Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

[TERMINE] Mauvais endroit, mauvais moment - Nick, Eddy et Robert
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 728
Points : 752
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 28 Sep - 16:52


" Mauvais endroit, mauvais moment "

Feat: Nick
Ce matin je pus dormir, aucune livraison à faire pour une fois. J'allais à l'entreprise juste après manger pour charge le camion. J'avais deux livraisons pour l'aprèm. La première était la plus grosse à une usine de métaux. J'embarquais tout un tas de bazar avec l'aide de mon collègue. Nous ne mettions pas longtemps à tout charger, à peine deux heures. Je pris mes papiers comme d'habitude et partais pour cette première livraison. Une fois sur place je fis bien accueillis. Mais les activités ne pouvant attendre et chacun à son poste je n'eus pas d'aide pour décharger. En contre partie je ne fus gêné dans aucun de mes mouvements et quelqu'un venait toute les dix minutes pour voir si j'allais bien. Je mis plus de temps à décharger qu'à charger évidemment. A la fin de ma tâche le patron m'invita à prendre un café. Comme j'avais le temps j'acceptais. Je venais de bien compenser le fait que je n'avais rien ce matin. Nous parlions de tout et de rien.

Je repartais pour l'entreprise pour charger pour cette deuxième livraison. Une fois de retour le patron me dit que je n'avais pas besoin du camion vu le colis. Je pris donc la voiture et posais le carton sur le siège. Je mis la ceinture pour le tenir et partis en direction de la zone industrielle. J'arrivais à l'adresse donnée le soir, vers 18h30. Le temps entre chiens et loups ne m'empêcha pas de constater qu'il n'y avait pas beaucoup de vie autour de cet entrepôt de taille standard. Je n'aimais pas cela, mais je me dis qu'après ça je rentrais à la maison. Il n'y avait que deux voitures vides sur le parking, comment au maximum quatre hommes pouvaient couvrir une telle zone ? en même temps, si ce n'était que des cartons... Je pris mes papiers et descendis de voiture. Il n'y avait pas de bruit de machine ou de véhicule, étrange... Je soupirais et me dirigeais vers l'entrepôt, le colis sous le bras gauche, les papiers posés dessus. Je frappais à la porte, rien... La porte n'était pas fermée, je me dis alors que la ou les personnes devaient être hors de portée de mon bruit. Je poussais la porte et entrais. La lumière du soleil couchant éclairé encore suffisamment les lieux pour ne pas avoir besoin des néons.  Les rayons étaient alignés et pleins de cartons, mais il n'y avait personne à vue. Je m'avançait dans l'allée principale pour gagner le fond. Deux policiers apparurent d'un coup, l'un devant moi, l'autre derrière, leurs armes braquées sur moi. Je ne pouvais cacher ma surprise. Qu'avais-je fais ? Je venais de me tromper et j'étais peut-être rentré dans une zone de protection gouvernementale. Ils me confondaient peut-être avec quelqu'un d'autre.  

"Je... J'ai... que"

Je ne savais pas quoi répondre à cette confusion. Celui derrière moi me dit de poser ce que je portais. Je ne réalisais pas dans la seconde, mais m'exécutais juste après. Je fléchis lentement les genoux et déposais le colis au sol. Je levais ensuite les mains et voulus me dédouaner de suite et demandais des explications:

"Je ne suis là que pour livrer. On m'a demandé d'amener ce colis ici, c'est ce que j'ai fait. Que se passe-t-il ?"

Le policier devant moi ne me répondit pas et se pencha vers le colis. L'autre maintenait sonr arme braquait sur moi.





Revenir en haut Aller en bas
☽ Origine Grimm
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☽ Origine Grimm
Masculin
Célébrité : David Giuntoli
Âge perso : 31
Profession : Agent de Police
Posts : 1364
Points : 1412
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Au bureau ou sur la route
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageMer 1 Oct - 21:04




Mauvais Endroit, Mauvais Moment



Feat Robert Wunsch




À ces époques de l'année, les enquêtes sont rares et les journées au bureau ressemblent plus à ligne d'assistance aux personnes âgées qui s'ennuient qu'à un véritable boulot de détective. J'étais donc là sur mon bureau en attendant ne serait-ce que la lumière du téléphone qui s'allume mais il n'y avait encore rien eu de la matinée. Je commençais sérieusement à m'ennuyer et tel était mon désespoir que je décidais d'aller dans les affaires classées sans suite. Je prenais alors l'une d'entre elle, au hasard. Elle avait été close il y a seulement deux ans. Je commençais à poser le carton sur mon bureau, repasser les éléments un par un, je faisais mon boulot de détective. Je voyais alors sur l'une des photos, un ancien commerce qui a fermé depuis. Je me souviens de ce commerce car la vendeuse était impliquée dans des trafics de bien illicites, des substances qui peuvent faire planer  les wesens les plus robustes. Je prenais goût alors à me replonger dans l'enquête et je fis signe à un agent en stage de venir avec moi. Cela ne devait pas être une affaire très dangereuse et je supposais qu'il s'ennuyait autant que moi.

