Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Finir la journée - Suite - Althéa
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Phoebe Tonkin
Âge perso : 26
Profession : Bibliothécaire
Posts : 288
Points : 294
Disponibilité :
25 / 10025 / 100

Localisation : Ma bibliothéque
Gif :
Absence : Occupé dans les mois qui arrivent !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 29 Mar - 23:20

Finir la journée - Suite


Olivia Rosenberg | Althéa Killborn


- Latin | - Français |  - Allemand
-----------------------------------------------

“Il y a deux manières de plaire : s'amuser et s'intéresser.”


La journée avait été longue et amusante. Qui plus est, Oli avait fait une très belle rencontre. Qui aurait cru, qu'elle serait amie avec une femme flic ? Elle qui, quelques années plus tôt, c'était retrouvée dans une mauvaise posture, où la police l'interroger sur des braquages. Elle eut un sourire aux lèvres, si on lui aurait dit qu'elle serait un jour amie avec un policier, elle aurait rit. Tout comme, elle aurait ri si un jour on lui aurait dit qu'elle allait aider des wesen et des Grimm à Portland.

Son grand-oncle lui avait dit d'être prudente. Peut-être qu'Althéa enquêter sur quelqu'un ? Et qu'elle avait besoin de faire semblant d'être amie avec elle pour pouvoir avoir sa confiance. Mais pourquoi ferait-elle une chose pareil ? De toute manière, Althéa n'avait pas l'air du genre à faire les choses à moitié ou même, de faire semblant. Elles marchèrent doucement jusqu'au prochain bar sans dire un mot.

Olivia poussa la porte du pub anglais. C'était un peu calme ce soir, par rapport à d'habitude. Il y avait des matchs de football. C'était l'endroit préféré d'Oli, le pub était très animé et joyeux pendant les fêtes de fin d'années ou un match. Elle y venait parfois ou alors juste pour boire un thé. Il était tout en bois, style auberge d'époque et très anglais. La brunette alla s'installer au fond, suivit d'Althéa. Une jeune serveuse s'approcha d'elle en souriant. Oli lui rendit son sourire jovial et la salua en l'appelant par son prénom avant de commander.

« Comme d'habitude, un thé au jasmin sans sucre ! Prend ce que tu veux, ils servent de tout, ça fait un an que je viens ici ! »



J'étais livrée à moi-même, à ma peur et à ma solitude. Je tentais de me donner du courage et de refouler ma panique par des moyens rationnels. Ce sont les mots qui m'ont sauvée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1426
Points : 1456
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 13 Avr - 13:52

Finir la journée– Olivia


"L’amitié tout comme l’amour, c’est faire attention à l’autre"










Olivia me parla de Liam, un ami comme beaucoup de monde en rêver. J’avais ce genre d’amis : Tancred, mon papa poule, Robert et Aiden. Tancred et Aiden étant les plus proches de moi car ils ont subi mes désespoirs, mes joies et tout ce qui me concerne. Mais Oli avait une relation fusionnelle avec son ami car l’un comme l’autre avait appris à se connaître et se reconnaître l’un par rapport à l’autre. Elle prenait de ses nouvelles comme on le ferait avec un frère.

Elle m’avoua être la propriétaire des lieux mais ça je m’en doutais sinon elle ne connaîtrait pas l’arrière salle. Elle toucha la théière froide et finit par me proposer d’aller se faire un snack. Elle ferma tout et nous voilà parties.

- Tu sais c’est avec plaisir que je vais partager ce repas avec toi. Demain je prends de bonne heure, j’ai des horaires aménagés et je ne fais qu’un mi-temps. Mon chef devient compréhensif avec l’avancée de ma grossesse.

Olivia m’entraîna dans un pub anglais, c’était typique et style très british, j’aimais beaucoup. Nous allions nous installer dans le fond, assises sur des chaises de bois taillées dans du bois très solide. La table aussi était en bois et je pris plaisir à faire glisser mes mains dessus.

- J’adore le bois, il représente la force tranquille et me rend calme et pensive. Pour moi c’est rassurant, protecteur, merci d’avoir choisi un endroit tel que celui-ci.

Oli était une habituée vu que la serveuse l’appela par son prénom, elle commanda un thé au jasmin et me dis de prendre ce que je voulais. Je n’aimais pas trop le thé et mis à part faire plaisir à Oli à la bibliothèque et surtout me désaltérer, je n’en faisais pas un cas.

- Je vais prendre un chocolat chaud sucré.

Je fis également un sourire à la serveuse. Je me sentais bien, la compagnie et l’ambiance de ce pub me permettait de me détendre et prendre plaisir à savourer cet instant. Enfin j’avais une amie de mon âge, quelqu’un à qui je pourrais confier mes joies et mes peines et qui j’espère en ferait de même. Olivia était franche et spontanée, elle me ressemblait et elle me rassurait.

- N’oublies pas que nous sommes ici pour manger surtout. Je dois être d’attaque dès 5h30 demain matin et même si je ne travaille que la matinée, il faut que je sois rassasiée.

Je souriais et j’avais envie de me laisser aller sans restriction aucune. Olivia était mon amie et j’avais besoin de partager pleins de choses avec elle.

