Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Encore une affaire - [Casey & Althéa]
 :: Live your life :: ◇ Southwest Portland :: Boutiques et commerces
Aller à la page : 1, 2  Suivant
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 26 Aoû - 15:13


Encore une affaire

avec Casey







Je venais de finir ma journée de boulot et j’étais épuisais. Même pas le courage rentrer chez moi me faire à manger. J’étais épuisais mais aussi énervée, il fallait que je me change les idées et oublier momentanément le boulot et ce qui va avec.

Je rentrais dans un petit restaurant, simple mais tout à fait à mon goût, non loin du poste de police. J’avais la tête ailleurs et je n’avais pas le moral. J’avais eu la mauvaise idée de flirter avec un de mes collègues, il était beau et il me faisait rêver. Nous nous rencontrions régulièrement à l’hôtel, il m’avait dit que c’était là qu’il habitait. Nous enquêtions ensemble depuis six mois et notre aventure avait commencé au bout d’un mois. Certains soirs nous étions tellement fatigués que nous ne nous voyions pas mais qu’importe on n’aurait rien pu faire. Nous étions plus souvent à nous câliner l’après midi pendant nos pauses dès lors que nous étions en deux fois et je lui avais dit que je ne voulais pas m’engager trop vite et n'acceptais pas de rapports sexuels tant qu'il était engagé.

Bref, tout me semblait parfait jusqu’à aujourd’hui. Nous avons clôturé notre enquête et je m’étais mise sur mon trente et un afin de lui montrer mes meilleurs atouts. J’avais envisagé que nous irions dans un beau restaurant et que nous finirions dans sa chambre. Quelle naïve j’ai été tout ce temps ! Quelle bécasse de croire à l’Amour fou !

Alors que j’allais entrer dans le poste de Police rendre mes rapports et aller pour le retrouver, je le trouvais en galante compagnie, une belle jeune femme brune, de beaux yeux bleus qui le regardaient avec tendresse ! Il osa me demander si je sortais et me dit être très élégante et bien sûr après m’avoir présentée..........son épouse !!!!

Je répondis avec un sourire forcé que j’étais invitée au restaurant avec des amis et que j’avais peu de temps, je leur souhaitais une bonne soirée et entrais aussi naturellement que je le pus dans le poste de Police. Je courus dans les toilettes et me mit à pleurer toutes les larmes de mon corps. Lorsque je ressortis j’allais marcher. J’ai fait des kilomètres pour revenir quasiment à mon point de départ et c’est là que j’entrais dans ce restaurant.

La serveuse me sortit de mes pensées en me demandant ce que je désirais. Je la regardais et commandé un calva, lorsqu’elle me le ramena, je lui dis :

- Mais je vous connais, je vous ai vue lors de l’enlèvement de Robert !









Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mar 22 Nov - 15:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 25 Oct - 15:38

     

« Encore une affaire »

Les journées passent mais ne se ressemblent pas. Qui m'avait dit ça déjà ? Ah oui, Josh. Je me levais, déjeuner, prenais une douche et filais au boulot. Toujours la même chanson, le patron qui râle, qui me fait confiance pour l'ouverture. Son regard sur moi et quand il me détaille longuement en me faisant un clin d’œil quand je finis par me tourner vers lui. Je sais ses sentiments pour moi, il faut être aveugle pour ne pas le remarquer. Cependant, je fais comme si je ne remarquais rien, peut-être que je me fais des idées. Il s'inquiète pour moi et à surtout peur que je retourne en prison, rien de plus certainement. Quand je lui ai dit pour mon agression, il voulait que je vienne chez lui. Quand Robert m'accompagne le matin ou vient le soir, il me pose des questions auquel je ne réponds pas. Aujourd'hui, il n'est pas, je m'occupe de tout avec Mark, son neveu de 18 ans. J'aurais pu me retrouver à voyager, si je n'étais pas tombé sur Jim en sortant de prison. Il ouvrait un restaurant et avait entendu que je cherchais un emploi. Peu importe que j'aie fait de la prison ou non, il me prenait en tant que serveuse. Mark est maladroit surtout en ma présence. Il n'est pas un wesen, mais on jurerait que si. J'imagine qu'il serait une souris, timide et maladroite. Ma double vie me va, serveuse la journée et parfois le soir et Grimm le reste du temps. Je n'ai pas encore mené une enquête sur ceux qui ont tué mes parents ou fait des recherche. Je me contente parfois d'aider Nick pour une affaire.

Je pensais à Robert en me dirigeant vers les tables, j'avais regagné mon appartement avec une nouvelle porte anti feu. Plus sûre et plus solide que la précédente, d'après le propriétaire. La première avait tout de même volé en éclat. Je retournais chercher un calva pour la table du fond. Ses mots me surpris quand je revenais à son niveau, car je ne me la remettais pas du tout. Je plissais les yeux et l'observais  comme ma mère adoptive fait pour savoir si je mens. Sa tête me disait que vaguement quelque chose, mais son nom je ne m'en rappelais plus vraiment. Elle me parlait de l'enlèvement de Robert et mon sang ne fit qu'un tour. Mon cœur battait vite et je le calmais un peu en soupirant doucement... On m'avait dit qu'elle était wesen, mais je ne sais plus ou je ne sais pas vraiment quoi...

« - Certainement, oui ! C'est un événement que j'aimerais oublier... »

Je me souviens de mon inquiétude de ne pas le voir arriver. J'avais peur de le perdre, ce qui est tout à fait normal. Je restais là, attendant je ne sais quoi.

« - Mais, tu es... ? Une amie de Robert ou un policier ? »

Je n'allais pas par quatre chemins. Je ne me souvenais plus vraiment.
© fiche créée par oswinwho

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 30 Oct - 19:28


Encore une affaire

avec Casey







Alors qu'elle me posait mon calva et répondait à ma question par l'affirmative, je me sentis fière d’avoir reconnu quelqu’un en dehors du poste de police. Elle resta là près de moi avant de me poser la question qui lui brûlait les lèvres. Je lui souris et l’invitais à s’asseoir à ma table.

- Je suis lieutenant de police et amie de Robert. Cela te semble incompatible ?

A ce moment-là, des gouttes de sang apparurent sur la table. Nous nous regardions sans comprendre et levions le nez afin de savoir d’où elles provenaient. Et ploc ! encore une, Casey partit au bar chercher une lampe torche et éclaira le plafond, les gouttes se faufilaient à travers le plancher.

- Mais c’est quoi ce merdier ?! Peux-tu me conduire au dessus et me montrer d’où cela provient ?

Elle n’hésita pas une seconde, alla fermer la porte d’entrée et nous montions à l’étage. Elle m’ouvrit la chambre qui donnait au dessus de notre table et nous étions face à une scène d’horreur. Une femme était au sol, le ventre ouvert et apparemment elle avait était « ouverte » alors qu’elle était encore vivante.

- Je suis désolée de te faire vivre cela mais tu vas devoir m’aider. As-tu un appareil photo ?

Elle descendit et revint rapidement avec l’objet demandé. Je n’osais lui demander d’approcher de la victime mais il me fallait de l’aide.

- Je vais faire mes photos et ensuite j’aimerai que nous retournions le corps.

Elle me regarda faire, je notais le moindre détail, prenais toutes les photos et de tous les côtés. Je lui demandais de m’aider à retourner la victime et sous cette pauvre créature, il y avait un dessin d’un pentagramme. C’est à ce moment-là que je compris que Casey était un Grimm.

- Tu es un Grimm ? Désolée mais je ne voulais pas t’obliger à faire cela ! Je pense que notre victime est une Wesen et je vais devoir appeler de l’aide. C’est aussi un Grimm, peut-être le connais-tu, il s’agit de Nick Burkhardt ?

J’appelais Nick mais ce dernier ne pouvait pas se libérer et me laisser gérer l’affaire, et comme à son habitude me conseilla de ne pas faire de vagues et de mener l’enquête en toute discrétion.

- Je pense que je vais te garder avec moi, Nick ne peut pas venir et je ne peux pas "voir" les autres wesen, acceptes-tu de m’aider ? Et déjà, as-tu une idée de qui cela peut être ?









Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Dim 8 Nov - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 30 Oct - 22:09

     

« Encore une affaire »

Si elle connaissait Robert, elle savait pour moi. Ou peut-être pas. Il l'avait certainement gardé pour lui. Mais je ne pense pas, après tout, c'était certainement quelqu'un de pacifique. Et se fut le cas quand elle finit par me répondre. Je souris, tout le monde pouvait être ami avec tout le monde, je ne voyais pas ce qui gênait. Je ne dis rien et gardais mon sourire aux lèvres sans la quitter des yeux. Je mettais installé à sa table en lançant un regard vers le comptoir. Mark devait certainement tourner dans le coin. Il n'y avait pas grand monde ce soir. Je repris mon attention sur cette femme quand une goutte tomba sur la table. Je la détaillais avant de regarder la personne en face de moi. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ? Une seconde tomba et je devinais que c'était du sang et non un stylo rouge qui fuit du plafond. Je levais le nez vers ce dernier. En grimaçant, je me demandais bien ce qu'il y avait là haut. Je n'y étais jamais monté. C'était un grenier du restaurant rien de plus. Je me levais pour aller chercher une torche. La table du fond du restaurant était souvent mal éclairé le soir. Les gouttes semblaient passer à travers les planches. Je soupirais et éteignis la lampe en observant le flic en face de moi.

