Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Vengeance Fantôme [feat Althéa]
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageJeu 14 Jan - 17:17

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Le bureau couvert de feuilles et de photographies, Althéa et moi terminions de rédiger les derniers lignes du rapport après avoir savouré le repas que Freya et moi avions préparé. Nous passions un agréable moment mais malheureusement les criminels se moquent un peu de tout cela. Althéa avait reçu un appel. Je n'étais pas obligé d'être sur l'affaire, je n'étais que consultant, de plus, ce n'était théoriquement pas à moi de prendre la décision, pourtant, j'acceptais et Freya comprit cette décision. Nous partions alors laissant tout en plan, à deux doigts de finir. J'enfilais ma veste et nous prenions ma voiture. Je prenais les clefs sur le buffet à l'entrée et laisser un baiser sur la joue de Freya en lui disant que je reviendrais bientôt.

Althéa m'indiquait l'adresse, nous nous rendions de le parc à l'ouest de Portland, Forest Park. Je demandais comme l'affaire précédente des détails sur l'enquête. Elle reçut de nouveau un coup de téléphone, l'affaire était plus importante que nous le pensions, nous avions vraisemblablement à faire à un tueur en série. Encore hein, sa méthode n'était pas inconnu lorsqu'elle me décrivait des détails des scènes de crimes, il s'agissait d'un détenu qui avait été exécuté ces dernières semaines, cependant, son visage avait été identifié sur des caméras de surveillance. Tout cela était très étrange. Cette nuit là était assez brumeuse, un brouillard épais me fit ralentir l'allure ainsi qu'une pluie fine qui commençait de tomber à l'approche du bois. Je regardais Althéa qui regardait attentivement la route et elle me dit de tourner. J'obéis et finalement nous arrivions au bout du chemin où nous vîmes les spots de la police. Il n'y avait pas grand monde sur place pour le moment. Le temps de fermer la voiture et d'éteindre les phares, je rejoignais Althéa.

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 18 Jan - 11:50


Vengeance Fantôme

Feat Aiden






Pauvre Aiden, à peine fini de faire le point et de partager un bon repas que nous repartions déjà sur une affaire. Cette affaire s’annonçait difficile et nous aurions affaire à un tueur en série. Aiden connaissait cette façon de faire mais le problème étant que ce tueur était mort. Il allait falloir éclaircir tout cela. Je lui indiqué le chemin, le temps était maussade, brouillard et pluie fine. Nous tournions dans le bois et les lumières des voitures de police devinrent bien distinctes. Alors qu’Aiden fermait la voiture, je rejoignais l’un de mes collègues lieutenants qui me conseilla de ne pas m’évanouir.

Nous n’étions pas face à une victime mais quatre. La scène était horrible, les victimes étaient pendues par les pieds et on les avait éventrées, leurs entrailles pendaient et leur bourreau leur avait arrachés les yeux. Je me retournais vers Aiden.

- Es-tu sûr que ton tueur est mort ? Mais comment peut-on faire des choses aussi horribles ? C’est carrément inhumain.

Soudain j’entendis comme un ricanement venant de l’orée du bois, je courus dans cette direction et je cherchais du regard mais rien. Je fis un petit rictus et froncer les sourcils, j’étais sûre de ne pas avoir rêver. Je retournais auprès d’Aiden lorsque je marchais sur quelque chose de mou. J’appelais mes collègues afin de m’éclairer un peu plus que ma lampe de poche mais je n’osais croire ce que je pensais voir. Lorsqu’ils éclairèrent avec leur lampe « porto » je crus halluciner. C’était ........des cœurs.

- Aiden, dis-moi que ce n’est pas possible, dis-moi qu’on ne peut pas faire ça ! Je crois que cette affaire va être une épreuve si bien pour le moral que pour la façon de diriger tout ça.

Leur bourreau avait dessiné comme des animaux sur les cœurs. Je demandais à mes collègues de finir leurs photos et d’évacuer les corps de ses malheureux à la morgue afin de déterminer qui ils étaient et pourquoi on leur avait affligé cela. Je décidais de revenir voir les lieux dès le petit jour et j’espère qu’Aiden m’accompagnera.

Je lui demandais de m’excuser et je m’éloignais de la scène de crime afin de laisser le repas, pourtant délicieux, d’Aiden prendre le chemin de la sortie. J’étais vraiment retournée par ce que je venais de voir.

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Lun 4 Avr - 14:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageDim 7 Fév - 18:18

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Fermant la voiture à clef, je rejoignais rapidement Althéa sur la scène de crime. A la vision de cette scène d'horreur, mon cœur se serrait et je retenais ma respiration pendant plusieurs minutes. L'odeur était fétide et de très sombres souvenirs me revenaient en mémoire, des souvenirs liés à cette enquête dont j'avais lu le dossier, tellement la psychologie du criminel avait été dure à cerner. Bien que l'enquête avait été rapidement bouclé, j'avais étudié longtemps sur son cas, y passent plusieurs nuits. Bien que personne n'était au courant que je possédais le dossier, j'avais reçu plusieurs lettres de menaces et des représailles comme la dégradation de ma chambre d'hôtel dans la cadre d'un déplacement professionnel sur l'enquête.

Je respirais fortement et j'entendais de nouveau ce rire qui avait hanté mes nuits et que j'avais tout juste parvenu à oublier, il n'y a pas de psy pour le psy alors il m'avait fallu beaucoup de travail sur moi et de la patience, le temps guérissant les maux. Je restais muet et Althéa n'était pas bien face à tout cela. Je crois que nous en avions largement assez vu pour aujourd'hui et c'est à la criminelle et au médecin légiste d'avancer en premier sur l'enquête. Je rejoignais Althéa et lui donnais un médicament que je gardais toujours dans mon sac en lui conseillant de le boire avec beaucoup d'eau. Je la raccompagnais chez elle.