© OswinWho[/color]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Dim 23 Avr - 15:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Phoebe Tonkin
Âge perso : 26
Profession : Bibliothécaire
Posts : 288
Points : 294
Disponibilité :
25 / 10025 / 100

Localisation : Ma bibliothéque
Gif :
Absence : Occupé dans les mois qui arrivent !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 17 Avr - 22:20

finir la journée - Suite


Olivia Rosenberg | Althéa Killborn




-----------------------------------------------

“Il y a deux manières de plaire : s'amuser et s'intéresser”


Oli jeta un rapide coup d’œil autour d'elle. Il était vrai quand partant de la bibliothèque, elle avait sacrément faim et pour changer, son ventre la trahit en gargouillant. Elle sourit sans rien dire et repensa à ce qu'Althéa lui avait dit avant de quitter la bibliothèque. Elle mangeait pour deux, il était vrai, mais pourquoi la faire travailler dans son état ? Oli se souvint de sa mère, qui n'arrêtait pas de dire à son père qu'elle n'était pas en sucre, quand elle avait parlé de sa grossesse à Oli. La jeune bibliothécaire eut encore un sourire au coin des lèvres. La brunette fut ravi que l'endroit choisi, plaise autant à Althéa. La serveuse s'éloigna après avoir prit les commande, les laissant seules entre elles. La jeune femme sourit franchement en écoutant Althéa.

« j'étais en train de repenser à ma mère quand elle m'attendait, enfin je veux dire quand elle a parlé de sa grossesse ! Pas que j'étais consciente dans son ventre à ce moment-là, ça serait fascinant, mais bon. C'est tout de même bien qu'il vous garde malgré que vous soyez enceinte ! Ma mère dirait, les femmes sont enceinte pas malade ou encore, nous ne sommes pas en sucre non plus ! »

Elle se tut et regarda le menu des déserts laissés sur la table en chêne. Peut-être ne rencontrerait-elle jamais l'homme parfait sur qui elle peut compter. Enfin, il y avait Liam, mais c'était son meilleur ami, et elle ne ressentait vraiment rien pour lui. Althéa avait de la chance, mais il fallait pas en être jalouse pour autant. Cette femme la fascinait, autant par son métier, que par sa position de mère.

« Je pensais que tu voudrais juste boire quelque chose, je ne voulais pas te retenir plus longtemps, mais si tu veux manger, libre à toi ! Il y a toutes sortes de plats, je ne cache pas que je les ai tous goûtés ! Si tu veux un avis personnel, leur hamburger sont à tomber par terre ! »

La serveuse revint et déposa les tasses sur la table.

« Oh, Camille, tu pourrais nous apporter les cartes de menus des hamburgers ! Merci ! »

La serveuse s'éloigna puis revint avec les menus de tous les plats et des hamburgers.



J'étais livrée à moi-même, à ma peur et à ma solitude. Je tentais de me donner du courage et de refouler ma panique par des moyens rationnels. Ce sont les mots qui m'ont sauvée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1426
Points : 1456
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 23 Avr - 15:38

Finir la journée– Olivia


"L’amitié tout comme l’amour, c’est faire attention à l’autre"










A la remarque d’Olivia sur les femmes enceintes un sourire me vint malgré moi. Elle changea ensuite de sujet pour parler menu. Je fus partante aussi pour le hamburger et nous passions commande. J’en pris un avec un steack à point mais sans oignon et agrémenté de mayonnaise et de salade. Une simple bouteille d’eau et nous aviserions plus tard pour le dessert.

- Tu sais je travaille parce que j’en ai envie mais j’ai des horaires aménagés. Et puis j’ai besoin de me sentir utile. Jack aimerait bien que je freine et que je sois plus auprès de lui mais dans le genre poupée qu’on expose parce que c’est ce que je ressentirais, je ne veux pas. Il est riche mais je ne veux pas en être dépendante. La séparation m’a fait souffrir et même s’il fait tout pour ne pas me « dévorer », il reste cependant très méfiant de lui-même lorsqu’il m’approche. Il file du mauvais coton en ce moment, il s’est mis à boire et rentre dans des états semi-comateux. Sébastien, son majordome et mon ami, est très inquiet et il lui tarde que je revienne mais j’ai peur. Le chef Renard m’a dit qu’il allait bientôt me donner une autre enquête et cela me tarde beaucoup. Mais je ne sais jamais avec qui j’enquête, mon collègue est décédé et du coup je suis souvent avec le mec qui n’a pas d’équipier soit pour congé soit pour maladie. Je bosse beaucoup avec un psy, Aiden Sullivan, il est super sympa et j’avoue sans honte qu’il a plus de tact que moi.

La serveuse revint avec nos hamburgers et j’avais tellement faim que je pris le mien et croquais à pleines dents. Je me fis vite une moustache de mayonnaise ce qui nous fit prendre un sacré fou-rire. Mais même si Oli pensait que j’étais un ogre, j’en commandais un deuxième, la journée avait été longue et j’avoue que je ne prenais que peu le temps de faire à manger. Je savais qu’un hamburger n’était pas le menu idéal mais franchement ce changement me faisait le plus grand bien.