Je pris mon véhicule et nous étions parti, je mis les gyrophares juste pour faire plaisir au petit nouveau bien qu'il n'y ait évidemment aucune urgence. Nous nous rendons alors à cet ancien commerce à présent dans un quartier bien triste de la ville, un quartier mort, que les truands aiment bien. Je garais ma voiture sur une parking abandonné. Entre la végétation qui avait percé le goudron, nous arrivons à nous frayer un chemin jusqu'à l'entrée de la boutique. Étrangement, la porte s'ouvrait facilement. C'est alors que dans le bâtiment abandonné, je vis une dizaine de wesens, sans doute sous l'effet de drogues hallucinogènes, couchaient sur des canapés et certains d'entre eux au sol. Je me rendais alors à l'étage. Une fumée épaisse que j'identifiais comme étant du cannabis venait à nous. L'étage était plus luxueux sans être non plus réellement aménager. Dans une pièce se trouver un Lowen, sans doute le chef de la tribu. À la vue de l'enseigne, il prit la fuite par la fenêtre. Sans hésiter, je me lançais à sa poursuite. Connaissant le quartier bien mieux que nous, il sortit rapidement de notre champ de vision. Je soupirais et rentrais dans l'un des entrepôts en faisant signe au stagiaire de faire le tour de l'autre côté. C'est alors qu'un bruit nous interpella tous les deux. Sous mon signal, nous encerclions un homme vêtu d'une veste avec un logo que j'avais déjà vu. Il portait dans les mains un colis, sans doute il devait-il livrer le ravitaillement. Il coopéra sans souci. Je me chargeais du colis. Je sortis un couteau de ma poche et l'ouvrais en suivant le scotch. Sans surprise, il contenait des paquets de drogue, des seringues ainsi que des flacons avec des noms compliqués, sans doute de nouvelles substances chimiques pour faire planer les wesens. Le Lowen avait du fuire loin et sans doute nous faudrait-il revenir demain, il fera jour. Il nous faudra également des renforts pour embarquer tous ces drogués.

Le livreur semblait presque sincère, mais que dirait un livreur de drogue si ce n'est qu'il est juste là pour livrer. Je lui passais les menottes et nous nous dirigions vers la voiture. Il me répétait qu'il n'y était pour rien. Cela allait vite commençait à m'énerver. Ah si les criminels pouvaient avouer directement ! Quoique non, après on s’ennuierait au poste ! Je lui ouvre la porte, le laisser monter dans la voiture. Je tourne la clef dans le contact, passe ma vitesse et démarre mais la voiture avait du mal à avancer. Le stagiaire me fit remarquer qu'ils avaient crever nos pneus. Mauvaise journée. Je n'avais pas mon portable et le stagiaire s'excuse d'avoir oublier les radios. Nous allons devoir faire le chemin à pied. Je sortis le livreur et fermais ma voiture.

- Et si vous me disiez comment vous vous appelez pour commencer ?








Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 728
Points : 752
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 11 Oct - 15:14


"Mauvais endroit, mauvais moment"
Feat: Nick
Ma journée n'était pas prête de se terminer avec ces conneries. Je n'y était absolument pour rien, mais quel livreur, ou passeur, de drogue ne dirait pas la même chose ? Un policier me tenait en joug, l'autre ouvrait le paquet ainsi rempli de produits illicites. Ils ne tardèrent pas à me passer les pinces, même si je disais que je n'y était absolument pour rien. Ils m'emmenèrent ensuite vers leur voiture, qui avait des dégâts et ne risquerait pas de partir du parking. Le policier ne semblait pas l'avoir vu et m'ouvrait la porte pour que je m'asseye. Je coopérais, de toute façon je ne pouvais rien faire. Je soupirais, j'avais hâte de pouvoir appeler le patron et qu'il dise à ces policiers d'où vient le colis. Le policier se rendit compte qu'ils n'iraient nulle part. Le lieutenant me sortit de la voiture après que le boulet de stagiaire ait dit qu'il n'avait pas prit les radios au poste. Une fois dehors le policier ferma la voiture et me demanda mon nom. * Oh, tiens donc, coucou, j'existe enfin, je suis là* pensais-je d'abord avant de lui répondre:

"Je m'appelle Robert Wunsch. Je n'y suis pour rien et nous pourrons retrouver la source grâce à nos fiches clients à l'entreprise. Et pour ce qui est du véhicule vous pouvez réquisitionner le mien, là"

Je fis un signe de la tête en direction de ma voiture.