Le matin de bonne heure, nous étions de retour sur les lieux, l'humidité était encore présente mais nous y voyons bien plus qu'hier. Les images des corps pendus me revenaient à l'esprit et la marque de sang me renvoyait les cœurs scarifiés. Ce rituel et cette mise en scène relevait d'un grave trouble de la personnalité et je ne serais pas étonné que tout cela soit relié au culture d'une secte ou d'une mythologie ancestrale, c'est de ce côté que je commencerai mes recherches, je pensais à voix haute pour qu'Althéa puisse ajouter si besoin. Je commençais par lui lire mes notes sur la psychologie du tueur.  

- C'est un tueur en série, il dépersonnalise sa victime en enrichissant cet acte par actes matériels de dégradation et ritualisation accomplis sur le corps de la victime pendant et après le meurtre. Cette dévalorisation de la victime libère le criminel et lui permet le passage à l'acte. Il est vraisemblablement désorganisé, nous avons plein d'indice, il a vraisemblablement passé à l'acte de manière spontanée, impulsive sous le  coup de facteurs émotionnelles. C'est plutôt un homme négligé et réservé, de type asthénique, il est de nature inorganisé et asociale. Il est incapable de se retenir, notamment sous l'effet de médicaments. Il a peut être des antécédents pathologiques voir a-t-il peut être déjà fait un séjour en maison de correction. Peut être que la ritualisation passe par l'appartenance à une secte qui lui apporterait un cadre social proche de son délire.

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 18 Fév - 13:42


Vengeance Fantôme

Feat Aiden







Aiden m’avait donné un comprimé à avaler afin que je puisse « encaissé » le contre coup de cette scène d’horreur et il m’avait raccompagné chez moi. Je n’avais pas fermé l’œil, juste un peu somnolé mais je ne cessais de voir cette scène d’horreur. Je voyais le tueur me courir après et m’attraper pour m’éventrer. Je le voyais ricaner en brandissant mon cœur. Ce dernier s’accélérait et je me réveillais en sueur.

Aiden passa me prendre de bonne heure. J’étais prête, une bonne douche m’avait remise en place. Le temps était humide et une fois sur la scène de crime cela faisait ressortir l’odeur du sang. Comment un tel carnage était-il possible ? Aiden m’expliqua qu’il avait déjà été confronté à tout cela et me fit un descriptif du tueur. Pas la peine de préciser que c’était un tueur en série. A ces mots la scène de la veille me revint en mémoire.

- Il était là....Aiden...l’assassin était là ! Hier soir, il nous observait, je l’ai entendu ricaner et c’est pour cela que je me suis dirigée vers le bois. Je t ‘assure que je n’ai pas rêvé et lorsque je me suis approchée j’ai entendu quelqu’un s’enfuir. J’ai eu beau chercher du regard mais je ne voyais rien avec la nuit. Laissons nos collègues chercher sur la scène d’horreur car on ne peut plus dire de crime à ce niveau là, allons voir vers le bois.

Alors que nous partions vers le bois, je me revoyais trouver les cœurs de ces pauvres gens. Le légiste nous avait appris qu’une des victimes était un homme. Ils étaient plutôt jeunes entre 20 et 25 ans. Une des jeunes femmes était vierge et une autre portait une alliance. Il me dit m’en dire plus lorsque qu’Aiden et moi irions le voir.

Alors que nous fouinions depuis un petit moment Aiden me dit avoir trouvé quelque chose. Je m’approchais de lui, il avait trouvé une gourmette sur laquelle était écrit «  Rodolphe ».

- Il s’agit sûrement du jeune homme. Nous en saurons plus avec les relevés d’empreintes. Continuons de chercher, il y a peut-être d’autres indices, je viens de ton côté.

Aiden était très méticuleux tout en étant un peu ailleurs. Il trouva un morceau de tissu accroché à un arbre et nous appelions la scientifique afin qu’elle le prélève sans que nous mettions nos empreintes. De leur côté, ils avaient trouvé d’autres organes, des mégots de cigarettes, un pendentif et deux sacs à main. Chacun continuait ses investigations et Aiden et moi essayons de refaire le parcours du tueur.

- Penses-tu qu’il pourrait s’agir du tueur que tu as connu ? Je n’aime pas ça, je ne me sens pas en sécurité. Je pense que je vais coucher au poste quelque temps. Je suis trop vulnérable, il a dû me voir.


by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Lun 7 Mar - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageMer 2 Mar - 20:12

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Fortsde nos émotions, nous avions eu le courage de retourner sur les lieux du crime. J'étais troublé après avoir ressorti ses vieux dossiers, une part sombre de mon passé. J'avais la gorge serrée et parlais moins qu'à mon habitude. J'avais recoupé le peu d'informations que j'avais pour le moment sur ce criminel et tout semblait parfaitement correspondre avec cet homme, ce criminel dont j'avais enquêté dans le passé. J'étais naturellement éveillé de bonne heure sans mettre réellement coucher. Je prenais un grand café pour tenir au mieux la journée qui m'attendait. J'essayais de revoir la scène du point de vue du tueur, de sa psychologie complexe et infâme mais aussi celui des victimes, ce qu'elles symbolisaient pour lui. Plusieurs indices nous permettaient d'avancer. Plus nous avancions plus les éléments étaient comparables au passé. Il était encore peut encore tôt mais j'avais déjà de fortes probabilités, je commençais à angoisser et me sentais mal à ce moment là. Je n'étais pas le seul car Althéa me confiait qu'elle ressentait ce sentiment de malaise, d'angoisse et de danger.