Pourtant tous les matins, Sébastien m’apportait de quoi faire un bon petit déjeuner et une collation pour le soir. Mais les frustrations de ces derniers temps me rendaient malade et je passais plus de temps à pleurer qu’à penser me nourrir. Les soirées avec Jack me manquaient mais fort heureusement mes amis se relayaient pour m’empêcher de sombrer comme lui. Robert m’avait même dit que Jack avait entreprit une cure de désintoxication avec lui. Devais-je parler de ce moment délicat à Oli ? OUI, je devais lui faire totalement confiance et du coup je lui expliquais la descente aux enfers de Jack et son retour lent mais prometteur vers la lumière.

- Tu sais, notre amour est profond, et je ne sais pas lequel de nous deux souffre le plus de cette mauvaise passe. Robert m’a dit qu’ensemble ils cherchaient une solution pour que tout redevienne normal mais il m’a mise en garde en me demandant d’éviter de voir Jack à la tombée de la nuit tout comme je dois éviter d’être trop entreprenante afin d’éviter de déclencher chez Jack un désir incontrôlable. Il faut dire que nous sommes un couple ...bizarre.

Je regardais Oli en souriant puis j’entamais mon second hamburger que la serveuse venait d’emmener.

© OswinWho[/color]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Sam 29 Avr - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Phoebe Tonkin
Âge perso : 26
Profession : Bibliothécaire
Posts : 288
Points : 294
Disponibilité :
25 / 10025 / 100

Localisation : Ma bibliothéque
Gif :
Absence : Occupé dans les mois qui arrivent !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 25 Avr - 22:34

finir la journée - Suite


Olivia Rosenberg | Althéa Killborn




-----------------------------------------------

“Il y a deux manières de plaire : s'amuser et s'intéresser”


Oli regardait chaque hamburger présent sur la carte. Tout en faisant cela, elle buvait tranquillement sa tasse de thé. Ça faisait un bien fou de boire ce genre de thé. La brunette commanda alors un hamburger double steak haché et double fromage, avec pleins de tomate et oignon ainsi qu'un jus d'orange. Elle replia le menu et écouta Althéa lui parler de son bouleau et son compagnon. Que ce n'était pas toujours facile. La jeune femme préférait travailler que de laisser penser qu'elle était avec Jack pour son argent. Si on ne la connaissait pas, ça faisait penser à cela, mais Olivia n'était pas la pour la juger. Althéa ne semblait pas être le genre de femme qui quémande des cadeaux et des bijoux, elle était surtout très simple. Et cela se voyait, qu'elle aimait son compagnon, la tristesse se voyait un peu dans son regard. Jack semblait quelqu'un de très stable et mal quand elle n'était pas à ses côtés, ce qui s'explique quand on est véritablement amoureux de quelqu'un. Tout est déchiré, et rien a de sens, on se remet en question constamment, on se demande ce qui a bien pu faire changer d'avis la personne qui nous aimait ou avec qui on s'est séparé. Oli songea à Mickael, elle s'était remise en question et en avait conclu, qu'elle ne l'avait jamais aimé, c'était juste une passade. D'ailleurs, elle ne l'avait même pas pleuré. Le jour où elle rencontrerait le bon, elle ressentirait peut-être ce genre de sensation de déchirement, comme si on arrachait le cœur à même la poitrine, qui forme un énorme trou. Comme si, on venait d'arracher une partie de soi-même.  Définition, qu'elle avait lu dans des livres mais qu'elle n'avait pas encore vécu.

Camille revint alors avec leur plat. Oli regarda Althéa, comme si cette dernière n'avait pas mangé depuis des lustres. Ensemble elles se mirent même à rire banalement, d'une moustache de mayonnaise. Oli attaqua alors son propre hamburger qu'elle avala sans problème, mais, par rapport à Althéa, n'en commanda pas un second. La jeune policière en vint à lui parler de ses secrets. Elle fut coupé par Camille qui revenait avec le second hamburger.

« Je ne peux que comprendre, vois-tu, moi je n'ai pas partagé cela avec Mickael ! Il était égoïste et quand on a rompu, j'ai ressenti un réel soulagement, je ne sais pas pourquoi, depuis le temps que j'avais envie de rompre avec lui, je ne savais pas comment faire ! Au final, ça tombait bien de finir en prison et de devoir reprendre les rennes et mon devoir en tant que bibliothécaire ! Je me suis remise en question et je ne l'aimais pas, tout simplement ! Tout ce que je veux dire, c'est que l'amour, le vrai, le véritable amour, fait que, les gens se remettent en question, se font du mal, sont dévorer de l'intérieur, il se pose : le pour, le contre. Ce qui ne va pas, ce qui faut changer puis revenir vers la personne, si la personne nous aime vraiment, elle reste ou alors, elle nous laisse et on en vient à se demander si elle nous a réellement aimé ! Enfin, je ne sais pas si je suis cohérente, je lis l'amour via des bouquins ! »

Oli se mit à rire légèrement en buvant une gorgée de son thé, à présent tiède. Elle haussa les épaules et le bu tout de même en regardant Althéa la dévisager. Elle but ensuite son jus d'orange et s'occupa de ses frites.



