aiden afin de lui faire comprendre que j’allais poser une question qui fâche. Il me fit un petit signe de la tête mais j’avais compris qu’il me laissait le feu vert.

- Soit je veux bien accepter cette version, le corps ne s’est pas déplacé tout seul mais car il y a un mais. Qui vous a dit que votre père se trouvait là-bas ?

Cette fois les deux frères me regardaient d’un air soupçonneux d’après moi, et n’appréciaient visiblement pas que je pose la question. Ils se regardèrent et Benjamin pris la parole.

- un des employés m’a appelé pour me dire qu’il y avait du remue-ménage dans la salle des archives et qu’il avait entendu des cris. J’ai d’abord appelé Jeff mais je n’ai pas réussi à le joindre, j’ai donc contacté Antoine et nous nous y sommes rendus. Lorsque nous sommes arrivés, notre père gisait au sol dans une mare de sang. Nous l’avons emballé du mieux que nous avons pu, nous avons nettoyé le sang avec de l’eau et nous l’avons chargé dans le 4X4. Nous avons croisé l’employé en chemin et lui avons dit que ce n’était que des chats et que nous les avions chassé. Arrivés ici, nous l’avons mis dans le fauteuil et Antoine est rentré chez lui. Il était bouleversé mais je lui ai dit de faire croire qu’il ne savait rien et qu’il ferait celui qui découvrirait papa lorsque nous l’appellerons. Plus tard j’ai entendu Jeff et Géraldine qui entraient, Géraldine est montée voir les enfants. J’ai joué l’innocent qui venait de rentrer et dis à Jeff de venir prendre un dernier verre avec moi. Et c’est ainsi qu’il a découvert le corps de papa, il ne me restait plus qu’à prévenir nos épouses et tout découlerait de source.

- Seulement vous n’aviez pas prévu que nous trouvions le lieu et l’arme du crime ?

J’avais plein d’autres questions à leur poser et surtout je voulais leur faire avouer où ils se trouvaient. Nous savions que Jeff et Géraldine étaient à une soirée échangiste mais nous devions leur faire dire afin de les innocenter. Ensuite rester l’emploi du temps des deux autres couples. Il fallait que j’aille fouiller le salon, Aiden saurait bien faire parler Jeff et Géraldine. Je lui fis comprendre que la fouille du bureau pourrait attendre et qu’il fallait que j’aille « faire un tour ».
















Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Lun 21 Sep - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageMar 8 Sep - 17:00







Feat : Althea Killborn

Lieu : Appartemenent d'Aiden Sullivan

Citation: Un petit rendez-vous chez le psy, ça vous dit ?

Silence, j'écoute



La prise de parole des membres de la famille m'était d'une grande aide pour l'avancée de notre enquête. Assis dans le fauteuil du salon, j'avais une vue d'ensemble sur la famille, parfait pour percevoir le moindre petit indice. Althéa pris le relais de l'interrogatoire et je me concentrais qu'un peu plus sur la réaction de chacun. L'aveu rapide, décousu et vraisemblablement faux des deux frères en disaient longs sur l'affaire et je pense que cela pourrait grandement nous faire avancer. Je réfléchissais à tout cela, je commençais d'avoir certaines hypothèses qui se formulaient dans ma tête. Je gardais tout cela pour moi et verrais à l'utiliser en temps voulu. Althéa voulait faire une pause, je ne doutais pas qu'elle avait de la suite dans les idées. Je me dirigeais vers Jeff et Géraldine, certains points étaient encore obscurs pour moi. Je suis sûr que l'historie, le véritable déroulement des faits est tout à fait différent. Je m'approche alors de notre cher couple.