- Je ne sais pas Althéa, je suis très perplexe. Attends, il faut que je donne un appel

Je m'éloignais d'elle et à mon comportement, elle pouvait se douter que je n'allais pas bien. Ce n'était pas courant de me voir ainsi, mais j'étais mal et cela se ressentait mais j'avais l'habitude de noyer ce vide, cette peur dans un travail exigent envers moi-même, des analyses poussées et méticuleuses ce qui à défaut de mettre favorable le serait pour l'enquête. Je composais le numéro et passais le coup de téléphone. J'attendais, j'avais la gorge serrée. C'est alors que tombait la nouvelle, je fermais les yeux alors qu'un lourd frisson traversait mon corps, mon visage se décomposait et un long soupir en suivit. La rage, la haine revenait, . . . je revenais vers Althéa accablé.

- Nous sommes autant en danger l'un que l'autre. Mes pires craintes deviennent réalités, Edward Stokes de son nom a de grandes chances d'être notre tueur sans pitié, son jugement a eu lieu à huit clos à Portland même, il a été acquitté et on a payé sa rançon, aucune preuve ne pouvait être retenu, il est juste en surveillance rapprochée avec un bracelet, toutes ces informations arriveront au poste. L'un de ses rituels est de faire 40 victimes durant les 40 jours de Carême avant de tuer un membre de la justice ou de la police le jour de Pâques. Il a commencé le mercredi des cendres, le 10 février, .... le jour où on était découvert les corps, nous sommes le 02 mars, cela fait .... 22 victimes, nous ne les avons pas toutes trouvées, mais n'excluons pas la possibilité qu'il peut s'agir d'un imitateur. ARG NOUS PIETINONS et le temps passe si vite !!!

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 7 Mar - 16:29


Vengeance Fantôme

Feat Aiden








Aiden m’informa de ses découvertes et me donna le nom du tueur présumé. Par contre savoir qu’il faisait une moyenne d’une victime par jour ne m’enchantait guère.

- Nous allons retourner au poste et sortir le dossier ainsi que les pièces à convictions de l’époque des faits. Nous n’avons pas de temps à perdre.

Nous filions au poste et pendant qu’Aiden épluchait ses mails et récupérait les infos dont nous avions besoin, je filais aux archives récupérer la boîte des pièces à convictions. Aiden ne pouvait y aller car il fallait un officier assermenté. Nous passions l’après midi à tout passer en revue mais en vain. Vers 18h, je demandais à Aiden de rentrer chez lui et que je le rejoindrais dans la soirée. Il ne put s’empêcher d’emmener un énorme dossier avec lui. Je ramenais la boîte des pièces à convictions qui devait rester sous scellés. Lorsque je partis il était environ 18h30 et la nuit commençait de tomber. Afin de ne pas perdre de temps, je décidais de couper par le parc afin d’arriver plus vite chez Aiden. Il faisait sombre et il n’y avait personne. Soudain je crus entendre un bruit, je n’eus pas le temps de me retourner qu’on m’assommait.

Le temps que je reprenne mes esprits, j’étais attachée assise sur un banc, pieds et mains saucissonnés avec des cordes très serrées. Je vis un homme près des arbres, il attachait une autre corde par dessus une branche et je compris qu’il allait me pendre. Je réussis à me détacher les pieds et alors que j’essayais de me libérer les mains, il arriva, brandissant un couteau, je me levais brusquement et il me l’enfonça dans l’épaule au niveau de l’omoplate et le fit descendre jusqu’à la naissance de mon sein gauche. Il visait le cœur. Dans un élan de peur et de courage je réussis à sortir le couteau de mon corps et le lui planter dans la jambe. La douleur était terrible mais je m’enfuis à toutes jambes vers la sortie du parc.

Une fois dans la rue, les gens me regardaient mais se détournaient. J’allais à l’entrée de l’immeuble d’Aiden et appuyais sur l’interphone. Freya me répondit .

- Freya c’est Althéa, viens vite !

Ensuite ma tête heurta les interphones et je sombrais dans l’inconscience. J’entendais des gens dirent qu’il fallait appeler les secours et la police. Quelqu’un me prit dans ses bras et me porta à l’intérieur, je sentais la chaleur. Soudain j’entendis le hurlement de Freya « Aiden viens vite ! C’est Althéa » et elle pleurait. J’entendis des sirènes et puis plus rien.

Je me réveillais au petit matin, Freya et Aiden étaient près de moi. Je les regardais.

- Que s’est-il passé ?

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Lun 4 Avr - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageMar 29 Mar - 14:22

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Cette enquête ne serait banale et je le savais. Nous étions pressés par le temps et pourtant, nous étions là, à tourner des pages et des pages pour essayer de trouver quelques choses, une preuve, une personne, de quoi relier les enquêtes avec des preuves plus qu'une simple conviction personnelle et des similitudes notables. Le temps passait et s'il continuait à ce rythme, nous aurions de nouveau une victime sur les bras. J'attendais Althéa pour continuer notre enquête après les horaires de bureau. Freya et moi avions préparé un petit repas, attendant Althéa, en retard. Ce n'était vraiment pas son habitude alors après tout juste 10 minutes de retard, je commençais de lui envoyer des messages. Elle me prévient quand elle partit de chez elle par le traditionnel j'arrive. Après plusieurs dizaines de minutes, je commençais à m'inquiéter, surtout dans le cadre de cette enquête. C'est alors que l'interphone sonna, c'était une femme en danger qui appelait à l'aide. Mon cœur battait et je me demandais qui cela pouvait être. Quatre à quatre, nous descendions les escaliers, Freya prenant les devants, j'étais à l'arrière ayant pris la trousse à pharmacie au cas où. Freya m'appelait alors que je n'avais pas fini de descendre les escaliers, c'était Althéa.

Freya était au téléphone avec les secours et je tenais un point de compression sur le torse d'Althéa. La prise en charge fut rapide. Nous retrouvions Althéa à l'hôpital. Il n'y avait aucun dégats graves. Pendant qu'Althéa a été soigné et dans l'attende d'avoir des nouvelles, j'en avais eu de mon côté du poste de police qui avait fait le lien entre l'agression d'Althéa et des témoignages dans un parc non loin de chez moi. Ma gorge se serra à cette nouvelle, peut être que j'étais la véritable cible, et qu'Althéa se trouvait au même endroit au mauvais moment. Le médecin venait nous voir alors que j'étais encore déboussolé à cette annonce. Althéa s'était réveillée et nous demandait ce qui s'était passé.