J'étais livrée à moi-même, à ma peur et à ma solitude. Je tentais de me donner du courage et de refouler ma panique par des moyens rationnels. Ce sont les mots qui m'ont sauvée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1426
Points : 1456
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 29 Avr - 15:12

Finir la journée– Olivia


"L’amitié tout comme l’amour, c’est faire attention à l’autre"










Alors que j’entamais mon second hamburger, Oli me parla de Mickaël, un homme qu’elle avait cru aimé et m’avoua qu’elle avait fait de la prison à cause de lui. Elle avait déjà évoqué le sujet lorsque nous étions dans la bibliothèque mais là elle exprimait sa souffrance et son soulagement. Je me rappelais soudain qu’elle m’avait avoué avoir un tatouage avec une rose et le prénom de cet homme tatoué sur son nombril. Je l’écoutais attentivement m’expliquer qu’il fallait des remises en question dans une relation amoureuse. Elle n’avait pas tort et c’est ce que Jack et moi faisions plus souvent qu’on devrait mais à chaque fois notre amour était renforcé. Elle buvait son thé, qui devait sûrement être tiède alors et elle rit à sa remarque de lire l’amour dans les bouquins.

- Tu dis lire l’amour dans les bouquins mais un de ces jours, tu vas le découvrir et celui qui gagnera ton cœur sera complètement comblé. J’ai des amis célibataires mais je ne vais pas jouer les entremetteuses surtout que tu risques d’en rencontrer certains....


Je regardais Oli en souriant et je croquais une bouchée supplémentaire de mon hamburger. Je finis par le poser, deux c’était peut-être trop.

- Je ne veux pas spécialement te faire de compliments mais une nana jolie et intelligente comme toi ne reste pas célibataire longtemps. Tu fais chavirer les cœurs sans t’en rendre compte mais les mecs n’osent peut-être pas te l’avouer.

Je n’osais trop m’avancer dans mes prédictions mais Oli avait peut-être tendance à trop se renfermer sur elle-même et quelques sorties lui feraient pas de mal.

- Si tu n’as rien de prévu en fin de semaine tu devrais venir à l’inauguration de la nouvelle salle polyvalente en centre ville, ils ont prévu un concert et un grand buffet. Les habitants de Portland sont conviés et c’est gratuit. Je dois y retrouver Jack directement car nous travaillions tous les deux ce jour là. Qu’en dis-tu ? Tu pourrais inviter tes amis...Enfin je veux dire ceux avec qui tu es venue pour le réveillon, vous aviez l’air de bien vous entendre.

Je la regardais en souriant, mais après tout cette sortie lui ferait le plus grand bien et ce n’était pas en grandes pompes.

- Je ne veux pas me mêler de ta vie privée mais j’ai plus l’impression que tu fais métro, boulot, dodo.... enfin façon de parler. Tu restes trop dans ta bibliothèque.... quoique tu fasses ton boulot avec amour et conviction. De plus les gens comme moi doivent penser que Liam est ton petit ami. Votre complicité est visible et.... j’avoue que j’ai cru que vous étiez ensemble.

Oups ! J’avais encore mis les pieds dans le plat, pourvu que je ne la choque pas avec mon franc-parler mais Oli était une rose à cueillir et si elle restait fermée dans son cercle d’amis en ne sortant que rarement, elle ne trouverait pas l’âme sœur.

© OswinWho[/color]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mer 3 Mai - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Phoebe Tonkin
Âge perso : 26
Profession : Bibliothécaire
Posts : 288
Points : 294
Disponibilité :
25 / 10025 / 100

Localisation : Ma bibliothéque
Gif :
Absence : Occupé dans les mois qui arrivent !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 29 Avr - 17:06

finir la journée - Suite


Olivia Rosenberg | Althéa Killborn




-----------------------------------------------

“Il y a deux manières de plaire : s'amuser et s'intéresser”


Oli n'était pas psy, mais elle avait une fois réussi à remettre une amie avec son ex. Ce n'était pas voulu, juste des remises en questions, de comment ils se sont rencontrés. Où s'était, etc... Et au final, l'année dernière, ils se sont remis ensemble après un an, contre avis des parents du jeune garçon. Mais il vivait toujours ensemble et cette année, ils se sont fiancés. La jeune bibliothécaire, en avait été ravis pour eux. Cependant pour Althéa et Jack, c'était différent, ils savaient qu'ils s'aimaient. Elle regarda Althéa gâcher son hamburger. Elle avait eu les yeux plus gros que le ventre, on croit avoir faim et au final, on cale. Oli sourit et but son jus d'orange doucement. Elle allait avalé de travers, quand Althéa proposa de lui faire rencontrer des hommes. La brunette posa sa main sur sa gorge pour avaler sans s'étouffer et posa son verre. Elle se mit un sourire et regarda Althéa dans les yeux sans rien dire, tout en l'écoutant jusqu'au bout. À toutes ses évocations, le cœur d'Olivia battait la chamade et elle se sentit rougir.

« Ah ah ! Non, entre Liam et moi il se passera jamais rien, enfin comme dirait ma mère, il ne faut jamais dire jamais ! Il est vrai qu'on es très complice, cependant, c'est un grand gamin, un peu trop macho à mon goût ! »

Elle l'appréciait beaucoup, mais ne voulait pas de lui. Ce mettre avec quelqu'un parce qu'il gagne bien sa vie et qui est très beau, était pathétique, elle voulait plus. Elle but une gorgée de son jus d'orange en riant presque. Elle joua avec son verre et regarda de nouveau Althéa.