J'allais fermer la porte principale en tournant le panneau « fermé ». Je jetais un coup d’œil dehors dans la pénombre et retournais auprès de la femme flic. Je ne me souvenais plus de son prénom, Alyssa ? Ou peut-être, Alea ? En tout cas, cela tournait autour d'un A. Bref, je lui montrais l'emplacement du grenier en grimpant un escalier droit. Une fois sur les lieux, je poussais une porte et que me fut ma surprise en voyant une femme éventré sur le sol. Je plaçais ma main sous mon nez en fronçant le nez et me tournais vers la flic. Je hochais la tête à sa demande d'appareil photo. Jim gardait le sien dans son bureau. Mon portable ne faisait pas appareil photo. Je reviens peu de temps après et lui tendis. Je l'observais prendre des photos de la scène de crime avant qu'on ne retourne le corps. Je reculais légèrement d'un peu avant qu'elle ne remarque que j'étais une Grimm. J'eus un sourire en coin puis secouais la tête affirmatif. Après son appel et ses questions, je finis par parler.

« - Eh bien, si on m'aurait dit que j'allais passer ma soirée à voir un cadavre au dessus de mon restaurant, je l'aurais pas cru ! Pour Nick, oui je le connais, je l'ai croisée une fois, j'ai failli me faire tuer sur les docks ! »

Je grimaçais à mes derniers mots. Je regardais de nouveau le corps et ne le reconnus pas du tout.

« - Premièrement, je suis d'accord pour aider et deuxièmement, je ne vois pas du tout qui c'est ! Je ne l'ai jamais vu ! Ou peut-être que si, en faite, je ne sais pas ! »

Je repris mon attention sur la flic.

« - Par contre, ton nom ne me dit rien ! Ah oui, tu ne me l'as pas dit ! Certainement à un autre jour, mais je pense à pleins de chose ! Robert ne m'a pas vraiment parlé de toi en tout ! »
© fiche créée par oswinwho

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 8 Nov - 17:46


Encore une affaire

avec Casey







Casey me remit un peu en place mais il est vrai que lorsque je prends une enquête....

- Excuses-moi, je m’appelle Althéa, Althéa Killborn. N’hésites jamais à me rappeler à l’ordre car lorsque je suis sur une enquête, je suis tellement dedans que j’en oublie la réalité. Je sais ce que j’ai à faire et le reste m’échappe un peu. J’espère que ceux qui ont essayé de te tuer sur les docks ne sont pas les mêmes qui ont tué cette femme....va savoir, ils ont pu la prendre pour toi ?! Contente que Nick t’es sauvé la vie, au moins j’ai l’aide de quelqu’un de compétent vu que tu es aussi un Grimm. Ne t'inquiètes pas pour ton statut auprès de moi, je dirais que tu es mon seul et unique témoin et que j'avais besoin de travailler avec quelqu'un qui connait les lieux.

J’observais la pièce et je remarquais que la porte avait été forcée et très récemment.

- Regardes la porte a été forcée et il n’y a pas longtemps, un pied de biche je pense... la scientifique nous le confirmera. Allons explorer les lieux ! Ton patron est présent ?

La scientifique arriva à ce moment-là et je les conduisis auprès du cadavre. Je ne leur expliquais pas leur travail mais je leur demandais de nous prévenir lorsque le corps serait emmené cela me gênait de tourner autour, je me faisais penser à un vautour.

Je redescendis auprès de Casey, la pauvre devait se demander ce qui se tramer dans ce restaurant et du coup j’en oubliais mes propres soucis.


PS : Mes réponses seront plus ou moins longues car ce n'est pas évident au début d'une enquête.








Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Ven 4 Mar - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 2 Fév - 13:13

     

« Encore une affaire »

C'est bien d'être sociable, autant faut-il demander à la personne si on la remet ou pas. Cependant, là, je ne me rappelais plus vraiment de son prénom. Jim allait être content quand il va remarquer que son appareil photos a disparu. Du moins, que des photos d'un corps rejoint les photos d'amis ou du restaurant. Althéa. Voilà, je savais bien que c'était par un A que son prénom commençait. Je ne retenais jamais vraiment les prénoms quand cela était la première fois que je voyais quelqu'un. Le visage me revenait, mais vaguement le prénom qui va avec. Les flics s'est comme ça, ils pourraient se marier avec leur boulot. Enfin, ils font leur boulot et ils le font à fond, sans oublier les détails. S'ils oublient quoi que ce soit, l'enquête est bâclée et ils pourront mettre un innocent en prison... Et ça, des innocents, il y en a en prison pas vrai ? Je parle ironiquement bien sûr ! J'avais dit moi-même que j'étais innocente quand j'y suis allée à mon tour !

Et pourtant, les femmes de flics ne comprennent pas que c'est un métier à risque et un métier à réflexion, ou encore à responsabilité. Je soupirais, me voilà en train de songer au métier de flic. Je n'ai jamais voulu être policière, me faire tirer dessus, ce n'est pas vraiment mon truc. Je fronçais le nez en l'écoutant. Cela m'étonnerait, l'histoire des docks étaient une tout autre histoire. Nick m'a envoyée sans me dire à quoi j'allais être confrontée et ce que j'allais voir en me filant une arme non approprié à la bestiole. Au final, je m'en suis pris une ! Sur le coup, ce n'était pas marrant, mais en y songeant de nouveau, cela ferait une bonne anecdote ! Je haussais les épaules sans rien rajouter et suivais ses gestes quand elle m'indiqua que la porte du grenier avait été forcée. Qui pouvait bien venir dans notre établissement pour tuer quelqu'un ? Je me redressais alors que quelqu'un arrivait juste derrière nous. Des scientifiques, vu comment ils sont habillés et portaient des gants. Je me reculais et laissais le soin à Althéa de leur donner quelques directives.

« - Non, mon patron n'est pas là ! Seul, moi et Mark sommes ici, on fait la fermeture le soir toute la semaine ! »

J'avais dit cela d'un ton neutre en croisant les bras, observant les experts, monter les marches jusqu'au grenier. Mark m'appela, inquiet. J'avais oublié de le prévenir celui-là. Je roulais des yeux et m'excusais avant d'aller le voir. Il était choqué et j'ai même cru qu'il allait vomir. Une petite nature sommeillait en lui. Je lui dis de rentrer chez lui et que je restais aider. Il me dit qu'il allait appeler Jim pour le tenir au courant. J'allais certainement devoir parler à un flic, pour une déposition ou autre chose. Je retournais auprès d'Althéa qui parlait avec l'un des experts au milieu de la pièce. Le corps était toujours là et quelqu'un prenait déjà les mesures au dessus. Sûrement, l'heure de la mort, mais cela ne pouvait pas toujours être approximatif. Une autopsie allait devoir se faire et l'enquête pourra commencer. L'homme près du corps, tendait un portefeuille à Althéa qui pouvait enfin mettre un nom sur la victime. D'autres experts prenaient les empreintes un peu partout dans la pièce, et l'un d'eux vérifier l'état de la porte.

« - Alors, on a un nom ? »

Si nom il y avait, on pourrait voir la famille et de là, voir s'ils étaient des wesen. Conclure ensuite à un règlement de compte ou tout simplement autre chose. J'étais pas très flic, mais je pense pouvoir aider en tant que Grimm. Du moins, si Grimm y avait besoin. Si la victime était un wesen, OK, si elle en était pas une, tant pis. Comment j'allais procéder pour aider ? En me faisant passer pour une bénévole ? Ou tout simplement, en m'incrustant dans la partie. Je ne pense pas que son chef voudrait qu'un civil se joigne à la partie enquête et que je me mette en danger. J'avais déjà aidé la police, mais Nick était dans les parages et son chef avait accepté que j'aide.
© fiche créée par oswinwho

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 4 Mar - 16:54


Encore une affaire

avec Casey







La scientifique se mit vite au travail. Relevés d’empreintes dans la pièce, indices corporels de la victime et autre minuties dont ils étaient capables. Je les laissais à leur travail. Casey m’avait répondu que son patron n’était pas là et professionnellement elle avait rassuré son collègue qui visiblement ne supportait pas de voir un mort.

Enfin la scientifique me tendit un portefeuille. Je le fouillais tout en observant Casey. Elle était songeuse mais allait-elle m’abandonner ou rester pour m’aider dans mes investigations. Je ne pouvais légalement la mêler à l’affaire sans demander à mon patron. Je décidais de l’appeler et m’excuser auprès de Casey.

- Chef, c’est Althéa, je suis actuellement sur une scène de crime et j’ai l’opportunité d’être aidée par une des serveuses. Bien sûr, je vous demande l’autorisation de la mettre dans le vif du sujet et de lui accorder le droit d’en savoir autant que moi sur l’enquête. J’écoutais sa réponse et répondais à ses questions. Oui la scientifique est là, elle fait les relevés d’empreintes et ensuite ils vont emmener le corps. Oui elle était présente sur les lieux et faisait son service. Non elle ne connaît pas la victime. Merci chef.

Je me retournais et Casey s’était mise à l’écart. J’ai trouvé cela très poli et discret de sa part.