- Tu t'es faite agressée alors que tu te rendais chez nous hier soir. Cela pourrait être relier à notre enquête, des cordes ont été trouvées dans le parc. Nous sommes tous les trois placés sous surveillance rapprochée par la police de Portland jusqu'à la fin de l'enquête et nous serons également interdit de regagner nos logements. Tes vêtements et autres prélèvements sont partis en analyse, j'espère que nous serons vite au courant de ce qu'il s'est passé. L'agresseur ne t'a volé que le dossier, aucun autre objet de valeur, ni ton portefeuille. Cela n'est pas un hasard pour moi, et toi tu ne te souviens de rien ? Je pense qu'une séance de psychanalyse te permettrait de te souvenir de quelques détails, quand tu seras remis bien évidemment. J'ai cependant une bonne nouvelle, une contre analyse a permit de déterminer une nouvelle heure de décés de certaines de nos victimes, il ne semblerait que le délai ne soit pas jour par jour mais un peu plus espacé, pas régulier. Le temps nous sera quand même donné, ce n'est peut être pas lier autant à la religion, peut être plus une secte, ... il ne faut écarter aucune piste !  

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 4 Avr - 14:41


Vengeance Fantôme

Feat Aiden








- Eh bien, tu vas finir par me faire peur. Tu dis que nous sommes sous surveillance rapprochée et que nous ne pouvons regagner nos logements ? Mais où allons-nous habiter ? Personnellement j’aime bien mon petit train-train et je n’ai pas envie qu’on me surveille. J’espère qu’ils me rendront mes habits sans les avoir découpés en petits morceaux. J’espère aussi qu’ils auront analysée la corde, il a du laisser des empreintes. Quoique....je me rappelle qu’il portait des gants de cuir. Il m’a mis la main sur la bouche un moment donné et j’ai bien senti l’odeur du cuir. Un autre petit détail, il avait une haleine mentholée et lorsqu’il respirait, il émettait un petit sifflement. Mais j’accepte une séance de psychanalyse, à condition que ce soit toi qui me la fasses. C’est tout flou dans ma tête, mais il faut dire que ce traître m’a eu par surprise.

Je me sentais en forme e je me redressais un peu car je désirais voir ma plaie. Ce n’était pas vraiment profond, juste au départ, mais il m’avait coupé jusqu’à la poitrine. Je me retrouvais avec une cicatrice de 20 bons centimètres entre l’épaule et la naissance de mon sein gauche.

- J’espère qu’ils m’ont bien cousue et que cette cicatrice ne sera pas trop vilaine. A un centimètre près il me touchait l’artère, heureusement que je cours vite, j’ai du faire déraper le couteau.

Je m’arrêtais net de parler et je fixais Freya et Aiden à tour de rôle, soudain une évidence m’était apparue.

- Il est médecin ! Ou il a fait des études en rapport avec la médecine ou…. un vétérinaire. Il ne frappe pas ses victimes au hasard, il frappe pour tuer......... mais pourquoi prendre le temps de ce rituel ? pourquoi m’avoir assommée ? attachée ? pour au final vouloir me tuer ? Il n’est pas banal celui-là. Aiden, est-ce celui que tu avais fait attraper lors de ta dernière enquête ? Et si dans le dossier, il trouvait ce qu’il cherche ? Je pense qu’il entreprend une vengeance. Il faut que nous trouvions qui était au procès, les membres du jury, les avocats, les gens qui ont témoigné, les juges, bref toutes les personnes mêlées de près ou de loin à ton enquête ainsi que les membres de leurs familles. Je ne pense pas délirer mais c’est une éventualité. Combien de temps dois-je rester à l’hôpital ? Je me sens bien et nous avons du travail. Je ne pense qu'à l'enquête et ce n'est pas bloqués ici qui va faire avancer les choses. On leur demande de sortir ?

Je fis un très beau sourire qui amusa Freya.



by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageSam 30 Avr - 19:02

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Parler de psychanalyse à Althéa suffisait à lui faire revenir en mémoire des détails dont elle ne se souvenait pas lorsque je l'avais interrogé en venant. La théorie de la vengeance sonnait rigoureusement bien, c'est alors que tous les éléments de l'enquête me revenait en mémoire, les agressions, les personnes, l'idée était intéressante, il fallait vérifier cette idée. On ne trouvait pas de point commun aux victimes mais la constitution des jurés est faite au hasard. Je n'avais qu'une hâte vérifier cette hypothèse. Encore une fois nous étions dans l'urgence car si cela s'avérait être véridique, il fallait accélérer les choses, beaucoup de personnes étaient potentiellement en danger. Je soupirais et constatais que pour une fois, j'allais aller contre le bien de quelqu'un, enfin d'une certaine manière. Il est vrai qu'Althéa était encore fragile d'un point de vue physique et psychologique, j'avais bien étudié la question de l'impact d'une agression durant mes études. Finalement, je cédais à son sourire et une heure seulement, nous étions dans les locaux de la police, une salle avait été aménagé pour nous en attendant que l'on puisse regagner avec confiance nos habitats.

J'ouvrais des dossiers, étalais des feuilles, glissais mes doigts sur le clavier de l'ordinateur, tout coïncidait étrangement avec la théorie de la vengeance. Après plus d'une dizaine d'éléments allant dans ce sens, je proposais à Althéa d'avoir une réunion en urgence avec le directeur de la police. D'une simple enquête, il fallait de plus gros moyens. Je rappelais à Althéa qu'une telle demande de notre part nous éloignerais des agissements de l'enquête. Cependant, tout cela nous dépassait peut être un peu. La réunion fut longue et c'est alors que se montait un lourd projet, une sorte d'embuscade. Je n'avais plus mon mot à dire sur le déroulement mais lorsque nous étions convoqués, on nous dévoilait le plan. Je crus halluciner en écoutant leurs propositions.

