Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Course contre le temps - Ft. Lily Lange
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
Invité
Invité
avatar





MessageDim 16 Oct - 11:59
ft.
NOM Prénom
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
Je me penchais sur le corps inerte en fronçant les sourcils. J'avais été trop fort avec le coup de pied frontal. L'homme était déjà Ko, mais pas mort. Pourtant, je ne cache pas qu'il s'est bien défendu le bougre. Quelques égratignures pour ma part, des bleus, rien de plus. J'étais un peu soulagée et commençais déjà à lui faire les poches. Bon, d'accord, ce n'est pas bien de faire cela, mais qui s'en soucie ? Ce n'est qu'un malabar de plus que j'interroge et qui a préféré se défendre plus tôt que de me parler. Un wesen à Portland, waouh quelle surprise, qui plus est, qui a des réponses à mes questions.

Remontons légèrement en arrière... J'ai eu la visite d'un type, chez moi y a quelques jours, qui connaissait quelqu'un qui pourrait me dire où se trouvait une drogue donnée à certains wesen pour les rendre plus « fort », voire doubler leur capacité de dédoublement. Super n'est-ce pas ? Plus féroce et rapide que Flash. Depuis un an que je file des wesen, que j'en fait mes quatre-heures, je n'avais jamais entendu parler de cette drogue. J'étais tombée sur Tony Malot, adresse donnée par la suite. Un wesen bien entendu. Un lowen. Je ne les aimais pas du tout ces petites bébêtes, toujours là où on ne les attend pas du tout. Un bruit me fit arrêter mon geste. Je me redressais avec le portefeuille de M. Malot.

Ses poches étaient vides, j'essayais de faire vite avant que la personne, qui qu'elle soit, n'arrive. Je glissais finalement, une feuille pliée dans ma veste en cuir et une lumière, venu d'une torche, m'éclaira. J'eus un sourire en coin et levais doucement les mains.


Dernière édition par Casey McCoy le Dim 8 Jan - 18:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 25 Oct - 17:17




Course contre le temps


Je venais faire des photos dans un appartement qui serait éventuellement à vendre. Le propriétaire un certain M. Malot me fit entrer. Je lui expliquais que j’étais envoyée par l’agence et que j ‘allais prendre quelques photos de son appartement afin de les montrer à d’éventuels acheteurs. Il me fit signe de faire mon travail et disparut dans sa cuisine. Lorsqu’il revint vers moi c’était un lowen.

- Attendez, je ne fais aucun mal je ne fais que des photographies et......


Il me prit mon appareil avec une violence inouïe et m’ordonna de me défendre, je ne comprenais rien, d’habitude ils n’agissaient pas comme ça. Il me projeta dans un meuble et j’eus très mal, j’essayais alors de me défendre, c’était devenu une question de survie, je pris un manche à balai et m’apprêtais à le frapper lorsqu’il me mit une claque si violente que ma tête heurta un mur et que je m’effondrais au sol, inconsciente.

Lorsque je repris mes esprits j’entendais des coups, on aurait dit que quelqu’un se battait dans la pièce à côté. Je découvris que j’étais enfermée dans une sorte de cagibi au milieu d’un nécessaire de nettoyage, déposée comme un vieux paquet. Je me redressais péniblement et attendis que les bruits cessent. Je sortis de ma cachette une torche à la main. Une femme se trouvait face à moi et levait les mains sans que je ne comprenne pourquoi.

- Euh...Bonjour.... que s’est-il passé ? Je baissais les yeux et je découvris le cadavre au sol. Il est mort ?....Vous êtes sûre ? Il a failli me tuer et je pense qu’il m’a pas mal abimée..... J’ai l’impression d’être passée sous un rouleau compresseur.... Je m’appelle Lily, je suis photographe.





“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Mar 10 Jan - 16:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageJeu 27 Oct - 1:48
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
Je ne mettais pas imaginé dans ce genre de situation. J'avais juste entendu du bruit et j'avais défoncé la porte. Après tout, comme dirait la police, j'ai entendu quelque chose et j'ai voulu vérifier. Bon, je ne suis pas flic, mais c'est tout comme, je suis une Grimm en alerte rouge. Des wesen se comportent bizarrement en ville et je compte bien remonter cette piste. Sauf que... Eh bien, j'ai fait l'erreur d’assommer le témoin. Ma main droite me faisait affreusement mal rien qu'en la mettant en l'air, elle me lançait.

La personne qui venait d'arriver m'éclaira, puis éclaira le corps à mes pieds. Je soupirais quand elle m'éclaira à nouveau et se mit à me poser des questions. Je baissais les mains, ce n'était qu'une simple photographe, pour mon grand bonheur. J'avais songé un instant que c'était la concierge ou tout autre personne. Enfin, c'est une tout autre personne... J'allais devoir, m'en débarrasser, pas la tuer, quoi que l'idée me frôlât légèrement l'esprit, mais je la chassais de ma tête et réussis à sourire.

« - il va bien, il a... »

Je repris mon attention sur le corps éclairé par la torche de nouveau. Quelle connerie j'allais devoir desservir cette fois ? Un malaise ? Vu l'état de la pièce, je ne pense pas que ça marcherait. Je soupirais et repris mon attention sur l'inconnu qui avait un nom que je n'avais pas saisi.

« - Pourquoi je me justifierais, vous êtes qui déjà ? Photographe, non ? Qu'est-ce que vous faites ici à une heure aussi tardive ? »

J'allais rajouter, chez un wesen, mais m’abstiens de le dire. J'oubliais que les gens vivent à l'opposé de ma vie, ne sont pas au courant des wesen et des choses bizarres qui se produisent sous leurs yeux. Je m'approchais d'une lampe et la remettais en place avant de l'allumer. Je me tournais vers la femme qui éteignait à présent la torche. Elle était dans un triste état.

« - Vous venez pour de la drogue ? Vous dealez ou ce genre de chose, c'est ça ? »

Je ramassais mes affaires sans faire trop attention à la jeune femme. Je remettais ma veste en ordre et me passais une main dans les cheveux avant de l'observer.

« - Lydia ? C'est ça ? Rentre chez toi, ce n'est pas une vie de prendre des cochonneries ! »

Sur ces mots, je m'éloignais vers la porte en sortant le morceau de papier de ma poche intérieure.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 30 Oct - 15:51




Course contre le temps


La femme en face de moi parut surprise de me voir et baissa les bras lorsque je lui dis être photographe. Je me frictionnais l’arrière de la tête, cette brute au sol m’avait sacrément assommée. Mais là n’était pas mon problème. La pièce était dévastée mais la femme me dit qu’il était juste sonné et qu’il allait bien. Elle prit une lampe et la remis en place avant de l’allumer. A présent que la pièce était éclairée, j’éteignis ma lampe et me mis à chercher du regard. Elle osa me demander si je me droguais...la bonne blague ! Elle ramassa ses affaires, remit sa veste en ordre et allait partir lorsqu’elle m’appela Lydia et se mit à me tutoyer, cette fois c’était trop.

- Dis donc Madame Alzheimer, je t’ai déjà dit m’appeler Lily. Lily...ce n’est pas bien compliqué ! Et non je ne me drogue pas, moins que toi apparemment, alors modères tes paroles !

Elle m’avait mis en colère et j’avais envie de lui cracher toute la haine que je ressentais pour l’homme au sol en pleine figure.

- Je suis photographe, ça aussi je te l’ai dit ! Alors je ne sais pas si tu es flic ou détective ou ce que tu veux qui s’en rapproche mais je ne suis pas là pour de la drogue mais pour mon job ! C’est raté d’ailleurs.

