Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Toi et Moi, mon amour feat Lily et Nathaniel
 :: Live your life :: ◇ Southeast Portland :: Quartiers résidentiels :: Maison de Lily Lange
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 324
Points : 344
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence :



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 30 Nov - 14:19




Toi et Moi, mon amour



Suite à l’appel d’Althéa en cette mi-septembre, Nathaniel et moi commencions de nous organiser afin d’effectuer ce voyage dans les meilleures conditions. Althéa nous donnait trois jours avant le décollage de l’avion dans lequel elle nous avait réservé deux places. Tout alla très vite. Nous faisons nos valises chacun de notre côté, préparant nos vêtements, chaussures, livres et touti froutim. Je n’oubliais pas bien sûr de mettre mon attirail de photographie, mon ordinateur portable pour la sauvegarde de mes données et voir les expédier à Althéa par sécurité.

Et puis ce fut la veille du départ, nous devions emmener nos amours chez Althéa et Jack. Ce ne fut pas sans appréhension et le trajet me sembla durer une éternité. Nous avions le cœur déchiré d’être séparé d’eux et nous étions incapable de parler, juste nous faire de petits sourires. Une fois chez Althéa, cette dernière se montra chaleureuse avec nous mais aussi avec nos loulous. Elle leur avait préparé leurs friandises préférées. Sébastien aussi les accueillit avec grand plaisir et commença direct de jouer avec eux. Nous donnions leurs coussins, harnais et les laisses à Althéa et je ne pus empêcher mes larmes d’arriver aux bords de mes yeux.  

Althéa me prit dans ses bras et m’assura que tout se passerait bien. Elle me promit de me les montrer tous les soirs par Skype. Elle nous conduisit dans l’endroit qu’elle avait aménagé dans le manoir pour qu’ils puissent passés tranquillement leur temps de repos. Ils avaient à leur disposition, un canapé, un fauteuil et plein de jouets. Dans un coin elle avait disposé une gamelle avec de l'eau. Elle avait prévu de leur consacrer une heure chaque soir en entrant du boulot et Sébastien nous dit que lui s’en occuperait la journée. Althéa dit que Jack ne voyait aucun problème à cela et de plus il s’absentait beaucoup en ce moment. Maguy qui sortait à ce moment là, nous dit qu’elle aussi prendrait du temps pour sortir avec eux et qu’elle leur préparerait les bons petits plats que je faisais pour eux à la maison. Il fallait dire que même Pal, depuis qu’elle était à la maison, avait abandonné les croquettes.

C’est ainsi que nous les laissions. Ils avaient l’air triste et je me demandais si je ne devais pas rester. Alors que Nathaniel conduisait, je me retournais et je les vis qui partaient déjà avec Sébastien dans une course folle. Au milieu de mes pleurs, je dis à Nathaniel :

- Je pense qu’ils seront heureux....mais cela va être long pour moi.


Arrivés à la maison, ne me calmant pas, Nathaniel me prit dans ses bras et commença de me couvrir de baisers tendres et amoureux. Je me mis à lui rendre et nous passions une partie de la nuit à nous aimer.




“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☗ Kehrseite-Schlich
Masculin
Célébrité : Guillaume Canet
Âge perso : 35
Profession : ébéniste
Posts : 64
Points : 66
Disponibilité :
30 / 10030 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px
Absence : En ce moment le travail me prend beaucoup de temps et d'énergie, j'ai du mal à trouver le temps de rp (et pas qu'ici)

Je vais essayer d'organiser mieux mon emploi de temps.

Mais je ne déserte pas !


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 12 Fév - 11:00
HRP:
 




Toi et moi, mon amour

Avec Lily Lange

Il existe dans le monde ce genre d'individu qui, une fois dans ta vie, ne font que l'embellir. Lily est une de ses personnes. Depuis ce jour où elle à passé le seuil de ma boutique, je n'ai jamais eu cette sensation de bien être. De renouveau. Son sourire, son rire égaye mes oreilles et ma vision, là où sa douce peau fait frissonner la mienne. Elle apporte des véritables coups de joie, et ça ne fait que s'intensifier, surtout depuis qu'ensemble, on s'est installé. Je ne pense pas m'avancer en disant que je suis exactement pour elle, ce qu'elle est pour moi.