- Bien, nous allons reprendre vos emplois du temps de la journée en question. Vous étiez donc à une soirée privée ? Soirée à thème non ? Il me semble avoir déjà reçu des publicités, ah les publicités nous envahissent ? Mais dites moi, cela ne vous dérange pas, enfin, ce n'est pas ce que je veux dire désolé, je m'exprime mal, où êtiez vos enfants pendant ce temps ? Je les voyais gêner mais leurs gênes n'étaient pas vis à vis de la nature même de la soirée, je commençais à comprendre certains points obscurs. Et puis, il y avait ce détail, ce serait ma dernière carte que j'allais utiliser. Ah oui, et puis, il y a ce petit détail qui pourrait me faire penser que vous êtes coupables mais je suis sûr que c'est un mal entendu, vous allez sûrement pouvoir m'expliquer, quelques mots me suffiront. Alors dites moi. Benjamin nous a dit à l'instant qu'en revenant, il vous a invitez à prendre un "dernier" verre, pourquoi un dernier ? Pour un travail fini, et vous Géraldine, vous êtes silencieuse, je ne vous voies pas mentir, cela justifie votre silence ? Dites moi si je me trompe. Jeff a reçu le message de Benjamin, il avait un alibi, vous n'étiez pas là, dans une fête où vous n'avez rien à faire, votre couple va bien, pas besoin de le pimenter, vous vous aimez, cela est la vérité sinon vous ne vous tiendrez pas la main, mais pourquoi tuer M Hooligan, pour l'argent, l'entreprise de votre beau-père ne vas pas si bien et de voir tout cet argent alors que vous alliez être fauché. Géraldine serait votre alibi, c'est son père, alors au temps gardé le secret. Et puis Antoine vous a donné l'occasion, il se dénoncerait, les vrais d'avocats sont dans vos moyens car vous étiez sur l'héritage. Et cette secrétaire, c'est elle que vous avez retrouvé au club, vous êtes partis pour ne pas faire d'histoire et que votre femme ne sache rien n'est-ce pas ?

Je n'avais même pas fini que je voyais leur visages se décomposaient. Une sueur froide venait pâlir les joues de Géraldine et d'un coup, Jeff me poussait au sol en retournant le fauteuil et en s'enfuyant. Je pense que j'étais dans le juste, je courais à sa poursuite après m'être relevé et j'appelais Althéa en criant, que faisait-elle de son côté ?









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 21 Sep - 17:43


Silence, j’écoute

Feat Aiden







Quel chahut bahut ! Que se passait-il à côté ? Moi qui venait de faire plein de découvertes intéressantes ! Bon je devais ranger un peu et garder le minimum pour faire avouer mon petit monde. Je retournais dans le salon lorsque Jeff tout affolé survint dans ma direction. Aux cris d'Aidant je compris qu'il fallait le stopper. Un bon croche pied et bing le bonhomme par terre. Je tendis gentiment mes menottes à Aiden afin qu'il l'attache et nous retournions dans le salon.

- Eh bien, je vous laisse un petit quart d'heure et c'est la pagaille générale ? Auriez-vous des secrets à ne pas dévoiler ?

Je les regardais les uns après les autres et décidais de les prendre un par un dans le bureau. Les autres restants sous la surveillance de nos collègues.Tout d'abord Antoine et Anémone, ensemble. Ils ne me paraissaient pas suspects, Antoine avait aidé son frère Benjamin a déplacé le corps de l'usine à la demeure familiale. Cependant M.Hooligan était rentré le soir même à la propriété, pourquoi en était-il reparti brusquement ? Surtout que les employés de la ferme l'ont vu rentrer alors qu'eux-mêmes partaient, il devait être assez tard. Je dirais vers 19h. A ces mots Antoine me dit qu'il était parti un peu avant car il n'habitait pas la ferme mais à une dizaine de kilomètres et qu'habituellement à cette heure ci seules les nourrices des enfants étaient encore présentes ainsi que Mathilde. Les enfants ne descendaient que pour le repas, leurs jeux se trouvant en haut. Les nourrices étaient toujours avec eux. La cuisinière préparait le repas et partait vers 19h.

- Et vos frère et soeur, que font-ils dans ces horaires ?

Anémone m'expliquait qu'ils travaillaient en dehors de la ferme et qu'elle-même gardait ses enfants chez elle. Mathilde ne travaille pas et s'occupe souvent de ses enfants alors elle reste à la ferme aussi.

Je demandais à Benjamin de venir mais sans son épouse. Lui m'expliqua qu'il était rentré à la ferme que lorsqu'il était revenu avec le corps de son père. Il avait fini son travail très tard et penser revenir juste pour le diner, il avait prévenu sa femme. Il confirma que chacun travaillait en dehors sauf Mathilde et Anémone qui gardait leurs enfants.