« Je n'aime pas qu'on me fasse rencontrer des hommes, ça me met mal à l'aise et ça enlève toute la spontanéité !  Enfin, pour ma part, je passe ma vie à taquiner Liam et les hommes qui m'entourent, au final, ils me font comprendre qu'ils sont pris, pas intéressé ou veulent plus et moi je ris de mon humour plein de sous-entendus ! Certains finissent par m'intéresser, mais au final, c'est des crétins ! Il est vrai, je suis marié à ma bibliothèque, je passe ma vie avec elle, on me prend avec ou alors pas du tout ! »

Oli repoussa ses frites. Elle n'avait plus faim, elle était calé. Elle but tout de même son jus d'orange et sourit à Althéa.

« Je vais bien finir par rencontrer le bon, parfois sans chercher, il vient à nous, tout simplement ! »



J'étais livrée à moi-même, à ma peur et à ma solitude. Je tentais de me donner du courage et de refouler ma panique par des moyens rationnels. Ce sont les mots qui m'ont sauvée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1426
Points : 1456
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 3 Mai - 13:48

Finir la journée– Olivia


"L’amitié tout comme l’amour, c’est faire attention à l’autre"










J’écoutais Oli me parler de Liam et de leur complicité et de ses déboires avec les hommes. Je lui souris car subitement je pensais à Aiden.

- Ton amitié avec Liam me fait penser à la complicité qu’Aiden et moi entretenons. C’est mon meilleur ami, sans aucun doute. Il sait tout de moi ou presque, mes moments intimes sont à moi tout de même. Mais je ne peux décrire cette relation.....Nous aimons plaisanter comme des gamins, prendre des fous-rires que nous seuls savons ce qui les a déclenchés. Nous partageons tout...même le boulot vu qu’il est consultant au poste de police de Portland. Mais c’est avant tout un pro qui m’a sorti mille fois du pétrin et qui m’a ramené à la surface quand je touchais le fond. D’ailleurs je me demande si ce n’est pas à cause de moi que sa compagne a foutu le camp.


Je fis une pause me remémorant nos plus beaux moments comme les pires et à ce moment-là mon cœur se serra. Je pris une grande inspiration avant de reprendre :

- Aiden c’est un rayon de soleil qui est entré dans ma vie. Mon chef m’avait confié une mission délicate et je devais l’aborder avec tact et psychologie....Dur ! Ce n’est vraiment pas mon for et j’étais plongée sous des tas de paperasse lorsqu’Aiden m’a abordé.

J’émis un petit rire discret mais franc et spontané qui se lisait sur mon visage :

- C’est marrant.... Figures toi que c’était dans l’enceinte de la bibliothèque de la police, dans la salle des archives. Bref je suis destinée à trouver mes amis au milieu de la paperasse. Je l’ai regardé et j’ai carrément osé lui demander s’il voulait bosser avec moi. Lorsqu’il a accepté mon cœur a bondi dans ma poitrine et nous avons mené cette affaire de main de maître. Au fil du temps, nous sommes devenus complices mais.....

Je regardais Olivia et mon humeur s’était assombrie, devais-je lui dire ? Devais-je révéler ce lourd secret ? Cette épée de Damoclès qui trônait au dessus de nos têtes ? Une larme glissa sur ma joue... Il me fallait en parler

- Hélas Aiden et moi sommes la cible d’un tueur en série. Lors d’une de nos missions j’ai abattu l’un des leurs...Je ne suis pas une tueuse mais il me fallait choisir entre laisser la vie sauve à ce monstre en lui lisant ses droits, et il aurait eu le temps de trancher la gorge de mon ami, ou alors tirer sans somation pour sauver la vie d’Aiden. Depuis j’ai failli me faire tuer deux fois. Aiden m’a sauvée pour la première et Jack pour la deuxième....Tu es sûre que tu veux toujours être mon amie ?

Je lui disais cette dernière phrase sur le ton de la plaisanterie mais je ne voulais pas la mettre en danger.

© OswinWho[/color]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mar 9 Mai - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Phoebe Tonkin
Âge perso : 26
Profession : Bibliothécaire
Posts : 288
Points : 294
Disponibilité :
25 / 10025 / 100

Localisation : Ma bibliothéque
Gif :
Absence : Occupé dans les mois qui arrivent !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 6 Mai - 1:10

finir la journée - Suite


Olivia Rosenberg | Althéa Killborn




-----------------------------------------------

“Il y a deux manières de plaire : s'amuser et s'intéresser”


Oli ne voulait pas passer sa vie à chercher la bonne personne. Elle existait certainement pas après tout. Elle souffla doucement tout en regardant Althéa. Dehors il commençait à faire sombre, mais pas de quoi fouetter un chat. Après tout, elle passait une bonne soirée en compagnie d'une femme flic, enceinte jusqu'aux yeux. La jeune bibliothécaire apprenait juste à ce faire des amis en dehors de Lyam et de ses collègues ainsi que de sa famille.

Althéa en vint à lui parler de sa rencontre avec son ami, Aiden. Il était psychologue. Machinalement, prise par la discutions, Oli mangea les frites froides tout en l'écoutant. Quand elle repensa à Lyam, c'était pareil, elle l'avait rencontré à la bibliothèque. Elle eut un sourire, ria un peu du comment Althéa avait rencontré son ami. L'amitié fille/garçon, certains y croyait, d'autre non. Il est vrai que dans certaine condition, le garçon tombe amoureux de sa meilleure amie et vise versa. Mais pas Olivia, même si Lyam en pinçait pour elle.

