Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Une photo souvenir (feat Lily)
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 8 Jan - 14:57

Aujourd'hui, Zia travaillait à la librairie, après toute cette histoire avec son oncle, elle avait envie de penser à autre chose, et le travail était le bienvenu pour occuper son corps et son esprit. Aujourd'hui, la librairie recevait la visite d'un écrivain assez connu, venu dédicacer un de ses livres, le dernier sortit. Il y avait déjà pas mal de monde dans les rayons pour attendre l'auteur. Zia vérifia que tout était prêt pour l'écrivain. Une table avait été installé dans le fond de la boutique, face à la porte, l’espace était assez grand pour qu'il puisse s'y installer à son aise. Zia avait ajouté une bouteille d'eau avec plusieurs verres pour qu'il puisse boire, et elle avait acheté des petites viennoiseries pour qu'il puisse manger en cas de petites faims. Et bien sûr, elle avait ajouté une chaise derrière la table pour qu'il puisse s'installer, et elle avait ajouté un petit pot avec des crayons. Sa collègue avait vérifié que les affiches étaient bien en place, et se trouvait à la caisse pour encaisser les clients.

"Bon tout est prêt" se dit-elle à elle-même. Elle espérait qu'il n'y aurait rien e grave, comme il y a quelques semaines, où ses collègues et elle avaient été agressé par un criminel. D'ailleurs, l'un des deux collègues avaient posé un arrêt maladie assez conséquent, et Zia n'était pas sûr de la voir revenir travailler. Mais Zia avait besoin de ce travail, déjà pour une question financière, et puis parce que cela lui évitait de tourner en rond chez elle et de déprimer. Zia revint vers la caisse et croisa une jeune femme qui portait un appareil photo, elle n'était pas sûre qu'elle ait le droit de prendre des photos, comme ça. Elle devrait se renseigner avant que l'écrivain arrive. Elle posa la question à as responsable, qui lui dit d'aller lui demander si elle était photographe ou reporter. Une journaliste, bien sur, Zia aurait d^y penser. Elle marcha donc vers la jeune femme avec le sourire.
"Bonjour. Vous êtes journaliste?" demanda-t-elle pour être sûr que tout était bien en ordre.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 275
Points : 293
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 10 Jan - 17:02




Une photo souvenir feat Zia


Je venais d’être contactée par la mairie car un écrivain célèbre arrivait en ville et devait dédicacer ses livres dans une librairie non loin du poste de police. J’étais la photographe la mieux placée et ils me demandèrent de m’y rendre. Je demandais à Brian de garder Chouby avec lui, je ne me voyais pas débouler là-bas avec ma boule de poils qui débarbouille tout le monde.

Le temps de prendre une douche vite fait, mon chapeau en plastique pour protéger mes cheveux, se sécher rapidement, se coiffer, un petit tailleur sympa, le gros sac de reportage avec les pellicules nécessaires et c’était parti pour un mini reportage. En fait ce n’était pas la première fois que je travaillais pour la mairie et ils étaient toujours contents de ce que je leur présentais.

C’est ainsi toute parée que j’arrivais à la librairie. J’entrais et je me retrouvais au milieu d’une foule qui attendait un livre à la main. Jouant des coudes et m’excusant au moins 100 fois, j’atteignis enfin la caisse. Mais personne ne me disait quoi que ce soit. Je ne savais pas qui allait venir, ni rien de cet écrivain soit disant né à Portland dans le Maine et qui désirait faire une traversée des states pour venir dans notre Portland à nous. Bon attendons ! C’est là qu’une jeune femme m’aborda et me demanda si j’étais journaliste.

- Journaliste ? Euh non ! Je viens pour faire un mini reportage oui ! Je suis envoyée par la mairie car un enfant de la ville vient dédicacer ses livres chez vous aujourd’hui...Mais je n’en sais pas plus, je.....

