Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

La preuve par l'épreuve - Casey et Tancred
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
Aller à la page : 1, 2  Suivant
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 31 Juil - 16:50

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Il y a des fois où je devrais garder mes idées bien dans ma tête et surtout bien planquées.

Un ami de bataillon m'appelait un soir me disant qu'il était dans une mauvaise posture. Il me disait être enfermé dans un placard et avoir des embrouilles avec des gars peut recommandables. Il voulait que je lui prête main forte car j'étais le plus prêt, mais cela n'était pas sans risque. Il me dit vouloir réglé des comptes avec des mafieux bien de Portland, qui étaient aussi des extrémistes wesen. j'écoutais taper pendant qu'il me donnais l'adresse et la liste de ses agresseurs: dans un café le long d'un parc que je connaissais, c'était as un beau quartier ça, trois Blutbad, un Geier, trois Klaustreich et un puissant Lausenschlange. Rien que ça !

Il me raccrochait au nez à peine eut-il terminé sa liste. Je me demandais comment il avait pu se mettre dans de beaux draps pareil !

J'embrassais ma femme inquiète car elle savait que j'y allais et que c'était pas sans risque. Je préparais mon équipement et lui dis de dire à notre fille que j'étais chez un ami pour deux ou trois jours. Je prévoyais au fait le temps de me requinquer si nécessaire, il était hors de question de me montrer en sang à ma famille. Je pris le chemin de la voiture et réfléchis à l'aide qu'il m'était offert d'avoir vite... C'est à ce moment là que j'eus cette idée stupide. Pour surprendre le Lausenschlange, il me fallait la grimm. Les secondes de surprise de tout ces wesen allaient m'être précieuses.

Je pris donc la voiture et fonçais en bas de son bâtiment. L'autre grimm c'était impensable, je ne pensais même pas à Robert qui aurait pu m'aider, sinon Althéa non plus n'était pas une option. Je me garais en diagonale sur le trottoir et coupais tout. Je sautais de la voiture et courais à l'entrée. Je sonnais en laissant mon doigt appuyer. La porte s'ouvrit. Je montais les escaliers quatre à quatre sans répondre à sa question de qui c'était. Je frappais déjà à sa porte. Elle ouvrait et fut très surprise de me voir. Je ne lui laissais pas le temps de dire un seul mot, aussi cordial aurait-il pu être entre une grimm et un hundjäger.

"Prends tes affaires et viens avec moi un ami est en danger de mort !"

Elle ne réfléchit pas et obtempéra. Elle fermait sa porte et me suivait, j'étais déjà à un étage en dessous. Je sortais et montais dans la voiture, elle me rejoint vite.

"C'est pas Robert, t'en fais pas. Mais j'ai b'soin d'une grimm..."

Je démarrais en trombe et roulais très vite en direction d'un pâté de maison derrière le "café" en question.






Dernière édition par Tancred Rotstein le Mar 4 Aoû - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 2 Aoû - 23:54
La preuve par l'épreuve

Par moment, il me semblait un peu difficile de concilier l'aspect professionnel de ma vie en tant que serveuse, avec mes responsabilités en tant que Grimm. D'une certaine manière, je n'étais pas sans me demander, comment j'allais bien pouvoir tenir le coup. Mon côté Grimm me faisait voir des choses que personne ne voyait et j'avais de drôle de lecture. Cependant, je venais en aide pour des enquêtes, chose que je ne m'imaginais pas faire un jour. J'en apprenais des choses sur ce que je pensais être imaginaire, tout était réel en fait. Il m'arrivait encore d'avoir des frissons en apercevant un wesen dans le restaurant. J'avais récupéré mon appartement après ce qui venait de se produire, et je gardais les volets fermés. J'avais tout simplement dit, que je ne me devais pas d'avoir peur des wesen, pour qui je passerais à leurs yeux ? Une trouillarde ? Une proie facile à qui on peut faire peur ? Non merci, même si je ne sais toujours pas me défendre, je voulais leur montrer que je n'avais pas peur, cependant, c'est le contraire.