Elle retint sa respiration en voyant qu'Althéa se souvenait d'un mauvais chapitre de sa vie. Elle se mordilla la lèvre et fut peinée de tout cela. Ce n'était pas vraiment le truc à ce souvenir, vu son état.

« Je prends le risque d'être ton amie, j'ai été amie avec un Grimm et j'ai été en danger ! Je le suis certainement encore, vu ce que je garde ! Pour ma part, j'ai rencontré Lyam dans ma bibliothèque, seulement l'année dernière ! Il aime pas vraiment lire ou juste quelque livres seulement, il est juste rentré dans l'établissement er m'a carrément dragué et insisté pour m'inviter à dîner, avec lui, parce que j'étais très jolie, et qu'il ne voyait que moi ! J'ai tout de suite compris qu'il était le genre de mec à draguer les femmes et c'était le cas... il change tout le temps de femme, toujours une nouvelle à son bras et j'allais finir par faire partie de sa liste ! J'ai mit les points sur les I et les barres sur les T, au final, il a bien voulu qu'on reste ami, mais que cela serait difficile, il n'a jamais eu d'amie femme ! »

Olivia avait dit sa dernière phrase tout doucement en riant presque.

« Pourtant, il s'en sort plutôt bien, je l'appelle quand j'ai des insomnies et il accoure toujours ! Il est toujours présent et me considère comme son pote mec ! D'ailleurs, certains de ses amis me connaissent et étaient surpris qu'on soit ami ! Mais pour rien au monde, je veux qu'il soit au courant de ce que je sais, les wesen et tout ça ! Aiden est-il un wesen ? »



J'étais livrée à moi-même, à ma peur et à ma solitude. Je tentais de me donner du courage et de refouler ma panique par des moyens rationnels. Ce sont les mots qui m'ont sauvée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1426
Points : 1456
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 9 Mai - 15:55

Finir la journée– Olivia


"L’amitié tout comme l’amour, c’est faire attention à l’autre"










L’amitié entre Liam et Oli ressemblait comme deux gouttes d’eau à celle d’Aiden et moi. Je me décidais à lui confier mon petit secret.

- Non non, Aiden n’est pas un wesen, c‘est un humain. Un super psychologue et un super pote que je m’amuse à faire rougir ces derniers temps. Je le soupçonne d’avoir trouvé une copine mais il ne m’en parle pas et ça m’agace tu ne peux pas savoir. Pourtant je suis sûre que je m’entendrais bien avec elle, le contraire ne peut pas être possible vu les goûts que nous avons en commun Aiden et moi. Je le taquine mais impossible de lui faire dire. De ce côté là Liam et lui ne se ressemblent pas ; Aiden est du genre fidèle mais....disons qu’il oublie un peu trop ses relations de couple. Ses patients passent avant tout et même son boulot, je lui ai dit que ce n’était pas normal et qu’il devait trouvé l’âme sœur. Mais là....je suis sûre qu’il fréquente mais ça se trouve....Il a peur que je la fasse fuir ?!

Je pesais bien chacun de mes mots mais était-il possible qu’Aiden ait peur que je fasse fuir sa nouvelle copine ? C’était une vraie question que je posais à ma nouvelle amie.

- Enfin toi tu me rassures, il est vrai qu’avec ton secret de la bibliothèque, je ne pense pas que ce soit moi qui te mette en danger. Je pense que tu as de grandes chances de te foutre dans le pétrin toute seule. Mais tu sais quoi ? Tu n’auras qu’à me téléphoner et je t’enverrais les secours nécessaires et pas forcément que de la police.

Je riais mais ce que je lui disais été sincère, si elle avait un problème soit je répondrais présente si je peux soit je lui enverrais quelqu’un de confiance. Je la regardais intensément et je lui confiais :

- Tu sais je suis sûre que si tu rencontrais mon papa poule, tu te réconcilierais avec les hünjagers. Je pense sincèrement qu’un jour je te le présenterais. Bon OK il me couve et il m’aime comme un père mais il a un cœur énorme et ne pense qu’à aider son prochain. Et sa famille est pareille, franchement je les adore.

Je ne pouvais cependant la forcer vu ce qu’elle avait vécu c’était plutôt triste et déroutant mais j’étais comme elle et on ne peut vivre sans cesse la peur au ventre.

- Tu viendras à l’inauguration du nouveau bâtiment ce week-end ? Je te présenterais quelques uns de mes amis et tu pourras faire de même......Je connaîtrais peut-être Liam comme ça ? Et toi tu feras la connaissance de Jack et tous mes autres amis que tu as vu en coup de vent pour le nouvel an. Mais j'étais mal.....