Depuis notre soirée de lourd secret dévoilé, elle semblait plus détendue et nos échanges amoureux étaient chaque fois une nouveauté. Découvrant de nouvelles sensations, c'est comme si chaque moment étaient notre première fois, à la seule différence, que, nous étions beaucoup plus sur de nous que cette fameuse première. Il m'arrive d'avoir des instant très cours de colère quand je pense à ce type mi homme mi bête, qui faisait du mal à ma chérie. Mais ces instant sont vite dissipés par ma douce amie, qui, d'un baiser, d'un rire, d'une caresse, ou seulement de son entrée dans la même pièce que moi, me fait oublier ce type pour me rappelle ce que moi j'ai réussi à faire. La rendre heureuse, et de nouveau confiante en l'amour.

Souvent, je pense à ce fameux Paddy d'ont Lily me parle très souvent. Je ne l'ai jamais connu, mais c'est comme si c'était un ami. Je vois en Lily ce qu'il était. Dès qu'elle prend un appareil à photo, elle dégage une passion et une maîtrise impressionnante. J'aime la voir rayonnante, avec ou sans son appareil. En plus de ça, nos loulous sont très photogéniques, et elle se fait un grand plaisir à les bombarder, et Pal adorait ses moments. Je riais à l'observer prendre des pause, toujours plus belles.

[...]

C'était un de ces après midi amusant que le téléphone sonna. Je riais, en décrochant, sans regarder le numéro. Dès le premier mot, je compris. Althéa avait préparé le voyage en France, et nous partions dans les jours à venir. Mon visage se décomposa. Le moment redouté arrive.

-Merci Althéa. Oui.. Dans trois jours. A bientôt alors, Bisous.

Je raccroche et fixe Lily un instant avant de me blottir dans ses bras. Je retrouve l'enfant qui n'avait jamais fait le deuil, mais qui le gardait dans un placard fermé. Et ce placard venait de s'ouvrir. Pas besoin de parler pour qu'elle sache ce que sa meilleure amie venait de me dire. Un baiser, une caresse, mais je n’avais pas la tête à jouer. Je suis resté ainsi, le visage dans le coup de Lily, une bonne dizaine de minutes.

Les trois jours suivant furent beaucoup trop rapide. Préparant nos affaires de notre coté, la tension est  assez pesante, alors le soir, un long moment de détente est  apprécier. Dans mes bras, Lily me regarde alors que je caresse son visage. Nous sourions, plus pour rassurer l’autre, mais nous savions parfaitement que tous les deux avions une boule de stress dans le ventre. Je n’ai jamais été séparé de Pal, et je ne sais pas comment elle va réagir, mais surtout, je vais retrouver le lieu de tous mes cauchemars. Qui, bizarrement, ce font de plus en plus intense maintenant que nous approchons du jour J.
La veille du départ, tous les quatre avons une visite chez Althéa. Y laisser Pal va être dur, surtout que la demoiselle semble comprendre ce qui se passe. Heureusement, elle connait Althéa et Sébastien. Ça sera plus simple pour elle. N’étant pas sereine, je la caresse jusqu'à ce qu’elle retrouve sa bonne humeur et ses jappements. Rassuré, je la fais rentrer dans la camionnette avec  Chouby. Je conduis lentement. Beaucoup plus lentement que nécessaire mais au font de moi, je veux sais que je ne veux pas laisser Pal. Mais je sais surtout qu’on ne pas les prendre avec nous. Du coup, je roule doucement pour rester plus longtemps avec elle.

Puis, nous arrivons chez Jack et Althéa. Quand j’ouvre la porte, nos chéris semblent être contents de l’endroit ou nous sommes et courent faire la fête à Sébastien, dans le jardin. Je souris et le salue chaleureusement.  Althéa est adorable. Alors que Lily se rapproche de son amie, je vais vers Séb. Laissant les demoiselles entre elles, je vais discuter avec l’ami d’Althéa.  Je regrette de ne pas avoir pu saluer Jack, mais il doit être occupé. Je regarde Paloma et sursaute quand Sébastien me dit de ne pas me faire un sang d’encre, qu’il sera heureux de jouer avec elle et de s’en occupé toute la journée. Je le remercie, et il rigole. Je retourne voir Althéa quand l’heure de rentré approche et je lui fais un bisou en la remerciant encore une fois d’avoir tout organisé, et surtout de prendre soin des chiens. Entre son travail et son fils, ça fait déjà beaucoup, et même si nos copains à quatre pattes sont assez débrouillards, ils sont aussi très coquins.