J’avais visiblement réussi à la piquer au vif et elle avait stoppé sa progression vers la porte pour se retourner vers moi. Mais j’étais déchaînée. Je ne supportais pas les sous entendus de la sorte.

- J’ai mal au crâne parce que cette chose m’a projetée dans un mur puis enfermée dans un placard et pour finir il faudrait que je range toute ta merde ?! Mais j’en ai rien à faire ! Ce que je cherche c’est mon appareil photo et ensuite j’irai rejoindre mon chien dans ma voiture ! Ça te va comme explications ? Tu m’aides ou pas ? Et c’est quoi ton morceau de papier que tu tripotes depuis un moment ?





“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Jeu 3 Nov - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageLun 31 Oct - 10:47
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
Je me dirigeais d'un bon pas vers la sortie en roulant des yeux. Bien sûr, comme à mon habitude, ce qui enrageait les gens par ailleurs, c'est d'oublier ce qu'ils font et leur nom. À la base, je m'en contre fout royal de leur vie. J'ai assez de la mienne à gérer pour ne pas m'occuper de celle des autres. Enfin quoi, faut aussi que je donne moi numéro de sécurité social ? Je ne suis pas un numéro. Pourtant, la jeune femme ne se démonta pas et commença même à s'énerver. Un sourire se dessina sur le coin de mes lèvres et mon regard s'attarda un instant sur la porte ouverte. Pour quelle raison me répondait-elle à la fin ? Je ne voulais pas copiner et je n'avais pas le temps à ça. Mais de quoi ce mêlé cette prétentieuse ? Je me tournais vers elle en levant la tête vers le plafond puis la redescendit vers elle d'un regard noir.

« - Est-ce que j'ai l'air d'être le genre à copiner avec n'importe qui ? Tu me semble être le genre à ce mêler de chose qui ne te regarde pas ! Tu n'as même pas l'air surprise de ce qui se passe ici ! »

Je m'approchais d'un petit pas et la détaillais longuement. En effet, elle ne semblait pas du tout effrayer par ce que j'avais fait. Je plissais les yeux et penchais la tête. Si Josh me voyait maintenant, il me dirait de me calmer et de respirer par le nez. Je chassais Josh de mon esprit, après tout, monsieur était parti pour le boulot à New York. Rien que ça.

« - Ton boulot ne m'intimide pas, t'es pas flic... ou alors tu travaille pour eux peut-être ? Et puis d'ailleurs je m'en fiche de ton appareil photo, à moins qu'on me voit en train d'étriper ce type ! »

À vrai dire, j'avais la certitude qu'elle allait me suivre et ne pas me lâcher pour savoir ce qui c'était passé ici. Comment j'allais m'en débarrasser ? Là était la question du soir. Et puis, à y réfléchir, j'avais pas vraiment terminé ici, le papier ne me dévoiler pas grand chose. Mais peut-être qu'en fouillant l'appartement, j'en serais plus. Je fronçais soudainement les sourcils et levais la main en me remémorant la conversation.

« - Attend une minute. Tu as dit cette chose ? Tu es quoi ? Un wesen ? Ça me surprendrait pas après tout, on est dans la bouche de l'enfer des wesen ! »
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 3 Nov - 14:06




Course contre le temps


La femme me fusilla d’un regard noir et me dit ne pas copiner avec n’importe qui. Mais elle rêvait là ! Et elle continuait de me faire des remarques, quelle plaie !

- Écoutes, j’en ai rien à faire de copiner avec toi ou pas ! Et je ne cherche pas à t’intimider ! bien au contraire. Et j’ai compris que tu n’étais pas flic non plus !!! Pas la peine de me prendre pour une pomme !!! Et NON ! Tu ne te fiches pas de mon appareil photo car OUI il a dû te prendre en train « d’étriper » ce type comme tu dis !!! J’étais réglée en mode automatique quand ce fêlé m’a tabassé et il peut rester une heure ainsi ! Alors toujours pas décidée ?!!!

Je continuais de fouiller car non seulement il était en automatique mais en plus j’avais une semaine de boulot dedans et je n’avais pas envie de tout refaire. Bon sang mais quel souk ! Il fallait que je reste calme et cette femme m’énervait en posant ces questions débiles. J’en avais rien à faire moi !

- Bon écoutes, je ne suis pas un wesen, je suis quelqu’un de tout à fait normal. Oui je sais ce qu’est un wesen et non je ne les mets pas tous dans le même panier. Maintenant si tu as fini, je vais calmement remettre tout en place car je pense que ce sera le meilleur moyen de retrouver mon appareil. Si tu es sûre que tu as bien assommé ce wesen ? Ensuite si tu veux on causera mais là j’ai une priorité. Non seulement j’efface tes traces mais les miennes aussi et j’en ai rien à faire de tes sermons de pacotille. Tu ne m’impressionnes pas ! Alors tu me lâches et tu me laisses faire vu que je te gonfle !

Je me mis à tout bien ranger, l’homme à terre ne bougeait pas heureusement. Il avait repris sa forme humaine mais je ne me sentais pas en sécurité. La femme me regardait, elle n’avait même pas eu la politesse de se présenter, je me demandais tout de même qui elle était et pourquoi elle était là mais je n’en dis mot. Si je ne retrouvais pas mon appareil, je serais à même de refaire mon travail et cela ne m’enchantait pas. Pourtant d’habitude je sauvegardais mes fichiers tous les jours, mais j’étais si fatiguée. Et là il me fallait réfléchir avec une bosse sur la tête et une femme sur le dos.





“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Sam 12 Nov - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageDim 6 Nov - 16:26
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
Je me demandais ce que cette fille pouvait bien savoir sur le sujet. Était-elle un wesen ou une Grimm ? Je n'en savais rien, mais d'un côté, je ne voulais pas le savoir. Il me fallait partir vite d'ici avec que l'homme ne se réveille et nous attaque de nouveau. Je ne devrais pas le laisser comme ça, je devrais lui ingérer quelque chose pour qu'il n'attaque pas. Cependant, j'étais curieuse d'apprendre d'avantage sur cette fille. Je la dévisageais et malgré le fait que je ne voulais pas copiner, j'étais dans mon devoir de savoir au moins ça. Elle avait l'air remonter, c'était un don chez moi, les gens ne m'aimaient pas vraiment. Et je la comprenais, j'eus un sourire en coin et croisais les bras alors qu'elle ne parlait de son cher appareil photo. Des photos de moi se trouvaient dans cet appareil et elle voulait à toute fin le retrouver. Je soupirais de mauvaise grâce, et me pliait à sa demande. Je commençais à fouiller de mon côté en l'écoutant. Madame n'était pas un wesen mais semblait savoir des choses sur eux.