Là, mon souffle fut coupé, je ne savais subitement plus parler, en face de moi un grand monsieur, surtout de nom venait d’apparaître. Je n’aurais jamais cru que je pourrais rencontrer un jour une telle personnalité. Il serrait des mains et saluait les gens, lorsqu’il arriva près de nous, il se présenta :

- Stephen King, je dois faire quelques dédicaces chez vous aujourd’hui.

Spontanément la jeune femme et moi nous regardions encore sous l’effet de la surprise alors que sa patronne accompagnait M. King à la table qui lui était destinée pour cette journée. Machinalement je la tutoyais face à l’émotion :

- Tu savais ????





“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Jeu 26 Jan - 15:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 14 Jan - 19:13

Zia soupira d'un certain soulagement quand elle lui dit faire simplement un petit reportage au nom de la mairie, la jeune femme était peut-être un peu naïve de la croire aussi simplement, mais elle n'avait pas envie de penser que les gens puissent mentir sur un truc aussi simple. La jeune femme lui fit donc un sourire, et hocha la tête, prête à partir et à la quitter pour qu'elle puisse s'activer tranquillement. Quand soudain son discours ce fut un peu moins cohérent, Zia se retourna pour faire face à Stephen King, c'était un grand écrivain, la jeune femme s'attendait à sa venue, mais ce n'était pas le cas de la jeune reporter. Personne ne semblait l'avoir prévenu à la mairie, et elle n'avait pas du lire les affiches en entrant dans la boutique. Mais cela n'empêcha pas Zia de regardait le grand écrivain d'un air subjugué. La directrice de la boutique lança un regard noir à la pauvre Zia, qui sursauta, et laissant passer sa patronne avec l'auteur de nombreuses lectures.

"Euh.. oui, je savais ... mais ça reste quand même impressionnant. Je l'imaginais pas ... si grand... enfin pas comme ça" fit Zia en se tournant vers la jeune femme avec un maigre sourire. Maintenant, elle espérait que tout se passerait bien, et qu'il n'y aurait pas une autre catastrophe, une attaque à main armé, un faux meurtre, ou un enlèvement, il se passait beaucoup trop de choses dans la vie de la jeune femme ces derniers temps.
"Je pense... que vous pouvez prendre quelques photos" dit la jeune femme qui croisa la regard de sa patronne qui semblait lui dire d'aller s'occuper des clients et de faire attention qu'il n'y est pas de débordement dans la foule d'admirateurs et admiratrices du grand écrivain. Zia se mit donc au travail, et invita les gens à se rapprocher doucement de l'écrivain, calmement et sans trop de bruits. Tout semblait bien commencé, et Zia croisa les doigts que ce serait le cas, jusqu'à la fin de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 275
Points : 293
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 26 Jan - 16:10




Une photo souvenir feat Zia


Ben ça alors, j’en revenais toujours pas, j’étais face à Stephen King ! Zia me dit qu’elle savait mais qu’elle ne l’imaginait pas comme ça, aussi grand. A l’arrivée de la Directrice de la boutique, Zia sursauta et laissa passer sa patronne et le romancier. Elle m’autorisa à prendre quelques photos. Oh mais ce sera pas quelques, je vais le mitrailler de photos ! Brian connaissait tous ses romans moi je n’en avais retenu que quelques uns car je n’aimais pas trop les scénarios d’horreur quoique j’avais adoré « Christine », cette voiture qui avait une vie propre. Ce roman était flippant à souhait mais dès lors qu’on le commençait on ne pouvait s’en détacher.

Zia s’organisait pour que les gens approchent Stephen King sans bousculade et dans le calme et cela se passait plutôt bien. Je faisais gentiment mes clichés, avec le zoom pas besoin d’être à côté. Un moment donné M. King fut agacé par une mouche et je m’amusais à prendre des photos alors qu’il se débattait avec. Je finis par m’approcher et chasser la mouche vu que personne ne le faisait....ce que les gens peuvent être égoïstes franchement.

