Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Respecter la loi...pfff!
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1388
Points : 1416
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 20 Juin - 18:41


Respecter la loi...pfff!
Feat : Anastasia


Et vlan, encore une arrestation qui tournait court avec remise en liberté de mon suspect pour vice de procédure. Mais pourquoi les avocats ne cessaient de chipoter pour des petits défauts de rien du tout. Cela commençait à m’agacer, puisque c’était ainsi j’allais étudier la procédure et être suffisamment vicieuse pour chercher le moindre petit détail.

Rester qu’à me rendre à la librairie pour acheter le code de procédure vu que nous n’avions pas le droit de squatter celui qui était au poste. Et surtout j’en avais assez que chacun me remette en place pour un petit détail de ce satané code. Bon OK, j’avais des méthodes peu orthodoxes mais qu’est-ce qu’il fallait ? Laisser filer les malfrats parce que certains avocats cherchaient la petite bête. Mais il devait y avoir plusieurs exemplaires ou plusieurs volumes...Je réfléchissais à cela lorsque j’arrivais à la librairie.

Je poussais la porte et là je fus subjuguée, jamais je n’aurais imaginé voir autant de livres sur autant d’étagères et dans si peu d’espace. Comment se retrouver là-dedans, il fallait que je casse les pieds du libraire. En m’approchant du comptoir, je reconnue une jeune femme qui était venue donner un coup de main à Aiden lors de l’inauguration de l’H2O center. Je m’approchais et lui demandais carrément :

- Bonjour, vous êtes Anastasia ? Nous nous sommes parlées lors de l’inauguration du H2O center. Je suis Althéa. J’ai besoin que vous me guidiez en ce qui concerne les codes de procédure style bouquins, revue, enfin c’est votre truc non... ? Les livres je parle.

Mais quelle cafouille je venais de dire, elle doit se demander si je ne suis pas folle ou attardée mentale. Je la regardais en fronçant le front et en tordant la bouche sur le côté.



by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Jeu 6 Juil - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 20 Juin - 19:49

Zia était à la librairie entrain de travailler, comme tous les jours, enfin sauf quand elle était de repos bien sûr, et même encore il lui arrivait malgré tout de passer à la boutique quand même pour acheter des livres, et faire un tour en ville. Elle aimait beaucoup le quartier de Portland où se trouvait la boutique. Les gens y étaient gentils, et accueillants.  Donc la jeune femme était au travail, le matin était trés dur, puisqu'ils devaient mettre les nouveaux ouvrages en rayon, et ranger ceux qui n'avaient pas été vendu depuis trop longtemps. Mais l’après-midi était très calme, souvent libre pour les clients qui passaient en boutique, ou bien de ranger la réserve, si les vendeurs étaient trop nombreux en boutique. Zia et sa collègue se trouvaient donc en magasin, pendant que leur troisième s'occupait de la réserve. La jeune femme vit une cliente entrée dans la librairie, et son visage lui disait quelque chose, mais elle ne la remit pas tout de suite. Elle s'avança vers la jeune femme quand cette dernière l'appela et se présenta et lui expliqua ce qu'elle cherchait sans même qu'elle ait le temps de parler.  Zia lui sourit, elle avait l'habitude de certains clients étranges, mais Zia ne voulait pas offusquer une amie de Aiden, quoiqu'elle ne le connaissait pas non plus trés bien.

"Bonjour, oui c'est bien moi. Je vais faire au mieux pour vous aider" fit-elle en se dirigeant vers le fond du magasin, où se trouvait les livres que la jeune femme cherchait. Zia n'y connaissait pas en procédure judiciaire, et ce n'était pas le genre de livre qu'on lui demandait souvent en libraire.
"Dites-moi, vous êtes avocate? Policière peut-être? demanda la jeune femme dans un sourire, en passant qu'il y avait beaucoup de policier lors de l'inauguration du centre H2O. Nous avons la version complète, en six volumes, mais je ne pense pas que ça soit ce que vous cherchiez. Après, il y a un condensé en un gros volume, qui je pense, pourrait bien vous être utile. ajouta la jeune femme en sortant un gros livre du rayon de la librairie.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1388
Points : 1416
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 28 Juin - 18:14


Respecter la loi....Pfff !
Feat : Anastasia


Anastasia me montra plusieurs livres, une version en six volumes et un condensé en un gros volume. J’étais intriguée malgré son conseil pour le livre unique.