« - Oh, vous êtes une experte en wesen c'est ça ? Et femme de ménage en prime, je suis bien tombée alors ! Celui là, avait certainement pris une drogue... Une drogue circule chez les wesen en ce moment et les rend violent et rapide ! Mais je pense que vous êtes au courant non ? Ah non, excuse-moi, tu ne le savais pas ! »

Je continuais de ranger de mon côté et observais l'homme allongé sur le sol. J'aurais du le tuer, il risquait de se réveiller et de se mettre à attaquer de nouveau. J'aperçus l'appareil photo et le ramassais avant de me tourner vers Lily. Super, M. Malot est déjà debout et prêt à tuer madame. JE roulais des yeux et fonçais droit sur elle. La jeune femme ne comprit pas et se mit en position de combat cependant je m'en pris au type derrière elle. Il bavait et ses yeux roulaient dans leur orbite avant de nous attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 12 Nov - 17:40




Course contre le temps


ELLE me critiqua encore mais cependant elle m’apprit qu’une drogue circulait chez les wesen afin de les rendre plus fort. Alors que je m’apprêtais à lui rétorquer qu’elle se mêlait de ce qui ne la regardait pas, elle me fonça dessus comme une furie. Mais elle est folle ! Et non elle m’évite mais que se passe t-il ? Je me retourne et la voit combattre avec notre victime. Je ne pouvais la laisser seule et je décidais de l’aider comme je pouvais. Ce monstre l’avait jetée contre un mur et se retournait pour m’attaquer.

Il m’envoyait une gifle carabinée et du coup je me retrouvais à terre alors que ma salvatrice arrivait derrière lui. Elle lui asséna un coup violent mais il la dominait toujours. Je ne comprenais pas d’où venait la force de notre ennemi. Je saisi un tisonnier qui se trouvait là et lui enfonçais dans le dos. Il se mit à hurler et s’effondra brutalement.

- Il faut appeler la police, après tout nous n’avons rien fait de mal ! Mais pourquoi est-il aussi fort ? Et toi, tu es quoi ? Un grimm ? Ce sont les seules personnes que je connaisse qui sont capables de maîtriser un wesen qui débloque. Expliques-toi à la fin !

J’avais ramassé mon appareil photo, au vu de sa valeur, et surtout au vu de ce qu’il devait y avoir dedans en plus de mon travail. J’espérais d’ailleurs que ce dernier ne soit pas perdu car je n’avais pas envie de recommencer.

En attendant je regardais l’homme à terre et la grande flaque de sang qui commençait de s’étaler et je paniquais. Chouby m'attendait dans la voiture et cela commençait à faire un bout de temps. Cet homme n'avait que ce qu'il méritait. Je tournais sur moi-même, ne sachant que faire.

- Bon alors ? On fait quoi ?






“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Mer 23 Nov - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageJeu 17 Nov - 15:41
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
Avais-je eu raison de l'informer sur la drogue ? Je pense bien que oui, elle avait l'air être de mon côté. Je ne faisais plus vraiment confiance depuis maintes trahisons et d'avoir peur des êtres chers à cause de cela. Mais elle ne se laissait pas marcher sur les pieds, l'amitié qui en était pas une, voire même l'amitié vache. Ça me va, pas d'attache. J'espère qu'elle ne sera pas un point mort, devoir faire la nounou n'est pas du tout mon genre, et la sauver... non merci. Je soupirais doucement et grimaçais un sourire en coin. L'homme qui s'était relevé, on l'avait combattu ensemble et elle l'avait tué. Super, un cadavre de plus. Mais cette fois, ce n'est pas moi la fautive, j'étais complice. La police ne m'avait pas sur une liste blanche, et j'avais déjà fait un séjour chez eux. J'étais beaucoup mieux en liberté et quand je ne croisais pas leur chemin. Et c'était repartie pour un tour. Miss je-pose-des-questions était de retour. Je roulais des yeux.

« - En effet, je suis une Grimm ! Mais comment tu en sais autant sur nous si tu n'es ni Grimm ni wesen, mais une simple : Kehrseite-Schlich-Kennen ! La police m'a déjà dans leur collimateur, libre à toi de les appeler, cependant, moi, je ne le ferais pas ! »

Je fouillais encore les tiroirs à la recherche de plus de preuve sur cette drogue, mais je ne trouvais rien d'autre. Même pas le nom d'un fournisseur et quelque chose attira mon attention. Un rendez-vous dans une clinique, hier après son travail. Cela nous pourrait pas tomber mieux, serait-il possible que cette clinique donne à l'insu des wesen une drogue ? Chez les autres wesen qui ont été drogués, aucun n'avait cette adresse ou ce genre de rendez vous. J'arrachais pourtant le morceau de papier pour m'y rendre et faire une enquête.

« - On va aller voir là-bas, à cette clinique ! Par contre, vu l'heure, je ne pense pas qu'elle soit encore ouverte ! Ça te dit une petite visite en tant que cambrioleuse ? »

Sur ces mots, je me hâtais de nouveau vers la porte d'entrée et me tournais vers Lily.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 23 Nov - 14:51




Course contre le temps


Je la regardais et elle m’avoua être une Grimm. Je l’intriguais mais je lui devais un minimum d’informations.

- J’en connais autant parce que mon copain est un wesen et il m’a mis pas mal au parfum sur les Grimm, les wesens et grosso modo sur les gentils et les méchants, les méchants gentils et les gentils méchants. Bref tout une explication pour que je comprenne que rester avec lui pourrait s’avérer dangereux. Ça te va comme explications ? Dans mon travail, je suis confrontée à toutes sortes de personnages et crois moi même chez les gens « simples » tu pourrais être surprise.

Elle me déconseilla d’appeler la police car elle me dit être dans leur collimateur sans toutefois m’en empêcher. Je la regardais fouiller encore les tiroirs sans grande conviction jusqu’à ce qu’elle trouve un papier et me propose de l’accompagner jouer l’apprentie cambrioleuse dans une clinique.

- Pour moi ce n’est pas un problème mais pour Chouby, son enfermement risque de déclencher un gros pipi. Bon allez viens ! On passe chez moi, c’est à deux minutes, je pose mon amour de chien à mon copain et je te suis. De toute façon celui-là ne manquera à personne. J’expliquerai à mon employeur que la porte était fermée ainsi elle enverra quelqu’un. Juste pour avoir la conscience tranquille, il a failli nous tuer quand même !

Nous descendions l’escalier et je la fis monter en voiture. Chouby lui fit une fête du tonnerre mais arrivé à la maison, l’envie pipi fut la plus forte et je fis attendre ma nouvelle collègue dans la voiture le temps qu’il puisse assouvir ses besoins. Une explication brève à Brian, un tendre baiser et nous voilà reparties.

- Tu sais si nous devons passer un bout de temps ensemble, tu pourrais me dire ton nom. J’ai compris que nous allions à la recherche de la drogue qui rend fous les wesens mais je n’en vois pas d’intérêt.

Nous arrivions à l’adresse indiquée, la nuit commençait de tomber. Je me retournais vers ma compagne d’un air interrogateur.




“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Lun 12 Déc - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageSam 10 Déc - 20:20
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
Je ne sais pas ce que j’espérais, qu'elle dise non ou qu'elle me suive ? Qu'importe, j'avais décide d'y aller coûte que coûte de toute manière. Je voulais le fin mot de l'histoire et pour une fois je voulais faire équipe. D'accord, je suis une Grimm et j'ai pris l'habitude de tout faire toute seule depuis que je sais qui je suis, mais un coup de main n'est pas de refus parfois. Et puis, cette Lily m'intriguait, je l'avoue. Comment savait-elle pour les Grimm et les wesen ? La question viendrait un peu plus tard, pour le moment, j'ai d'autre chat à fouetter. Elle finit par se confier. Son petit ami était donc un wesen, intéressant. J'avais lu quelque part que les wesen pouvaient se mélanger avec un être normal ou un autre wesen. Une chance sur deux qu'un enfant puisse devenir wesen s'ils sont avec un humain, et une autre chance sur deux qu'il devient hybride ou qu'il tire plus sur un des deux parents, s'ils sont avec un autre wesen différent d'eux. J'étais stupéfaite. Moi, par contre, je n'avais rencontré personne mais j'ai eu quelques aventures d'un soir. Rien de bien encourageant.