M. King me remercia et me demanda mon livre afin qu’il me fasse une dédicace très attentionnée. Je n’en avais pas sur moi mais dire qu’il y en avait tant à la maison.

- Je n’ai pas de livre...enfin je veux dire, je ne suis pas là pour ça...


Plus j’en disais et plus je m’enfonçais, je ne savais plus quoi dire, je paniquais, pourtant je n’avais pas ma langue dans ma poche, et fort heureusement Zia vint à mon secours pour expliquer mon rôle dans la boutique aujourd’hui. Je souriais timidement...



“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Lun 6 Fév - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 29 Jan - 17:12

Zia était aussi surprise de voir un grand écrivain tel que lui, elle s'attendait à sa visite, mais cela restait tout de même impressionnant. En tout cas, suffisamment pour intimider la jeune reporter de la ville, qui était venu prendre quelques photos pour un reportage. Sans doute devait-elle être une grande fan de l'écrivain, pour sa part, Zia n'avait lu qu'un ou deux ouvrages de sa collection, notamment Dôme, et Sac d'os. Zia fit le tour de la file d'attente, et ne remarqua pas le combat de la jeune femme avec la mouche qui était tombé amoureuse de Stephen King. Elle revint quand elle vit la jeune femme un peu paniquée, qui bafouillait dans son langage. Sans trop savoir pourquoi, elle expliqua à l’écrivain, et surtout, bizarrement, à sa patronne ce que la jeune reporter faisait là.

"Elle est là pour prendre des photos, pour la Mairie, qui souhaite faire un reportage sur ... votre visite" expliqua la jeune femme. Elle avait faillit dire la visite de Mr King, car elle parlait plus à sa patronne, qu'à l’écrivain présent dans la librairie. Zia répondit au sourire timide de sa comparse, elles avaient presque l'air de deux enfants qui étaient toutes intimidés par la présence de l’écrivain. Pourtant, elles étaient toutes les deux des adultes. Zia avait déjà vu d'autres écrivains, et de plus Stephen King n'était pas son auteur favori, et sans doute que la jeune femme à ses côtés avaient du voir aussi pas mal de choses en faisant ses reportages photos. Et pourtant, elles se trouvaient là, sans trop savoir quoi dire.

Heureusement un homme arriva dans la file d'attente, et tendit son livre pour que l'écrivain, lui signe un autographe, cela permit à Zia de sortir de cette étrange sensation, et recula de quelques pas, pour prendre ses esprits, et permettre aux autres de faire signer leur livre, et la jeune photographes de prendre les clichées. Sa patronne, la regarda bizarrement, avant de se concentrer à nouveau sur leur invité du jour.

"ça va?" demanda-t-elle à la jeune femme avec un maigre sourire, pour savoir si elle aussi, elle avait ressentit ça, où si ce n'était qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 275
Points : 293
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 6 Fév - 13:27




Une photo souvenir feat Zia


Zia m’avait sauvé la mise en expliquant à M. King mais aussi à sa patronne ce que je faisais là. La Mairie n’avait pas prévenue qu’ils envoyaient quelqu’un couvrir ce fait divers ? Un homme s’approcha afin de faire signer son livre et nous sortit Zia et moi d’un mauvais pas. Bref, j’en profitais pour reculer et je vis que la patronne de Zia nous regardait bizarrement avant de se concentrer à nouveau sur Stephen King. J’avais une drôle d’impression comme si je me retrouvais en enfance où plutôt à l’adolescence. Cette sensation étrange, je ne l’avais pas ressentie depuis un bon moment, comme si j’avais fait quelque chose de mal. Zia me fit un petit sourire en me demandant si ça allait. Et non ça n'allait pas ! J'étais comme un poisson en dehors de son bocal et la panique me prenait. Était-ce du ressort de Stephen King ? Était-ce l'ambiance qui régnait ici ? Mystère mais j'étais nerveuse !