C’est le cœur lourd qu’on rentre à nouveau dans ma camionnette. Lily se retourne pour regarder une dernière fois nos amis.

- Je pense qu’ils seront heureux....mais cela va être long pour moi.


Je la regarde, pose une main sur sa joue puis me concentre sur la route, en laissant ma main contre elle. Ça va être dur, mais au moins, elle est avec moi. Je ne dis rien, mais mon pouce la caresse tendrement.

Arrivé à la maison, Lily n’arrive pas à se calmer. Ni elle ni moi n’avons faim, la boule bien trop grosse dans le ventre nous coupe l’appétit. Je la prends dans mes bras, l’embrasse, la câline, cherchant à réveiller son envie. Elle me répond avec tendresse, et je prends ça comme le feu vert. C’est notre dernière nuit dans notre lit avant bien longtemps..

Le réveil est rude. C’est le grand jour et on n’a pas très bien dormis. Pourtant, je suis plus calme que la veille. L’absence de Pal et Chouby rend le matin plus solitaire. Lily dort encore, et je la laisse. Je me suis réveillé  plus tôt que prévu mais me rendormir n’est pas une bonne chose. Lentement je me lève et file à la cuisine préparer un petit déjeuné léger pour évité le mal de l’air. Quand tout est prêt, je range dans un plateau et rentre dans la chambre. Elle dort toujours et je souris face à cet instant.  Je m’assoie à coté d’elle et lui caresse le visage doucement en lui déposant un baiser doux sur les lèvres. Ses yeux s’ouvrent et je l’admire. Qu’elle est belle avec ses cheveux ébouriffés et ses yeux encore endormis… un nouveau baiser par un caprice de ma part et je la laisse se réveiller, puis déjeuner.

Enfin prêts, nous partons enfin, direction l’aéroport. Avec un peu d’avance je crois bien, mais je préfère attendre un peu que d’arriver trop tard …
Code by Joy


Nathaniel Cammas
Des paroles chaque jour sont envolées, de ces mots, seuls ceux du coeur demeurent.
(⚡) le chant des sirènes
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1485
Points : 1515
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : Coucou, je vais essayer de me tenir à jour.


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 9 Mar - 15:23


Une lueur d'espoir - Althéa, Lily et Nathaniel



" Refuser d’aimer par peur de souffrir, c’est comme refuser de vivre par peur de mourir "


Lily venait de me passer un coup de téléphone, ils étaient arrivés en France et surtout à bon port. Ouf, je n'étais pas si mal que ça en organisatrice de voyage. Déjà commencer par leur faire prendre un avion pour se rendre à Seattle et commencer par 45 min de vol sans compter dépôt et réception des bagages, c'était laborieux. Mais Lily me dit que tout c'était passé comme sur des roulettes et qu'elle avait géré son stress de monter en avion.

Par contre le vol Seattle-Paris ne s'était pas vraiment bien passé pour elle et Nathaniel avait dû demander à l'hôtesse de donner un calmant à Lily qui paniquait complètement à l'idée de rester plus de 10h enfermée dans un avion en plein ciel. Du coup elle avait dormi quasiment tout le long du trajet et Nathaniel l'avait réveillée une fois arrivés à Paris.

Lily m'expliquait que tout était beau de nuit car c'était tout éclairé. Mais hélas ils n'eurent pas le temps d'en profiter qu'ils devaient déjà monter dans un taxi pour prendre la route jusqu'à leur hôtel à Mende. Elle m'expliqua que Nathaniel et elle finirent par s'endormir dans le taxi car ne faire que de l'autoroute n'était pas vraiment ce qu'on pouvait appeler de passionnant qui plus est de nuit. Après six heures de route, ils arrivèrent enfin à bon port.

Lily me remerciait d'avoir choisi un aussi charmant hotel. Il était vrai que l'hotel du Pont Roupt me semblait le plus accueillant et de plus il n'était qu'à 10 minutes à pied de la gendarmerie. Elle me demanda si le fait qu'il se trouvait avenue du 11 novembre n'était qu'une coincidence et je lui répondis que oui. Elle me demanda des nouvelles de leurs loulous et je lui dis qu'ils étaient partis faire un petit footing avec Jack et Sébastien dans le parc du manoir.

Elle me dit ne pas pouvoir causer plus longtemps car Nathaniel et elle désiraient faire une sieste et ensuite prendre une douche avant de se rendre à la gendarmerie rencontrer François Brou, mon collègue français.