- Il accepte que tu restes avec moi et que je partage l’enquête. Nous sommes en sous effectif en ce moment. Nous dirons que tu es une stagiaire. A moins que cela ne t’ennuie ? Bon maintenant fouillons ce portefeuille.

Il y avait une carte d’identité au nom de Pamela Francoeur, un permis de conduire et pas mal d’argent liquide. Nous trouvions aussi une carte d’une agence matrimoniale. Mais rien de particulier. Je demandais à Casey de chercher l’adresse de l’agence lorsque la scientifique nous amena le sac à main de la victime et là c’était l’île au trésor.

Je trouvais des photos d’hommes, plutôt de beaux hommes, jeunes, musclés et torses nus. Il y avait également une photo de famille je dirais, et la femme se trouvait au centre. D’autres photos représentaient des paysages et une maison revenait souvent dans les prises de vues.

- Nous avons du boulot sur la planche. Nous allons chercher à identifier ces hommes, retrouver cette agence matrimoniale, nous allons peut-être en apprendre plus sur cette Pamela Francoeur et nous tâcherons de savoir où se situe cette maison. Il nous faudra nous rendre à son adresse et voir si les personnes de la photo y sont présentes. Je suppose que tu as compris que j’ai besoin de tes facultés de Grimm. Je suis une wesen mais lorsque j’enquête je suis tellement concentrée que beaucoup de choses m’échappent et entre autre je ne prends pas le temps d’observer chaque personne. Je me concentre sur celle qui est face à moi. Mais je  parle, je parle et tu n’as toujours pas dit si tu es d’accord pour t’investir dans cette enquête.

Les enquêteurs de la Scientifique vinrent nous signaler qu’ils emmenaient le corps.


PS : Mes réponses seront plus ou moins longues car ce n'est pas évident au début d'une enquête.








Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Lun 4 Avr - 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageSam 12 Mar - 10:25

     

« Encore une affaire »

Je ne pense pas que son chef allait accepter. Visiblement je suis quoi aux yeux des civils ? Une serveuse dans un restaurant de Portland. Et non pas une Grimm, personne savait qui j'étais réellement, c'était comme, un secret d'état. Me faire passer pour une stagiaire, secrètement, était un bon début. Si son chef posait la question, je dirais que je suis de passage, rien de plus. Je vis Althéa sortir son portable et s'éloigner. J'en fis autant en fronçant les sourcils, je devinais tout net, qu'elle comptait le mettre au parfum sur moi. J'entendais que des bribes de la conversations. Elle raccrocha et pivota vers moi. Je fus surprise que ce dernier ait accepté et je haussais un sourcil. Elle avait dû insister. Enfin, je ne vais pas tourner autour du pot plus longtemps. Vivre dangereusement était mon second prénom depuis quelque temps, autant continuer dans ce sens.

Je retenais mon souffle en hochant la tête. Althéa ouvrit le portefeuille de la jeune femme, nous allons de surprise en surprise. Je jetais des coups d'œil vers le corps. On allait rentrer dans la vie privée de cette femme pour savoir ce qui lui était arrivée. Enfin, je la connaissais pas, ce n'était pas une habituée des lieux en tout cas. Je me demande encore comment on avait pu en arriver à la monter jusque là. Pourquoi dans ce restaurant ? Mais on le serait tôt ou tard, l'enquête ne fait que commencer. On l'aurait vu si elle serait rentrée dans le restaurant. Je secouais la tête et regardais les photos en croisant les bras sur la poitrine. Je soupirais en plissant les yeux, Althéa avait besoin de mon sixième sens pour déceler si oui ou non, cette histoire tournait autour de wesen. Et moi, je pensais que cela tourner autour d'un drame quelconque. Enfin, pas de supposition prématurée.

« - J'accepte de mettre en pratique mon côté Grimm ! Mon sixième sens nous dira ce qu'il en est ! »

Non loin de nous, le médecin légiste emportait le corps de la victime sur un brancard et nous laissa là. Je descendais suivi d'Althéa. Jim arriva en catastrophe. Il serra la main d'Althéa en fronçant les sourcils. Mark l'avait prévenu qu'un cadavre se trouvait dans son restaurant, on lui posa quelques questions et il en posa à son tour. Jim alla identifier le corps avant qu'il ne parte. Il ne l'avait jamais vu et je lisais sur son visage qu'il n'allait pas bien. Il devint blanc, puis vert et porta une main à son front puis à sa bouche. Ça tient de famille de ne pas aimer les morts. Il s'éloigna en s'excusant et je le vis se rendre au toilette. Pendant ce temps, je suivais Althéa jusqu'à sa voiture banalisé. Pour une fois que je me retrouvais à l'avant et non à l'arrière...

« - Étrange comme sensation, d'habitude, je me retrouve à l'arrière... J'ai déjà fait de la prison ! Rien de bien réjouissant ! Bref, on commence par quoi ? »
© fiche créée par oswinwho

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 4 Avr - 11:32


Encore une affaire

avec Casey







Casey accepta de me venir en aide et  cela me fit vraiment plaisir. Je ne me voyais pas demander de but en blanc « Vous êtes un wesen ? ». Bref je fouillais toujours dans les affaires de la victime lorsque Jim, le patron du restaurant arriva. Il me serra la main puis mes collègues lui posèrent quelques questions sur la femme que nous venions de trouver. Ils lui montrèrent le corps mais il ne la connaissait pas. Le voyant devenir nauséeux nous le laissions filer vers les toilettes.

Je décidais de commencer par l’agence matrimoniale. Je demandais à Casey de prendre quelques affaires et de me suivre. Elle était enchantée et ne cacha pas son plaisir d’être à l’avant de la voiture et elle m’avoua qu’elle avait fait de la prison.

- Qu’importe que tu aies fait de la prison, je suppose que tu as payé ta dette alors cela ne me concerne pas. Par contre si tu veux m’en parler, tu es libre de le faire, mais je ne te forcerais pas et je ne te jugerais pas. Nous arrivons. Je te laisse repérer les lieux, tu n’auras qu’à faire croire que tu t’es perdue en revenant des toilettes, ça marche bien habituellement.

Nous entrions dans un grand immeuble blanc avec beaucoup de baies vitrées. L’intérieur était très lumineux et un accueil s’offrait à nous. Je m’approchais et demandais où se trouver l’agence matrimoniale. Casey fit celle qui arrivait sans moi et demanda s’il y avait des toilettes. Coup de chance pour nous elles se trouvaient à l’étage de l’agence. Nous prîmes l’ascenseur ensemble.

- Je te laisse regarder dans les bureaux, vu que ce ne sont que des baies vitrées tu devrais pouvoir deviner si des wesens sont présents.

Je montrais ma carte de police et demandais à rencontrer le responsable de l’agence. On m’indiqua le bureau et la secrétaire me demanda de patienter quelques instants. Je regardais Casey qui faisait l’innocente mais regardait dans chaque bureau. Elle se rapprochait de moi et me dit qu’il n’y avait qu’une seelengut autrement dit un mouton.

- Restes avec moi, je dirais que tu es mon apprentie et nous allons voir ce que va nous dire cette directrice.

Après une dizaine de minutes et non pas les quelques secondes annoncées nous fûmes reçues par la responsable de l’agence. La secrétaire nous conduisit jusqu’à son bureau. Casey me mit un coup de coude et je compris que j’avais à faire à un wesen pas vraiment docile. C'était une belle femme brune d'une cinquantaine d'années. Une taille moyenne, très maquillée, les ongles faits et un petit tailleur bien ajusté faisait d'elle une femme qui avait beaucoup de prestance.

Je lui montrais la photo de mon cadavre et elle me dit ne pas la connaître. Lorsque je lui montrais les hommes, elle n’en reconnu aucun.  Je lui fis croire que nous n’avions pas l’identité de notre victime et elle me dit être navrée de ne pouvoir nous venir en aide. Casey et moi sortions du bureau et une fois dans le couloir je fis part de mes sensations à Casey.

- Elle ment, je suis sûre qu’elle la connaît ! Elle a tordu la bouche d’une façon qui l’a trahie. Si seulement je pouvais avoir accès à un ordinateur de cette agence ne serait que quelques minutes.

Casey me mit en garde et me dit qu’il s’agissait d’une königschlange, un cobra mais elle me dit avoir repérer un bureau où il n’y avait personne. Elle monterait la garde pendant que j’accèderai à l’ordinateur.
Elle me conduisit dans un bureau situé dans un recoin. J’accédais au fichier et je découvris que notre victime était inscrite et avait une fiche. Je relevais les adresses des personnes avec qui elle avait été mise en relation lorsque j’entendis Casey discuter avec quelqu’un en lui demandant haut et fort où se trouvait les toilettes. J’éteignis rapidement le moteur de recherches et me préparais à sortir. Regardant dans le couloir je ne vis personne et alla prendre naturellement l’escalier pour redescendre.

Casey me rejoignit et nous éclations de rire, c’était moins une.

- J’ai des adresses, allons-y ! je sais que c'est illégal mais nous cherchons quelqu'un qui la connaissait, pas un témoin. Au besoin nous reviendrons avec un mandat


PS : Mes réponses seront plus ou moins longues car ce n'est pas évident au début d'une enquête.








Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageLun 11 Avr - 14:14

     

« Encore une affaire »

Je jetais un coup d'œil sur les sièges arrières. Pas de suspect, mais ça ne serait que trop tarder. J'avais cette sensation d'être dans un de ces séries policiers que je regardais à la télévision avant de sombrer devant. Je repris mon attention sur la route en me détendant. Je n'allais pas me faire tirer dessus, je ne me faisais pas arrêter et pour la seconde fois de ma vie, j'aidais la police. Mon don de voir l'impossible me faisait faire des choses incroyables. Je ne m'étais jamais imaginée un jour assise dans une voiture banalisé, près d'une femme flic, mener des enquêtes. Plutôt à rester dans le restaurant à servir des clients, rentrer chez soi et recommencer le lendemain. Une roue sans fin en somme. J'écoutais Althéa tout en écoutant la CB d'un appel local, un braquage en cour.

« - J'espère bien de ne pas être jugée, on n'a pas tous la même vie... Pour ma part j'ai attaqué un wesen, mais je ne savais pas que j'étais une Grimm à ce moment là ! C'était une sorte de mouche ou je ne sais quoi ! Il est dans le coma à l'hôpital de Portland. Vous aviez dû en entendre parler ? Ou pas... »

Je descendis de voiture en levant les yeux vers l'endroit où nous nous trouvions. Pas trop le style d'endroit où je mettrais un jour les pieds. Mais bon, y a un début à tout. Je soufflais doucement et suivais Althéa avant de m'avancer et faire comme si je m'intéressais au lieu. Je regardais le tableau d'annonce sans voir les affiches puis me dirigeais vers l'accueil pour demander les toilettes. Ces dernières se trouvaient à l'étage, j'aurais tout aussi bien faire croire que j'avais un rendez-vous, vu qu'il y avait les noms sur une plaque dans l'entrée. Je grimpais dans l'ascenseur et vis que Althéa en faisait autant. Je levais les yeux vers les numéros d'étage et un tintement nous indiqua qu'on était arrivée. Je bloquais ma respiration et hochais la tête en direction de la policière. Je me mis à chercher les toilettes sans vraiment les chercher, laissant Althéa poser les questions. Je croisais les bras en regardant à travers les vitres donnant sur différent bureau. Une femme tapait sur son clavier en jetant des regards étranges un peu partout et je vis son côté wesen. Une seelengut. Bizarre de voir ce genre de wesen dans ce genre d'endroit.

Je haussais les épaules et continuais mon inspection des lieux. Pas de chose étrange et retournais auprès d'Althéa pour la tenir au courant. Je restais tout de même en retrait alors qu'elle m'indiquait de rester près d'elle. Je tournais sur moi-même et vis la seelengut s'éloigner dans un autre bureau. Je fronçais les sourcils et allais voir ce qu'elle trafiquait quad la secrétaire revint pour nous conduire à la directrice. Dans le bureau, j'eus un frisson de dégoût. Une chance que la directrice n'est pas croisé mon regard, elle aurait été surprise de voir une Grimm dans son bureau. Je donnais un léger coup de coude à Althéa pour la prévenir de l'évidence même, qu'un wesen se tenait parmi nous. À aucun moment, elle ne fit vraiment attention à moi. Par chance, il y aurait eu un carnage, un wesen pas très sympa et un Grimm., dans la même pièce. Pas bon du tout. Je me détournais pendant tout l'interrogatoire.

Une fois sortie de ce lieu, je lâchais ma respiration en me retournant doucement. Althéa voilait consulter un ordinateur. J'eus un sourire en coin en songeant que j'étais en présence d'un flic et que je pouvais faire ce que j'avais envie de faire. Espionner. Je réfléchis et pensais à la seelengut de tout à l'heure. Puis lui fit par que la directrice était un cobra et que je mettais détourné pour qu'elle ne me remarque pas. J'indiquais le bureau où se trouvais peu de temps avant la seelengut et restais devant la porte, quand je vis quelqu'un. Je fis semblant de vouloir rentrer et la personne m'interpella. Je roulais des yeux et indiquais que je cherchais les toilettes. Je m'éloignais, puis revins assez rapidement devant le bureau où Althéa ressortait. Elle avait l'air ravi de ça découverte en m'en fit part après qu'on eut rit ensemble. Je secouais la tête en regardant les escaliers. Espérons qu'il n'y ait pas de caméra de surveillant bien dissimulées. Je n'en avais pas vu ou alors elle ne marche peut-être pas.

De retour dans le véhicule, nous prîmes une direction opposée. Althéa avait dénichée quelques adresses intéressantes qui nous mènerait vers des personnes qui pourraient connaître notre victime. L'enquête avançait plutôt bien, en espérant qu'on ait pas d'ennui avec la directrice, qui n'était autre qu'un cobra. Si c'était elle l'assassin, je me devais de m'y préparer. Faire des recherches dans les bouquins.
© fiche créée par oswinwho

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 18 Avr - 17:19


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Casey et moi repartions en voiture, direction le sud-est dans la 6ème avenue. Une femme du nom de Rothman avait eu un contact avec notre victime. Je demandais à Casey de descendre avec moi afin d’identifier si c’était une wesen et surtout quel genre. Arrivées dans la rue, nous découvrions de jolies petites maisons accolées les unes aux autres. C’était très fleuri et très accueillant.

Nous arrivions devant sa porte, montions les quelques marches et sonnions. Une femme d’une trentaine d’années nous ouvrit.

- Bonjour, Police de Portland, pouvons-nous entrer ?

La femme nous laissa entrer et je lui demandais la confirmation de son identité afin de ne pas commettre d’impair. Je sortis la photo d’identité de notre victime et je vis qu’elle avait 28 ans.

- Connaissez-vous cette femme, elle se nomme Pamela Francoeur.

Son époux entra à ce moment-là, elle l’embrassa et lui demanda de la laisser en notre compagnie, que nous avions besoin de lui parler d’une amie. Il s’exécuta et nous l’entendions rire avec ses enfants à l’étage.

- Mon époux n’est pas au courant de cette relation, Pamela s’appelle en réalité Jimmy. J’étais folle amoureuse de lui mais il était mal dans sa peau et un jour il m’a dit de but en blanc qu’il désirait devenir comme moi. Sur le coup je n’ai pas compris et j’ai ri en lui disant que je n’étais pas un exemple. C’était il y a environ sept ans. Elle nous montra une photo de Jimmy et je dois avouer qu’il était plutôt beau gosse. Depuis je l’ai revu par le biais de l’agence matrimoniale où je m’étais inscrite et il... enfin elle m’a dit qu’elle était heureuse mais sans plus. Je pensais d’ailleurs qu’ils avaient détruit ma fiche lorsque je leur ai annoncé m’être mariée mais il m’a dit ou plutôt elle m’a dit que j’étais toujours « disponible ». Malgré mes relances, je ne sais toujours pas s’ils l’ont fait. Elle fronça les sourcils. D’ailleurs qui vous a donné mon adresse ? Certainement pas Jimmy, il m’avait promis.

- Non, nous avons eu votre adresse par l’agence matrimoniale et...pas vraiment de façon légale. Pamela...enfin Jimmy est décédé et nous cherchons à savoir qui a fait ça. Pouvez-vous nous aider ?

- Je ne peux que vous communiquer l’adresse de sa mère car je ne l’ai pas revu depuis cinq ans et je pensais que tout allait bien.

Elle nous écrivit l’adresse sur un papier et nous la remercions. En sortant je demandais à Casey si elle avait perçu quoi que ce soit. Car pour moi cette femme disait la vérité, d’ailleurs je ne m’en étais toujours pas remise...notre victime-femme était un homme. Que la vie est tordue.
by FreeSpirit
[/i][/i]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Dim 31 Juil - 17:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 29 Avr - 10:50

     

« Encore une affaire »

Nous arrivons dans un quartier plutôt sympa. Pas le genre d'endroit où j'aimerais passé le restant de ma vie, car trop de voisin qui s'épie les un les autres. Cependant, pour des retraités en mal de compagnie pourquoi pas ? Pour ma part, j'avais assez de ma voisine qui épiait le moindre de mes gestes. Je ne peux pas rentrer sans qu'elle entrouvre sa porte ou regarde par le judas. Je soupirais doucement et suivais d'un pas assuré, Althéa. Je me retournais une fis sur les marches, une voiture arrivait et ralentissait. Je rattrapais Althéa qui sonnait à la porte. Les commérages devaient être de bon train par ici ou peut-être pas. Une femme, la trentaine, ou moins, nous ouvrit. Elle fut surprise de nous voir et me détailla un instant avant qu'Althéa ne se présente et lui dise qui j'étais. J'avais l'air d'une femme travaillant sous couverture, pas du tout l'air d'un flic ça c'est sûr. Je croisais les bras et suivais le mouvement en rentrant dans le hall de la maison. Un homme arriva après quelques secondes, il nous salua en fronçant les sourcils. Après avoir embrassé sa femme, il monta à l'étage où des enfants avaient l'air heureux de le revoir. La femme regardait encore l'escalier puis reprit son attention sur nous.