- Suis-moi si tu peux.


Je continuais de faire mes photos, non pas seulement de M. King mais aussi de la librairie, de la foule, de la file d’attente au dehors aussi. En faisant ainsi le tour, je découvris un buffet avec des amuse-gueules et des verres disposés en pyramide. Mais je ne m’en préoccupais guère, Zia avait réussi à me suivre malgré les regards de sa patronne et il fallait que je lui pose la question.

- As-tu ressenti un truc bizarre ? Pour moi, ça a été comme si je replongeais dans mon adolescence quand quelqu’un faisait une connerie et que moi, je m’en sentais coupable. Je ne savais plus où me mettre, quelle sotte j’ai été d’aller attraper cette mouche, heureusement que tu es venue à ma rescousse. Ta patronne, elle n’est pas un peu bizarre aussi ? Là je crois que je suis dans un mauvais roman et que je vois le mal partout ! Dis-moi que toi c’est pareil ?!

J’étais mal de vider mon sac à une quasi inconnue mais il fallait que j’en parle et à qui d’autre sinon à elle ?

Nous ne devions pas trop nous absenter sinon Zia risquait de se prendre une remontrance par sa patronne, moi j’étais libre comme l’air mais pas elle. Si elle pouvait prendre deux minutes pour me donner son avis sur cette sensation bizarre cela calmerait ma nervosité. Et dire que j'allais devoir poser quelques questions à Stephen King pour parfaire mon article ainsi qu'à la patronne de Zia afin de recueillir ses impressions. J'étais complètement paniquée.




“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Mer 22 Fév - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 12 Fév - 15:15

Zia soupira de soulagement, quand l'écrivain se remit à signer ses autographes sans se soucier trop d'elles. La jeune femme croisa tout de même le regard de sa patronne, et lui indiqua qu'elle allait faire le tour des lieux, pour voir si tout se passait bien. Et ainsi, elle parvint à suivre la jeune reporter au milieu de la file et de la foule venu pour le grand auteur de romans. Dont beaucoup ont été adaptés en films, ou en séries. Les deux jeunes femmes se retrouvèrent devant la boutique, où il avait une longue file. Il faut dire que l'écrivain était bien connu. Ici, elle respirait mieux, et retrouver peu à peu ses esprits. Elle avait vraiment cru que sa patronne allait la manger tout cru, elle avait de ses regards noirs, et puis la présence de Stephen King était assez intimidante. Les deux jeunes femmes se retrouvèrent devant le buffet, qui était offert aux invités, et surtout à Stephen King. Elle se demanda si quelqu'un lui avait déjà ramener un café ou même un verre d'eau, Zia n'avait pas vraiment fait attention à ce genre de choses.

La jeune reporter vint vers elle et lui demanda alors si elle avait ressenti un truc bizarre, mise à part une grande intimidation, et la peur de paraitre ridicule, et aussi une grande admiration, c'était un peu étrange comme sensation.

"Oui, c'est étrange tout ça, mais ça va passer, je pense" fit Zia en regardant autour d'elle, son cœur battait déjà moins vite, et de savoir ce qu'elle devait faire maintenant, la rassurer un peu, et surtout occupé son esprit à autre chose. Elle allait rester prés du buffet pour servir tout le monde.
"Je suis sure qu'il a l'habitude de voir des réactions étranges de la part des gens, enfin je crois" fit la jeune fille en pensant à tout un tas de réactions bizarres qu'on peut avoir en voyant une personne célèbres et surtout qu'on admire Peut-être qu'il y en a qui sont tombés dans les pommes" supposa Zia avec un maigre sourire, pour se rassurer face à sa réaction étrange.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 275
Points : 293
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 22 Fév - 16:04




Une photo souvenir feat Zia


Zia était plutôt confiante et mis sur le dos de la panique notre drôle de ressenti. Elle avait raison nous devions vite nous reprendre. Elle se concentra sur le buffet et s’apprêtait à servir les visiteurs les plus importants et les personnes officielles. La plupart des gens étaient simplement venus faire dédicacer leurs livres et même Brian avait réussi à venir à temps et il vint vers moi juste avant de repartir car la boutique fermée. Un tendre baiser et le voilà reparti me disant de ne pas oublier d’acheter le pain.