J'étais très intriguée et je convoquais Mathilde. Celle-ci se montrait inquiète et je m'empressais d'aller fermer la porte du bureau. Je la regardais sous les yeux d'un Aiden intrigué. Je m'installais face à elle et je lui dis directement :

- Cela faisait longtemps que vous entreteniez une relation avec votre beau-père ?

Elle commença pas nier et s'offusquer en me disant qu'elle ne me permettait pas de dire cela et je lui montrais une photo très compromettante.

- Votre beau-père avait la sale manie de se filmer ou se prendre en photo lors de ses rapports sexuels et je ne vous montre que la photo que j'ai trouvée déchirée dans le tiroir du meuble du salon. D'ailleurs c'est là que vous vous ébattiez honteusement. Ce que j'aimerai savoir c'est ce qui s'est passé ce soir là. Vous saviez que votre mari rentrerait tard. Jeff et Géraldine ne sont jamais pressés de rentrer et n'arrivent qu'à 20h. Cela vous laissez une heure pour faire l'amour avec M. Hooligan, ce dont je ne doute plus. Dans le salon j'ai trouvé un préservatif que je me ferais un plaisir de faire analyser, Aiden à trouver un bouton de manchette qui semble t-il a été arraché dans l'élan de vos frasques de déshabillage, je suppose. J'ai trouvé aussi des dvd et des tas de photos que je m'empresserais d'étudier. Je ne sais cependant pas ce qu'il s'est passé. Je sais pourtant que M. Hooligan était vivant lorsqu'il vous a quittée. Jeff a quelque chose à se reprocher et je ne sais pas quoi encore mais je trouverais.


Elle se mit à pleurer et admit que j'avais raison. Cependant elle ne voulait rien ajouter.

Je fis appeler une équipe afin qu'il procède à la saisie des preuves vu que j'étais venue avec un mandat du juge, il n'y avait aucun problème. Je devais des explications à Aiden mais de son côté il avait mis la main sur quelque chose et nous ne savions rien. Tout commençait à s'éclaircir mais cette affaire n'était que mensonge et il fallait tout détortiller. Le meurtrier n'était pas encore évident.
















Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mar 13 Oct - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageMar 29 Sep - 22:33







Feat : Althea Killborn

Lieu : Appartemenent d'Aiden Sullivan

Citation: Un petit rendez-vous chez le psy, ça vous dit ?

Silence, j'écoute



Le comportement de Jeff était certes très suspect pourtant, je n'avais rien obtenu ni de lui, ni d'Antoine et Géraldine. Leurs langues étaient liées à ce point ? Un lourd secret planait sur cette famille et à chaque moment, j'émettais des hypothèses toutes plus complexes et insensées que les autres mais nous avions à faire à une famille très spéciale. Althéa me rejoint après avoir freiné Jeff dans sa course effrénée. Il est évident que le coupable a des complices et Althéa eut la brillante idée de les prendre séparément dans le bureau. J'assistais donc à ces interrogatoires successifs et certains de mes hypothèses tombaient à l'eau tandis que d'autres devenaient plus vraisemblable. Je restais silencieux, Althéa avait ce don pour parler aux gens, peut être pas de la meilleur façon qu'il soit c'est évident, mais n'empêche que c'est une réalité. Je fus surpris lorsqu'elle présentait des preuves pour appuyer l'hypothèse que Mathilde avait une liaison adultère et secrète avec notre défunte victime.

Je n'arrivais pas bien à cerner cette Mathilde et sa place dans la famille avait toujours été un peu compliqué mais après les deux fils, le père, cela paraissait être un mobile très solide. Althéa avait mis la main sur une sérieuse coupable potentielle mais je pense et je reste persuadé qu'elle avait des complices. Nous prions à Mathilde de bien vouloir sortir et avant qu'une autre personne ne rentre, je levais les yeux vers Althéa, pour faire un peu le point. Je me sentais comme un personnage dans un jeu de piste et j'avais hâte d'en voir le bout. Cependant, si le mobile n'était qu'une histoire de "famille", que faisait cette secrétaire dans toute cette histoire ? M. Hooligan tromperait-il vraiment sa femme avec Mathilde et la secrétaire, à moins que . . . Il faut que je demande l'avis d'Althéa.