"Et... je suis prêt à vous aider, faire ce que je peux pour découvrir d'où vient cette... Et puis, pourriez-vous m'enlever mes menottes ? Je vous direz où trouver mes clefs"

Je tendais les mains vers le policiers. Je woge. Il n'avait pas hésité à serrer les menottes en plus. Je vis alors qu'un éclair traversait son regard. Je reculais d'un pas, c'était un Grimm ! Je soupirais et refis mon pas en avant.

"Je sais ... Mais ça ne change rien ! S'il vous plaît"

Je tendais mes mains, et voilà le deuxième Grimm que j'allais aider...








Revenir en haut Aller en bas
☽ Origine Grimm
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☽ Origine Grimm
Masculin
Célébrité : David Giuntoli
Âge perso : 31
Profession : Agent de Police
Posts : 1364
Points : 1412
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Au bureau ou sur la route
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageDim 19 Oct - 17:38




Mauvais Endroit, Mauvais Moment



Feat Robert Wunsch




Je n'étais pas encore fixé s'il s'agissait ou non d'un trafiquant mais mon instinct me disait que non. Il parlait beaucoup, peut être trop d'ailleurs. Cependant, je ne céderais pas. J'avouerais juste qu'il avait une bonne idée, la réquisition de son véhicule pourrait s'avérer être une bonne option. Je m'approchais avec prudence de son véhicule. J'en fis le tour et regardais qu'il n'y avait aucun explosif ou autre piège quelconque. Ce n'était pas le cas. Je me tournais avec lui avec un regard qui pouvait lui signifier que j'étais d'accord avec lui, mais le fait que les malfrats n'aient pas percés les pneumatiques de sa voiture ne le rendait rien innocent, bien au contraire. Je préférais me rendre au poste et en découdre une fois sur place. Alors que mon collègue le mettait à l'arrière du véhicule, des coups de feu se firent entendre. Je lui disais alors de se renseigner sur cet homme à l'arrière du véhicule en le laissant téléphoner à son entreprise pour qu'il confirme son alibi. Quant à moi, je sortais de la voiture précipitamment et courais en direction des bruits.

Je disparaissais du champ de vision de mon collègue pour me rendre dans la partie extérieure du hangar. Nous étions pas très loin de la zone portuaire et de nombreux conteneurs étaient entreposés. C'était un emplacement stratégique pour les dealers, d'autant plus qu'avec de tels conteneurs, ils peuvent facilement les défendre avec des hommes placés en hauteur et en plus exporter de grandes quantités de marchandises. Je me sentais un peu pris au dépourvu et je ne tardais pas à me réfugier derrière une carcasse de voiture rouillée. J'observais les lieux. Il y avait comme je le présentais des hommes postés en hauteur, des snipers sans aucun doute. Je n'étais pas équipé et surtout j'étais seul pour une telle intervention. J'allais essayer de partir discrètement pour appeler des renforts. Nous ne serons pas de trop d'autant plus qu'une grande partie d'entre eux étaient des wesens. Alors que je retournais vers le véhicule d'entreprise de notre suspect, je ne vis plus mon collègue et les portières du véhicule étaient fermés. Je m'approchais et je vis mon collègue au sol, assommé sans doute. Je restais vigilent mon arme braquée sur les alentours. Je m'approchais du véhicule, tendis une main pour ouvrir la portière de l'utilitaire et je vis alors notre suspect qui cherchait dans une sorte de sac que je ne voyais pas. Je lui demandais de poser ce qu'il avait entre les mains. Il se retourna et je le vis woge. C'était une sorte de wesen que je ne connaissais pas. Je prenais une grande inspiration pour me calmer. Je vis alors que c'était une trousse de soin qu'il avait entre les mains. Je vis également des traces de sang sur son tee-shirt. Des traces en longueur comme si un animal l'avait lacéré.

- Que s'est-il passé ? Qu'est-ce que vous êtes ?







Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 728
Points : 752
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 30 Oct - 19:03

"Mauvais endroit, mauvais moment"
Feat: Nick
Accusé à tord... maintenant je savais ce que c'était. Je n'avais qu'à suivre le mouvement. Le flic-grimm prit mon idée de réquisitionner mon véhicule. Son collègue me prit par le bras et m'emmena sur mon siège arrière. Je soupirais et me trouvais dans ma voiture dont l'intérieur était froid. Je ne dis rien et regardais un instant de le vide en pensant au moment où j'allais appeler mon patron. Lui allait me donner une solution pour sortir de ce pétrin, si seulement ils me laissaient appeler...