Je restais moi aussi non loin du buffet mais c’est pile l’endroit que choisit la patronne de Zia pour venir se rafraîchir avec un grand verre de jus de fruit. Je me lançais, vaille que vaille, ou elle répondait ou elle m’envoyait promener.

- Je dois rédiger un petit écrit pour le journal de la Mairie. Puis-je recueillir vos impressions de recevoir un écrivain de renom tel que Stephen King ? Et surtout pourquoi avoir fait appel à lui.

Contrairement à mes pensées, elle se prêta volontiers à mon interrogatoire me disant que M. King était de Portland dans le Maine et qu’il désirait venir dans notre ville afin de faire comme un rapprochement des deux villes. Elle avait postulé sans conviction d’être choisie afin d’honorer sa boutique de la présence d’un tel écrivain et sa joie fut immense lorsqu’elle sut que la Mairie avait retenue sa candidature.

Je me disais en moi-même qu’elle brossait le Maire dans le sens du poil mais bon il aimait ça alors autant le noter. Elle me demanda à ce que ce que j’apprendrais ici reste des plus confidentiels à moins qu’elle donne un avis contraire. Elle me demanda si elle pourrait lire mon récit avant sa publication et je lui dis que ce serait avec plaisir et qu’ainsi elle pourrait m’aider à me corriger. Mais elle ajouta que Zia était là pour ça, je regardais la jeune femme qui parut totalement surprise. J’avais encore des questions mais je me disais qu’il ne valait mieux pas l’accaparer toute la soirée afin qu’elle puisse s’adresser aux autres personnes présentes, c’était quand même l’hôtesse de cette réception. Je filais vers Zia :

- Pfff ! Premier round OK mais là il faut vraiment que je boive quelque chose....Euh sans alcool s’il te plaît.




“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Ven 10 Mar - 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 28 Fév - 15:36

Zia s'occupa du buffet pendant un petit moment, histoire d'occuper ses mains, et de penser à autre chose. Elle s'était sentit un peu gourde face à l'écrivain, et surtout sa patronne.  Elle soupira et servit quelques verres, fit un tour avec son plateau, et revint vers le buffet. Elle remarqua que la jeune journaliste était avec sa patronne entrain de parler. La jeune femme s'approcha de leur duo, mais essayait de passer au loin pour ne pas déranger, quand elle croisa le regard de sa patronne, cette dernière annonça qu'elle aiderait la jeune reporter à corriger son article, Zia la regarda surprise, elle n'était pas spécialiste sur Stephen King, et pas non plus la meilleure en orthographe. Elle hocha la tête, de toute façon, elle ne pouvait pas faire grand chose d'autre, qu'approuvé les dire de sa chef. Puis elle se rendit au buffet avec son plateau vide. La jeune femme la suivit devant la table, et lui demanda un verre de jus sans alcool. Zia lui servit un cocktail rapide, mélange de sirop de fraise, et de jus d'orange.

"Tient" fit-elle en lui tendant son verre. La jeune femme était un peu absente, mais la réception se passait bien, et la file avait bien avancé, Zia se demanda combien de personnes passeraient encore pour avoir leur autographe. Elle soupira et servit d'autres personnes.
"Je vous aiderais pour l'article" fit Zia avec un sourire, pendant un moment d’accalmie, les gens ne semblaient plus être intéressé par le buffet. La jeune libraire en profita pour mettre les verres utilisés, les assiettes et bouteilles vides à la poubelle. C'était tout de même un peu plus propre.
"Je pense que vous devriez aller lui demander un autographe, ce sera bien pour ajouter dans l'article" conseilla Zia, sans vraiment savoir si c'était une bonne ou mauvaise chose d'ajouter la signature de l'écrivain dans l'article ou non.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 275
Points : 293
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 10 Mar - 15:37




Une photo souvenir feat Zia


Zia m’avait servi un mélange de sirop de fraise et de jus d’orange. C’était plutôt bon et je le dégustais du coup. Je la regardais attendant sa réponse suite aux dires de sa patronne et enfin elle me dit qu’elle m’aiderait pour l’article.