Ils voulaient qu'Althéa et moi continuons l'enquête, attirons le tueur dans un motel où il serait cueillis. Cela impliquerait des falsifications des médias, des "infiltrations", des fausses preuves, des pistes toute faite, des moments de danger pour nous sans doute, et un taux d'échec non négligeable. Après nous avoir exposé tout cela, ils nous laissaient un instant, seuls, Althéa et moi, pour que nous prenions une décision.

- D'après ce que j'ai compris, il proclame la prescription dans un faux tribunal pour faire croire que l'enquête est close. Nous, on continue l'enquête malgré tout, il le sera et nous ferons paraître de fausses preuves régulièrement pour attirer son attention. Finalement, on l'attire dans un motel pour négociation et ils l'intercepteront là-bas. Je trouve quelques points hasardeux même si ça a bon fond .... et tu prêtes à faire tout ça, on leur demande un autre plan ?  

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 2 Mai - 21:06


Vengeance fantôme
Althéa et Aiden


Après de maintes recherches, Aiden fit une découverte surprenante et nous allions immédiatement en parler à notre chef. Aiden expliqua qu’il s’agissait bien d’une vengeance et que toutes les victimes avaient un rapport avec les membres du jury lors de l’affaire qu’il avait élucidée voilà quelques années.

Le chef décida de mener cette enquête à grande échelle avec multiples falsifications qui devraient être plus vraies que vrai afin que notre tueur tombe dans le piège. Cependant nous devions servir d’appât et cela demandait réflexion. Le chef nous laissa seul Aiden et moi.

- Je suis partante mais toi, tu dois réfléchir...Tu as Freya et je pense qu’elle a son mot à dire et si tu ne veux pas la mettre au courant je le ferais car tu la mets en danger. C’est un fou et je pense que tu es le mieux placé pour le savoir. Mais par contre, une chose me perturbe, d’après ce que tu m’as dit ton meurtrier est en prison, alors qui a volé le dossier et pourquoi ? Quelqu’un veut-il assouvir la vengeance d’un tueur ?! Cela paraît complètement fou.

J’avais peur mais moi aussi j’avais une vengeance à accomplir : j’allais me venger de la personne qui avait osé me poignarder alors que je n’avais aucune arme et que j’étais encore attachée. L’envie de le voir me supplier me donnait la force de continuer cette enquête, surtout que maintenant nous n’étions plus seuls. Mais jamais oh grand jamais je ne mettrais la vie d’un ami en danger, Aiden était de la police mais Freya était innocente et nous devions la mettre à l’abri et sous haute protection, enfin si Aiden acceptait de replonger dans ce cauchemar qu’il avait vécu.

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mer 25 Mai - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageMar 24 Mai - 19:47

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



D'un naturel décontracté et prenant rapidement des décisions, la situation me poussait à l'inverse. Je me mordais les lèvres et faisais des allers retours dans le couloir. J'avais toujours un membre en mouvement, agacé par la situation. Althéa me faisait prendre conscience des risques et tout ses souvenirs me rendait en tête. Finalement, je décidais d'appeler Freya sous les recommandations de ma collègue. Je lui expliquais la situation et elle arrivait. Elle poserait ses affaires dans les locaux de la police pour être en sécurité et me rassurait pour la même occasion. De mon côté, je ne souhaitais pas la voir arriver, je ne voulais pas plus l'angoisser, si elle voyait mon état, elle ne me laisserait pas accomplir ma mission. Je fermais les yeux avant de raccroche et me retournais d'un air déterminé vers Althéa.

- Nous allons la faire cette mission, c'est important, pour moi mais aussi pour toutes ces horreurs, il est temps que tout cela se termine sans plus tarder. Allons voir le commandant.  

J'avais la voix un peu serrée et je prenais le chemin de la salle d'interrogatoire. Je passais pas les toilettes pour me passer un coup d'eau froide par le visage. Je sentais le stress et l'incertitude m'envahirent mais il était temps que j'affronte mes démons, et puis, nous ne serions pas seuls sur l'action. Nous rejoignons la salle de brieffing. La mission nous fut expliquée dans les moindres détails. C'était beaucoup de choses à assimiler mais je voyais que rien n'était laissé au hasard et finalement je commençais à envisager tout cela un peu mieux. Je me retournais vers Althéa avec un air neutre.

- Dans quelques heures, tout cela sera fini. Pour le meilleur comme pour le pire

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 25 Mai - 15:59


Vengeance fantôme
Althéa et Aiden


Aiden accepta de mettre Freya en sécurité au poste de police, rusé le psychologue ! Nous rejoignons la salle de briefing et en passant je demandais à deux collègues d’aller chercher Freya et de l’installer au dortoir mais en la laissant aller et venir à sa guise, qu’elle était là afin de la protéger et qu’il ne fallait surtout pas qu’elle sorte ou qu’elle soit seule.

Le temps des explications à chacun et de la mise en place de notre arnaque à grande échelle, Freya arrivait, un peu perdue et effrayée, je demandais à Aiden d’aller la rassurer et lui dire que nous serions sous haute protection afin de la rassurer totalement.

Nous passions un moment à nous faire maquiller, coiffer, pomponner, bref tout comme si nous étions des personnes bien loties, Aiden comme un psychologue de renom, non que je doutais de ses capacités, et moi comme une secrétaire trop payée.