Spoiler:
 

© OswinWho[/color]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Jeu 18 Mai - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Phoebe Tonkin
Âge perso : 26
Profession : Bibliothécaire
Posts : 288
Points : 294
Disponibilité :
25 / 10025 / 100

Localisation : Ma bibliothéque
Gif :
Absence : Occupé dans les mois qui arrivent !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 12 Mai - 20:05

finir la journée - Suite


Olivia Rosenberg | Althéa Killborn




-----------------------------------------------

“Il y a deux manières de plaire : s'amuser et s'intéresser”


Au simple fait de ce souvenir de sa rencontre avec Lyam, Oli eut un sourire. Il est vrai que ce dernier est un coureur de jupon, mais il est beaucoup plus complexe et humain qu'il ne veut le faire croire. Elle aimait le taquiner, et lui, insister parfois pour qu'il couche ensemble. Cependant, Oli avait des principes. Hors de question de se donner à un homme qui n'a pas d'amour pour elle, qui pense qu'à lui et drague les femmes. Lyam était devenu son protecteur, son confident, son frère, rien de plus n'arrivera entre eux. Enfin, il ne faut jamais dire jamais. Peut-être que Lyam évoluera, et arrêtera d'être un lourdaud en vers les femmes. Qu'il finira par avoir de véritable sentiment pour l'une d'elles et non pas des pulsion sexuelles d'adolescent, parce qu'elles sont jolies...

Althéa la rattrapa vis-à-vis de l'histoire avec son meilleur ami. En effet, le jeune homme n'était autre qu'un simple humain. Pas de magie l'habitait, il était normal mais savait tout sur elle. Oli hocha tout simplement la tête pour approuvé ce genre d'amitié. Même si elle-même était un wesen, elle ne mettrait pas Lyam dans la confidence. Peur de le perdre, il est pas ouvert d'esprit, peur de le mettre en danger aussi. La brunette apprit ainsi que Aiden était un psychologue, il devait en avoir du boulot dans cette ville. Portland n'était pas si calme que cela après tout. La jeune femme sourit en entendant Althéa qui voulait à toute fin savoir si oui ou non, son ami avait une copine. Cela n'arrivera jamais avec Lyam, vu qu'il lui en a présenté pas mal.

Althéa avait un grand cœur. Derrière cette femme qui semblait avoir beaucoup de vécu, elle était à présent prête pour d'autre round. Et puis, elle aidait toujours son prochain. La preuve, elle proposait déjà à Olivia de lui venir en aide si elle avait un souci ou quoi que ce soit un jour. Lui enverrait des personnes fiables pour cela. Oli n'avait jamais dit qu'elle détestait les Hundjäger. Au contraire, elle ne voulait pas les mettre dans le même panier.

« Je pense que ton ami, veut certainement être sûr que ce soit la bonne pour te la présenter ! Si Lyam faisait cela un jour, que je le voyais cette fois sans femme à son bras et qu'il aurait l'air bizarre, je serais comme toi, je le taquinerais mais je penserais surtout qu'il a enfin trouvé la bonne et veut être sûr avant de me la présenter ! »

Oli but tout de même son thé froid. Il n'était pas si mauvais que cela.

« Pour en venir au Hundjäger, je n'ai jamais dit que je les détestais ou quoi que ce soit ! Ce n'est pas parce qu'une pomme est pourrie, que tout le panier est pourri ! Ce que je veux dire par là, c'est que, ce n'est pas parce qu'un des leur à tué Sam que je vais tous les mettre dans le même panier ! Je suis sûr que ton papa surprotecteur, est quelqu'un de super ! »

Olivia garda son sourire ravi de bientôt rencontrer les amis d'Althéa.

« Bien sûr, que je serais à cette inauguration ! Lyam et quelques amis proches seront là eux aussi ! Et le maire est un ami de mon grand-oncle ! Donc je ne louperais cela pour rien au monde ! »



J'étais livrée à moi-même, à ma peur et à ma solitude. Je tentais de me donner du courage et de refouler ma panique par des moyens rationnels. Ce sont les mots qui m'ont sauvée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1426
Points : 1456
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 18 Mai - 10:55

Finir la journée– Olivia


"L’amitié tout comme l’amour, c’est faire attention à l’autre"










Oli me rassura lorsqu’elle me dit qu’elle ne mettait pas tous les hundjägers dans le même panier et du coup je me dis que je ne manquerais pas de lui présenter Tancred. Après tout il était le seul qu’elle n’avait jamais vu car il n’avait pu se libérer pour le réveillon. Tatiana avait prévu de le faire dans sa famille et Tancred se pliait toujours aux désirs de Tatiana. Il faut dire qu’ils s’aimaient ses deux-là.

- Je suis impatiente de te présenter l’homme qui a fait chavirer mon cœur....et qui est le papa de mon petit bout dans mon ventre. Je ne puis te l’expliquer. Jack....c’est Jack. Il n’est pas très facile mais l’amour qu’il me donne chaque jour est comme un rêve. Jack est particulier mais il sait faire bondir mon cœur en toute circonstance. Je dois te dire que nous devons sans cesse nous maîtriser mais bon c’est peut-être parce que nous en sommes encore au stade de la découverte l’un de l’autre. Nous nous découvrons un peu plus chaque jour mais nous avons deux forts caractères et parfois ....ça fume comme qui dirait. Mais pour rien au monde je ne vivrais loin de lui, il est ma vie....

Je m’arrêtais un instant, Jack était immortel mais pas moi. Cependant mon corps changeait énormément depuis que j’étais enceinte et Dieu seul sait ce qui allait encore m’arriver. Mais vivre avec un homme qui avait 500 ans n’était pas de tout repos vu qu’il avait quand même certaines manies du passé. Cependant je l’aimais à en mourir et je le prouvais avec ma grossesse.