- Bon, Mathilde a une relation avec M. Hooligan. Benjamin les a surpris. Choqué, il tourne en rond et finit par appeler son frère. Les deux discutent, la colère monte et il tue notre victime. Il prévienne Mathilde mais dissimule leur haine pour qu'elle leur fournisse un alibi et puis il la ferait chanter vis à vis du reste de la famille et d'Antoine. Le frère aîné, au courant de rien et qui n'était pas là. Comment le faire chanter lui pour qu'il se dénonce à leurs places ? Et enfin quel est le rôle de la secrétaire dans toute cette histoire ?











(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 13 Oct - 13:52


Silence, j’écoute

Feat Aiden







Nous demandions à Mathilde de sortir et avant de faire entrer la personne suivante, Aiden eut besoin de faire le point. Et mon pauvre psychologue s’était un peu embrouillé.

- Mathilde avait une relation avec M. Hooligan père et d’après ce que j’ai trouvé c’était plutôt torride et en plus il ne prenait guère de précautions vu qu’ils faisaient ça dans le salon. Et ce doit être dans leurs ébats qu’il aura perdu le bouton de manchette que tu as trouvé sous la commode. Je pense qu’ils se croyaient seuls ce jour-là mais en réalité, je suis sûre que Benjamin les a vus. Fou de rage, il a dû en parler à Jeff. Ce dernier désirant soutenir son beau-frère est venu le chercher et ils ont attendu le départ de Ted Hooligan de la maison et l’ont suivi jusqu’à l’entreprise. Là, ils ont dû attendre que la plupart des employés s’en aillent avant d’aller demander des explications à leur père et beau-père. Tu me suis toujours ?


Aiden approuvait et attendait la suite de mes explications.

- Lorsqu’ils sont entrés dans le bureau et que ce dernier ne s’y trouvait pas, ils ont commencé à chercher jusqu’à le trouver dans la réserve avec la secrétaire posait sur ses genoux en plein élan amoureux vu qu’elle était aussi sa maîtresse. Cette scène fut le déclencheur du crime car non seulement Benjamin avait découvert qu’il couchait avec sa femme mais qu’en plus il la trompait avec la secrétaire. Il a pris le couteau et a tué son père sous les yeux de son beau-frère et de la secrétaire d’où l’abondance de sang dans la réserve. Cette dernière ne voulant pas perdre sa place au sein de la société a accepté de se taire et a ramassé le couteau pour mettre ses empreintes et Jeff s’est forgé un alibi pour couvrir son beau-frère en proposant cette soirée échangiste avec son épouse Géraldine et en insistant tu as mis la main sur une défaillance qu’il avait compris mais pas toi. Et en vous écoutant j’ai compris que c’était une question de timing.

Aiden levait un sourcil et semblait sceptique.

- Je ne suis pas psychologue mais pourquoi la secrétaire aurait tué la poule aux œufs d’or ? De plus les fils ne pouvaient la laisser tout dévoiler, elle a dû toucher une belle somme pour se taire voire pour se laisser accuser. Mais elle a un enfant et c’est pour cela qu’elle nous a mené à la réserve, espérant que l’on comprendrait. Et grâce à toi, j’ai tout compris ! Les seuls à ne pas avoir participé au crime sont Antoine, Anémone et Géraldine car Benjamin s’est contenté de demander à Antoine de transporter le corps chez eux en racontant seulement l’adultère avec la secrétaire. Nous allons demander à Géraldine les horaires de la soirée échangiste car nous savons que Ted Hooligan a été tué vers 21h, le légiste a été formel. Les employés finissant à 20h30, cela confirme mes hypothèses. Seulement nous n’avons pas de preuve, il faudrait des aveux ! Seule la secrétaire serait capable de flancher d’après moi car il y a un gros héritage en jeu. Que faisons-nous maintenant, tu essaies de faire flancher Géraldine ? Mais de là à lui dire que son père était un pervers.....Déjà avec les horaires tu pourras peut-être faire flancher Jeff, après tout il n’est que complice.