D'après elle, la femme morte serait un homme. Du moins, il en avait été un il fut un temps. Il est vrai que certaines personnes changent de sexe. Ils se rendent compte qu'ils ne sont pas à leur place ou pas vraiment eux. Je regardais les deux photos, la ressemblance était assez frappante, on aurait pu dire qu'ils étaient de la même famille. Mis à part, la fossette sur le menton, qui avait disparut, tout le reste était là. Les cheveux avaient changés de couleur aussi. Je souris en coin sans rien dire et elle nous indiqua le nom ainsi que l'adresse de la mère de Jimmy. Une victime qui a préférait changer de style de vie, accepter sa vraie nature, je dis chapeau. On en croise pas tous les jours des gens comme ça, qui quitte tout pour se trouver. Je haussais les épaules quand nous fûmes seule. Je n'avais rien remarqué d'étrange. Elle m'avait semblait attristée par la disparition de son ex petit-ami.

« - allons voir sa mère, on en apprendra certainement plus à son sujet, le pour quoi il/elle a changé de sexe ! Ce pourquoi il/elle s'est retrouvé dans cette agence et surtout comment elle a fini dans le restaurant où je bosse ! Ça ne doit pas être bien compliqué, enfin, on débute et on en a tout de même appris sur cette femme,que c'est un homme qui était mal dans sa peau ! »

Nous embarquons de nouveau dans le véhicule direction l'adresse indiquée, ça ne me semblait pas loin d'ici en tout cas.
© fiche créée par oswinwho



Désolé des fautes, j'écris vite, je vérifie pas ><
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 1 Mai - 15:42


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Casey ne remarqua rien d’anormal chez cette famille, nous partions donc pour de nouvelles investigations. Je jouais un jeu dangereux mais j’arriverais bien à manipuler un petit peu mon chef afin d’obtenir un mandat si je finissais par en avoir réellement besoin. Nous remontions dans la voiture et prenions la direction de la maison de Mme Francoeur.

- Je ne sais pas trop comment je vais lui annoncer le décès de son enfant car même si notre victime était adulte et responsable, elle reste son enfant et pour l’instant elle ne se doute de rien vu que nous ne connaissions pas son identité. Enfin mourir à trente ans parce qu’on a changé de sexe n’est pas suffisant comme mobile, je suis sûre qu’il y a un rapport avec tous ses hommes, si seulement on avait une adresse.

Casey était sceptique elle aussi et nous finissions le chemin chacune plongée dans sa bulle. Nous arrivions face à un petit immeuble avec de jolis balcons fleuris. Nous descendions et commencions de chercher sur les boîtes aux lettres. Casey m’annonça avoir trouvé, c’était au deuxième étage.  Nous montions, et lorsque nous sonnions un homme nous ouvrit, il n’avait pas l’air très aimable. Casey me donna un coup de coude et je compris que c’était un wesen. Elle préféra s’éclipser avant qu’il ne la voit de peur qu’il la voit sous sa forme de Grimm. Je fis l’innocente et Casey comprit que je lui sauvais la mise.

- Casey peux-tu appeler notre chef et lui faire le topo de notre enquête je te rejoins d’ici une vingtaine de minutes. Bonjour monsieur, excusez ma venue mais il faudrait que je parle à Mme Francoeur en personne.

Il s’écarta, me laissa entrer et referma la porte derrière moi. Il appela son « épouse » et me fit installer dans le salon. Grâce à mon ouie très fine, je l’entendis lui dire de se méfier de ce qu’elle dirait. Lorsqu’elle entra, je me levais :

- Bonjour madame Francoeur, je viens hélas vous annoncer une mauvaise nouvelle. Votre fille Pamela est décédée, elle a été assassinée.

La pauvre femme s’effondra en pleurs ce qui fit intervenir son « époux » qui fut très peu compatissant en lui disant que sa « chose » n’avait que ce qu’il méritait. Je lui demandais gentiment de sortir et nous laisser seules en prenant un air compatissant de celle qui plaignait cette femme et il obtempéra à mon plus grand soulagement en sortant de l’appartement. Pourvu que Casey soit sur ses gardes et qu’elle observe ce qu’il va faire, je ne pouvais décemment laisser cette pauvre femme.

- John n’est pas mon époux mais mon compagnon et il n’aimait pas mon enfant. Ce n’était pas une fille vous savez mais un charmant garçon qui chavirait le cœur des femmes. Mais il était mal dans sa peau et a décidé de changer de sexe. Au début cela me chagrinait mais il était aussi beau en femme et je m’étais habituée. John la maltraitait et la traitait de tous les noms mais Pamela s’en moquait et lui disait que c’est moi qu’elle venait voir. Elle m’emmenait toujours des cadeaux et un jour elle est arrivée au bras d’un bel homme et m’a annoncé qu’elle désirait se marier. Nous avons d’ailleurs fait les fiançailles le mois dernier. Elle était tellement heureuse et tellement belle. Je vais vous donner son adresse, ils ne voulaient pas vivre ensemble avant le mariage et préféraient se rencontrer dans des motels, cela m’amusait. Et aujourd’hui....

Elle se remit à pleurer mais prit le temps de me noter sur un papier le nom et l’adresse du fiancé. Elle me demanda de trouver l’assassin et m’expliqua qu’elle désirait rester seule pour pleurer son enfant comme il se doit. Je m’esquivais et rejoignit Casey dans la voiture. Je lui expliquai les paroles de la femme, le comportement de l’homme et enfin l’adresse que j’avais obtenue.

- Le fiancé s’appelle Marc Dublondel, il habite non loin du pont Ross, nous irons le voir demain. Maintenant à toi, tu as vu l’homme sortir, que s’est-il passé, qu’a t-il fait ? Est-ce un wesen ? J’ai compris que tu n’avais pas envie d’être reconnue en tant que Grimm. Dis-moi ! Devons-nous le craindre, quelle sorte de wesen est-ce ?


by FreeSpirit
[/i][/i]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Lun 23 Mai - 20:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 22 Mai - 22:08

     

« Encore une affaire »

Après une petite recherche sur des boites aux lettres, nous montions finalement des marches. Premier étage, puis second étage. L'endroit avait l'air paisible ou il en avait juste l'air. Je ne me voyais pas habité ici. Mon appartement était peut-être délabré, malgré que, grâce à Robert, le propriétaire avait fait des travaux suite à mon attaque. Cependant, je ne voyais pas le quitter, Robert ne m'y avait pas forcé. Il venait chez moi, j'allais chez lui, pour le moment ça me convient. Je frissonnais quand un homme vint nous ouvrir. Il woge assez rapidement et je n'arrivais pas à distingué ce qu'il était au juste. J'avertis discrètement Althéa et me détournais sans un mot. Grâce à cet interrogatoire, nous allons savoir pourquoi Pamela était inscrite à cette agence, si elle avait des ennemis et pour quoi il avait changé de sexe. Althéa me prit de court en inventant un prétexte pour m'éloigner. Je hochais la tête et baissais les yeux en restant sur le palier. Je fis les cent pas en lorgnant la porte. Annoncer la mort de quelqu'un n'était pas aisé, je ne trouverais pas les mots juste pour le faire. Il fallait avoir du tact pour cela, et je n'en avais pas la moindre. Je n'aimais pas tourner autour du pot, il fallait que ça sorte et tout de suite.

Un déclic me fit sortir de ma rêverie, je sortis un paquet de mouchoirs et fis semblant d'appeler en restant silencieuse. Je n'aimais pas les téléphones portables. Je jetais des coups d'œil vers l'homme, il me jeta un regard de travers avant de passer son chemin. Il woge de nouveau. Un lion. Super, ça. En descendant les marches, il me jeta un coup d'œil et je fis semblant de raccrocher. Pathétique, le paquet de mouchoirs m'avait sauvé la vie. Je le remis dans ma poche et descendis l'escalier. L'homme était devant l'immeuble et parlait dans son portable en faisant des grands gestes. Il s'éloigna et je remontais en vitesse. Quelques minutes plus tard, Althéa sortait de l'appartement un peu mal à l'aise. Elle me montra un papier avec une adresse, m'informant du reste. Paméla avait détesté être un homme, se sentant mal dans sa peau et voulant être lui-même, il avait fait de la chirurgie. Tout le monde était passé par là, enfin pas au point de vouloir changer de sexe non plus. Mais le mal-être survient sans qu'on se rende compte et personne ne peut rien y faire. Maintenant que je sais que je suis Grimm, le mal-être était parti. Je me sentais moi. Je fronçais les sourcils, on ne savait pas s'il avait des ennemis dans son entourage, mis à part son beau-père. J'annonçais à mon tour que le beau-père était un lion et qu'il avait l'air furieux au téléphone.

« - Les lions sont reconnus pour faire des combats dans des arènes ! Enfin ça, c'était avant, maintenant, je ne sais pas à quoi ils s'occupent de nos jours ! En tout cas, je ne sais pas à qui il parlait au téléphone, mais il n'était pas prendre avec des pincettes ! Je n'ai pas pu entendre sa conversation, il s'est éloigné ensuite sur la gauche ! »
© fiche créée par oswinwho



Désolé des fautes, j'écris vite, je vérifie pas ><
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 23 Mai - 21:25


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Casey m’expliqua que le beau-père de notre victime était un lion et qu’après avoir quitté son domicile, il avait contacté quelqu’un au téléphone et qu’il paraissait furieux. Je proposais à Casey d’aller nous restaurer puis que nous irions dormir avant de reprendre l’enquête dès le lendemain.