- Tu sais il fait des efforts terribles pour se moderniser et changer quelques pièces du manoir mais je lui ai imposé de garder des pièces rien que pour lui. Il veut tellement me faire plaisir qu’il est prêt à tout chambouler rien que pour moi. Mais je ne veux pas le priver de son passé. Je te parle de mon amour alors que toi tu n’as pas trouver l’âme sœur, excuses-moi.

Je la regardais avec tendresse et puis d’un seul coup j’éclatais de rire en pensant à notre rencontre à Jack et moi.

- Fais attention si un beau gentleman t’aborde dans un jardin public. Après tout j'ai connu l'amour que récemment

J’étais tellement heureuse que je ne pensais pas à faire de mal, juste partager un peu de ce bonheur. J’étais aussi très heureuse de cette amitié naissante entre Olivia et moi.

- Attends que bébé soit né et tu verras nous irons faire des virées entre filles et j’essaierais de ne pas te mêler à une enquête. Sauf qu’avec moi ce n’est pas gagner. Nous organiserons aussi des petites soirées à mon appartement, on se fera des petites bouffes, cuisinées sur place, un peu d’alcool, une bonne ambiance et décontraction assurée. Tu dois te dire, « eh ben, elle a une drôle d’idée de la vie de parent », non je te rassure mes petites soirées resteront du genre plus que raisonnable vu que je ne peux pas passer 24 heures sans Jack ni lui sans moi. Et le savoir seul à se morfondre n’est pas top pour que je m’amuse.

Spoiler:
 

© OswinWho[/color]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Phoebe Tonkin
Âge perso : 26
Profession : Bibliothécaire
Posts : 288
Points : 294
Disponibilité :
25 / 10025 / 100

Localisation : Ma bibliothéque
Gif :
Absence : Occupé dans les mois qui arrivent !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 22 Mai - 21:45

finir la journée - Suite


Olivia Rosenberg | Althéa Killborn




-----------------------------------------------

“Il y a deux manières de plaire : s'amuser et s'intéresser”


C'était même le maire qui l'avait invité tout au début. Cependant, Oli s'était désister avant que Lyam ne relance l'invitation. Au bout de plusieurs arguments, la brunette avait fini par accepté l'invitation et avait reçu les cartons d'invitation quelques jours après. Une inauguration, ça ne se loupait pas, avait dit alors Lyam. Et puis, les excuses de rangements de la bibliothèque, Lyam les connaissait toutes. Oli sourit en se remémorant les arguments de son meilleur ami. Après tout, ça la fera sortir de son trou de souris et prendre un peu l'air en buvant quelque toast. Le maire sera content de la savoir là, parce que son grand oncle ne pouvait pas venir. La jeune bibliothécaire envisageait sérieusement de lui rendre visite dans quelques jours. Son grand oncle était de plus en plus malade et en avait pour quelques mois peut-être moins. Oli l'admirait beaucoup et lui serait éternellement reconnaissante pour la bibliothèque. Il n'avait pas d'enfant c'était pour cela qu'il lui avait légué.

Althéa avait hâte de présenter ses amis qui partageait sa vie, à la brunette. Et Oli avait tout aussi hâte de faire leur connaissance. Lyam essayerait certainement de la draguer ou du moins de faire du gringue à une des amis d'Althéa. Elle voyait déjà le tableau du râteau du siècle fait pour une des filles pendant une soirée. Rien que ça, Oli souriait. La jeune femme pensa à l'âme sœur, cette personne qu'on rencontre une seule fois dans sa vie, sans effort, sans qu'on cherche, elle vient à nous toute seule, elle est unique, que même si elle fait un pas de travers, on continue à l'aimer ! Cette personne avec qui vous vous sentez plutôt bien, que vous êtes capable de faire n'importe quoi, même quand vous êtes sûr et certains de ne pas pouvoir le faire ! Cette personne que vous jurez aimer toute votre vie, qui est votre égal. Cette personne que vous ne tromperez jamais et que vous jurez de l'avoir fabriqué, modelé à votre image, parce qu'elle aime les même choses que vous et que vous savez éperdument que, dans une autre vie, vous étiez déjà ensemble et que le destin vous a de nouveau réuni. Que même si une personne vous dit de méchante chose sur elle, vous ne la croyez pas. Le véritable amoureux en quelque sorte. Oli y croit, ou du moins, elle essaye. On dit que l'âme sœur, y en a qu'une, certains disent en avoir rencontré 3 avant de rencontrer la bonne, soit ils étaient pas amoureux, soit ils cherchaient juste la bonne en multipliant les chaussures. cependant, c'est comme les ovnis, ça n'existe pas.

La soirée s'était annoncée confortable et super. Olivia ne s'était pas imaginé passant la soirée avec quelqu'un, mais finalement, rien n'arrive par hasard. Il faut jamais faire de plan sur la comète, car rien ne se passe comme convenu. Elle quitta Althéa après d'autre bavardage futile sur l'accouchement, les enfants, les élever et le reste.

Fin



J'étais livrée à moi-même, à ma peur et à ma solitude. Je tentais de me donner du courage et de refouler ma panique par des moyens rationnels. Ce sont les mots qui m'ont sauvée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Finir la journée - Suite - Althéa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Journée Portes-Ouvertes [Suite]
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» "La croisière bleue"... ( suite à île du Levant )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-