Pas simple notre affaire et pourtant j’étais sûre d’avoir vu juste. Seulement c’était des hypothèses et je ne pouvais pas prouver l’implication des deux hommes. Pourvu qu’Aiden puisse faire craquer le couple Jeff-Géraldine ; en les prenant séparément, peut-être qu’il flancherait, après tout, Géraldine n’avait rien fait.

















Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageDim 25 Oct - 11:46







Feat : Althea Killborn

Lieu : Réserve de l'entreprise du suspect

Citation: Les murs ont des oreilles

Silence, j'écoute



Heureusement qu'Althéa avait fait le point sur l'enquête, en effet, certains éléments m'avaient échappés. Ce qui me gênait le plus dans cette histoire, ce sont les alibis et les motivations de chacun. Je réfléchissais alors à plein d'hypothèses mais Althéa était vraisemblablement dans le vrai. L'amour et l'argent sont des facteurs qui peuvent pousser au crime alors si on mélange les deux il est évident que cela complique les choses. Je passais ma main sur mon menton en regardant autour de moi pensant que j'avais encore oublié un élément. Il est évident qu'il fallait que je reparle à Géraldine et à Jeff mais leur faire avouer leurs actes ne seraient pas choses aisées surtout qu'ils ont tissés un réseau de mensonge au dessus de la vérité. Je faisais que confirmer cela et quelques temps après, je proposais à Althéa de s'occuper de Jeff tandis que je prenais Géraldine seule. C'était voulu car une femme est beaucoup plus apte à céder à ses émotions et donc aux relations psychologiques voulues qu'un homme tel que Jeff qui avait sans doute déjà planifié son interrogatoire. Je proposais donc à Géraldine d'aller faire un tour dans la propriété tandis qu'Althéa restait interroger Jeff à la résidence. Je partais donc avec Géraldine, j'avais ma stratégie en tête mais je ne voulais pas trop accélérer les choses aux risques de la rebuter. Je commençais à lui parler, d'essayer différentes approches mais je ne voyais que cela me mènerait à tien, elle était trop fermée sachant sans doute que Jeff était interrogé. Serait-ce par amour qu'elle dissimulait tout cela ? J'en avais l'intime conviction. J'avais alors un plan B, beaucoup plus radical mais dont je ne doutais pas de l'efficacité.

Je revenais vers Althéa et ouvrait la porte du salon. Elle n'avait à priori rien de bien intéressant en même temps, j'étais parti depuis quelques minutes seulement. Althéa me regardait surprise et je lui dis simplement de me faire confiance. Pour briser le lien entre eux, il fallait frapper fort car sinon ils n'arrêteraient pas de se protéger à l'aveugle car finalement Géraldine ne savait rien et gênée l'enquête sans le savoir, il était temps de dire toute la vérité.

- Géraldine, votre père était loin de l'image que vous en aviez, il a refait sa vie et s'est laissé tenter par Mathilde, oui la Mathilde que vous connaissais, cependant, cela arrivait également qu'il succombait aux charmes de sa secrétaire, c'est une pratique plus courante que l'on n'y croit. Benjamin et Antoine avaient déjà de sérieux doutes mais vous ne voyez rien, d'apparence votre couple va bien, un peu trop bien à tel point que la routine s'installe, plus rien de frivole ni d'original. Vous en aviez parler à Jeff mais il avait toute autre occupation, il ne vous consacrait plus de temps, pourtant ce soir, il vous propose une soirée, échangiste, le dépaysement total, votre sourire revient mais il vous dit que ça sera un peu plus tard sans se justifier en disant de vous préparer de la meilleure des façons. Ne pensant qu'à vous faire belle pour être à la hauteur des femmes qui vous entourent, vous oubliez le temps et ne le voyez pas passer. C'est alors que Benjamin vous appelle en compagnie de Jeff. Un meurtre a eu lieu alors que vous étiez en train de vous préparez, musique classique sans doute, vous paniquez, appelez la femme de ménage sous les conseils de Jeff. Benjamin allait s'occuper de vous, vous le couvrirez et Jeff et vous alliez à votre soirée pour vous forgez un alibi. Des vidéosurveillances, une preuve irréfutable. Antoine n'est arrivé qu'une heure plus tard avec Mathilde et c'est à cette heure ci que vous êtes également rentrée, qu'importe le temps que vous aviez passé dans le club. Antoine avait tout fait pour dissimuler le meurtre à l'entreprise quant à Benjamin, ils s'occupaient de la mise en scène ici. Une fois tout le monde de retour, ils fallaient juste forger quelque chose de solide pour nous convaincre, c'est alors que vous avez passer le coup de téléphone à la police, effondrée, n'est-ce pas ?   