J'entendis retentir un coup de feu. Je regardais par la fenêtre. Le Grimm donna des instructions à son jeune collègue. Je le vis venir ouvrir la portière et me dit devoir m'interroger. Le flic-grimm partait à la course en direction de l'endroit d'où émanait les coups de feux. Je levais mes sourcils en ne trouvant pas ça très normal, mais enfin... c'est la police. Il me demanda mon nom, mon prénom, mon métier, comme s'il ne le savait pas... mas papiers, ce que je faisais ici (comme s'il ne le savait pas non plus), pour qui je travaillais, depuis combien de temps, combien de kilomètres je faisais par jour, qu'est-ce que j'avais fait avant d'être ici, et d'autres questions de plus en plus stupide. Il finit par m'autoriser  à appeler avec son téléphone. Je soupirais et le pris en le remerciant par simple politesse, je ne le pensais pas, au contraire... Je composais le numéro de l'entreprise en regardant sur la petite carte que je gardais collée derrière mon pare-soleil.  Mon patron répondu vite. Je lui expliquais rapidement la situation. Il fut surprit et semblait se presser pour trouver le papier où était noté les informations intéressant le policier. Il trouva la feuille avec le nom, l'adresse et le contenu officiel du colis. Je lui passais l'agent sans faire de remarque. Le policier prit des notes, puis parlait une minute avec mon patron.

J'écoutais un bruit étrange, puis sentais quelqu'un s'approcher de la voiture. Le policier ayant raccrochait je lui confiais mes craintes. Comme pour confirmer ce que je disais quelque chose brillait dans le petite haie en face de nous. Il me dit qu'il allait voir, mais me posait d'abord les menottes. Je massais mes mains, soulagé que le doute soit levé sur moi. Je restais dans la voiture, pas besoin d'entraver la justice. Je regardais le policier tendre son arme. Un Jägerbar sortit du devant de la voiture pour se ruer sur le policier qui n'eut pas le temps de tirer. Il lui tapait en vain dans les côtes. Je sortis de la voiture en trombe, woge, et fonçais tête baissée pour percuter l'ours. Le policier était inconscient, un méchant coup sur la tête et du sang sur le bras. Il me fallait faire vite. Le Jägerbar ne tarda pas pour lancer l'offensive. Je l'évitais lui, mais sa patte me griffait tout le ventre.  Je grimaçait et ne pus retenir un cri de rage. L'homme se rattrapa avant de tomber sur le devant de la voiture. Ma colère m'emporta pour trouver la force de le frapper. J'écrasais sa main au sol avec mon pied, lui arrachant un cri de douleur. Il tenta de se relever mais je me laissais tomber sur lui mon coude tendu vers sa tête. Après un clac, je tombais sur lui. Craignant que mon offensive n'est pas suffit je me relevais très vite. Je soufflais fort, mais l'homme ne se releva pas. J'eus un frisson en me disant qu'il était peut-être mort.

Je m'approchais doucement dans l'éventualité d'une feinte. Je finis par poser mes doigts dans sa nuque et constatais un poult. Il n'était pas mort. Je le laissais trente secondes pour aller voir l'état du policier. Il était inconscient. Je regardais son épaule qui avait prit un sacré coup de patte. Je posais mes mains dessus pour arrêter le sang. Je rejoins la voiture et passais les menottes à l'ours en tremblant beaucoup. Je courus ensuite vers mon véhicule, y entrais vite et me donnais la peine de fermer la portière. Je cherchais de quoi faire pour soigner le policier. J'avais des compresses, de l'alcool... Je pris la trousse entière. Je restais woge pour rester plus rapide, plus attentif à mon environnement. J'écoutais un homme arriver. Je fis une pause d'une seconde... Je reconnus son souffle, et savais que le flic -grimm revenait. Il ouvrit la portière, et me fit sursauter. Je pensais qu'il allait voir son collègue. Il me demandait de poser ce que j'avais dans les mains. Je me tournais pour lui montrer. Il eut une seconde d'hésitation. Il me demanda ce qu'il s'était passé et ce que j'étais. Je glissais sur le siège pour sortir. Je me dirigeais vers son collègue en lui donnant les réponses à ces questions:

"Un Jägerbar... une sorte d'ours wesen, nous a attaqué. Il s'en est prit à votre collègue sorti pour vérifier un bruit et une lueur que nous venions de percevoir dans ce... Dans ce buisson."

Je m'agenouillais à côté de son collègue et soulevais sa tête que je posais sur ma veste. Je le regardais et constatais qu'il n'avait qu'une simple égratignure. Je me retransformais.