J'ouvrais la porte de mon appartement après cette journée noire. Ils y avaient eu du monde au restaurant. Je m'écroulais dans le canapé avec une bière et je fermais un instant les yeux essayant de me vider la tête. Je faisais des recherches, depuis quelque temps, pour savoir quels wesen s'en étaient pris à mes parents et j'en avais pour un bon moment, vu tous les journaux que j'avais découvert. Je rouvrais les yeux en soupirant et posais ma bière sur la table base. Je regardais mon portable, pas de message de Robert et un bruit étrange se fit entendre derrière la porte d'entrée. Je me levais et entendis sonner une fois. Je m'y approchais en hésitant un peu, si c'était un wesen, je ne pense pas qu'il aurait pris le temps de sonner, il aurait défoncé la porte à coup de pied. J'ouvrais donc la porte en retenant mon souffle. Je tombais nez-à-nez avec l'ami de Robert. Moi qui pensais que c'était le propriétaire ou tout autre chose, je ne me doutais pas tomber sur ce type. Je soupirais en grimaçant et soulevais un sourcil en le détaillant. Qu'est-ce qu'il me voulait ? Reprendre où il en était la dernière fois ? Il me lança qu'il avait un ami en danger et que je devais le suivre. Quoi ? Il croit qu'en claquant les doigts, j'allais le suivre comme un bon chien ? Je secouais la tête et allais fermer la porte quand je me souvenais de Robert. Je roulais des yeux et sans lui poser la moindre question, je prenais ma veste et mon portable avait de le suivre. Si c'était un piège, et qu'il en venait à me tuer, il faudra qu'il s'explique avec Robert par la suite.

Une fois en voiture, il m'annonça que cela ne comprenait pas de Robert, mais de quelqu'un d'autre. Pourquoi je devrais faire confiance à un gars qui a tenté de me tuer quelques semaines plus tôt ? Je me passais une main dans les cheveux et lui lançais un regard noir. On n'a pas dû lui dire que je ne savais pas me défendre et que je serais un poids ? Sur place, je descendis en claquant la portière. À quoi je pouvais bien servir ? À part m'exposer au danger, je ne vois pas...

« - Tu peux bien m'expliquer avant que je ne me fasse tuer ? Ça serait bien gentil de ta part ! Parce que, je n'ai pas par habitude de suivre un Hundjäger comme ça sans raison avec une simple phrase prononcé ! »
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 4 Aoû - 19:31

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Je ne tardais pas à arriver à un pâté de maison de ce bar miteux. Je descendais de la voiture, assez pressé d'en finir. J'écoutais claquer la portière et me faisais incendier par la grimm. Je soupirais et me retournais. Je lui devais bien quelques explications, mais pas trop pour qu'elle me suive:

"J'ai besoin d'toi pour faire peur, voilà ! Magnes toi !"

Je lui fis signe de me suivre et fermais la voiture. Je ne pouvais pas lui dire que c'était dangereux, c'était évident pour moi, mais je voulais pas la faire fuir encore plus vite. Je courais sans plus m'occuper d'elle, il y avait urgence. Je commençais même à envisager un plan plus bourrin sans elle. De toutes façons ça allait vite cogner. Je n'avais que la vitesse et la surprise comme atouts majeurs pour cette mission. Je ralentis ma course et me planquais en face derrière un arbre pour observer le lieu. Il y avait une porte d'entrée et celle derrière, donc deux portes et quatre fenêtres par étage sur quatre étage, très mauvais lieu pour garder quelqu'un. J'en déduis la position de mon ami avec ces paramètres là. S'il m'avait demandé de l'aide, c'est qu'il était bloqué dans le seul coin sans issu. Je pensais alors qu'il pouvait être blessé.