Un silence planait dans la pièce et je voyais que j'avais installé une gêne. Je levais les yeux vers Althéa en haussant les sourcils pour savoir si je n'avais pas faire d'erreur dans mon interprétation.









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 8 Nov - 17:02


Silence, j’écoute

Feat Aiden






Aiden m’avait écouté attentivement et il décida d’emmener Géraldine à l’extérieur pendant que j’interrogerais Jeff. Mais ce dernier était muet comme une carpe, s’en était lassant jusqu’à l’arrivée impromptue d’Aiden et Géraldine dans la même pièce que nous.

Je ne sais pas ce qui passa par la tête d’Aiden mais il se mit à tout déballer à Géraldine dans les moindres détails de l’avancée de l ‘enquête. Et lorsqu’il lui demanda si ses dires la concernant étaient justifiées, elle se mit à parler.

- Jeff, tu me dégoûtes, comment as-tu pu me cacher tout cela ? C’était mon père et mes frères ! Elle se retourna vers Aiden en pleurant : vous avez raison sur tout, en effet je ne pensais qu’à m’apprêter à me faire belle pour remettre du piment dans notre couple sans me préoccuper des allers et venues de tout un chacun.  Toutes les affirmations que vous venez d’avancer doivent être justes car je suppose que vous avez des preuves. Je ne comprends pas comment on en est arrivés là !

Géraldine était effondrée dans les bras d’Aiden qui décida de l’emmener prendre l’air afin de la remettre sur pied. C’est alors que l’inattendu se produisit, Jeff déballa toute la vérité et avoua le crime de son beau-frère Benjamin ainsi que l’aide qu’il lui avait apportée. Il a expliqué également les menaces faites à la secrétaire au cas où elle ne s’accuserait pas du meurtre. Il affirma que sa femme et sa belle-sœur Anémone n’étaient au courant de rien. Antoine lui ne savait pas qui avait tué son père et s’était contenté de déplacer le corps de l’entreprise au domicile du défunt. Mathilde n’avait rien fait non plus hormis l’adultère.

Il me tendit les mains afin de le menotter et je demandais à mes collègues d’en faire de même avec les deux frères. Ils allaient être jugés ainsi que la secrétaire mais les peines ne seraient pas les mêmes mais c’était maintenant l’affaire des juges. Je retournais auprès d’Aiden.

- C’est une famille brisée et je ne pense pas que les morceaux puissent se recoller mais pour nous c’est terminé et devines qui se tape un rapport ? Pourtant je suis crevée. Je tenais à te remercier de ton aide sur cette affaire car je pense que tout ce beau monde se serait refermé comme des huîtres et qu’ils ne m’auraient jamais parlé. Je déteste les gens riches et imbus de leur personne mais dans cette affaire je pense surtout aux enfants....












Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Ven 18 Déc - 8:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageSam 21 Nov - 18:23







Feat : Althea Killborn

Lieu : Réserve de l'entreprise du suspect

Citation: Les murs ont des oreilles

Silence, j'écoute



Fatigués, je pense que nous l'étions autant l'un que l'autre. Je dois dire que pour une première enquête, j'avais été gâté autant par la complexité que par les nombres d'acteurs qui sont intervenus dans cette enquête. Finalement, Althéa et moi nous sommes arrivés à trouver le fin mot de l'histoire. J'avais envie de me changer les idées. J'avais marre de mon boulot de psy des fois ne seraient que pour écouter les gens se lamentaient. Les suspects étaient arrêtés et cette famille était brisée comme le soulignait Althéa qui était revenue vers moi. Je restais l'air dubitatif en regardant partir la voiture de police avec Jeff à l'intérieur. La seule pensée qui me traversait l'esprit et à quel point les gens pouvaient devenir violent pour de simples futilités. Prendre de l'écart fasse à tout cela, l'amour, les complicités trop grandes, ce n'était peut être pas un mal en soit. Heureusement, ma copine me laissait ma liberté et c'était indispensable.