"J'ai woge et je suis sortis du véhicule en voyant que votre collègue n'avait aucune chance. Il n'a pas pu me voir, mais lui je suis pas sûr"

Je montrais l'homme menotté à l'avant du véhicule. L'inspecteur Burckhardt se retournait et soruit en voyant le phoque de jägerbar couché plus loin.

"Je me suis défendu" me dédouanais-je.

Je soignais à présent le bras de son collègue en épongeant le sang. La lumière déclinait. Je woge pour y voir plus clair. Je stoppais le sang et fis le tour du bras avec des bandes après avoir posé quelques compresses sur la plaie propre. Une fois mes soins terminés, je me transformais de nouveau et relevais la tête pour répondre à sa deuxième question:

"Je suis un Schwarz Bison, ou bison noir. Ce n'est pas très courant..."






Dernière édition par Robert Wunsch le Dim 30 Nov - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
☽ Origine Grimm
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☽ Origine Grimm
Masculin
Célébrité : David Giuntoli
Âge perso : 31
Profession : Agent de Police
Posts : 1364
Points : 1412
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Au bureau ou sur la route
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageLun 3 Nov - 11:55




Mauvais Endroit, Mauvais Moment



Feat Robert & Eddy




Bien que surpris, je gardais mon calme et analysais la situation comme tout agent de police l'aurait fait, enfin au détail près que l'homme que j'avais interpellé était un wesen. Je commençais à bien l'apprécier. Il avait été redoutablement efficace sur l'action. Il avait réussi à mettre à terre un Jägerbar, le menotter. Mon jeune collègue était sacrément amoché mais il s'en était bien occupé également. Il pratiquait les soins comme une infirmière et il avait tout le matériel et l'expérience pour. Alors que j'avais sorti mon téléphone dans l'éventualité d'appeler les secours, je le remis dans ma poche en voyant que l'emmener aux urgences ne serait pas chose utile à part perdre notre temps. Nous verrons comment cela évolue. Nous étions bien monter. Les pneumatiques du véhicule étaient percés. Je ne pouvais pas appelé mes collègues car le Jägerbar était rester woge, je ne comprenais pas pourquoi.

Inconscient, il ne pourrait pas se transformer de ci-tôt. Il me fallait alors de l'aide et lorsqu'il s'agit d'affaire wesen, je ne voyais qu'une seule personne qui pourrait nous dépanner et nous ramener en lieu sûr. Avant d'appeler Eddy, je me penchais vers mon collègue et lui demander si tout aller bien. Je gardais un oeil vigilant aux alentours, nous sommes dans une zone de la ville pas très sécurisante. J'informais le Schwarz Bison de ce que j'allais faire, appeler un BlutBad. Je dois dire que je n'avais jamais vu de wesen de son espèce mais une chose est sûre il a une force redoutable et serait un bon agent de terrain, dommage qu'il ne soit que livreur, en tout cas, je pense qu'il me serait intéressant de conserver notre amitié solide. Je pris mon téléphone et appelais Eddy. Le pauvre, il allait en avoir marre mais il sait nous tirer des situations compliqués et si jamais nous étions en danger, surtout mon collègue, un second wesen ne serait pas de trop, nous ne savons pas ce qui se cache derrière ces murs d'entrepôts désaffectés. Après quelques tonalités, il répondait enfin.

- Allô, Eddy ? C'est Nick. Si tu es dispo j'aurais besoin de toi. Nous sommes dans les entrepôts de la Percy Island au Nord de Portland, tu sais les hangars et les conteneurs autour. J'ai mon jeune collègue blessé et j'ai rencontré un Wesen qui nous a aidé, je t'expliquerais mais y a sans doute d'autres wesens, on a un Jägerbar qui est toujours woge, donc tu peux venir ?

Je ne le laissais même pas parler mais je pense qu'il avait compris l'urgence de la situation. Il me dit qu'il n'était pas très loin et qu'il arriverait dès que possible. C'est ça que j'aime bien chez les amis !