- Ne t’inquiètes pas pour l’orthographe, je suis plutôt douée, j’aurais plus besoin pour les idées. Enfin j’en ai mais tellement en vrac que ce n’est pas très intéressant pour le moment.

Alors qu’il y avait une petite accalmie au niveau des autographes, Zia conseilla de prendre la file et de moi aussi demander un autographe afin d’illustrer mon article. Là pour le coup je me trouvais un peu dépassée. Faire des photos c’était mon truc, interroger les gens un petit peu moins même si je n’étais pas timide mais cet homme là.....Il était mondialement connu et je me sentis soudain toute petite.

Malgré tout, je pris la file et attendis gentiment mon tour. Lorsque je me trouvais face à lui, je n’y allais pas par quatre chemins.

- Navrée de vous embêter encore une fois mais j’aimerais savoir si vous accepteriez de me donner un autographe afin que je le mette dans mon article.

Il se leva, il était grand et je me sentis comme oppressée mais il prit rapidement la parole :

- Écoutez jeune dame, je vais prendre une pause. Allons au buffet....enfin si toutefois vous acceptez de me tenir compagnie ?

Waouh ! J’étais stupéfaite mais pauvre Zia, ce sera encore du travail pour elle. Je suivis donc l’écrivain jusqu’au buffet. Il s’adressa à Zia en souriant :

- Eh bien dites-moi vous avez eu beaucoup de gens affamés, reste t-il de quoi nourrir un brave homme comme moi afin que je puisse rester un petit moment en galante compagnie ? Deux jolies jeunes femmes pour moi seul, je n’en espérais pas autant.

Zia et moi nous regardions et lui sourirent en chœur. Il nous engagea une conversation fort simple sur sa vie en général et il nous expliqua que ces longues tournées d’autographe l’épuisaient beaucoup et qu’il n’aimait les grands halls où beaucoup de monde venait. Il nous avoua qu’il aimait bien la librairie et qu’il se sentait comme chez lui mais en meilleure compagnie ce à quoi Zia et moi rire de bon cœur. Il demanda à un homme qui passait près de nous de nous prendre tous les trois et nous nous prêtions volontiers au jeu. Je laisser mon appareil à l'homme qui nous prit plusieurs fois. Stefen King me signa mon article et s’en fut afin de signer encore quelques autographes. Je sautais au cou de Zia en la remerciant, sans sa suggestion je ne serais jamais allée lui parler. Il ne restait plus qu’à rédiger mon article. Je demandais à Zia un coin tranquille afin que je puisse mettre mes notes sur papiers car pour l’instant ce n’était qu’une suite de mots sans aucun sens.




“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Mer 12 Avr - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 25 Mar - 23:32