Un long silence s'attarda avant qu'elle ne me parle de Chouby. Je fronçais les sourcils et me demandais ce que c'était. Un enfant ? Non, quand même pas. Un chien ? J'espérais pas. Et voilà, c'était bien un chien. Je roulais des yeux et soupirais en grimaçant doucement avant de hochais la tête. Allons-y. Nous filons donc jusqu'à sa voiture.

Après un rapide arrêt chez elle, nous repartons en chasse. En voiture, Lily me questionna sur mon prénom. J'hésitais à lui donner le vrai, après tout, je la reverrais peut-être pas. Je ne faisais confiance à personne mais il était peut-être temps que ça change.

« - Oui, il est vrai que j'oublie souvent les bonnes manières. Je me nomme Casey. »

Lily gara la voiture et se tourna vers moi. Je regardais la clinique et l'adresse sur le papier. Il était tant de jouer aux cambrioleuses extraordinaires. J'ouvris la portière et sortis la première. Un lampadaire éclairait la rue et le bâtiment. Je fis le tour du bâtiment, il n'avait pas l'air spécial. Si cette clinique avait à voir avec tout cela, il était temps de le savoir. Je forçais une fenêtre avant de la briser et de rentrer. Un bureau plongeait dans le noir, je sortis une lampe de mon sac et commençais mon investigation. Je devais trouver les noms des personnes que j'avais attaquées suite à leur rapidité ou leur folie.

« - Il faut chercher ses noms, sur cette liste ! »

Je lui tendis un papier et ouvris un premier tiroir en regardant tout un répertoire commençant par la lettre A.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 12 Déc - 21:54




Course contre le temps


Elle s'appelait Casey mais elle n'avait pas l'air de vouloir copiner, bon ma foi chacun ses opinions. J'étais aussi intriguée qu'elle et je désirais savoir ce qu'il était arrivé à ce wesen que nous avions "tué" sans ce que ce soit prémédité.

Elle cassa un carreau et nous entrions dans la clinique. Elle me montra une liste et me dit de chercher les noms correspondants dans les tiroirs. Je fis comme elle et commençais par fouiller dans un classeur vertical, mais après avoir passé les fiches les unes après les autres il n'y avait rien. Il y avait au moins 10 classeurs comme ça et je n'avais pas du genre patiente.

- Je te laisse fouiller cette pièce, je vais voir à côté. La paperasse c'est pas trop mon truc mais on va bien finir par trouver.

Je passais dans la pièce attenante et je m'agaçais parce que je ne trouvais pas la lumière. J'allais demander la lampe de Casey et j'y retournais. Ah enfin ! Ce satané bouton était derrière une étagère. J'appuyais dessus et là, un cri s'extirpa de ma bouche.

- Casey, je crois que j'ai besoin de vous.


Il y avait des hommes et des femmes, wesen ? je n'en avais aucune idée, mais ils ressemblaient à des statues...vivantes. Casey arriva et les regarda. Puis elle s'approcha d'eux, ils ne bougeaient pas mais ils étaient vivants. C'était quoi ce bordel ?

Nous reprenions notre fouille sous le nez de nos "statues". Je mis la main sur un calepin qui parlait des différentes phases afin de devenir le plus fort. Je ne comprenais pas tout mais je savais que les êtres qui étaient devant nous correspondaient à l'une de ses phases. Casey quant à elle était plongé dans un dossier qui semblait vraiment l'intéresser.

- Casey...je n'ai peut-être pas les noms de ta liste mais je pense avoir trouvé des informations pour le moins troublantes. Regardes !

Je lui tendis le carnet et elle se mit à lire attentivement, regardant de temps en temps nos compagnons pour le moins stressants. Et elle qu'avait-elle trouvé ? Elle n'était pas vraiment communicative.

- Et toi ? Tes recherches...?



“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Jeu 5 Jan - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageDim 18 Déc - 19:10
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
La chose que j'aimais le moins, c'était bien de fouiller des dossiers. Je n'avais pas peur de me faire prendre et quand bien même ça arriver, je savais me défendre. J'avais toujours une histoire à raconter. Du moins, là, ça va être bizarre, vu qu'il y a une vitre cassée et je n'étais pas seule. Je retenais un soupir et cherchais les noms de la liste des wesen que j'avais tué quelques jours plus tôt. Je tirais sur un dossier. Bingo. Michèle Adalecky était venu dans ce centre pour des analyses et je l'ai retrouvée en train de pété un plomb il y à quelques semaines. Je l'ai tuer sans comprendre ce qu'elle avait vraiment. Tout comme les autres. Je ne réfléchissais pas quand il s'agissait de wesen qui woge pour un rien et m'attaquais. Je regardais le dossier avant que Lily ne m'annonce ne pas aimer fouiller dans la paperasse. Je roulais des yeux, et moi donc, mais quand il faut il le faut non ? Je ne fis pas de geste en sa direction et regardais de nouveau d'autre dossier, Willy Ackles était venu lui aussi ici.

J'en étais déjà à trois dossiers quand Lily se mit à hurler.

« - Quoi encore, elle va finir par attirer quelqu'un ! »

Je respirais à peine attendant un bruit dans le lointain, mais il n'y avait personne. Du moins, pour le moment. Je rejoins en hâte Lily qui fixait des gens. En fronçant les sourcils je m'approchais d'eux, les observais de plus près. Ils étaient vivant, ça oui mais ne semblaient pas savoir si on était là. Je repris ma fouille en remettant les dossiers à leur place. J'avais une bonne mémoire de toute manière. D'autre dossier de personne que j'avais sur ma liste avant que Lily me tire de nouveau de ma recherche. Je soupirais et lui pris le calepin des mains avant de le consulter. C'est pas vrai, tout dans ce calepin mettait en œuvre une expérience sur les wesen sans que c'est dernier ne le sache. Super, encore un taré qui se balade dans la nature. Je soufflais et me passais une main dans les cheveux.

« - J'ai trouvé les noms que je cherchais et des personnes que j'ai tué sans me poser de question ! Une personne met tout en œuvre pour faire des expériences sur les wesen, les rendre plus fort et qui plus est, ils ne sont pas au courant, ces gens ne se rendent pas comptent de ce qu'ils font... »

Du coin de l’œil, je l'ai vit bouger et grogner avant que quelqu'un ne passe la porte et nous demande ce qu'on foutait là. Une bonne soirée s'annonçait, j'allais devoir repousser les wesen devenus dingue et on devrait partir d'ici au plus vite. Je jetais les dossiers en l'air et attrapais Lily par le poignet, repoussais violemment l'homme et nous partions par là où nous étions passé.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 5 Jan - 15:25




Course contre le temps


Casey m’expliqua que les noms et les indications de ce carnet étaient précieux. Elle m’avoua avoir découvert que quelqu’un prenait plaisir a faire des expériences sur les wesens à leur insu et qu’ils les rendaient plus fort. Elle en avait tué plusieurs parce qu’ils devenaient comme fous et elle ne se posait pas de question mais là elle était réellement navrée d’avoir agi alors que ces pauvres gens ne savaient pas qu’on les droguait et que par conséquent ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient et ne se rappelaient même pas l’avoir fait.

Soudain quelqu’un passa la porte et nous demanda ce qu’on faisait là. Casey m’attrapa le poignet , jeta les dossiers, poussa violement l’homme et nous sortions par la porte fracturée. Nous courions jusqu’à la voiture et je démarrais en trombe. Une fois loin des lieux j’arrêtais la voiture et bien évidemment je posais des questions.