J'écoutais des pas derrière moi et me retournais en dégainant mon Beretta. C'était la grimm qui m'avait rejoint le souffle court. Je baissais mon arme tout de suite. J'en déduis qu'elle acceptait de m'aider. Je posais mon doigt sur mes lèvres pour lui dire de calmer sa respiration et ne rien dire. Je lui montrais ensuite l'établissement. Je chuchotais:

"Voilà le plan: tu vas à la porte, tu dis au wesen que tu croises d'aller se faire voir et tu te décales derrière les poubelles. Tu me laisses faire. Si tu fais pas la maligne c'est tout ce que je te demande. Tiens au cas où"

Je lui filais les clefs de la voiture, une bombe anti agression et un flingue. Une grimm allait les affoler et ces ânes allaient sortir, pour les sbires, pour se faire la grimm sans se soucier du reste. J'aurais plus qu'à faire du tir aux lapins moi. Je rentrerais pour cherchais mon pote une fois la voie ouverte.  





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageJeu 6 Aoû - 14:23
La preuve par l'épreuve

Je restais près du véhicule, attendant qu'il me réponde. Après tout, il me devait bien cela, j'aimerais savoir ce que je venais faire derrière un bar en pleine nuit. Je m'attendais à pleins de réponses, du genre : piégé, soulever un truc, lire des livres ou tout autre réponse encore, mais pas à : Pour faire peur. Moi ? Sérieusement ? J'ai l'air de faire peur à quelqu'un ? Je suis peut-être Grimm, mais cela ne fait pas tout. Je haussais les sourcils de surprise et le détaillais. Ok, il me prenait plutôt pour un Blutbad. C'était lui le chien-chien, pas moi. Je retenais un soupir en roulant des yeux, ôtant prendre mon temps, je n'étais vraiment pas pressée de mourir. Lui fonçait déjà, sachant quoi faire, moi, je n'avais que le début du plan et encore, ça aller tourner mal cette histoire. Comme celle sur les dock avec l'autre Grimm. Ils arrivent à réaliser que je sais peut-être des choses sur les wesen, mais je ne sais pas les combattre ? Je me hâtais tout de même à le rattraper, je n'avais pas envie qu'un wesen surgisse de nulle part et me saute dessus.

J'étais prête à hurler pour tout faire capoter, du genre, qu'est-ce qu'on fout vraiment ici ? Mais m’abstiens de le faire et le suivais « aveuglément » sans savoir ce qui m'attendais. Ce n'était vraiment pas mon genre de suivre un Hundjäger comme ça. Je me retournais le cœur qui battait la chamade. Je déglutis en entendant du bruit et le rattrapais. Je restais en retrait, sachant que je ne servirais à rien à part me retrouver à l'hôpital. J'avais visiblement pas le choix, il avait les clefs de voiture. Je grimaçais en fermant les yeux et serrant les dents énervés. Enfin, il se décidait à me dire ce qui se passait et son plan, complètement louche. Un truc qu'il aurait bien pu faire tout seul quoi. Il me passa les clefs de sa voiture et j'étais tenté de le laisser tout seul ici et retourner chez moi. Embêter les wesen n'était pas dans mes habitudes non plus, à la base je ne les embête pas pour m'amuser. Il me tendit une arme, vraiment pas peur que je lui tire dessus avec et une... bombe anti-agressoin ? Sérieusement ? Contre je ne sais quel wesen qu'il y a là dedans ? Il me fait plutôt rire celui-là. Je regardais la bombe en me retenant de rire, ce n'est pas avec ça que je vais arrêter un wesen. Je murmurais.