Je la raccompagnais et alors que j’allais repartir je vis arriver Robert. Il se dirigea vers Casey et la prit dans ses bras pour échanger un baiser chaleureux. « Tiens, tiens ! Une Grimm et un wesen, quel couple peu commun ! Bah l’important c’est l’amour ! » et je repartis chez moi, un temps soi peu envieuse de Casey qui avait des bras aimants pour la nuit.

Le lendemain je sonnais à sa porte et attendit qu’elle m’ouvre, je ne voulais pas interrompre quoi que ce soit mais elle était seule et je ne parlais point de ce que j’avais vu la veille.

- Prête ? Nous allons rendre visite au fiancé et tu me diras si c’est un wesen mais fais bien attention qu’en contrepartie il ne se rende pas compte que tu es un grimm.  En route.

Nous remontions dans ma petite voiture et arrivions vers 9 heures chez le fiancé. Casey ne me dit rien et j’en conclus qu’il était humain.

- Bonjour, monsieur Dublondel ? Police de Portland, agents Donovan et Killborn.

Le jeune homme nous pria d’entrer et nous demanda d’emblée si nous avions vu sa fiancée, ce qui nous surprit.

- Votre belle-mère ne vous a pas appelé ?...... Je suis navrée de vous annoncer le décès de Pamela.

Il s’effondra et nous dit que ce n’était pas possible, qu’elle était trop jeune, que ce ne pouvait pas être vrai.

Je n'avais pas vraiment beaucoup de tact pour dire les choses et je lui expliquais où nous l’avions trouvée et que nous pensions à un meurtre mais je lui demandais s’il savait quelque chose.

- Nous envisagions de faire un repas de mariage simple entourés de quelques amis et ensuite passer notre nuit de noces dans un hôtel modeste au vu de nos moyens financiers. Pamela était chargée de faire les repérages car elle travaillait de nuit et que mes horaires ne me permettaient pas de faire les démarches.

J’étais un peu honteuse de la question qui me venait à l’esprit mais je ne pus m’en empêcher malgré les gros yeux de Casey.

- Saviez-vous qu’elle était un homme avant de vous connaître ?


- Oui et nous avions décidé ensemble de sa transformation, elle ne supportait plus son corps d’homme et elle était si belle en femme. Mais cela n’a rien changé à notre amour si c’est ce qui vous tracasse.

Je regardais Casey en haussant les sourcils, je ne pouvais pas deviner même si c’était une question déplacée. Je continuais naturellement le fil de mon enquête et repris la parole :

- Pourriez-vous nous dire si quelqu’un lui en voulait au point de la tuer ?


- A part son beau-père et tous les débiles de l’agence ? Non je ne vois pas maintenant je vous demanderais de me laisser la voir. Où est-elle ?

Casey prit la parole à mon grand soulagement.

- Elle est à la morgue, je vais vous donner l’adresse.

by FreeSpirit
[/i][/i]





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mer 25 Mai - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 24 Mai - 23:01

     

« Encore une affaire »

J'avais informé Althéa du peu d'information que j'avais sur le beau-père de notre victime. C'était mieux que rien après tout. On avançait à petit pas et la journée prenait doucement fin. Il était temps de rentrer, mais ma tête était tournée vers cette enquête. Althéa me raccompagna jusqu'à mon appartement où Robert m'attendait. Il m'embrassa et j'eus un sourire ravi avant de saluer Althéa. Je parlais de l'enquête et de ce qu'on avait retrouvé dans le restaurant. Je n'allais pas le cacher à Robert, surtout qu'il venait de me voir avec Althéa. Il avait été surpris et m'avait questionné un peu, hésitante, j'avais fini par lui dire. C'est tout à fait normal. Je ne voulais pas qu'il en fasse partie, pour ne pas le mettre en danger. Ce qu'il comprit, à contre-cœur, et me laissa y retourner le lendemain un regard un peu triste.

Pourtant, il partit au boulot en me faisant promettre d'être prudente. Je levais les yeux au ciel en souriant sans lui répondre avant de lui dire que je ferais de mon mieux. Peu convaincu, il s'en alla. Je me rendormis avant qu'on ne sonne à la porte. En allant ouvrir, je tombais nez à nez avec Althéa et nous repartons sur les traces de notre meurtrier mystère.

Nous nous dirigeons vers le fiancé. De toute manière, les premiers suspects sont toujours la famille et après on se dirige vers les amis. Le fiancé habitait une belle petite maison, mais pas mon genre du tout. À première vue, il fut choqué de l'annonce de la mort de sa compagne. Mais étant un homme, il ne pleura pas devant nous, préférant rester fort. Althéa se prêta au jeu questions/réponses. Je levais les yeux au ciel à certaines, les autres étaient certainement obligatoires et un peu choquantes. Il n'était pas un wesen. Son regard était vide quand il nous demanda de voir sa fiancée. D'un ton neutre, j'annonçais l'adresse de la morgue comme si je donnais ma propre adresse. On finit par lui serrer la main et quitter son logement. Il allait falloir mener une petite enquête du côté de son beau-père et trouver son alibi.
© fiche créée par oswinwho



Désolé des fautes, j'écris vite, je vérifie pas ><
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 25 Mai - 16:17


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Peu enchantée, j’allais demander à mon patron si nous pouvions avoir un mandat pour l’appartement de la mère de notre victime et un autre pour l’agence matrimoniale. Je lui expliquais que tout nous ramener vers eux et que c’était délicat de fouiller sans ces mandats. Il appela le juge et les mandats arrivèrent rapidement. Je demandais à des collègues de nous rejoindre chez la mère de notre victime. Nous fûmes accueillis plutôt sèchement par le beau-père.

- Qu’est-ce que vous voulez encore, vous ne pensez pas que vous en avez assez ? Ma femme ne s’est pas remise de votre visite !

- Nous avons un mandat et je désire voir la chambre de Pamela, à moins que cela ne vous dérange ? Casey suis-moi.


Nous pénétrions dans la chambre et je demandais à Casey de me dire lorsqu’il serait en lion afin que je sois sur mes gardes et qu’il ne puisse nous faire quoi que ce soit. Elle me fit remarquer qu’elle était un Grimm et que je n’avais pas à m’inquiéter comme cela. Nous commencions la fouille très minutieusement et pas à tout jeter en tous sens car j’avais horreur de cela et mes collègues le savaient pertinemment.

L’un d’eux m’interpella, il venait de trouver des lettres puis ce fut le tour de son collègue qui venait de trouver un journal intime coller sous le bureau. Les placards étaient remplis de tenues plutôt masculines mais tout était rangé à la perfection comme dans une boutique. Après avoir tout retourné, nous ne trouvions rien d’autre et nous décidions de partir. Nous étudierons tranquillement ses écrits au poste de police.

A ce moment-là, l’homme se changea en lion et je ne sais pas ce qui estt arrivé mais il se mit à courir en hurlant « UN GRIMM ». Je regardais Casey attendant des explications.

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Dim 29 Mai - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageSam 28 Mai - 12:32

     

« Encore une affaire »

Je me plaçais un peu à l'écart, pour laisser ainsi Althéa appeler son patron. Je ne pensais que cela serait aussi simple avec si peu d'éléments. Mais une chose est sûr, on avait le mandat et nous pouvions ainsi nous rendre de nouveau chez le beau-père de la victime. Nous aurions ainsi un alibi. Il fallait vraiment que j'arrête de regarder les séries policières, rien ne pouvait égaler la réalité. Je soufflais et Althéa me fit signe de la suivre. De retour chez notre premier suspect, il nous reçut presque avec agacement, à croire qu'il avait quelque chose à se reprocher. Nous rentrons alors dans la chambre de Paméla. Je ne me doutais pas qu'elle habitât encore chez ses parents.

Althéa me demanda d'assurer nos arrières, avec l’entraînement de Tancred, je ne pouvais qu'essayer. Je l'assurais alors que j'étais une Grimm, certes, et qu'elle n'avait pas à s'inquiéter. Je commençais à regarder les étagères, il/elle devait bien écrire un journal. Je regardais les livres, allant de Dickens à Hemingway. Je bougeais quelques livres et trouvais un en cuir que j'ouvris. Une écriture fine et penchée se trouvait à l'intérieur, je le glissais dans ma veste en cuir et me tournais vers Althéa. Un des inspecteurs trouva lui aussi un journal intime et l'autre des lettres. Je regardais vers la porte et l'homme se changea en Lowen. Impressionnée, je restais à l'observer avant qu'il ne parte en courant.

« - Je sais ça paraît simple, mais je n'ai rien tenté ! Je te rassure, cet homme à quelque chose à se reprocher ! Je n'y suis pour rien ! »

Voilà, j'avais fait fuir un suspect et j'allais être retiré de l'affaire. Après tout, je n'étais pas faite pour être flic, seul Nick le pouvait. Comment faisait-il sans faire fuir un wesen ? Je regardais Althéa qui grimaçait et qui récupérait les preuves pour l'avancement de l'affaire. On n'avait toujours pas d'alibi pour le meurtre.
© fiche créée par oswinwho



Désolé des fautes, j'écris vite, je vérifie pas ><
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 29 Mai - 15:05


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Notre suspect, à la vue de Casey, avait disparu et Casey semblait s’en vouloir. Je haussais les épaules et lui pris le bras tout en retournant à la voiture avec nos collègues.