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageLun 3 Nov - 17:45

Mauvais endroit, mauvais moment...
Citation
« Robert et Nick »
J'appréciais ce silence et le savourais un instant. Rosalee était partie voir ses parents, son père était malade et elle voulait rester à son chevet. Je fixais le plafond en soupirant, un sourire aux lèvres. Une journée débutait et j'espérais qu'elle ne soit pas gâchée. Mais rien que d'y songer, je savais qu'une certaine personne allait m'appeler ; pas que cela ne me déplaisait ; aider était devenu une seconde nature, mais c'était un Grimm. J'étais curieux et puis, Nick était bien différent, ça va de soit. Un Blutbad qui aide un Grimm, on aura tout vu, n'est-ce pas ? Et bien, c'est ce qui s'est passé. Oublié le fait qu'on soit différent, le fait qu'il m'avait arrêté pour kidnapping ne change rien. Au départ, je ne voulais pas l'aider, il faut être dingue ou suicidaire pour aider un Grimm. Au final, me voilà entrain de l'aider tout même. C'était un tout nouveau Grimm et je pense qu'il aura toujours besoin de quelqu'un pour l'épauler. On allait finir par penser que j'étais un traître... En y songeant à nouveau, j'avais reçu une menace sur ma voiture, les Reapers m'avaient ainsi prévenu. Mais je ne voulais pas en tenir compte, j'en avais jamais rencontré un de Reapers. D'accord, ils m'avaient piégé, tabassé, mais au final, Nick a eu le dernier mot. Il en avait décapité deux. Je secouais la tête, repoussais la couverture, j'avais des choses à faire, une horloge à réparer, la boutique à m'occuper. Tout d'abord, je me devais de faire mon yoga du quotidien et de m'occuper de moi, car être un blutbad végétalien n'est pas de tout repos. Je me préparais un simple petit-déjeuner et finis par faire mon yoga avant de me mettre à réparer l'horloge. L'horlogerie était une véritable passion, peut-être plus que d'aider Nick ou alors le contraire. En même temps, j'aimais certainement faire les deux. Je rectifiais l'engrenage une dernière fois et la posais devant moi les mains sur les hanches. Sourire aux lèvres, je regardais les aiguilles tourner assez satisfait de moi. Je pris mon portable et appelais l'homme qui me l'avait laissé, lui laissant un message sur son mobile. Je pris mes clefs de voiture, il était temps que je me dirige vers la boutique d'épice. J'avais fait la promesse à Rosalee de m'en occuper en son absence, et lui rendre sans casse. J'enfilais mon manteau et sortais, je humais l'air, personnes aux alentours. Je démarrais finalement ma voiture et partais pour le centre-ville. J'y étais presque quand mon portable sonna, arrêté à un feu rouge, je décrochais. Je roulais au pas en écoutant Nick à l'autre bout, me garant le long d'un trottoir. Rien de tel que d'aider un ami. Je roulais des yeux, essayant de lui dire que je ne pourrais pas aujourd'hui, mais la curiosité était plus forte, j'allais devoir l'aider. Je lui dis alors que je n'étais pas très loin et que d'ici quelques minutes, je serais là. Je raccrochais et regardais si je pouvais me dégager de là. Je fis demi-tour et filais vers l'endroit des hangars.

Sur place, je vis des véhicules, personnes en vues. Je me garais non loin et humais l'air avant de sortir de la voiture et de partir à leur recherche. Ça aller mal finir cette histoire, je le sens. Je humais de nouveau l'air et les repérais tant bien que mal. J'avançais à pas de loup, c'est moins qu'on puisse dire, et je les repérais. Je voyais l'étendue des dégâts et m'approchais.

« - Je ne vois toujours pas ce pourquoi tu m'as appelé Nick, j'espère que c'est urgent ! Tu sais que j'ai promis à Rosalee de m'occuper de son magasin d'épice ! Tu m'as parlé d'un wesen qui est resté woge ? Qu'est-ce qui lui est arrivé à ton collègue ? »

Je mettais tourné vers le collègue de Nick, blessé et je sentais un autre wesen non loin. Je levais les yeux pour apercevoir un jeune livreur, vu l'apparence je pense qu'il en était un. Je humais pour savoir ce qu'il était. Cela m'étonnerait que ce soit lui que Nick me parlait au téléphone. Je tournais sur moi-même en entendant des bruits non loin.
Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 728
Points : 752
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 8 Déc - 11:17

"Mauvais endroit, mauvais moment"
Feat: Nick et Eddy
Le grimm m'annonça qu'il allait appeler un Blutbad en renfort. Il ne manquait plus que ça ! Et puis mon ami Hundjäger aussi ? et un autre grimm ? et puis pourquoi pas un souverain aussi ... Je soupirais en haussant les épaules. Je n'avais rien à répondre et n'avais pas le courage de trouver un sarcasme au vue de la situation.  Je sentais le danger rôder. Je finissais de m'occuper du policier blessé, pendant que Nick appelait son ami loup garou. Je frissonnais à l'idée de voir se pointer un de ces baveux, surtout que je représentais un bon tas de viande pour ce genre de type.

Je fis ce que je pus pour faire un pansement, mais c'était pas très beau, de plus des bleus commençaient à prendre forme un peu partout sur son ventre, son visage... Je trouvais une pommade, mais me rétractais ne sachant pas à quoi il pouvait être allergique. Je laissais ainsi mon travail inachevé consciemment. Ne pouvant rien faire de plus je me calmais. Je reprenais forme humaine, mais gardais mes sens wesen en alerte. Je me relevais.