« - Premièrement, je ne suis pas à tes ordres, deuxièmement, t'es sérieux ? Une bombe anti agression ? Et pourquoi pas une plume ?... »

Je sentais son regard pesant et lui balançais la bombe à ses pieds. Bien que je voulais lui mettre dans les yeux. Franchement, pour un plan pourri, où va le monde. Je me dirigeais à contre cœur, vers la porte confiante, sachant que je ne savais pas du tout quel wesen j'allais voir. Autant rester neutre, ne pas montrer ma peur, après tout l'adrénaline d'un Grimm pouvait rendre plus fort. À vérifier. Je tapais à la porte, quelqu'un ouvrit et woge. Je n'eus même pas le temps d'ouvrir la bouche, que je fus projetais en arrière. Une fois que j'eus atteint le sol, je grimaçais en entendant le mot Grimm. J'entendais par la suite des coups de feu. Je me redressais et me levais assez rapidement, gardant l'arme dans mes mains.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 8 Aoû - 12:49

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Cette Grimmette était une vraie tête de mule ! Mais comment faisait Robert pour l'aimer ? Encore, la supporter, ça aurait été compréhensible, une amitié, passable, mais de l'amour ... Etrange sentiment singulier que cela. Je pensais à ma dulcinée et me secouais la tête parce que c'était carrément pas le moment de s'attendrir et de penser philosophie de l'amour aveugle. Elle soupirait plus qu'une loco à vapeur et refusait ma bombe anti agression. J'eus même pas le temps de lui dire que c'était efficace et que c'était pas vraiment une bombe classique mais un cocktail à moi. Enfin bref, elle partait à la porte avec mon gun et je me tenais prêt. Je m'approchais un peu et me mis en position de tir.

A peine la porte fut ouverte que mon plan fonctionnait à merveille. Elle qui ne croyait pas qu'elle faisait peur venait de faire sortir un bon paquet de bonhomme en rouf contre elle. Comme quoi, les aprioris nous font faire des erreurs. Je laissais deux gars sortir et tirais ensuite mes premières balles dans leurs jambes. Je connaissais cette douleur, et y'a que dans les film pour être assez barge pour tenir son pistolet au lieu de placer ses mains sur le point d'impact pour stopper le sang. Une fois six fumés sur place à chialer pour leurs mères, je m'avançais à la porte où la grimmette brandissait mon arme. Je la regardais et baissais l'arme. Elle ne savait vraiment pas se battre.

"Merci beaucoup, rejoins la voiture et démarre le moteur prêt à nous tirer vite."


J'entrais dans la baraque et j'écoutais des tirs. Mon pote avait dû profité de la diversion et la confusion pour se démener à son tour et sortir de son trou. Je dégommais deux autres gars dans les escaliers et entendait des voix gueuler. Je restais discret et montais. Je trouvais mon ami et lui fis signe de se tirer par la fenêtre. Il était déjà au corps à corps. Nous courions et sautions par la fenêtre. Nous rejoignions la voiture et je dis à Casey de démarrer. Je lui disais où passer et c'est à e moment que mon ancien collègue prit la parole et nous scotcha:

"Ils ont ma famille, ils sont chez moi, faut que j'aille les libérer, faut pas que ça soit trop tard"

Cette remarque me glaça le sang, je rouillais, j'aurais dû prévoir ça. J'avait été trop fixé avec le sauvetage. Il demandait à la Grimm si elle pouvait l'aider. Heureusement qu'il n'avait pas croisé son regard et qu'elle était concentrée sur la route. Elle me surprenait d'ailleurs, je ne pensais pas qu'elle serait capable de rouler si vite.






Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageSam 8 Aoû - 18:37
La preuve par l'épreuve

Si on m'avait dit que j'allais passer ma soirée avec un hundjäger, j'aurais certainement pas voulu le croire sur le moment. Ce genre de wesen me donnait pas envie d'être leur ami, surtout le nombre d'histoire que j'ai lu à leur sujet. Pourtant, Tancred était bien différent, mais je préférais me méfier tout de même. Je n'étais pas de celle qui devient ami trop rapidement avec quelqu'un, on se fait vite trahir ces derniers temps. Il devient très rare de rencontrer de véritable personne sincère, sur qui compter. J'ai à présent caché et remarquais assez vite que tout été bel et bien fini. Je sortais de là, toujours l'arme à la main. Je ne mettais pas douté non plus que j'allais faire peur à ce point. Vu que je n'étais pas sportive, et que, à vu d’œil, on voyait bien que je ne savais pas me défendre. En même temps, je ne me voyais pas faire la parlotte à un wesen. Mais d'ailleurs, je n'ai pas bien vu quel genre cela était comme wesen. En tout cas, un de ceux qui cogne plutôt fort.