Nos informaticiens implantèrent dans les données les résultats d’un faux tribunal, qui paraissaient plus vraies que natures, et introduirent de fausses preuves afin de faire croire que l’affaire était close. Ils introduirent aussi un compte facebook où la secrétaire du psychologue faisait allusion à une rencontre dans un motel sous huit jours, ce qui nous ramenait à la soirée même. Bien entendu, la secrétaire c’était moi, maquillée, coiffée et distinguée comme pas deux et le psychologue était Aiden. Ils avaient mis des photos de nous deux, qu’un de nos photographes avaient passé l’après-midi à nous shooter. Et tout cela faisait totalement vrai pour qui n’était pas averti.

C’est à ce moment-là qu’une scientifique apporta les résultats des analyses sur mes vêtements. Elle fut formelle, mon agresseur était bel et bien Edward Stokes. Aiden blêmit :

- Es-tu sûr de vouloir continuer ? Tu sais que tu seras sa cible favorite ? Je ne veux pas te faire peur mais comment l’avez-vous arrêté la première fois ? je ne le laisserais pas te faire du mal, plutôt le tuer si cela devait se produire, je n'aurais aucune pitié.

Je voyais bien qu’il n’était pas dans son assiette mais nous devions partir dans moins d’une heure et je voulais qu’il reprenne ses esprits. Je pris une voix douce et calme :

- Veux-tu aller embrasser Freya ? Veux-tu rester seul un moment avec elle ? Nous serons bien protéger, tu n’as aucune crainte à avoir. Allez, va la voir et retrouves-moi au local afin de finir de nous mettre d’accord.



by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Sam 11 Juin - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageDim 5 Juin - 17:51

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti ce sentiment étrange, oppressant, la peur au ventre, pour Freya, pour Althéa et pour moi. Ce sont de bien mauvais souvenirs qui venaient me hanter à chaque instant. Un bruit, un grincement, tout revenait en analogie avec les sons autour de moi. Nous allions l'avoir, je m'en persuadais. Le plan était bien mieux échafauder et j'avais une confiance aveugle en Althéa, ses compétences et ses capacités à réagir. Finalement, je me laissais prendre au jeu en essayant de prendre cela comme un jeu de rôle, ma manière à moi d'évacuer le trop plein d'émotions. Je ne voulais pas voir Freya, j'étais très angoissé et elle n'avait pas besoin de me voir comme cela, cela n'aurait fait qu'en ajouter une couche. Cependant, Althéa insistait, je prenais quelques instants pour prendre de grandes inspirations et j'allais la voir. Je ne restais pas et rejoignais rapidement Althéa.

Au local, on fut équipé d'oreillettes, on dissimulait petit couteau, arme, Althéa portait un porte jarretelle et je portais des bottines en cuir. Nous étions fin prêts, nous avions des vestes en kevlar assez fines cependant pour ne pas faire trop suspect. Nous contrôlions que tout fonctionnait et finalement, j'entrais dans la voiture. Là aussi, elle était bien équipée. Me voir entouré ainsi et protégé, je me sentais en sécurité et un peu plus détendu. Je tournais la clef dans le contact.  

- Et bien voilà, c'est le grand jour. J'ai l'impression d'être dans un film mais c'est bel et bien la réalité. C'est gentil de te soucier autant de moi et je voulais te donner ceci. C'est un médaillon que je tiens de ma mère, elle m'en avait donné deux pour que je puisse partager ce porte bonheur. C'est des superstitions mais pour moi c'est important.  

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 11 Juin - 17:54


Vengeance fantôme
Althéa et Aiden


Aiden prit le volant et dans la voiture nous causions peu. Arrivés sur place, il me confia avoir l’impression d’être dans un film mais il savait pertinemment que c’était la réalité. En remerciement de l’attitude que j’avais eue à son égard, il me remit un médaillon en m’expliquant que sa mère lui en avait donné deux et que c’était un porte-bonheur.

- Tu ne peux pas savoir à quel point cela me fait plaisir car si tu me le donnes, c’est que tu as une totale confiance en moi et je te promets de ne pas la trahir. Mais théoriquement, c’est Freya qui devrait l’avoir ? Si tu me choisis moi, c’est que tu me considères comme une amie ?

Je lui fis un petit clin d’œil et je me penchais afin de déposer un délicat baiser sur sa joue afin de ne pas le bourrer de maquillage.

- Merci de tout mon cœur, saches que toi aussi tu es plus qu’un collègue et je te considères comme un véritable ami.

Nous entrions dans le motel et prenions place chacun dans une des chambres convenues par notre patron. Après avoir défait nos bagages, nous nous retrouvions et allions tranquillement dîner dans le restaurant à côté. Tout se passa à merveille et Aiden réussit même à se détendre et plaisanter. Nous paraissions vraiment un couple heureux et intime. Pourvu que notre cible tombe dans le panneau ainsi nous n’aurions pas à faire la comédie trop longtemps. Aiden devait penser à Freya et je le comprenais, peut-être qu’un jour je connaîtrais l’amour tout comme lui ; s’il savait comme je l’enviais de partager sa vie avec quelqu’un.

A la fin du repas, Aiden très galant vint derrière moi afin de retirer ma chaise, il m’offrit son bras et nous repartions en direction du motel. Arrivés sur place Aiden me fit un faux baiser afin que de loin cela paraisse vrai, ensuite nous faisions ceux qui regagnaient gentiment leur chambre et tout comme les amants nous nous faisions un signe de la main, un petit clin d’œil et l’envoi d’un baiser imaginaire. Alors que je passais ma porte, quelqu’un m’asséna un violent coup sur la tête ce qui m’étourdit sacrément. Je peinais à reprendre mes esprits et d’un seul coup je pensais à Aiden.

- Mon Dieu, faites que je n’arrive pas trop tard !