- Avez-vous réellement tous les articles de loi sur ce volume car même si je dois tout lire j’aimerai être sûre de tout avoir. Je suis en effet policière, lieutenant de la criminelle pour être précise et je viens de me faire remettre en place par un avocat sur une histoire de procédure. Pourtant j’en connais déjà pas mal mais il m’a eu et j’ai dû relâcher mon principal suspect, ce qui m’a mis en rage.

Je la regardais en levant les sourcils et en prenant un air dépité. Il faut dire qu’on ne me l’avait pas encore faite celle-ci.

- Je soupçonnais un homme de meurtre mais mon principal témoin est décédé. Il me restait toutes les preuves mais l’avocat s’est arrangé pour mettre ma parole en doute et le juge a estimé que mes preuves n’étaient pas totalement recevables. Ils l’ont donc relâché et du coup il est libre de tuer à nouveau. Je désire me mettre au point afin de ne plus me faire attraper. Ce satané avocat a mis en avant un article datant de la guerre de sécession ou je ne sais de quand mais qui était toujours en cours. Mais j’aimerais me concentrer surtout sur les articles de loi en rapport direct avec des crimes. Oh je prends le condensé mais avez vous un livre de témoignages ou un recueil d’affaires non résolues expliquant les pourquoi et un livre ou je ne sais quoi concernant les articles anciens ayant toujours cours ? Cependant je n’aurai pas le temps de tout lire avant ma prochaine audition, je suis convoquée dans un mois. Mais imaginez, ce qu’il peut faire en un mois ! Vous aimez lire ?

J'étais un moulin à paroles et Aiden me le reprochait souvent mais c'était plus fort que moi, il fallait que j'explique mes pensées et aujourd'hui en l'occurence ce que je recherchais.


by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mer 24 Aoû - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 3 Aoû - 1:03

Zia écouta la jeune femme parlait, elle semblait avoir une vie compliquée, et la jeune libraire comprenait un peu ce qu'elle voulait trouver dans les livres. Malheureusement, elle n'avait pas tout cela en rayon actuellement, elle pouvait toujours passer commandes, pour des livres de droits sur les anciens lois, et les cas de jurisprudence, ou bien les procédures d'arrestations, et de conservations de preuves, et la recevabilités des indices. Ce serait effectivement plus utiles que les articles de lois en vrac dans un gros volumes assommants, que seuls les avocats prenaient le temps de lire et même d'apprendre par cœur, et encore sans doute pas toutes les lois, leurs cerveaux ne seraient sans doute pas assez grand.
" Je pense que le mieux serait de vous commander un livre sur les procédures judiciaires, et  un sur les vieilles lois de l'état de l'Oregon" proposa la jeune femme. Vous pouvez toujours prendre celui-là, mais cela risque d'être un peu.... assommant" dit-elle avec un petit sourire, en se dirigeant vers un ordinateur qui se trouvait dans le rayon, qui permettait au client d'entrer le nom d'un livre pour voir si il se trouve en rayon, où si il doit être commandé.
Elle tapa les mots clés dans le moteur de recherche, et il lui sortit trois livres qui semblaient intéressant. Zia se mit à lire les descriptifs à haute voix, à la jeune femme.

" Procédures judiciaire rassemble une documentation technique, des commentaires et des analyses critiques et présente les solutions les plus récentes de la jurisprudence. Des tableaux de synthèse ont été établis pour la compréhension de questions parfois complexes. Complet tout en restant concis, il procède d'un soucis d'efficacité pratique qu rendra les plus grands services à l'étudiant comme au professionnel. Cela semble être un livre pour les étudiants en droit, mais je pense que ce sera plus simple pour comprendre. Le second regroupe des anciens lois, il a pour titre "Lois oubliés et utiles", je sais pas si il sera trés utile pour la police, mais il n'y a rien d'autres dans le domaine. Aprés on peut ajouter un livre sur les procédures policières, pour la conversation et la reca... récabilités des preuves" ajouta la jeune femme après avoir buté sur le mot. Elle fit tourner l'écran vers la jeune femme pour qu'elle puisse lire à son tour les descriptions, et voir la couverture des livres, et éventuellement les prix pour savoir si cela rentre dans son budget ou non.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1388
Points : 1416
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 24 Aoû - 21:49


Respecter la loi....Pfff !
Feat : Anastasia


Anastasia me proposa de commander un livre sur les procédures judiciaires et les vieilles lois de l’Orégon, je fus très intéressée et elle me conduit jusqu’à son ordinateur pour voir ce qui me correspondrait le mieux. Elle en trouva trois et me fit les commentaires ;

- Le premier ressemble un peu trop à ce que je connais et que j’ai déjà, vu que l’on me l’a offert lors d’une remise de prix. Le second me semble un choix judicieux car beaucoup de ces lois oubliées ont encore cours aujourd’hui et le dernier ne me semble pas très adéquat car je connais les procédures judiciaires mais par contre en ce qui concerne la recevabilité des preuves cela me semble pourtant très indiqué dans mon cas. De plus ses deux là entre dans mon budget, les avez-vous en stock ou faudra t-il les commander ?