J'avais mal à la poitrine. J'entendis du bruit et brandis machinalement l'arme. Il m'arrivait de me battre bien sûr, mais je finissais toujours blessée. Je la baissais et roulais des yeux, un s'il te plaît l'aurait certainement étouffé. Je me dirigeais vers la voiture et me plaçais derrière le volant avant de mettre le contact. Je guettais dans la nuit des ombres , voire même les silhouettes connus puis la portière s'ouvrit. Une chance que j'aime me mettre en danger, sinon, je serais partie sans lui et même, je ne serais pas venu du tout. Je me fiais aux directifs de Tancred pour savoir où nous nous rendions à présent. Son ami déclara que sa famille avait été enlevé. Super, je n'étais pas prête de rentrer chez moi, mais après tout, ça me faisait sortir. Il s'adressa à moi pour que je l'aide, qu'est-ce que je suis en train de faire ? Du tricot ? Je soupirais en grimaçant et essayais de ne pas me prendre tous les feux rouges. J'en grillais un pourtant, mais fit comme si de rien était en continuant de rouler assez vite. Tancred me dirigeait jusqu'à la maison de son ami. En un rien de temps, nous fûmes devant la propriété.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 9 Aoû - 17:11

La preuve par l'épreuve

Feat Casey


Je ne pensais pas qu'elle aurait autant de cran. Je pensais qu'elle nous aurait planté depuis un moment déjà, mais non, elle ne lâchait pas. Mais qu'étais-je en train de penser ? Est-ce que je commençais à avoir de la considération ? Non, mais on rêve là !

Elle grognait. En gros je comprenais par là que c'était ok pour aider. Je la guidais jusqu'à la maison de mon ami et nous y fûmes vite. Mon cœur s'accéléra en voyant des silhouettes dans le jardin derrière. Je voulais élaborer vite fait un plan pas trop suicidaire, mais mon ami quitta la voiture à la course. Quand c'était la famille, pas facile de garder la tête froide, ne serait-ce qu'une seconde. Il couru et sauta la barrière en implorant les kidnappeurs de ne pas passer à l'acte. Je chargeais mon arme et le suivait tant bien que mal.

Le cri qu'il poussa me glaça le sang et je redoublais d'effort pour le rejoindre ne sachant pas quels dangers m'attendaient. Il venait d'empêcher un des hommes de tuer sa femme. Il était en larme à genoux et les imploraient de les laisser en vie. Je me tournais face à trois hommes armés. Je vis arriver Casey inquiète également. Je lui montrais les buissons, juste pour qu'elle détourne le regard. Je me retournais ensuite vers les agresseurs et compris lequel était aux commandes. Je lui demandais un instant pour lui proposer un marché intéressant. Tout le monde était figé et attendais. Je me reculais en les tenant en joug. Je chuchotais à la grimm:

"J'leur propose nous à la place ? On a plus de chance que ces deux femmes et lui en train de craquer..."

J'étais prêt à me sacrifier pour cet homme, mais surtout cette famille. J'avais moi-même la mienne qui m'attendrait à la maison, mais je savais avoir plus de chance de m'en sortir ainsi. Je regrettais de ne pas avoir pris le temps de prendre le matos et me mettre en position. Lui n'aurait plus les nerfs pour tenir, ni l'expérience pour s'en sortir en vie. Une grimm et un Hundjäger était un échange raisonnable. J'attendais son accord ou désaccord. Je savais que c'était un choix difficile. En cas de désaccord, je la jetterais dans les buissons et ferais feu.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageLun 10 Aoû - 15:34
La preuve par l'épreuve