- Ne t’affoles pas pour ça, celui-ci est parti parce que tu l’as impressionné mais si tu savais combien ont pris la poudre d’escampette seulement parce que je me présentais comme de la police de Portland. Viens nous allons au poste pour bosser et nous allons éplucher ses journaux et ses lettres. Je dis « ses » journaux car celui que tu as dans la poche en fait partie. Je lui fis un clin d’œil complice, je ne lui en voulais pas, c’était une erreur de débutant. Allez hop au boulot !

Nous remontions dans la voiture et nous nous installions dans un petit bureau tranquille mais très lumineux. Casey salua Nick et me rejoint, un peu intimidée de devoir fouiller dans les affaires de notre victime surtout que c’était très personnel.

Les agents nous donnèrent des gants afin d’ouvrir les courriers et de les ranger dans les boîtes à scellés. Certaines  de ces lettres allaient être confiées à la Scientifique afin qu’ils recherchent des empreintes, ou des traces ADN avec beaucoup de chance, et il ne valait mieux pas mettre les nôtres.

En fin d’après midi après avoir épluché des dizaines de lettres nous retirions quelques informations. Pamela était terriblement amoureuse de quelqu’un lors de son adolescence et ce lien s’est brisé la laissant désemparée. Dans une lettre, elle parlait d’agression sexuelle et dans une autre elle dénonçait la violence de son beau-père à son encontre. Il allait falloir récapituler toutes nos infos, j’avais fait un tas des lettres nous laissant des indices afin de les approfondir.

Casey était très calme et lisez son livre relié de cuir, par moment elle relevait un sourcil et semblait très attentionnée, qu’avait-elle découvert ?

Spoiler:
 
by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mar 31 Mai - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 29 Mai - 17:37

     

« Encore une affaire »

Franchement, d'habitude je m'en fichais pas mal de faire fuir quelqu'un. Au restaurant, par exemple, il arrivait parfois que des clients me regardent, avant de se lever et partir. Certains me laissaient des pourboires. En y repensant, ça me faisait rire, sachant que je sais à présent ce qui les faisait fuir. Cependant, là, c'était une enquête policière. Althéa ne m'en voulait pas pour ça, et je passais vite à autre chose. Le livre en cuir en ma possession, n'était autre qu'un journal intime ressemblant à un livre comme un autre. Cependant, il y avait quelques faits à voir que j'avais lu en le survolant.

Nous nous rendions au poste où je croisais Nick Burkhardt. Je le saluais d'un signe de main avant de rejoindre Althéa dans son coin bureau. J'observais les inspecteurs du coin de l'œil, restant bien sagement loin d'eux. Je sortis alors le carnet de cuir que je me mis à consulter. Je tournais plusieurs pages avant d'arriver à celle de la veille de sa mort. Je tournais quelques pages en arrière et lus quelque chose. Je fronçais les sourcils puis les haussais, assez surprise. Pamela parlait de son beau-père et qu'elle avait surpris une conversation alors qu'elle passait devant le bureau de ce dernier. Elle savait en l'occurrence, que son beau-père était un lowen et qu'il était en conversation... Avec son futur mari. J'en fus encore plus ahuri en ouvrant de grands yeux. Pourtant, rien ne présageait qu'il était lui aussi un wesen. À y réfléchir, il semblait posé, très calme et n'avait pas woge devant moi. Je me demande quel genre de wesen il pouvait être. Je sentais alors le regard d'Althéa sur moi et relevais la tête du livre. Je me levais et allais lui montrer.

« - Apparemment, le futur marié et son beau-père se connaissaient bien avant ! Regarde juste là, elle écrit que son fiancé était un wesen et avait tout planifié pour qu'ils se rencontrent ! Elle n'avait pas de preuve, mais regarde, y a une photo ! »

J'avais trouvé une photo dans la couverture de cuir tout à la fin. Elle représentait son beau-père et son fiancé se serrant la main.
© fiche créée par oswinwho



Désolé des fautes, j'écris vite, je vérifie pas ><
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 31 Mai - 20:59


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Casey sentant mon regard, releva la tête du livre et vint me montrer sa découverte. Elle avait trouvé une photo montrant le fiancé de notre victime et son beau-père se serrant la main. Pamela l’avait découvert et avait écrit dans le beau livre de cuir que son fiancé était un wesen et que ces deux hommes avaient tout planifié pour qu’ils se rencontrent.

- Mais je ne comprends pas, tu m’as dit que ce n’était pas un wesen ?! En plus il n’a pas woge en te voyant car ça je l’aurai vu ! Comment se fait-il qu’il arrive à résister devant un Grimm. De plus dans les lettres j’ai découvert qu’étant adolescent, puisqu’à ce moment-là, elle était toujours un garçon, il aimait follement un autre garçon et que leur relation s’est très mal terminée et il a eu le cœur brisé. Dans deux ou trois autres lettres elle parle de la violence de son beau-père à son encontre et ce qui me perturbe c’est qu’elle parle d’agressions sexuelles. Penses-tu qu’elle puisse avoir subi des actes sexuels étant enfant. Il faut que nous revoyons la mère mais seule, je vais la faire convoquer ici dès demain. En attendant nous allons nous promener à l’agence matrimoniale et nous allons manger du cobra. A nous trois Mme la Directrice !

Nous montions dans la voiture et durant le trajet Casey m’expliqua que le fiancé n’avait pas woge en la voyant et qu’elle-même ne comprenait pas. Arrivées sur place, je demandais à des agents de veiller à ce que personne ne sorte et je montais accompagnée de Casey et deux autres agents.

La Directrice se mit immédiatement à réclamer un mandat de perquisition, ce que je me fis un malin plaisir à lui mettre sous le nez ou plutôt « les crocs » de cette vipère améliorée. Je fis explorer trois ordinateurs et l’un de mes agents finit par me dire qu’il avait trouvé une fiche au nom de Pamela Francoeur. Je me dépêchais d’aller voir invitant Casey à regarder par dessus mon épaule. La Directrice se tenait à l'écart et fusillait Casey du regard.

- Regardes, il y a la liste de ses choix, c’est bizarre, je trouve qu’ils se ressemblent tous ?! Qu’en dis-tu ?


J'avais étalé les fiches les unes à côté des autres. Qu'allait-il ressortir des ordinateurs ? En attendant nous ferions bien d'essayer de trouver d'autres points communs en plus de cette ressemblance entre ces jeunes hommes. Regardons de plus près.
by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Jeu 9 Juin - 14:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageSam 4 Juin - 14:15

     

« Encore une affaire »

L'enquête avait pris un grand tournant avec ce carnet en notre possession. On en apprenait pas mal sur cette pauvre femme retrouvait morte. Jim avait été mis hors de cause pour ce meurtre. Je sais qu'il ne peut pas faire de mal à une mouche, mais on ne connaît pas assez ses proches. Un ami peut devenir un assassin sans qu'on s'en rende compte. Savoir que le beau-père avait peut-être tout manigancé me faisait mal pour cette pauvre Pamela. Il avait certainement engagé le futur mari pour pouvoir l'atteindre et la conversation qu'elle avait entendue était sans doute pour la tuer. J'imaginais ce qu'elle a pu endurer avec cette histoire. Apprendre que son mari ne l'aime pas, et que tout est mis en scène. J'eus un frisson et écoutais ce qu'Althéa me disait.

Je parcourais encore le carnet à la recherche d'autres indices. Il était possible de cacher son identité à un Grimm, Nick m'avait dit que son chef, Sean Renard l'avait fait. Donc il était clair qu'il pouvait se retenir pour me montrer son vrai visage. Éteindre toutes émotions, c'était diabolique.

« - Il est possible que certains wesen ne woge pas en se concentrant sur certaines choses ! Avec Robert c'est pareil, il woge quand il ne faut pas.... Enfin, voilà... Ils peuvent se trahir au bout d'un moment ! »

Sur place, dans les locaux de l’agence matrimoniale, la directrice n'avait pas l'air de vouloir coopérer avec nous. Elle demanda tout de suite un mandat qu'Althéa lui mit dans les mains. Vu la tête qu'elle tira et puis le fait qu'elle woge, me fit réaliser qu'elle était dans le coup. Plusieurs photos ressortirent de l'ordinateur et j'en fus surprise.

« - Je dirais que son beau-père a dû bien chercher pour trouver le bon ! Je pense que tout cela est dû à de la manigance ! Son beau-père la détestait, il faudrait chercher un alibi au niveau du meurtre pour le mari et le beau-père ! »
© fiche créée par oswinwho



Désolé des fautes, j'écris vite, je vérifie pas ><
Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 9 Juin - 14:37


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Casey pensait que le beau-père de Pamela avait tout manigancé mais j’étais sceptique. Lorsque l’on va dans une agence matrimoniale, on cherche plutôt l’homme idéal, l’homme de nos rêves, celui avec qui on a envie de tout partager. Il faut un minimum de points en commun, plaire physiquement mais aussi psychologiquement et se trouver des terrains d’entente. Non, je pensais que Pamela cherchait ce qu’elle avait perdu.