Nous étions dans le fond du magasin et sa collègue devait recevoir les clients potentiels. Juste comme je regardais dans la direction de cette dernière, un client entra et.....oh non ! C’était l’homme que j’avais arrêté pour violences sexuelles et qu’ils avaient relâché.  Je fis signe à Anastasia de ne faire aucun bruit et de rester hors de vue afin qu’elle essaie de prévenir sa collègue qui était à la réserve. Je pris mon arme et me glissais doucement jusqu’à l’homme. Ce dernier faisait des avances non dissimulées à la collègue d’Anastasia et elle en était gênée, il avait des gestes déplacés et lorsqu’il l’attrapa et commença de la violenter, je lui plaquer mon arme sur la tempe.

- Si tu essaies de la toucher encore une fois tu es un homme mort. A genoux, les mains dans le dos !

Je lui passais les menottes mais ne pus m’empêcher de le frapper au visage et lui mettre un coup de pied bien placé. Malgré qu’il se tortillait et demandait un avocat je n’étais pas prête à le livrer à mes collègues. Anastasia venait de nous rejoindre avec sa deuxième collègue.

- Je ne veux pas vous mettre dans l’embarras et je vous donne le choix : soit nous remettons cet individu entre les mains de mes collègues et son satané avocat le fera sortir dans l’heure vu qu’il n’y a pas eu viol ni agression sexuelle et il recommencera sa sale besogne avec une autre femme qui aura sûrement moins de chance. Soit nous l’enfermons quelque part où personne ne pourra le voir, ce qui est illégal, et je prends le temps d’éplucher les textes de lois qui le feront enfermer définitivement. Il a déjà violé et tué quatre femmes sans avoir eu à s’inquiéter de la justice et c’est pour cela que je suis là aujourd’hui. Alors je vous laisse vous concerter afin que vous puissiez me dire votre choix. Mais avant je vous demande de fermer la porte à clé.


by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Lun 26 Sep - 9:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 3 Sep - 23:13

Zia et la jeune femme étaient entrain de parler livre de procédures judiciaires et enquêtes policières, la libraire plaça une commande sur les deux livres qui semblaient intéressés sa cliente, car aucun des deux n'étaient en magasin pour le moment.
"Je viens de passer commande, je peux avoir votre nom et votre numéro de téléphone pour vous appeler quand ils seront arrivés en magasin?" demanda la jeune femme avec le sourire. Malheureusement, elle n'eut pas vraiment la réponse à cette question, car un homme entra dans la boutique, sans trop savoir pourquoi la vue de cet homme fit peur à Anastasia qui sentit les poils de son dos et de sa nuque se dressaient comme si elle avait froid. La jeune cliente lui fit signe de se taire, et Zia se glissa dans le rayon hors de vue de la caisse, où se trouvait malheureusement l'un de ses collègues.

La jeune femme n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce qui se passait, après avoir entendu sa collègue criait et des objets tombaient, la jeune policière lui sauta dessus, et vint mettre son arme sur sa temps. Zia revint vers la caisse vers la troisième employée de la librairie, qui s'était trouvé à la réserve, et n'avait donc rien vu. Toutes les deux allèrent vers leur amie, Zia l'aida à se relever, coller l'une à l'autre, elles s'éloignèrent de l'homme et la policière. Zia expliqua à ses collègues qui était la jeune femme. Puis elle alla fermer la porte de la boutique à clef, et tourna la petite pancarte sur fermé. La policière leur offrit d'ailleurs un choix des plus étranges, en tant normal Zia aurait appeler la police et aurait laisser la justice faire, mais quelque chose avait changé depuis qu'elle avait vu Robert se faire kidnapper, et qu'elle avait faillit perdre un de ses amis. Et puis aujourd'hui, une de ses amies venaient de se faire agresser. D'ailleurs, la jeune femme se tourna vers la victime, c'était sans doute plus à elle de choisir que les deux autres.