Je regardais la maison en me disant qu'il n'y avait personne et qu'ils étaient peut-être pas ici, mais ailleurs. Finalement, on regardant bien, je vis des ombres bouger derrière et j'eus un frisson. Quel genre de wesen enlèveraient une autre famille de wesen ? Pour quelle raison faire cela ? Je n'y comprenais rien et n'avais pas envie de me mêler à ce genre d'histoire louche. Alors que je coupais le moteur, voilà que l'autre sortait de la voiture sans même penser à réfléchir au conséquence. Je rêve ou quoi ? C'est quoi ce type qui n'attend pas et part en courant ? Je veux bien croire que c'est sa famille, mais là, il risque de les faire tuer à faire cela. Je soupirais en regardant le rétroviseur, la rue semblait vide, à croire qu'on était les seul au monde. Tancred regardait s'il lui restait des balles dans son chargeur avant de le charger à nouveau et de filer à sa suite, me laissant toute seule.

Super, je fais le conducteur en fait, comme les braqueurs de banque. Je tapotais le volant en me mordillant la lèvre inférieur et observant les alentours. J'entendais finalement hurler dans le lointain et je me figeais. Quelqu'un allait finir par appeler la police ou comme toujours, c'était chacun pour soi. J'hésitais d'aller voir, je ne suis pas flic, juste une Grimm qui risquerait de se mettre en danger. Je fermais les yeux et finis par sortir de la voiture, je ne sais pour quelle raison, mais je voulais aller jeter un coup d’œil, comme ça. Je n'aime pas ce genre de situation, avancer à l'aveuglette au risque de me prendre une balle entre les deux yeux. Je ne suis pas immortelle. Mais pour quoi je me rends là bas alors ? Je ne suis pas logique parfois... Je retins mon souffle et arrive à la hauteur de Tancred qui me montre des buissons, je ne sais pas pour quelle raison. Je pensais que quelqu'un si cacher et y jetais un coup d’œil. Je pris l'arme que j'avais placé dans ma ceinture.

Tancred parlait à voix base et je ne comprenais pas ce qu'il voulait faire. Finalement, je fis le rapprochement. OK, ce type est aussi dingue que moi, mais je ne le connaissais pas pour avoir autant confiance en lui. Et puis, je ne voulais pas me mettre en danger pour un type que je ne connais ni d’Ève, ni D’Adam. Je soupirais et secouais la tête en désaccord. Lui disant à voix base, qu'il était hors de question que je meurs ce soir pour quelqu'un que je ne connaissais même pas.
©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 10 Aoû - 17:11

La preuve par l'épreuve

Feat Casey


La réponse de la grimm fit naître paradoxalement un sourire sur mes lèvres. Je retrouvais là la tête brûlait que j'étais lors de mes missions. Comme ils n'avaient toujours pas tirés, c'était pour moi des couilles molles. Ils avaient des têtes patibulaires, mais au fond ils n'avaient pas les tripes et heureusement. J'étais rapide et normalement une grimm aussi. Je hochais légèrement la tête. Je peux dire qu'à ce moment ça cogitait dur pour moi. * Trois... une seconde... vitesse... Pas le droit à l'erreur...* Je dis tout haut, d'un coup et vite à la grimm:

"Couches toi sur la petite !"

Je woge et me concentrais seulement que sur mes exécutions. Je visais le "chef" et lui fit exploser la cervelle d'une seule balle. La grimm se jeta au sol sur la petite. La seconde après j'orientais ma main sur la droite et ne pris pas le temps de viser, laissant faire mon instinct. Ma balle faisait mouche en perçant la tête du deuxième homme par l'œil gauche. Enfin, le dernier voulu se baisser, mon bras le suivait, j'esquivais une balle et tirais une troisième balle mortelle dans le cou de ce dernier. C'était fini ...