Plutôt que de ne rien faire en attendant le sanguinaire animal, je me dirigeais vers le devant de la voiture. Le Jägerbar n'avait pas "déwoge". Je trouvais cela bien étrange. Normalement quand nous sommes assommés nous reprenons forme humaine. A moins que ... Je le tournais et regardais dans sa bouche-gueule.  Sa langue et son palais étaient verts. C'est bien ce que je pensais: il est dopé ! Ce n'est pour cette seule raison je pense qu'un wesen ne eut se retransformer. enfin, il devait en avoir une sacrée dose. Je regardais dans sa gorge, mais heureusement elle était dégagée, il n'allait pas s'étouffer. Je soupirais et eus un sentiment de dégoût. Il ne devait pas souvent croiser de brosse à dent, et ne pas manger de trucs bien conseillés pour la santé. Je fouillais ses poches et trouvais une arme. Je ne le sortais pas, j'allais en parler au policier. C'était une sorte de petit pistolet. Je fronçais les sourcils en constatant la taille de ces doigts. La gâchette ne devait pas lui être accessible. Je soupçonnais alors l'arme d'appartenir à une personne avec de plus petits doigts. Il avait un papier dans l'autre poche, plusieurs en fait... c'était peut-être des billets vue la taille, ou des tickets large...J'entendais un véhicule approcher.  Je me relevais et retournais vers le policier. Le wesen était sacrément sonné, j'y étais allé fort.

L'ami Blutbad n'était pas ce que j'aurais pu penser. Il n'était pas énervé, au contraire. Il dégageait de cet homme une certaine plénitude, je ne saurais l'expliquer. Il était aussi à l'affut, et regardait autour de nous. Il demandait à Nick si c'était urgent. Il parlait ensuite de Rosalee, j'en déduis que c'était sa copine, ou une amie proche... mais comment pouvait-il penser à un magasin d'épices avec l'urgence de la situation ? Je le regardais et répliquais le premier:

"Urgent ? Oui, c'est relativement urgent ... On s'est fait attaqué par un Jägerbar, qui est là-bas."

Je montrais du doigt l'homme à terre devant le camion.

"Le véhicule de police fut prit pour cible, mais le plus gros ennui est le gars au sol. C'est moi qui suit intervenu pour l'assommé, même si je ne pensais pas y aller si fort... Venez voir ..."

Un bruit se fit entendre au loin. Seul le Blutbad et moi l'avions entendu. Il fallait ne pas tarder. Je prit le jeune policier dans mes bras et l'amenait au camion. Le Blutbad m'ouvrit la porte. Je ne sentais pas de menace envers lui. C'était paradoxal, mais il me semblait sympathique, mais in n'est jamais trop prudent... Une fois le jeune policier dans la voiture, je me retournais pour humer l'air. Je souriais en voyant que le Blutbad eut la même idée au même moment. Le danger semblait avoir bifurqué, et s'éloignait. Nous étions tranquille quelques minutes au moins. Je leur fis signe de me suivre alors pour leur partager mes observations. Je m'accroupis et rouvris la bouche de l'agresseur.

"Regardez, il est dopé. Ce mec en a prit une sacrée dose d'ailleurs. C'est parce qu'il est remonté à bloc qu'il ne peut pas reprendre forme humaine." Je refermais la gueule. "Dans sa poche il y a une arme, mais la taille de ses doigts est bien trop importante si on l'estime non woge. J'ai supposé que cette arme appartient à quelqu'un d'autre. L'autre poche contient des papiers. Mais je n'ai rien touché pour l'enquête une fois que cette animal sera redevenu homme... Si l'on puits dire ... Je pense qu'on peut l'embarquer derrière le camion, et le surveiller. Votre collègue  a besoin de soin. Je connais très bien la ville et on peut déguerpir vite, très vite, si vous me le permettez ? ..."

J'attendais la réponse de Nick, prêt à prendre le wesen sur l'épaule, le jeter dans le camion et démarrer à toute vitesse vers les urgences. L'homme ne pouvait pas faire grand chose, menotté et sous surveillance d'un Blutbad.