"Qu'est-ce que vous en pensez?" demanda-t-elle. La collègue de la réserve, Sophie proposa d'appeler la police prétexta que la jeune policière ne pourrait rien faire toute seule, et elle n'avait pas entièrement tort. La seconde collègue, Joanna, ne savait pas du tout quoi faire.
"Est-ce que justement en le séquestrant, on se rend pas aussi coupable que lui, et puis cela ne fait pas partie de la procédure, son avocat aura peut-être encore plus de facilité à le faire sortir. Et puis, on risque pas avoir des ennuis?" fit Zia qui ne savait plus vraiment quoi faire. Elle n'avait pas envie de le voir sortir et revenir pour les tracasser, toutes les trois, mais elle ne voulait pas non devenir une criminelle.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1388
Points : 1416
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 26 Sep - 10:22


Respecter la loi....Pfff !
Feat : Anastasia


Après avoir donné un tour de clé à la porte et mit la pancarte « fermé »,  Anastasia et les deux jeunes femmes discutèrent suite à ma proposition. Je me rendais compte que je leur demandais quelque chose de grave mais la fille d’un de mes collègues, Roy, avait été enlevée par ce monstre, depuis elle était dans un asile psychiatrique et les médecins avaient dit que son traumatisme était irréversible. Ce monstre l’avait séquestrée et violée à plusieurs reprises, il l’avait gardée comme un jouet et malgré que nous l’ayons retrouvé avant qu’il ne l’achève, c’était trop tard. J’étais perplexe car je demandais à ces jeunes femmes de faire un choix que j’aurai dû prendre. Je décidais d’appeler des collègues afin de procéder à son arrestation et le conduire au poste. Je me justifiais auprès des trois jeunes femmes :

- Je suis désolée, je ne peux vous donner cette responsabilité, cet homme mérite d’être puni mais je ne peux me permettre une erreur de procédure et en vous donnant ce choix c’est ce que je faisais. Mais j’éprouve tellement de haine envers lui....

A ce moment-là, mes collègues sonnaient à la porte, Zia alla ouvrir et je fus prise de stupeur, Roy, le père de la jeune séquestrée, était là et en une fraction de seconde il sortit son arme et tira une balle en pleine tête de mon suspect avant de s’écrouler à genoux au sol en pleurant et en ne cessant de dire « c’est fini » !

J’avais les yeux écarquillés, la bouche ouverte mais aucun son ne sortait et je n’arrivais plus à bouger ! Je me passais la main dans les cheveux, puis je mis mes deux mains devant ma bouche, je ne savais plus comment agir. Je me passais une main sur le visage en finissant par me frotter le menton et je demandais à ce que personne ne touche quoi que ce soit. Je regardais mon second collègue et lui fis comprendre de s’occuper de Roy, pas la peine de lui passer les menottes, il était complètement effondré et avait l'air perdu. Je montrais une mine dépitée aux jeunes femmes qui avaient dû subir un tel acte de violence et je pris mon téléphone afin de contacter la brigade.

- J’ai besoin d’une cellule psychologique pour trois jeunes femmes et l’un de nos collègues traumatisés par un tir de balle ayant entraîné la mort d’un suspect. J’ai besoin aussi d’un médecin légiste et de l’équipe mortuaire. Je me trouve à la librairie du centre ville.

Je fis signe à mon collègue qu’il faisait un travail génial avec Roy puis je me tournais vers les jeunes femmes, j'étais à nouveau opérationnelle comme flic,  et je leur demandais comment elles allaient.

- Je suis sincèrement désolée, je ne pouvais pas savoir que Roy était en patrouille dans le coin. Sa fille est l’une des victimes de notre violeur et elle ne va vraiment pas bien. Nous pensions que lui allait mieux et c’est pour cela qu’il avait repris son travail. Mais vous, comment vous sentez-vous ?

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Jeu 29 Sep - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 28 Sep - 14:26

Zia et ses deux collègues, ne savaient pas vraiment quoi faire, et la jeune policière les rassurèrent en leur disant que ce n'était sans doute pas à elles de prendre une décision. Elle venait d'arrêter le méchant et tout ce qu'elle avait à faire était d'appeler des renforts. Anastasia se disait que c'était sans doute la meilleure chose à faire. Zia comprenait qu'on puisse en vouloir aux autres, non en fait, elle ne comprenait pas qu'on puisse haïr autant. L'amour nous porte chaque jour, et on a l'impression de marcher sur des nuages, ou du coton. Mais la haine, on doit la porter, et elle est tellement lourde qu'elle finit par écraser à peu prés tout ce que l'on est, et il ne reste que la colère et la haine dans son cœur, et ce n'était franchement pas quelques chose qu'elle voulait vivre.