Je baissais mon arme et regardais la grimm vivante en train de se relever cachant la petite dans ces bras. Je ne sais pas laquelle eut le plus peur et conscience du danger. Je poussais un très fort soupir et regardais mon ami prendre sa femme dans ces bras. Beaucoup de pleurs et trois morts. Je tapais sur l'épaule de mon ami et lui ordonnais gentiment de partir. Il se leva et me remerciait les yeux en larmes. Il prit sa fille dans ses bras et remercia aussi la grimm sans se rendre compte de ce qu'elle était. Alors qu'il partait je m'approchais vite de Casey et la prit par les épaules la forçant à me regarder. Je savais qu'un tel spectacle n'était pas à voir pour des yeux pas habitués.

Son regard de grimm me fit froid dans le dos, mais je la protégeais de multiples nuits de cauchemars affreux.

"Regardes moi ! C'est fini ok... Je veux pas qu'tu regardes ça, alors tu vas fixé le lampadaire et r'tourner à la voiture. Dans le vide poche y'a de quoi te remonter un peu le moral. Tu m'attends en passager et tu m'laisses gérer ça tout seul... Merci pour ton aide. Aller !"

Je ne la prenais pas pour une enfant, au contraire. Je savais ce qu'une cervelle sur le sol pouvait donner comme vision. L'odeur commençait à être dégueulasse et la police n'allait pas tarder. Je lui donnais ses ordres comme l'avait à peu près fait mon supérieur lorsque j'eus tué mon premier homme. Je me tournais et la laissais passer devant moi, masquant la scène de crime. Je regardais bien qu'elle suive mes ordres et lorsqu'elle se retournait, je lui fis signe de continuer à la voiture que cela lui plaise ou non. J'admirais son héroïsme pour protéger la petite. Elle en avait largement assez fait pour ce soir. Ah.. mais je devenais faible moi à considérer une grimm. Je me retournais et grimaçais. Je réfléchis et me mis au boulot pour faire passer ça pour un règlement de compte. Je woge...

J'arrêtais de peaufiner lorsque j'entendis les sirènes de police au loin. Je me retransformais encore et rejoins la voiture. J'avais du sang sur le tee-shirt et devais aussi boire un coup pour oublier un peu cette soirée. J'avais une tenue de rechange dans le coffre. J'entrais à la place conducteur. Je jetais un coup d'œil sur elle avait de démarrer, elle n'avait rien, un peu de terre sur ses coudes et genoux, mais pas de sang, ni le sien, ni le leur. Je pris le volant en silence et nous dirigeais chez elle. Malheureusement cette soirée n'était pas encore finie pour moi...



Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageJeu 13 Aoû - 12:18
La preuve par l'épreuve

D'accord, c'était de l'égoïsme j'avoue, mais pour quoi je le ferais ? Je ne sais même qui sont ces personnes. Je haussais un sourcil en soupirant doucement, après tout, j'étais dans le coup, je pourrais faire un effort quelque fois. Mourir pour une bonne cause, mais mourir pour quoi ? Qu'est-ce que je fais réellement ici moi ? J'ai juste suivi à l'aveuglette un Hundjäger qui avait failli me tuer quelque temps plus tôt. Et me voilà, une arme à la main, à me demander si oui ou non, je dois protéger des inconnus ou les regarder tout simplement. Je roulais des yeux, j'étais là pour aider alors autant le faire, quitte à me mettre en danger. Enfin de l'action dans ma vie de serveuse. J'avais du mal à réagir ce soir quand il me cria de me coucher sur la petite. Je le regardais sans comprendre avant de courir et de l'attraper, m'éloigner et l'entourer de mes bras. Ça se mit à tirer dans tous les sens et je resserrais mon étreinte sur la petite qui pleurait et me serrait contre elle.