- Crois-tu que tous ces pauvres gens qui étaient posés là telles des statues vivantes étaient des....expériences ? As-tu gardé le calepin ?

Elle répondit par l’affirmative à mes deux questions et j’avoue que je ne savais plus trop quoi faire.

- Que veux-tu que nous fassions maintenant, prévenir la police ça craint, on a pas de preuves ; En parler à la mairie ce serait la même chose. Je te propose de les suivre et de prendre plusieurs photos afin d’établir un bon dossier et ensuite de découvrir où est fabriquée cette drogue et qui la leur administre. Qu’en dis-tu ?

Ce soir j’étais épuisée et je n’aspirais qu’à une chose, c’était rentrer chez moi mais je ne voulais pas que Casey entreprenne la suite toute seule car elle était capable de me planter. Pourtant je suis sûre de réussir à lui faire des photos inattaquables, j’avais l’habitude vu que je bossais pour la police.

- Écoutes j’ai envie de rentrer chez moi mais si tu veux tu peux venir coucher à la maison et demain on rattaque de bonne heure. Enfin si tu acceptes ma compagnie ?




“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Mar 10 Jan - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageVen 6 Jan - 20:00
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.
Nous voilà à courir jusqu'à la voiture sans nous retourner. J'avais lâché le poignet de Lily et montais en quatrième vitesse dans la voiture. Lily démarra sur les chapeaux de roue et on s'éloignait de la clinique. Je jetais un coup d'oeil dans le rétroviseur et respirais calmement. J'avais juste récupéré un calepin et quelque feuille de personne à interroger. Une fois dans une ruelle, Lily se tourna vers moi alors que j'allais descendre de la voiture. Moi aussi j'avais des tonnes de question sans réponse, mais l'heure tournait. Je me remis sur le siège en soufflant et fixais le plafond. Je me mordillais la lèvre inférieur et tournais ma tête vers elle. Je répondis à l'affirmatif pour sa première question et je sortis le calepin de ma veste en cuir. Et pareil pour la seconde, une expérience vraiment ignoble qui me poussait sérieusement à faire mon travail de chasseuse à la lettre. Un travail violent mais qui en valait la peine après tout. Une créature restait une créature. Je soupirais.

Lily réfléchissait bien trop vite, il était tard mais je voulais étudier le calepin et les fiches volées. Je n'avais pas vraiment besoin d'elle pour cela et d'ailleurs depuis le début je n'avais pas besoin de Lily. Pourtant, quelque chose me poussais à lui demander de l'aide. Elle proposa de les suivre et de les prendre en photos. Ce n'était pas une si mauvaise idée. J'eus un sourire pour sa proposition.

« Une soirée pyjama entre fille, ce n'est pas vraiment mon truc ! Écoute, je te propose de rentrer chacune de notre côté ! »

Je levais ma main droite en roulant des yeux.

« - Je promets de ne rien faire ce soir, (je baissais ma main) je vais m'écrouler et dormir de toute manière vu l'heure qu'il est ! Demain, je propose d'aller voir une des personnes de cette liste pour interrogation, peut-être que quelqu'un en sera un peu plus ! »

Je sortis une carte du restaurant où je bossais et lui tendis.

« - Rejoint moi à cette adresse demain matin, je trouverais un prétexte pour filer ! »

J'ouvris la portière de la voiture et m'éloigner à grand pas dans la nuit, mains dans les poches.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 10 Jan - 15:27




Course contre le temps


Casey avait eu la bonne idée de garder le calepin et quelques fiches. Elle désirait les étudier mais allait-elle me tenir au courant ? Puis elle refusa mon invitation à dormir pensant que c’était une soirée pyjama, non mais elle rêvait ! Vu le mec que j’avais dans mon lit chaque soir, une soirée pyjama était loin de mes pensées. Elle me promit de ne rien entreprendre cette nuit et qu’elle allait dormir et elle me proposa que dès le lendemain nous irions voir des personnes de la liste pour les interroger.

- Ok je veux bien aller interroger des personnes citées sur cette lite mais à une condition, ne pas être seule, tu viens avec moi. Je ne sais pas me battre moi, ma seule arme c’est mon appareil photo.

Elle me remit une carte et me demanda de la rejoindre dès le lendemain matin avant de sortir et partir dans la nuit les mains dans les poches. J’entrais chez moi, je n’avais qu’une envie, faire l’amour à Brian et oublier toutes ses horreurs ainsi je verrais s’il était toujours normal. Deux heures plus tard, je pouvais confirmer que mon amant n’était pas drogué.

Au petit matin, je m’équipais et pris ma mini caméra ainsi les gens ne sauraient pas que nous les interrogions. Je pris ma voiture et me voilà partie rejoindre Casey. Ne voulant pas inquiéter Brian je lui dis simplement que je faisais un reportage, il avait le temps de tout apprendre.

Casey se débrouilla pour se libérer et surprise, la première personne habitait dans le quartier. Nous allions sonner à la porte et nous découvrions une vieille dame en apparence totalement inoffensive. Elle nous fit entrer et nous prépara un café, nous nous étions fait passer pour des reporters qui s’informaient sur la vie dans le quartier sur une centaine d’années. Je justifiais ainsi l'appareil qui pendait à mon cou mais ne dis mot de la mini caméra que je déclencherais en cas de "métamorphose" subite de notre hôte.




“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Jeu 12 Jan - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageMar 10 Jan - 18:10
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.

Je ne sais pas si cela avait été une bonne idée de laisser Lily continuer de me suivre. Cependant, j'avais besoin de son appareil photo pour avoir des preuves de ce que j'avançais. Ainsi, je pourrais les mettre dans mon journal et faire plus de recherche, comprendre ce qui se passe. J'avais hâte de rentrer et de prendre une bonne douche. La journée avait tout de même été longue. Je finis par m'écrouler dans mon lit et de m'endormir dans un sommeil sans cauchemar pour une fois.

Le lendemain matin, direction le restaurant. Je n'allais pas y rester longtemps, j'avais dit à Lily de m'y rejoindre au plus vite. Elle regardait l'heure alors que je servais un clients, quand cette dernière débarqua. J'enlevais mon tablier et dis à Jim que ma cousine était arrivé en ville et que je mettais proposé de lui faire visiter. Il ne m'a pas cru, mais je filais assez rapidement en entraînant cette pauvre Lily dans mon sillage.

Nous arrivions devant une charmante demeure, bien entretenu, dans un quartier. Je sonnais et annonçais tout simplement qu'on était sur une enquête de voisinage. Mes questions avaient l'air bizarre, mais la petite vieille s'en amusait. On en apprendra pas plus avec elle et nous finîmes par partir. L'adresse suivante, nous conduisait un plus dans Portland, une belle maison aussi. Je ne pourrais pas vivre dans un quartier huppé. Je sonnais et l'homme avait l'air en sueur et pas bien du tout. Je le poussais à l'intérieur, il trébucha et je jetais un coup d'oeil dehors. Lily referma la porte et l'homme s'écroula sur le sol.

Je m'approchais de l'homme et lui remontais la tête en passant ma main sous son menton. Ses yeux étaient dilatés, il respirait rapidement. Tout comme les autres victimes. Je passais dans le salon et attrapais vite fait les cordes qui maintenait les rideaux. Je reviens vers Lily et l'homme, et lui attache les mains derrière le dos. On est jamais trop prudent.