Je lui disais au revoir et lui donnais rendez-vous le soir sur Skype afin qu'ils puissent voir que leurs deux loulous allaient très bien.


by FreeSpirit




Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
☗ Kehrseite-Schlich
avatar


☗ Kehrseite-Schlich
Féminin
Célébrité : Nina Dobrev
Âge perso : 27
Profession : Photographe
Posts : 324
Points : 344
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Gif :
Absence :



Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 9 Mar - 16:12




Toi et Moi, mon amour
 
"Une lueur d'espoir"



Premier round : avion jusqu'à Seattle ; ouf je n'ai pas paniqué et tout s'est bien passé même si Nathaniel nous a fait arrivés une heure à l'avance à l'aéroport de Portland. Nous ne prenions le vol Seattle-Paris qu'à 17h, j'en profitais de demander à Nathaniel de mettre les bagages en consignes et nous promener un peu. Une belle promenade, le soleil était au rendez-vous et tout était parfait. Nous repartions à l'aéroport, enregistrions nos bagages et nous nous installions, ma foi ça allait bien. Mais au bout d'une heure de vol, la panique me prit et Nathaniel ne parvenant pas à me calmer demanda à l'hôtesse de me donner un calmant. Arrivés à Paris nous eûmes à peine le temps de voir la capitale éclairée que déjà notre taxi arrivait. Nous chargions tout et nous voilà partis pour Mende. Vu que le trajet se passait quasiment tout sur autoroute, Nathaniel et moi nous endormions dans les bras l'un de l'autre.

A l'arrivée dans les monts, le chauffeur du taxi nous réveilla afin de profiter du paysage. C'était magnifique, le soleil pointait son nez à l'horizon des collines et l'ensemble offrait un vrai régal pour les yeux. C'est ainsi que de vallées en vallées nous rejoignions notre hôtel en arrivant par un petit pont.


J'embrassais Nathaniel, nous allions être comme des coqs en pâte. Le taxi s'arrêta et le chauffeur descendit nos bagages. Je le remerciais et lorsque je voulus payer la course, Althéa était encore passée par là. Je lui donnais cependant la pièce pour sa gentillesse.

Nathaniel et moi allions au guichet et notre hôtesse appela un bagagiste afin de nous conduire à notre chambre. Althéa nous avait réservé une chambre spacieuse avec vue sur le parc derrière. J'étais tellement heureuse que je l'appelais pour tout lui raconter. Mais nous étions épuisés et nous avions envie de faire une sieste et prendre une bonne douche et un repas au restaurant de l'hôtel avant de nous rendre à la gendarmerie en début d'après midi.

A peine j'eus raccroché que je me déshabillais et sautais dans le lit. Nathaniel en fit autant et je me blottis dans ses bras avant de m'endormir profondément. Vers 11H30, Nath me réveilla d'un baiser et je me frottais les yeux avant de lui dire :

- Je sais que nous sommes là pour aider Althéa dans son enquête......pour toi....mais si tu savais comme je suis heureuse de sortir de mon train-train....de voir ce luxe pour une simple reporter comme moi...d'être là avec toi....

J'avais l'impression de rêver, j'étais comme une enfant à qui on offre un merveilleux cadeau et qui ne sait exprimer ce qu'elle ressent vraiment, tellement la joie et le plaisir sont au rendez-vous.

- Mais allez ! Pas le temps de rêvasser, on file à la douche et on se prépare pour aller rencontrer le collègue d'Althéa. Je suis à la fois inquiète et excitée au plus haut point.

J'embrassais Nathaniel et je filais en riant sous la douche. Nous devions être à table pour midi et je n'aimais pas faire attendre. Mais lorsque Nath entra sous la douche avec moi, je me dis qu'on ne respecterait pas tout à fait l'horaire......





“Se laisser aimer, c'est aimer déjà. ” Henry de Montherlant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Toi et Moi, mon amour feat Lily et Nathaniel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Look at you, baby girl... you grown up feat. Lily-Rose
» soleil, piscine, et rire. feat. Lily
» Un petit moment de détente feat Lily S. Hamilton ( RP FINIT )
» Keep running ! feat. Lily
» Un amour maudit. //feat Neuts [End]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Live your life :: ◇ Southeast Portland :: Quartiers résidentiels :: Maison de Lily Lange-