La sonnette retentit à la porte, et Zia leva la tête vers le visiteur, il s’agissait d'un policier, elle soupira de soulagement, bientôt cet homme serait loin et emporté par la police pour son procès, et cette fois-ci, il ne s'en sortirait pas. Il irait en prison et finirait ses jours là-bas. La jeune femme ouvrit donc la porte sans se douter de ce que ferait le policier qui venait d'entrer. Il sortit son arme et tira une balle dans la tête du criminel, puis s'effondra au sol. Les deux collègues de Zia se mirent à crier et se cachèrent entre deux rayonnages, en pleurant et tremblant de peur. Anastasia tenait toujours la poignée de la porte, celle-ci grande ouverte. Le coup de feu avait alerté du monde qui regardait par la porte.

"C'est fermé" fut la seule chose qu'elle sur dire avant de claquer la porte au nez des curieux, et ne savait plus trés bien quoi faire. Elle entendit vaguement la jeune policière demandait des renforts et une équipe pour l'assister.

Zia marcha doucement, elle fit le grand tour des rayons pour rejoindre ses collègues, sans passer par le rayon central où se trouvait le corps du criminel. Elle retrouva ses collègues, serrés l'une contre l'autre. Et la jeune fille avait bien envie elle aussi de s’effondrer et de dormir et de se réveiller persuadé que tout ceci n'était qu'un cauchemar. La jeune policière arriva vers elle, et Zia leva la tête quand elle lui demanda comment elle se sentait. Ses deux collègues n'étaient pas vraiment en mesure de répondre. Et Zia se contenta d'hocher la tête, puis de la secouer avant de sentir des larmes coulaient le long de ses joues. Bientôt des sirènes se firent entendre dans le quartier, policiers, ambulanciers, et médecin légiste arrivaient sur place pour terminer l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1388
Points : 1416
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 29 Sep - 21:31
link href='https://fonts.googleapis.com/css?family=Parisienne' rel='stylesheet' type='text/css'>

Respecter la loi....Pfff !
Feat : Anastasia


Alors que les secours arrivaient, je restais près des trois jeunes femmes de la librairie et je me disais que je devais les rassurer mais comment faire quand on est soi-même une victime. Leur expliquer serait peut-être un bon début.

Je pris une profonde inspiration et m’assied auprès d’elles afin d’essayer de leur donner un semblant d’explications sensé les rassurer.

- Vous devez vous demander pourquoi j’éprouvais tant de haine envers cet homme et je vous comprend.

Des larmes commencèrent de descendre le long de mes joues et alors que d’autres se formaient dans mes yeux, je m’essuyais d’un revers de main avant de reprendre.

- J’étais alors débutante à Portland et on m’a mis sur une affaire de viol, séquestration et meurtre. Les deux premières victimes étaient décédées lorsque nous sommes arrivées avec mes collègues mais j’avais relevé pas mal d’indices, ce qui nous permit d’identifier le tueur car il y avait entre autre pas mal d’empreintes. Mais voilà, ce dernier était dans la foule et il nous observait. Un soir alors que je rentrais chez moi......

Les mots ne venaient pas alors je repris une grande inspiration avant de reprendre l’histoire de ce cauchemar.

- Donc un soir que je rentrais, j’ai été violement projetée dans un mur et on m’a arraché le bas de ma tenue... je me suis débattue et fort heureusement quelqu’un m’est venu en aide et m’a conduite sur mon lieu de travail. Roy m’a accueillie et réconfortée. J’ai vu une psychologue tout en poursuivant mon enquête. Je n’avais pas vu mon agresseur. Et l’enquête avancée, nous accumulions les indices et quelques preuves mais la fille de Roy s’est faite enlevée. Nous avions démultiplié nos forces afin de la retrouver mais nous n’avons réussi qu’au bout d’une semaine et lorsque nous l’avons retrouvée..... Elle était traumatisée. A l’hôpital, le médecin qui l’a examinée nous a dit qu’elle avait subi des viols à répétition. Roy a perdu la tête et a dû se faire soigner. Nous avons fini par arrêter le violeur mais il a tout nié. Malgré toutes nos preuves et mon témoignage, son avocat a réussi à le faire libérer. Voilà pourquoi je désire augmenter mes connaissances en matière de procédure afin que des actes comme celui-ci n’arrive plus. Je ne sais pas ce qu’il se serait passé si vous aviez été seules aujourd’hui ?