Je courus aussi vite que je pus et entrais avec fracas dans la chambre d’Aiden, Edward Stokes l’avait attaché, bâillonné, ouvert sa chemise pour découvrir sa poitrine et fait des marques avec son scalpel aux endroits qu’il comptait découper. Aiden saignait déjà abondamment et en me voyant paru malgré tout soulagé. Mais son agresseur n’avait pas apprécié mon arrivée et il lui planta le scalpel dans la poitrine. Sans réfléchir j’appuyais sur la détente et tirais sur le bourreau en visant volontairement la tête. Il s’effondra violement au sol et ne bougea plus.

Je rejoins Aiden appuyant sur sa blessure de toutes mes forces sans prendre le temps de le détacher, des larmes inondaient mon visage, il ne bougeait plus et il était inconscient. Déjà les secours arrivaient mais je n’arrivais pas à quitter mon ami alors un des secouristes me prit par les épaules en me demandant de les laisser travailler. Je regardais la scène, j’étais inconsolable, je m’étais faite avoir comme une débutante et Aiden en payait les pots cassés. Soudain je le vis bouger et j’accourus près de lui, le secouriste qui m’avait consolée était près de nous « ah, ces amoureux, on ne peut jamais les séparer ». Mais il ne comprenait pas que l’amitié qu’il y avait entre Aiden et moi, c’était plus fort qu’une amourette. Du coup je pensais à Freya et lorsque je vis les journalistes, la TV et tous le bas ta caisse, je me dis qu’il fallait l’appeler.

- Aiden, mon ami, j’ai eu tellement peur ! Je crois que ton porte-bonheur nous a sauvé tous les deux, nous sommes vivants et lui.... mort ! Je sais que tu n’as pas beaucoup de force mais je vais te demander de faire un gros effort même si je sais que cela n’en sera pas un pour toi. Je lui tendis mon téléphone. Tiens, appelles Freya ! Il y a des journalistes et la TV dehors, c’est toi le psy, tu sais ce que cela veut dire.....

Il me sourit et je sortis de l’ambulance, je le retrouverais plus tard à l’hôpital. Je fis un clin d’œil au secouriste qui avait enfin compris que nous étions deux amis. Je rejoins mon chef et je lui remis mon arme. Notre affaire n’était pas complètement terminée, je devrais rendre des comptes et expliquer pourquoi j’avais tiré. Et puis il me faudra un psychologue.... mais qui soignera mon psychologue... ? Il était très faible mais les secouristes m'avaient affirmé que sa blessure n'était pas importante et que le coup n'avait rien touché de vital. Oui peut-être...mais le psychique en avait pris un coup !

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mer 15 Juin - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageLun 13 Juin - 15:43

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Althéa m'apaisait et avec elle, je me sentais bien. Même si la situation était délicate, je prenais à coeur cette enquête et avait hâte que tout cela se termine. Prétendant être un faux couple, ce fut un véritable moment de complicité et d'amitié que cette bien étrange soirée nous permit de partager. Doucement, j'oubliais toute cette mascarade pour la confondre avec la réalité et appréciais simplement les choses. Un sourire réapparut sur mon visage sans expression depuis plusieurs jours. Je me disais qu'une amitié comme celle d'Althéa était simple et forte et j'espère que tout cela durera. Nous nous dîmes au revoir comme deux amoureux et bientôt nous nous tournons le dos. Je rentrais le premier dans la chambre. La télé était allumée et le son était très fort. Je trouvais cela très étrange d'autant plus que la porte était fermée. J'éteignais la télé et me préparer à le signaler à Althéa et aux renforts présents non loin du motel. J'écoutais un bruit dans le couloir, j'ouvrais la porte mais ne voyais rien. Lorsque je me retournais, il était là, devant moi.

Ses yeux maléfiques dans les miens, mon sang se glaça, j'étais dans l'un de mes pires cauchemars. Figé par la peur je ne pus crier et c'est alors qu'il m'assomma. Je rouvris les yeux par la douleur qui me fit comme un électrochoc. Ce sadique était en train de me dessiner sur le corps au scalpel, les traces de ces coupures. Dans cet instant, j'essayais de penser à tout autre chose, ce n'était qu'une question de temps. Je rentrais dans une sorte de transe en pensant à Freya, à Althéa regardant au loin, derrière cet indigne personnage. La douleur passait au delà et j'espérais, patientais sentant le sang coulait sur mon abdomen. Je gonflais mes poumons et affrontais ce regard en serrant la gorge. Puis, je me mis à parler, encore et encore, jusqu'à ce qu'il craque. C'est alors que dans un mouvement brusque et violent, la porte tombait avec fracas au sol. C'était Althéa. Sentiment d'espoir et content de revoir son visage, tout cela était enfin fini ou presque. Je finis par fermer les yeux et soufflais doucement. Les instants d'après étaient comme des flashs et je ne me rappelais que clairement des pansements recouvrant mon torse et des sirènes d'ambulances et de police. J'appelais Freya et ne cessais de remercier Althéa. Les médecins me disent que les coups de scapels seraient vite cicatrisés car superficiels et que la blessure profonde était passé à quelques centimètres seulement de la crosse aortique. J'avais failli mourir et cette pensée me tourmentait mais j'oubliais en écoutant la voix de ma bien aimée. Je retrouvais Althéa à l'hôpital, j'avais préféré attendre de la revoir avant de faire une quelconque intervention devant les journalistes.

- Althéa, qu'est-ce que je ferais sans toi, je te dois bien plus, je dois tellement, tu m'as sauvé la vie et même si je m'en sors avec quelques égratignures, je t'en serais reconnaissant. Je suis content d'être encore là pour te remercier. J'espère que cette affaire sera close rapidement, je serais témoin de ta légitime défense, ... Oh et dire que ces fous m'attendent, quand tu seras sorti, tu pourras les faire entrer, je vais mieux, je vais pouvoir leur parler, j'ai eu entre temps notre supérieur. Ah oui, le médecin a dit que je sortirais demain dans l'après midi en faisant des visites pendant quelques semaines encore après.  