« - Que vous arrive-t-il ? Vous pouvez parler ? »

Il grogna et j'eus un mouvement de recule avant de me saisir de mon couteau.

« Elle se sentait pas bien, elle était comme malade... Alors je l'ai emmené à la clinique... »

Il me parla d'une femme et je fronçais les sourcils sans comprendre.

« Qu'est-ce qui c'est passé au juste ? »
« Je... Je n'en sais rien... On a été faire des analyses et... »
« Et quoi ? Oh, répond ... »
« J'ai mal, je crois qu'on est... Qu'on est tous affectés... »
« Oui, par une drogue, quel est votre médecin ? »
« Je... j'ai envie de vomir... Je me sens pas... »


Il se mit alors à nous grogner, baver dessus et à s'emporter, arrachant les cordes qui le maintenait sur la chaise. Il poussa violemment Lily qui s'écroula un peu plus loin et il s'élança dehors à toute jambe. J'étais tenté de laisser Lily là, je roulais des yeux et allais l'aider à se remettre debout.

« - Allez c'est partie, on part à la chasse aux wesen ! J'adore ce sport ! »
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 12 Jan - 14:03




Course contre le temps


Casey n’était pas très crédible en reporter de quartier mais bon la vieille dame ne s’était pas ennuyée pour autant. Mais l’enquête ne donnait pas grand-chose, nous partions à l’adresse suivante ; nous arrivions dans les quartiers huppés et j’avoue que je ne les fréquentais que lorsque l’on m’envoyer faire des portraits d’humains ou d’animaux, ces gens là étaient assez bizarres.

Casey sonna à la porte et un homme en sueur nous ouvrit, elle le poussa à l’intérieur et je me dépêchais de fermer derrière. L’homme s’écroula au sol et Casey s’agenouilla près de lui afin de l’examiner. Je prenais discrètement des photos de ses yeux aux pupilles dilatées et de son état général. Casey attrapait des cordes afin de le ligoter, plutôt par précaution. Il se mit à grogner et nous parler d’une femme qu’il aurait emmenée à la clinique, il parlait d’analyses, qu’ils étaient affectés, bref ce n’était pas cohérent. Il se mit alors à baver et j’enclenchais ma mini-caméra.  Il remuait de plus en plus si bien qu’il finit par défaire ses liens et allez savoir pourquoi, c’est moi qui atterris encore dans le décor. Il s’enfuit à l’extérieur à toute jambe. J’ai cru que Casey partirait à sa suite mais elle prit le temps de me remettre debout et nous partions à la chasse au wesen. Fort heureusement j’avais eu la bonne idée de mettre des baskets.

Mais Casey était beaucoup plus rapide que moi et quand je réussis à la rejoindre au détour d’une impasse, elle avait bondi sur notre homme et le maintenait solidement tout en lui attachant les mains avec un énorme colson comme ceux de la police. Elle m’en tendit un afin que je lui attache les pieds. Pas facile mais j’y suis tout de même arrivée. Il ressemblait un peu à un saucisson car Casey lui avait relié les mains et les pieds afin qu’il ne puisse plus bouger.

- Que faisons-nous ? A ton avis, combien de temps durent les effets de cette merde ?.... Attends !


Alors que Casey allait encore utiliser la force, j'avais une autre idée. Je me penchais au dessus de l’homme et je lui demandais d’une voix douce et compréhensive afin de ne point le brusquer plus.

- Si vous désirez que nous sauvions celle que vous aimez il faudrait nous donner l’adresse de votre médecin afin que nous puissions le prévenir et qu’il lui porte secours.

Il mit  à pleurer puis me regarda d’un air gêné mais je ressentais sa douleur et sa tristesse et lorsque Casey s’apprêta à le bousculer, je lui fis signe que non. Il se mit à nous raconter son histoire et nous donna le nom de son médecin avant de repartir dans son délire et se débattre tel un fauve enchaîné.

- Je connais ce médecin de réputation, il choisit surtout ses clients chez les wesens. Brian était l’un de ses clients mais il a cessé de le voir lorsqu’il m’a rencontrée. Il a un cabinet dans le sud de Portland. Mais que faisons-nous de lui ?


Je regardais l’homme à terre et malgré ses grognements à faire peur, je le prenais en pitié. Existait-il un moyen de le sauver ?



“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Ven 20 Jan - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageVen 13 Jan - 20:34
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.

Je sortis dehors pratiquement en courant, prête à me battre. J'étais pressé de le rattraper et de le tuer. Après tout, je n'avais rien trouvé pour les sauver. Je ne devais pas laisser ce genre de chose errer dans les rues de Portland. Ils étaient dangereux, et tuaient sans retenus les passants. Je vis l'homme courir et faire peur aux gens avec son côté wesen, que, bien entendu, tout le monde voyait. J'accélérais ma course pour le rattraper et il tourna dans une ruelle. Allez Casey, courage, tu y es presque. Je le rattrapais enfin et lui sautais dessus, je l’assommais de plusieurs droite. Il resta mou au bout de mes bras et je le lâchais. J'hésitais à le tuer alors que quelques passants arrivaient et me regardaient. Puis finalement, je fus rejoint par Lily. J'attachais l'individu avec du colson que j'avais piqué à un flic quelques semaines plus tôt.

L'homme, prénommé Bobby Singer, s'éveilla en grogna et bavant de plus belle. Elle n'arrivait même plus à aligner deux mots. Pourtant, je remarquais qu'il pleurais et avait l'air de me supplier du regard. Il resta en wesen alors que Lily me demandait combien de temps durée les effets.

« - Je n'en sais rien du tout, je me suis battu avec le premier pendant plus d'une heure avant de réussir à le tuer ! »

Lily lui parlait tout doucement. Il bougea sauvagement, mais indiqua alors le nom de son médecin traitant. Je voulais surtout le nom de la personne qui lui avait injecté le produit qui l'avait rendu dingue.

« - J'ai une cabane dans un bois à la sortie de Portland... ça m'embête de devoir l'emmener là bas, je n'ai pas l'habitude d'emmener des wesen dans une cachette, je suis une chasseuse et les créatures je les chasses ! Il n'y a rien que je puisse faire pour le sauver, je n'ai rien trouvé pour cela ! »

Il est vrai, que je n'ai pas été toujours comme ça. Josh était un Jagerbar (ours) et je l'avais aimé avant que je le mette en danger. Je l'avais quitté il est vrai, et je ne reviendrais pas sur ma position. Je me vengeais de ces saletés de wesen.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 20 Jan - 10:36




Course contre le temps


Cette situation était pour le moins inhabituelle mais sous les yeux des passants et sous le mien, Casey finit par dire que malgré ses convictions elle allait le protéger. Elle lui administra une espèce de poudre qui le mit dans les vaps. Nous prenions alors ma fourgonnette et emmenions l’homme dans les bois, dans la fameuse cabane. Mais nous ne pouvions le laisser seul !?

- Casey, il serait peut-être dangereux de le laisser seul ? Je vais rester avec lui et toi tu vas aller voir ce médecin et tu le ramènes par la peau des fesses au besoin. Je suis sûre qu’il connaît un remède, il doit bien exister un antidote au cas où ceux qui administrent cette merde se fassent agresser ! Tu crois pas ?

Elle n’était pas rassurée de me savoir seule avec ce wesen mais elle admit que j’avais raison. Elle l’attacha solidement sur une espèce de lit, en passant des cordes tout autour. Le pauvre ne risquait pas de bouger. Je lui donnais l’adresse du médecin et elle partit avec ma voiture. Je décidais de commencer par faire un peu de ménage afin de rendre cet endroit plus attrayant et moins lugubre. Une fois fini, j’entendis notre victime grogner, pourvu que Casey l’ait bien attaché ! Je m’approchais de lui et je fus totalement surprise, il était redevenu humain !