- Soit ! Je conviens que le beau-père pouvait amener des jeunes hommes à s’inscrire mais pas n’importe lesquels, il choisissait des gamins qui ressemblaient à l’amour perdu de l’enfant qu’était encore Pamela, ce petit garçon dont elle était folle amoureuse. Nous devons relire les lettres dans le bon sens, elles sont datées cela nous facilitera la tâche. Mais je pense que tu as raison, il cherchait encore à l’humilier une fois dans sa vie de femme en lui faisant présenter des garçons qu’il pouvait manipuler à sa guise. Et la directrice était de mèche avec tout cela.

Je tordais la bouche et me mordillais le coin de la lèvre avant de plisser le nez et tout à coup une idée me vint.

- Imagine que tu aies raison mais pas pour les bonnes raisons ! Imagines que le beau-père se soit mis en couple avec la mère de Pamela pour sa beauté, car elle est encore belle, mais que ce soit un pédophile et que du coup voyant le penchant efféminé de Jimmy, vu qu’il s’appelait ainsi, John, le beau-père en ait profité pour le violer ? Car cela m’étonnerais qu’un enfant soit consentant. Cependant Jimmy repoussait John tout en étant attiré par cet autre garçon...John ne le supporte pas, et il tue ou viole ou je ne sais quoi à cet autre enfant sous les yeux de Jimmy qui préfère se renfermer sur lui-même jusqu’à sa majorité et c’est là qu’il prend la décision de fuir et de devenir une femme. Cependant la malchance s’abat sur lui vu qu’il choisit la seule agence où la directrice est l’amie de John.

Je tordais à nouveau la bouche en faisant une grimace...Non ! Je ne pouvais pas avoir raison quand même ? Mais mon instinct ne m’avait jamais lâché et le doute m’envahit. Il fallait que je trouve le lien qui unissait chacun. Casey avait trouvé une photo, nous allions les confondre avec cette dernière déjà. Mais je désirais l’appui de Casey s’ils venaient à woge ils seraient plus impressionnés par une Grimm que par une petite souris.

Je demandais à mes collègues de convoquer tout ce beau monde pour l’après-midi, la mère y compris autant ne pas attendre. Casey et moi en attendant allions relire les lettres mais je pense que j’avais mis le doigt sur une drôle d’affaire et j’avais entraîné Casey malgré elle. Pourtant elle n’avait pas l’air de détester cela, j’avais cette sale habitude de mêler mes compagnons de route à mes enquêtes. Mais j’appréciais la compagnie d’une femme. Je l’aimais bien et j’aimerais qu’elle devienne mon amie mais demande t-on cela à une Grimm ? Nick et moi n’étions que collègue même si nous nous entendions bien.

- Au fait ne t’inquiètes pas pour ne pas avoir identifier ce wesen, je suis assez douée pour éviter de woge et domine très bien ce côté de ma personnalité. On continue ?

by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Mar 28 Juin - 16:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageJeu 16 Juin - 17:11

     

« Encore une affaire »

Je restais sur le fait que c'était le beau-père qui aurait tout manigancé depuis le début. Je ne sais pas pourquoi j'étais focalisée sur lui. J'écoutais pourtant le point de vue d'Althéa. Elle était d'accord avec moi sur ce point. Il nous faudra relire les lettres et je hochais la tête en souriant en coin, on en aurait pour un moment à faire tout cela. Je me devais de prévenir Robert de mon retard pour ce soir et Jim... Je l'avais un peu oublié. Le restaurant était fermé en attendant les résultats de l'enquête. Cependant, je voulais prévenir Jim de l'avancer sans lui en dévoiler.

J'écoutais sa seconde supposition et fronçais les sourcils. Ça devenait glauque de faire cela à un enfant puis de continuer une fois qu'il est devenu adulte. J'eus un frisson dans le dos, la vie était vraiment faite de demeurer. On ne s'en rend pas compte quand on est simplement serveuse et qu'on ne regarde pas la télévision. Je soupirais et observais les autres enquêteurs alors qu'Althéa leur demander de faire venir les suspects au poste de police. Je hochais de nouveau la tête pour confirmer que je voulais continuer l'enquête et savoir le fin mot de l'histoire.
© fiche créée par oswinwho

Revenir en haut Aller en bas
ృ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


ృ  Origine Wesen
Féminin
Célébrité : Katia Winter
Âge perso : 25
Profession : Inspecteur de police
Posts : 1427
Points : 1457
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :
Absence : de retour et bientôt une reprise de la mise à jour des wesens, pour l'instant je fais le tour de mes rps



Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 28 Juin - 17:54


ENCORE UNE AFFAIRE
Feat : Casey


Casey me suivit et nous partions au poste de police. Elle était persuadée de la culpabilité du beau-père, je ne disais pas le contraire mais il fallait des preuves ou des témoignages. Impossible de l’accuser sans indice supplémentaire. Arrivées au poste nous nous trouvions nez à nez avec la mère de Pamela et lui demandions de nous suivre en salle d’interrogatoire. Sur le trajet nous croisions son époux et son gendre. Je demandais à ce qu’ils soient placés chacun dans une salle.

Je fis entrer la mère de Pamela et je m’assied face à elle, Casey préféra restait debout derrière moi afin de l’observer.

- Pouvez-vous me dire les relations entre votre fils et votre époux ?
- Au début tout se passait bien, ils jouaient souvent ensemble et j’aimais cette ambiance mais mon fils a perdu l’un de ses amis et il est entré dans une sorte de mutisme. A ce moment-là leur relation s’est dégradée et mon époux ne pouvait rien faire. Pourquoi me demandez-vous cela ?
- Afin de mieux cerner votre enfant. Et lorsqu’il a décidé de devenir une femme comment avez-vous pris la chose votre époux et vous ?
- Moi plutôt bien vu que Jimmy m’en avait parlé et je l’aimais tellement. Mon époux trouvait que c’était une aberration mais au final il a trouvé « Jimmy-Pamela » plutôt bien dans sa peau et surtout avec le sourire. Mais Pamela a décidé de vivre seule dès sa majorité et cela m’a brisé le cœur et déclenché une tension entre elle et John.
- Je vous remercie pour tous ses renseignements, je vous demanderais de rester à notre disposition encore un petit moment.

Casey et moi décidions d’aller interroger le beau-père. Ce dernier n’avait pas apprécier que nous ne lui ayons pas dit pour sa femme.

- Je n’ai pas de compte à vous rendre monsieur, je suis au centre d’une affaire et j’ai besoin d’éléments plus précis, c’est pour cela que votre épouse est ici. Maintenant à nous, pourriez-vous me parler de vos relations avec Jimmy ?
- Jimmy ? Mais rien de spécial, nous nous entendions très bien et je n’ai pas compris qu’il veuille devenir une fille.
- C’est peut-être à cause du décès de son petit ami à l’adolescence ?
- Il n’avait pas de petit ami ! Je ne vois pas de quoi vous parlez !

Alors qu’il avait tendance à s’énerver, Casey lui apporta une photo de Jimmy et son petit ami de l’époque ainsi que la lettre disant qu’il avait le cœur brisé. Notre homme se mit carrément en colère et il woge, j’appelais rapidement un collègue et il se maîtrisa à nouveau et réapparut sous sa forme humaine avant l’entrée de mes secours. Je leur demandais cependant de rester.

- Ce sale petit morveux se déshabillait devant moi sans aucune retenue et lorsque j’ai voulu le caresser, il m’a rejeté ! Je le détestais et j’avais décidé de le punir ! Lorsqu’il s’est transformé en femme et qu’il s’est inscrit dans l’agence de mon amie, elle m’a appelé afin de me le dire. Je me suis arrangé pour lui choisir des hommes que je connaissais mais aucun d’autres eux ne lui plaisait jusqu’à Marc Dublondel. Mais je ne m’attendais pas à l’annonce du mariage.
- Et que s’est-il passé à ce moment-là ?
- Je leur en ai voulu et un soir ils sont arrivés la bouche en cœur afin d’annoncer l’ »heureuse nouvelle » des préparatifs du mariage à mon épouse. Cette fois c’était trop et je décidais de prendre rendez-vous avec Marc afin de l’en dissuader, elle était à moi et à personne d’autre. Nous nous sommes retrouvés trois jours plus tard.
Casey et moi nous regardions et d’un seul coup comprenions mieux la photo où ils se serraient la main, ils avaient dû conclure un accord. Je lui demandais de nous excuser.
- Il avait l’air très méchant lorsqu’il a woge et tu n’as pas eu l’air impressionnée alors que j’étais terrifiée. Il faudra que tu m’expliques les pouvoirs d’un Grimm. Vu que je n’en ai jamais provoqué un, je n’en ai pas peur, tu comprends ? Bon revenons à notre affaire, il faudrait arriver à lui faire dire toute la vérité sans lui déclencher une colère comme celle-ci. Pourtant je suis sûre de sa culpabilité, allons interroger le gendre.

Spoiler:
 
by FreeSpirit





Ne laisse jamais personne te dire ce dont tu n’es pas capable,
c’est à toi de choisir et de vivre ta vie
Laurent Gounelle


Dernière édition par Althéa Killborn le Sam 3 Sep - 10:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Encore une affaire - [Casey & Althéa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...
» Rebondissement dans l'affaire du meurtre Jean Dominique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Live your life :: ◇ Southwest Portland :: Boutiques et commerces-