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1294
Points : 1318
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 15 Juin - 15:14


Vengeance fantôme
Althéa et Aiden


Le chef me demanda de l’accompagner au poste afin de faire ma déposition. Il comprit cependant que j’avais envie de rester avec Aiden mais il me fit entendre que nous n’avions pas le choix, le bureau des affaires internes était déjà sur le coup et voulaient me voir à chaud. C’est dépitée que je le suivis.

En effet j’étais attendu par un homme et une femme. Ils me firent installer dans la salle d’interrogatoire et cela me fit bizarre d’être comme un suspect. J’avais demandé au chef de rester avec moi afin qu’ils ne m’embrouillent pas l’esprit. Ils notaient tout ce que je disais et je regardais souvent le chef qui approuvait mes dires. Encouragée je poursuivais décrivant avec précision tous mes actes depuis le début de notre enquête, en passant par mon agression et ma blessure, jusqu’au tir mortel de ce soir.

- Je n’ai pas dit les sommations d’usage car j’étais dans l’urgence et notre agresseur venait de planter son scalpel au niveau du cœur de mon coéquipier. J’ai pensé à sauver sa vie, c’est tout. Je n’ai plus rien à ajouter.

Ils me dirent que je pouvais rejoindre Aiden à l’hôpital et le chef me dit qu’une voiture de patrouille m’attendait. Le trajet fut très rapide, j’étais inquiète pour lui et pour moi. Arrivée dans la chambre, je trouvais Aiden fatigué....mais vivant, j’avais les larmes aux yeux. Il me réconforta en disant que je lui avais sauvé la vie et qu’il s’en sortait plutôt bien. Il était sortant pour le lendemain et dit qu’il serait témoin de ma légitime défense.

- Je viens de parler aux affaires internes, ils ne m’ont pas dit grand-chose mais j’ai dit toute la vérité y compris que je n’avais pas fait les sommations d’usage face à la gravité de la situation. Mais ne t’inquiètes pas, même si je suis rétrogradée, rien ne me fera regretter d’avoir sauver ta vie. J’ai eu tellement peur de ne pas arriver à temps, tu sais...il m’a assommée...je me suis faite avoir comme un bleu....et...tu as failli mourir.

Je me mis à pleurer à l’idée que cela soit arrivé, mon cœur battait très fort et je n’arrivais toujours pas à comprendre comment nous nous étions fait repérer ni à quel moment. Cet assassin avait failli nous tuer tous les deux et je n’arrivais pas à me sortir cette idée de la tête. Aiden me ramena à la réalité en me disant qu’il était prêt à affronter les journalistes. J'essuyais mes larmes et lui demandais :

- Ok je vais te les faire entrer mais je voulais te demander si tu acceptais d’être mon psy car les affaires internes m’obligent à être suivie. Temps que la décision n’est pas validée, je ne peux refaire du terrain et je vais me contenter de la paperasse. Je compte sur toi pour me remettre dans le droit chemin.

Je l’embrassais sur la joue et sortis de la chambre. Je dis aux journalistes qu’ils pouvaient entrer mais de ne pas le brusquer. Freya arrivait à ce moment-là et elle se réfugia dans mes bras en me remerciant.

- Ne me remercie pas et file le rejoindre, il a besoin de toi.


Je rentrais chez moi mais je ne réussissais pas à trouver le sommeil, je revivais la scène et je recommençais à pleurer à l’idée qu’Aiden ait pu mourir.
Spoiler:
 
by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Jamie Dornan
Âge perso : 27
Profession : Psychologue
Posts : 1144
Points : 1154
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Dépend de l'heure
Absence : Dispo Very Happy



Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageJeu 7 Juil - 19:34

Vengeance
fantôme

Feat Althéa



Je ne trouvais pas encore les mots pour réconforter Althéa mais je voyais qu'elle avait été fortement secoué par cette enquête. Le temps que je me remettes sur pied et je suis sûr que tout ira mieux. Finalement un troupeau de journaliste entrait dans la chambre à peine précédée par Freya qui venait me parler juste après avoir fermer la porte derrière elle. Elle me conseillait d'attendre encore, je lui souriais et l'embrassais avant de lui dire qu'il fallait mieux aujourd'hui car demain je partirais le plus tôt possible de cet hôpital. Devant les caméras et les micros, je prenais le temps de me redresser et ne pas paraître affaibli. Je tirais sur mon tee shirt.

- Ceci est la preuve que des gens instables et dangereux peuvent à tout moment passer à l'acte, cela ne tient pas à grand chose, un regard, une sombre enfance, pour moi, ce fut quelques centimètres seulement. Regardez moi bien et retenez ce nom : Althéa Killborn, sans elle et sa réactivité, sans l'équipe qui nous a accompagné, je serais plus là. Il faut savoir prendre les bonnes décisions, et lorsqu'une vie est en jeu, l'esprit est vif et l'instinct souvent juste. Cette affaire nous laissera des traces indélibiles que sans doute beaucoup de mes collègues ont déjà. Soyez à l'écoute des autres, c'est le message que je souhaite passé aujourd'hui. Merci

Je demandais après cela qu'ils sortent, je ne voulais aucune question supplémentaire. Les semaines qui suivirent furent intenses en paperasses, en interrogatoire, et je me suis battu jusqu'au bout pour avoir la dérogation exceptionnelle de pouvoir suivre Althéa en tant que psy car évidemment étant impliqué, ce n'était pas d'usage. Finalement, je l'avais obtenu et c'était la moindre des choses, je me sentais redevable, pour longtemps, ...

FIN

by FreeSpirit






Aiden Sullivan


« Sans l'âme, le corps n'aurait pas de sentiment ;
et sans le corps, l'âme n'aurait pas de sensations.  »

Rivarol

Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageJeu 28 Juil - 19:07
Archivé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Vengeance Fantôme [feat Althéa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un fantôme
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]
» [Mission de rang S] La ville fantôme (PV: Iwasaki Nami)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-