Elles me regardaient et je pensais que je devais poursuivre.

- Pourquoi tant de haine ? Je pense que maintenant vous me comprenez mieux. Pourquoi ne pas l’avoir tué moi-même ? Parce que j’aime mon métier et je veux faire appliquer la loi. Pourquoi ne pas l’avoir arrêter tout de suite et avoir hésité ? Parce que toutes ces horreurs me sont revenues en mémoire. Pourquoi tout vous avoir dit ? Pour que vous vous rendiez compte à ce que vous aviez échappé. Maintenant je vous laisse entre les mains des psychologues que voilà, n’hésitez pas à dire ce que vous avez sur le cœur afin de vous libérer.

Je dis à Anastasia de m’appeler dès qu’elle aurait les livres que je lui avais commandés, je pense qu’ils me seront très utiles à l’avenir. Ce drame avait encore brisé une vie.....Mais pour moi ce n’était pas la victime mais mon collègue...Roy.

Je rejoins mes collègues afin de donner mon témoignage et je leur expliquer que j'avais hésité a appelé des renforts. Un collègue me prit par les épaules et me conduisit dans un coin afin de m'assoir et me dit de me laisser aller. Je me mis à pleurer toutes les larmes de mon corps et il resta près de moi en attendant qu'un des psychologues se libère.

Spoiler:
 

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Emilie de Ravin
Âge perso : 25
Profession : Libraire
Posts : 151
Points : 155
Disponibilité :
75 / 10075 / 100

Gif :
Absence : Présence assez restreinte.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 12 Nov - 16:52

La jeune policière avait finit d'expliquer son histoire, et Zia trouvait cela vraiment triste, mais elle ne pouvait rien faire pour elle. Elle n'avait pas le pouvoir de changer le passé. C'était d'autant plus triste que plusieurs vies étaient perdus, et d'autres profondément gâchées. Zia et ses collègues répondirent de leur mieux aux questions de la police. La jeune Steward regardait de temps en temps du côté des policiers pour voir si elle parvenait à voir la jeune femme qui l'avait bien protéger malgré tout. Et puis aussi son collègue Roy, qu'elle ne reverrait sans doute jamais. La jeune policière lui avait demandé de la prévenir quand les livres de sa commande seraient arrivés. Zia avait presque oublié cette histoire, et la raison de la venue de la jeune femme à la boutique. Elle pouvait bien se demanda ce qui se serait passé, si elle n'avait pas été là à ce moment-là, sans doute rien de bon.

La librairie fut fermée pour le reste de la journée, et Zia en profita pour faire un tour dans le quartier et appelé ses amis, elle n'avait pas envie de rentrer seule chez elle dans son appartement, elle avait besoin de voir du monde, qu'elle n'était pas seule sur Terre. Elle dormit d'ailleurs chez ses deux amis, Jack et Steven pour tacher d'oublier toute cette histoire, et reprendre sa vie, comme si rien n'était vraiment arrivé, ou comme si tout cela ne la touchait pas vraiment. Mais ce n'était sans doute pas la chose la plus facile. Mais la vie reprendrait son court, et il n'y avait plus qu'à espérer que tout irait bien dans sa vie. Zia savait qu'elle pouvait compter sur ses deux amis pour veiller sur elle, tout comme sa famille aussi.

FIN POUR MOI!
Merci pour ce chouette RP.
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1388
Points : 1416
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 17 Nov - 9:33
Créateur du RP: Althéa
Nature:  terminé
Personne avec qui vous avez Rp : Anastasia
Lien du RP :http://grimmsworld.actifforum.com/t342-respecter-la-loi-pfff





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 28 Mai - 17:29


 ARCHIVAGE DES RPS


Votre RP est terminé, il est donc ARCHIVÉ

Merci de le signaler pour que l'on puisse l'archiver !

Si ce RP a modifié quelque chose dans l'histoire de votre personnage, rajoutez-le directement à la suite de l'histoire dans votre fiche de présentation !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Respecter la loi...pfff!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ¤ Formulaire à respecter.
» Tu veux faire ta pub' ? Quelques règles à respecter !
» Modèle de Présentation [À RESPECTER !]
» "Etre est une Machine à Sentiments." Pfff ! Avec qui d'autre ? xD
» Il faut toujours respecter ses aînés. [PV Nocty]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-