Je lui demandais alors s’il savait où il se trouvait, qui lui avait fait ça et depuis combien de temps. Je voulais autant de renseignement que possible avant qu’il ne woge de nouveau. Il me regarda, me dit que j’étais jolie et il me sourit. J’en profitais pour tenter le charme, après tout ça pouvait bien marcher ! C’était un bel homme d’une quarantaine d’années, blond, les yeux verts, légèrement barbu et en apparence en pleine forme physique. Je lui fis mon plus beau sourire et lui demandais s’il  pouvait m’expliquer ce qui lui était arrivé.

- Je m’entrainais régulièrement dans une salle de sport afin de me muscler un peu plus et un jour un homme m’a abordé en me disant qu’il existait un moyen plus rapide d’être fort et en permanence. Il m’a tellement bien fait son speech, que je me suis laissé tenté....il avait deviné je ne sais comment que j’étais un wesen. Je suis un pflichttreue mais attaché ainsi vous ne craignez rien. Je l’ai donc suivi et j’ai vu que je n’étais pas le seul ce qui m’a encouragé à poursuivre. L’homme en question était médecin et il nous faisait une injection par semaine. Il nous auscultait régulièrement, tension, cœur, poumons, réflexes...je ne me suis pas plus méfié que mes comparses. Et puis un jour il nous a fait une injection autre...je dirais. Le liquide était un peu jaune et lorsqu’il me l’a injecté, cela me brûlait et il disait que c’était normal. J’ai vu les autres se statufier et je me sentais devenir comme eux.

Soudain il se mit à tousser et à avoir des sueurs, il était brûlant ! Mais bon sang où était Casey, elle devrait être là. Je me dépêchais de préparer une bassine avec de l’eau froide, de toute façon il n’y avait pas d’eau chaude, un torchon et je retournais auprès de mon « patient ». Je lui épongeais le front et il ne cessait de passer d’humain à pflichttreue, il agonisait mais il essayait de me finir son récit.

- Il........ nous...... a....obligés....à.... nous......battre....à....mort. Les plus.....résistants....sont.... restés....vivants. Il.....nous.... a....injecté....autre chose....pour....nous....calmer......

Il s’évanouit et je fus prise de panique lorsque j’entendis enfin ma voiture revenir. Pourvu qu'elle ait trouvé ce médecin, l'homme était au plus mal. Casey entra.



“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant


Dernière édition par Lily Lange le Dim 29 Jan - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageSam 21 Jan - 18:20
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.

Je roulais des yeux, Lily voulait à toute fin trouver une solution au problème. Et si y en avait pas, et bien, il n'y en avait pas. J'ai fait des recherches pour et en plusieurs semaines, je n'avais rien trouvé. Je ne pouvais pas trouver la solution en si peu de temps. Je ne me doutais pas du tout, qu'il pouvait parler, à la base, il grogne et me saute directe dessus alors je les tue. Point. Je me passais une main dans les cheveux en réfléchissant à la situation. On est pas dans un monde de bisounours, sinon toutes les histoires se termineraient bien et je serais encore avec Josh. Je soupirais et grimaçais un sourire en coin. Ma cabane était la meilleure des solutions pour cacher cette chose, mais dans ce cas, lui mettre un foulard autour des yeux. Je ne voulais pas que ce dernier sache ou ce situe ma planque pour étudier les wesen. Seul Josh le savait. Avec beaucoup de réticence, j'optais pour le cacher, juste parce qu'il y avait trop de monde qui nous observait. Et bien sur, la police allait pas tarder à arriver.

Nous étions finalement arrivé devant la cabane. Je repoussais les branches du pied, et me penchait pour ouvrir la porte en bois. La cabane était sous terre, pour seul accueil, des armes tout en descendant les marches. Grâce à Lily, j'avais tout de même bien avancé dans mon enquête. Je tirais sur une ficelle et une lumière commença à éclairer les lieux. J'écoutais Lily me dire d'aller chercher le médecin qui avait fait cela au wesen. Cependant, ce dernier, s'il faisait ce genre d'expérience sur les wesen, il ne voudrait jamais changer cela. Et le médecin de cet homme, ne serait même pas comment faire pour changer cela. Ça prendrait des siècles pour qu'il trouve un antidote. Je soupirais et commençais à attacher le wesen. J'étais contre l'idée de la laisser toute seule et voulais tuer ce wesen. Cependant, je devais trouver une solution avant d'en arriver encore à faire cela.

J'étais de nouveau en ville et pianotais sur le volant. Je devenais gentille et ce n'était pas bon du tout. À quoi bon parlementer avec Lily ? Je soupirais et bloquais ma respiration. Il était temps à présent. L'homme avait dit qu'il avait emmener sa femme à la clinique pour un examen et elle avait changer de tout au tout, elle était ensuite partie. Et lui ? Il avait suivi certainement le même traitement. Pourquoi faire subir cela au wesen ? Je sortis du véhicule et entrais dans la clinique.

Une fois avec le médecin, je fermais sa porte à clé et il releva la tête sans comprendre ce qui lui arrivé. Je sautais sur son bureau et pointais mon couteau sous sa gorge. Il woge en levant les mains en l'air, une sorte de crabe, araignée ou je ne sais quoi. Il prononça le doux nom : Grimm et essaya de fuir. Je le rattrapais et le collais de nouveau dans son fauteuil. Au lieu d'aller voir le médecin de l'homme, j'avais préféré aller chercher celui qui avait causé tout cela. J'enfonçais ma lame dans sa gorge et du sang perla le long de son cou. Il finit par se lever et vouloir fuir et nous nous battions dans le bureau avant que je ne réussisse à l'assommer. Au bout d'une heure, il s'éveilla enfin et je l'avais attaché entre temps. Il m'avoua vouloir faire des tests sur les wesen pour les rendre plus virils que ce soit homme ou femme. Que ça vait dégénéré, mais qu'il ne pensait pas qu'on remonterait à lui aussi vite. Je l'attrapais par la cravate et plantais mon regard dans le sien avant de le repousser. Puis le soulever de nouveau avant de lui détacher les mains. Il prit plusieurs flacons sur une étagère avec différents liquides étrange dedans, ouvrit une armoire et un coffre. Dedans des tonnes de remèdes étranges et il m'en lança une en plein visage. Je criais, ça brûlait mais cela ne m'empêcha pas de lui courir après. Une fois de nouveau en m'a possession, je le torturais dans son bureau jusqu'à ce qu'il parle. Il m'avoua qu'il ne voulait pas m'aider, j'étais tenté de le tuer et plantais ma lame dans son cou. Il finit par capituler quand j'allais lui trancher la gorge.

De nouveau vers ma cabane, je le poussais dans les escaliers qu'il dévala tête la première. Après un bon voyage dans le coffre de la voiture. Lily allait certainement m'en vouloir, y avait du sang dans son coffre. Je le relevais et le menais vers l'homme.

« - Désolé de l'état du médecin, il ne voulait pas coopérer, c'est lui qui fait des expériences sur les wesen, il leur fait des fausses analyse et leur injecte quelque chose dans leur organisme pour qu'ils s'attaquent aux gens normaux ! Sauf erreur, je suis à Portland et je remontais sa piste. Oh, et désolé pour ta voiture, il va falloir que tu nettoie le coffre ! »

Je jetais les clés à Lily et poussais de nouveau le médecin qui woge de nouveau. Je regardais finalement la cabane, bien ranger. Les livres rangeaient par ordre alphabétique... Super, moi qui avais placé tous les livres que je lisais le plus souvent sur la table.