Revenir en haut Aller en bas
☽ Origine Grimm
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


☽ Origine Grimm
Masculin
Célébrité : David Giuntoli
Âge perso : 31
Profession : Agent de Police
Posts : 1364
Points : 1412
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : Au bureau ou sur la route
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur http://scientia-magicam.forumsgratuits.com/

MessageDim 21 Déc - 17:05




Mauvais Endroit, Mauvais Moment



Feat Robert & Eddy





Bien plus qu'un livreur, ce prénommé Robert avait un grand sens de l'observation mais également un grand instinct. Il prenait soin de mon collègue alors que je gardais un regard de lynx sur les environs, nous n'étions pas dans une zone très calme. Un moteur que je connaissais bien arrivait alors. Nous allions pouvoir déguerpir les lieux. Eddy sortit de la voiture et je voyais déjà sur son visage qu'encore une fois, je me tournais un peu trop souvent vers lui. Alors qu'il me dit qu'il ne devrait pas être là à m'aider, Robert prit la parole quant à moi, je me disais rien. Robert lui expliqua la situation et je dois dire qu'il le fit bien mieux que moi. Eddy comprit alors l'urgence de la situation. Le livreur avait apparemment beaucoup réfléchi lorsque j'étais au téléphone, il avait les situations problématiques dans les veines et ne tardait pas à comprendre que le wesen restait sous sa forme animale car il était dopé. Cela ne m'étonnait même pas étant donné toutes les sortes de drogue que j'avais vue dans le repaire. Je hochais la tête, car il avait sans doute raison. Il me dit également que mon collègue nécessitait des soins qui dépassaient ceux de premiers secours.

- Très bonne réflexion Robert, je vais conduire mon collègue aux urgences, je vous fais confiance, vous vous occupez de ce wesen, emmenez le dans un endroit sans risque où je vous retrouverez après. Juliette est à la maison, ce n'est pas une bonne idée Eddy, chez toi ou au magasin ?

Après avoir prononcé ces mots, je me disais qu'il n'allait sans doute pas être d'accord, car déjà, le magasin avait été partiellement dévasté par des Wesens un peu énervés. Avant qu'il n'eût le temps de répondre, un bruit attira l'attention de mes amis wesens. Je n'eus pas besoin de faire un signe à Robert que mon collègue était déjà installé dans le camion. Je jetais juste un "on se tient au courant" à Eddy et je partais à toute vitesse de ce lieu. Je jetais un dernier regard dans leurs directions dans le rétroviseur, je voyais qu'ils étaient déjà partis en direction du hangar. Je repris mon attention sur la route.







Hors Rp:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageJeu 25 Déc - 20:10

Mauvais endroit, mauvais moment...
Citation
« Robert et Nick »
Je n'arrivais pas à comprendre le pourquoi Nick m'avait demandé de venir. Quand cela était urgent, j'accourais toujours vers lui. Peut-être pour l'action du moment ? Ma vie n'était pas si banale que ça quand même... Enfin, il ne se passait pratiquement rien, je suis horloger, passion qui me passionne au plus au point, sinon j'aurais changé de voie, quand Rosalee n'est pas là, je m'occupe de son établissement ; si je n'avais pas aimé, je lui aurais clairement fait comprendre, je vis une relation réciproque ; alors qu'est-ce qui me faisait foncer droit sur Nick quand ce dernier m'appeler ? L'envie d'aider, ma curiosité bien sûr et parce que, pour la première fois de ma vie, j'étais ami avec un Grimm. Il était policier et rencontrait certains wesen sur son lieu de travail. Il n'arrivait pas à en venir à bout avec certain et me demander souvent conseil, comme aujourd'hui. Je soupirais en attendant une réponse, et c'est celui qui lui était venu en aide qui me la donna. Mais même là, je ne voyais pas ce que je venais faire là. J'avais songé les aider avec quelque chose, une arme quelconque ou encore me battre à leur côté ; hors, je voyais bien qu'il n'avait pas besoin de moi. Le jeune livreur avait déjà tout fait et s'apprêtait même à emmener le jeune blessé à l'hôpital. Il était plus doué que je ne l'aurais pensé, évaluant le wesen comme étant drogué, il l'avait même fouillé et me montrait et m'expliquait chaque fait. Pour le coup de l'urgence, ça en était moyennement une, puisqu'ils avaient tout en main. Il y eut quelques bruits encore au loin et on s'empressait à quitter les lieux. Le jeune livreur mit le policier blessé dans la camionnette et Nick se mit à parler assez rapidement me posant une question à laquelle je répondis machinalement « Magasin ». Je lançais au jeune livreur de me suivre jusqu'à ma boutique. Je courrais déjà vers mon véhicule me demandant pourquoi il m'a fait déplacer jusqu'ici alors qu'il aurait pu carrément venir à la boutique pour que je puisse m'occuper du cas là-bas. Je roulais des yeux et mis le contact avant de m'éloigner d'ici. Quel genre de drogue pouvait rendre un wesen fou et restait dans son état de woge longtemps ? Il fallait que je consulte les livres et voir cela avec Nick.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 28 Déc - 17:25
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINE] Mauvais endroit, mauvais moment - Nick, Eddy et Robert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mauvais endroit, mauvais moment... [Feat Shimizu Kaede]
» Une envie pressante... Dans les mauvais Toilettes!
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-