Zia suggéra à la jeune femme d'aller chercher un autographe pour le rajouter à son article, elle ne s'attendait pas à ce qui allait suivre. Qui aurait pensé que l'écrivain Stephen King viendrait lui demander quelque chose à grignoter. Zia regarda autour d'elle, et repéra un dernier plat de petits fours, qu'elle lui tendit avec le sourire. Un sourire peut-être un peu figé et timide, mais bon un sourire, c'était déjà mieux que de rester bouche-bée à le regarder sans savoir quoi dire ou quoi faire. La jeune femme termina de ranger les derniers verres, puis fut embarquer par la jeune reporter dans une discussion avec Stephen King, même si elle n'avait pas grand chose à dire pour l'heure. Elle n'était pas journaliste pour savoir poser les bonnes questions, et elle n'était pas non plus la plus grade de ses fans pour pouvoir lui parler de ses livres. Mais elle appréciait beaucoup le travail de l'auteur, sur le peu de romans qu'elle avait pu lire. Ils furent pris en photo tous les trois, Zia sourit de son mieux. Puis l'écrivain les laissant pour retourner finir les dédicaces, il avait dit apprécié la librairie, et la jeune femme ne était plutôt contente, cela allait faire remonter les ventes, rien qu'avec sa visite, il avait du doubler, voire même tripler le chiffre d'affaire d'une journée, voir d'une semaine. Elle chercha du regard sa patronne pour lui faire un petit sourire de satisfaction. Puis l’écran signa l'article de la jeune reporter, et quitta les deux filles.

Lily sauta dans les bras de Zia, la jeune Steward ne comprenait pas trés bien ce qui se passait, mais elle rit de bon chœur avec la jeune femme. La jeune reporter demanda un coin tranquille,et Zia la conduisit à la réserve, il y avait une grande table de travail, avec deux ordinateurs qui servaient à entrer ou sortir les livres de l'inventaire. Et un grand espace qui servait pour ouvrir et vérifier les cartons. La jeune femme aurait toute la place qu'elle voudrait pour écrire son article. Zia retourna dans la grande salle pour terminer de ranger le buffet, elle mit à la poubelle, les verres sales, ainsi que les assiettes. Rangea les tables et aida sa patronne à fermer les portes une fois que tout le monde fut dehors. Elle revint vers la jeune reporter avec une assiette des derniers petits fours du buffet, et les posa devant elle. La journée était finie, et Zia avait hâte de lire l'article de la jeune femme.

"Alors?" demanda-t-elle avec un sourire, en se demandant si tout était finit et si l'article était au point.

HJ : Voilà, tu peux conclure, si ça te convient. Merci pour ce chouette RP.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 275
Points : 293
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 12 Avr - 16:09




Une photo souvenir feat Zia



Spoiler:
 

Zia me trouva un coin tranquille en me conduisant dans la réserve de la librairie. Il y avait une grande table de travail et deux ordinateurs. Je décidais d’entrée dans ma petite tête que j’allais en squatter un pour écrire et sortir mes photos. Zia retourna ensuite dans la salle afin de finir de ranger. Je me retrouvais seule et j’allumais un ordinateur. Ma foi j’avais accès à Word et c’est tout ce que je demandais. Je commençais ma rédaction mais les mots se bousculaient et ne venaient pas facilement dans le bon sens. Je me relisais, effaçais, recommençais et enfin mon article me parut clair.

« Un écrivain de renom dans notre ville






Stephen King  nous a fait l’honneur de choisir notre ville afin de faire une séance de dédicace. Pourquoi chez nous, simplement parce qu’un 21 septembre dans la ville de Portland dans le Maine naissait ce fabuleux auteur. Il a choisit notre ville de Portland dans l’Oregon car il désire connaître tous les Portland du monde. Ce voyage lui a tout de même fait traverser l’Amérique et il nous a dit en être très fier. Je n’ose pas vous présenter cet écrivain de renom mais je vais cependant vous citer ces romans les plus célèbres : La ligne verte, Christine, les Tommyknockers, Dead Zone, Le fléau et bien d’autres encore.

Nous avons rencontré un homme charmant, plaisant, très avenant, qui n’hésitait pas à parler avec ses fans avant de signer leur livre en faisant une annotation personnelle à chacun. Malgré une file d’attente assez longue, des conversations se sont créées, chacun donnant son avis sur un roman, une nouvelle ou sur l’un des textes de ses recueils. L’ambiance était fort agréable ne laissant que peu de pause à Stephen King qui a voulu cependant nous mettre à l’honneur en demandant une photographie entre mon amie et moi. C’est cette dernière que je vous propose car elle vous présente le plus beau sourire de Stephen King. Nous espérons qu’il gardera un aussi beau souvenir de nous».