Après quelques minutes, j'assommais le médecin d'un coup de poing et l'homme s'éveilla en demandant où il était.
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 283
Points : 301
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence : Une Lily sorcière pour le temps d'halloween



Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 29 Jan - 15:02




Course contre le temps


Casey me jeta mes clés en me disant qu’il allait falloir que je nettoie mon coffre. Décidément cette nana me prenait pour son sous-fifre. Elle commençait à m’agacer, j’étais bien sympa de l’aider déjà.

- Tu rêves ma belle ! Ce n’est pas moi qui nettoyer mais toi ! Tu n’avais qu’à mettre une bâche dessous, il y en a sur le côté du coffre.

Alors que le médecin woge de nouveau, elle l’assomma d’un coup de poing alors que l’homme sur le lit se réveillait. Il parla à Casey :

- Merci pour votre aide mesdames, je pensais que tous les Grimm étaient des assassins de sang-froid et vous me montrez qu’en fait ce n’est pas vrai. Madame la Grimm pensez-vous obtenir de cet homme qu’il nous donne un remède pour me rendre ma personnalité. J’ai mal....je souffre tellement....Aaaaah, attention.....ça.....recom...mence.

Et le pauvre homme se remit à tousser et à avoir des sueurs et il redevint un pflichttreue, il passait sans cesse de l’un à l’autre et son cas m’inquiétait beaucoup. Je lui épongeais le front dès qu’il avait une apparence humaine et je regardais Casey d’un air inquiet mais aussi en colère.

- Tu dois faire parler ce médecin et lui faire donner le bon remède à cet homme. Dans toutes ses fioles, il doit y avoir le bon truc. Je ne sais pas moi, tu n’as qu’à lui faire avaler en premier comme ça, s’il ne veut pas boire c’est que ce n’est pas le bon ! Trouves une solution, la Grimm c’est toi c’est pas moi et puis tu dois bien avoir connu d’autres cas de personnes récalcitrantes à aider non !

Le gros problème pour l’instant étant d’attendre que le médecin se réveille. Mais j’étais sûre que le remède se trouver dans ce tas de fioles. Je commençais de regarder et je découvris une où il était noté « virilité ». D’après ce qu’avait dit Casey c’était ce que le médecin avait fait boire à ses « patients », je le lui tendis toute fière. Casey me fit une mou en me demandant ce que je voulais qu’elle en fasse et le reposa.

- Tu ne comprends pas ? Nous allons lui faire croire que nous lui en avons fait avaler durant son « sommeil forcé » et automatiquement il se jettera sur la fiole qui contient le remède ! Je suppose qu’il ne voudra pas s’infliger les souffrances qu’il fait subir à ces pauvres gens. Je te laisse faire le test, moi il m’enverrait au sol en trois secondes. T’es d’accord ?

Spoiler:
 


“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageLun 30 Jan - 18:03
ft.
Lange Lily
« Course contre le temps »
Arrivée à la porte elle hésita quelques instants ... Mais la tentation était si forte qu'elle ne put la surmonter.

Mais oui bien sûr, j'ai que cela à faire de nettoyer une voiture. Je soufflais et eus un sourire en coin, comme si j'allais accepter. Je n'avais pas que cela à faire que de mettre la bâche et de mettre ensuite le corps. Sachant que j'étais pressée dans le temps. Il allait falloir trouver le fin mot de l'histoire et trouver un remède. Du moins, aider les wesen n'était pas du tout mon genre, mais pour quoi pas, après tout.

Le médecin s'était écroulé, inconscient et je lui jetais un coup d'oeil. L'homme que j'avais aidé me parla et je croisais les bras pour l'écouter en soulevant un sourcil. Je suis ce genre de Grimm, depuis quelques temps en tout cas. Je roulais des yeux en pinçant les lèvres avant que je ne décroise les bras surprise que cela recommençait.

L'homme se remit à baver, se transformer, allant de l'état humain à wesen. Il grogna en me regardant méchamment et j'allais sortir mon couteau pour en venir à bout, comme je fais d'habitude. Cependant, je restais sur mes gardes. Il semblait ne pas avoir de remède apparemment... Lily prenait soin de lui et je n'avais pas envie d'entendre hurler qu'il y avait une solution pour le sauver. Je remis mon couteau en place. Lily m'expliqua qu'il fallait faire parler le médecin et trouver une solution en me tendant une fiole. Je la détaillais longuement de haut en bas.

Je me laissais tomber sur une chaise et attendis que le médecin se réveille après avoir récupéré toutes les fioles. Je lisais les étiquettes quand le médecin se réveillé. Lily avait aidé à s'allonger l'homme dès que je l'eus assommé aussi. Le médecin se réveilla et je le soulevais par le col et l'emmenais dans la pièce à côté avant de le pousser dedans à coup de pied. Je lui dis alors qu'on lui a filé le produit qu'il donnait aux wesen. Il devint livide pendant un moment et je lui demandais comment faire le remède. Il me dit alors que ça prendrait du temps à le faire, qu'il fallait un chaudron. Je soufflais et sortis de la pièce. Je revins avec un chaudron, et lui jetais les fiole une part une. Il commença alors à faire ses trucs et je l'observais en pinçant le nez.

Les heures passèrent et pris une louche pour mettre dans une fiole. Qu'il me tendit avant de me dire qu'il faut attendre demain pour lui donner. Il en prit une fiole pour lui. Je l'attrapais par le col de nouveau et lui dis d'aider les autres wesen qui sont dans son établissement s'il ne veut pas me croiser de nouveau sur son chemin. Il grimaça et m'assura qu'il ne recommencerait plus. Sauf erreur, j'allais en faire un joli cadeau à la police. Je l'assommais et allais le mettre de nouveau dans le coffre. Je reviens dans la cabane et informe Lily, en lui tendant la fiole, de lui administrer la formule demain matin, qu'il y avait un lit dans la pièce d'à coté.

JE sortis de nouveau de la cabane. Une fois en ville, je déposais le bougre sur un parking tout attaché et appelais en anonyme la police. Je nettoyais la voiture à contre cœur, je lui devais bien cela, elle m'avait bien aidé à mettre fin à cette mascarade. Si elle n'avait pas été là, j'aurais tué tout Portland. J'allais finalement chez moi, je pris une douche et allais me coucher directement.

Le soleil me réveilla et je me hâtais de retourner chercher Lily à la cabane. La pauvre, je l'avais laissé là-bas. Ils étaient dehors et Lily n'avait pas l'air ravi que je l'aie laissé poiroté ici toute la nuit. L'homme avait retrouvé toute ses capacités et avait hâte de rentrer chez lui. Il me remerciait. Pas de quoi... De retour en ville, je remerciais Lily avant que nos chemins se séparent pour aujourd’hui.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1426
Points : 1456
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 2 Fév - 18:39
Bonjour, votre RP est fini ? Afin d'éviter une jungle des RP , merci de nous renseigner s'il est terminé ou abandonné dans cette partie du forum: Cliquez ici, sinon il sera ARCHIVÉ

Cordialement !





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Course contre le temps - Ft. Lily Lange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» - [ Comme un léger contre temps ] - PV
» Une Merveilleuse Histoire du Temps ♥ LILY
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-