Avec un peu de reculs, je trouvais qu'Althéa et moi formions une bonne équipe et pour consolider ce lien fraîchement formait, je me tournais vers elle.

- Je te propose de dîner chez moi, nous pourrions finaliser le rapport ensemble et parler de mon embauche et du service dont tu fais déjà partis et où je ne connais personne. Cela serait convivial !  

Je pensais alors à ce que je pouvais lui faire. Je mettais beaucoup de volontés à inviter et que le seul devoir de mes hôtes étaient de se mettre les pieds sous la table et de passer un bon moment en ma compagnie. Je tâtais mes poches de ma veste, de mon pantalon et trouvais finalement mon calepin dans ma poche intérieur. Je notais mon adresse ainsi que l'heure,
20h. J'habitais un loft dans le centre de Portland avec mon amie, Carrie.

- Voilà mon adresse, je commence le rapport, on le complétera ensemble, cela sera vite fait !  









(c) Codage by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1212
Points : 1236
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : du 15 au 30 juillet inclus


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 18 Déc - 9:03


Silence, j’écoute

Feat Aiden






Au moment de repartir après cette dure épreuve, Aiden me proposa de dîner chez lui afin de finaliser le rapport ensemble. J’acceptais volontiers et il me nota son adresse sur une feuille de son calepin.

Misère comment me préparer en si peu de temps. Trouver un présent. Faire bonne figure. Prendre une douche. Que de soucis féminin ! Je filais en centre ville afin de trouver quelque chose de sympa. Carrie et Aiden étaient jeunes, je ne pouvais leur acheter quelque chose de banal. J’optais de joindre l’utile à l’agréable et pris une coupe de fruit. Je demandais de ne pas l’emballer, je filais chez l’épicier et acheter des fruits de toutes les couleurs, je finis par le fleuriste afin de rajouter quelques œillets et lui demanda de m’emballer le tout dans du plastique décoré de feuilles.

Une fois chez moi, je pris une douche rapide, enfilais une petite robe beige, je me fis une queue de cheval et me voilà partie. Je posais délicatement mon paquet sur le siège avant de mon auto et j’arrivais pile à 20h. Je sonnais et attendis peu de temps avant que la porte ne s’ouvre. Carrie se trouvait devant moi, elle me fit un grand sourire et m’invita à entrer. Aiden la rejoint bien vite et ils me remercièrent pour mon présent. Nous prenions tranquillement l’apéritif, puis un dîner fort copieux et délicieusement recherché.

Ensuite nous commencions de voir le rapport. Aiden avait travaillé de façon méticuleuse et je n’eus rien à redire. C’était agréable de travailler avec lui, il était consciencieux et comprenait où je voulais en venir sans me poser des tonnes de questions. Carrie nous avait rejoint et l’ambiance était très agréable. Soudain mon téléphone sonna.

- Allo....Oui....Oui Monsieur, nous arrivons.
Je me retournais vers Aiden. Je suis désolée mais je ne sais pas si ton délicieux repas va résister à notre nouvelle affaire....Si toutefois tu acceptes de travailler à nouveau avec moi ?
Spoiler:
 













Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Sam 30 Jan - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1127
Points : 1137
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Gif : Absence du 10/07 au 31/07 : Vacances
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageJeu 14 Jan - 17:20






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageJeu 28 Juil - 17:59
Bonjour, votre RP est fini ? Afin d'éviter une jungle des RP , merci de nous renseigner s'il est terminé ou abandonné dans cette partie du forum: Cliquez ici, ARCHIVÉ

Cordialement !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Silence, j'écoute [Feat Althea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» ça brouille l' écoute
» Le cumul des mandats coute cher
» Ce que j'écoute à l'instant ~
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-