Zia arriva avec une assiette de petits fours qui restaient sur le buffet. Alors qu’elle demandait où j’en étais, je la fis asseoir devant l’ordinateur afin qu’elle me donne son avis. J’étais surtout photographe et reporter que pour la Mairie. Je grignotais les petits fours en attendant car réfléchir m'avait donné un petit creux.





“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 15 Avr - 16:50

Zia venait de ranger la librairie, de même que sa patronne et la dernière employée, étaient entrain de fermer les portes, les quatre dernières personnes qui se trouvaient dans les lieux, la responsable, et ses deux vendeuses, et la reporter installait dans l'arrière boutique, sortiraient par la porte de derrière, là où les livreurs déchargeait les cartons de livres à mettre en rayon. La jeune femme pensa à Robert en passant vers la porte, avec son assiette de petits fours pour la jeune femme qui se trouvait devant l'un des ordinateurs de la boutique. Elle invita Anastasia a lire ce qu'elle avait écrit. La jeune femme parcourra le ficher et trouver les mots justes et l'article pas trop long, et assez intéressant et palpitant pour regretter à certains de ne pas être venu voir l'écrivain. Et la photo était tout à fait correcte. Elle sourit et se tourna vers la jeune photographe.

"C'est vraiment trés bien, simple, juste et intéressant. fit Zia avec un sourire pour son amie. La jeune femme aimait bien Lily, elle était gentille et assez vivante. Anastasia aurait bien aimé avoir plus d'énergie dans la vie, mais elle se résumait bien souvent à dodo, boulot, et métro. Bon d'accord, elle ne prenait pas le métro, plus souvent le bus, ou à pied. Mais bon l'idée, était un peu la même. Et puis il lui arrivait de manger, ou de boire une café en compagnie de Robert, ou bien de ses collègues de travail, qui sans être des amies, étaient tout de même des personnes, avec qui Zia passait de bons moments, et parfois les pires. Il y a quelques semaines, la librairie avait été au cœur d'une affaire policière. Une jeune femme des forces de l'ordre était venue pour commander un livre, et un violeur était entrain sur place, il avait été tué par un collègue de la jeune policière.  

Les petits fours avaient disparus. Zia sourit à la jeune femme devant sa gourmandise, bon en même temps, elles n'avaient pas vraiment eu le temps de manger à l'heure, et il était un peu plus de 20heures. Zia se tourna vers l'ordinateur, et allait cliquer sur la petite imprimante pour que l'article de la jeune femme sorte, et qu'elle puisse le récupérer. Elle remarqua alors une clé USB sur le port de l'ordinateur, alors elle enregistra également l'article sur la clé, et éteignit la machine.
"Tient" fit-elle en lui rendant sa clé, et se dirigea vers l'imprimante pour récupérer la page. C'est à ce moment là, que la patronne entra dans la réserve pour chasser tout le monde, enfin elle dit d'un ton un peu autoritaire qu'il était temps que tout le monde rentre chez lui. Zia hocha la tête et récupéra sa veste et son sac à main pour se retrouver sur la pas de la porte, en compagnie de Lily. La journée était finit, et il était temps de rentrer chez soi.

HJ : ça te va comme fin?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 28 Mai - 17:28


 ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ

Merci de le signaler pour que l'on puisse l'archiver !

Si ce RP a modifié quelque chose dans l'histoire de votre personnage, rajoutez-le directement à la suite de l'histoire dans votre fiche de présentation !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Une photo souvenir (feat Lily)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Look at you, baby girl... you grown up feat. Lily-Rose
» Les dégâts des années 90
» soleil, piscine, et rire. feat. Lily
» Un petit moment de détente feat Lily S. Hamilton ( RP FINIT )
» Keep running ! feat. Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-