Je me relevais en gardant la petite dans les bras. Les dégâts étaient pas beau à voir du tout. La petite allait tourner la tête et je lui disais de ne pas le faire. Elle se frotta les yeux et son père vint la prendre sans ses bras avant de me remercier. Je hochais la tête mais ne vis pas son côté wesen avant qu'il ne s'éloigne. Je regardais les corps au sol en ayant un frisson dans le dos sans rien dire. Tancred me força de le regarder avant de me dire qu'il avait du whisky dans son vide poche. Je hochais la tête en grimaçant, mais au moins c'était assez fort. Je jetais un dernier coup d’œil aux corps et filais vers la voiture. Dans l'habitacle, je bus une longue gorgée d'alcool avant de voir débarquer Tancred après quelques minutes. Ils s'installa au volant et démarra assez rapidement. On s'éloignait de la maison sans se retourner et comme si de rien était. Devant chez moi, j'ouvrais la portière avant de sortir. Je me penchais et le remerciais pour cette super soirée avec des rebondissements. J'eus un sourire en coin et claquais la portière avant de rentrer chez moi.


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageJeu 13 Aoû - 19:38

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Je gardais le silence et décidais que c'était bien assez pour ce soir. J'avais rendu service à un ami qui maintenant allait disparaître un temps. Je conduisais jusqu'à chez la grimm qui avait profité de mon whishy. J'eus un sourire en coin et me garais en bas de chez elle. Elle ouvrit la porte et descendait sans rien me dire et je le comprenais. Elle m'avait rendu une fière chandelle ce soir et je lui en serait redevable, tant pis si je commençais à ramollir...

Je la regardais sortir et soupirais en la regardant rentrer dans sa résidence. Je posais mes yeux sur le siège à côté et remarquais quelque chose qui n'était pas à moi: son portefeuille. Il avait dû tomber de sa veste.  Je sortais donc de la voiture, la fermais et retenais la porte de justesse avant qu'elle ne se referme. Je l'entendais ouvrir sa porte. Je montais les escaliers et atteignais le palier avant qu'elle n'ait refermé. Je toquais à la porte et elle ouvrait direct. Avant qu'elle ne me charge pour rien, je lui montrais son portefeuille et lui donnais. Je me raclais la groge et lui demandais:

"J'peux entrer cinq minutes ?"

Elle soupira et me laissa passer. J'entrais donc dans le premier appartement de grimm de ma vie. Et ben c'était pas comme dans l'imagination populaire wesen ! Au fait cet intérieur était bien plus coquet que je n'aurais pu l'imaginer d'une grimm, ou même de la femme qu'elle était. Robert n'était peut-être pas si dingue que ça. Il l'était, mais peut-être pas brûlé au degré que j'aurais pu pensé. Je n'allais pas très loin après l'entrée, juste de quoi me retourner pour lui faire la proposition la plus paradoxale de ma vie:

"Voilà... J'me dis que comme tu te bats comme un Seelengutter, je pourrais bien t'apprendre quelques uns de mes trucs..."




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageJeu 13 Aoû - 22:45
La preuve par l'épreuve

Je ne pouvais pas dire que j'avais passé une bonne soirée, mais plutôt que j'avais fait une bonne action. J'avais hâte de rentrer et de finir ma bière, cette dernière n'avait certainement pas bougé, à moins que quelqu'un soit rentré chez moi. Je regardais la porte se refermer doucement et grimpais les marches quatre à quatre. Dans le couloir, je me hâtais de sortir mes clés de mes poches et d'ouvrir. Je fis glisser le canon sur la droite pour fermer et j'entendis frapper. J'hésitais d'ouvrir de nouveau, me disant que ce devait être le propriétaire et que j'étais prête à parler à travers la porte. Cependant, j'ouvris tout de même et s'en relever la tête je commençais à l'injurier. Je relevais la tête et vis que c'était Tancred. Qu'est-ce qu'il me voulait encore ? Il me montra mon portefeuille. Je soupirais alors qu'il me proposait de rentrer chez moi. Je me poussais sur la gauche et le laissais passer.

Il détaillait tout l'appartement en tournant sa tête vers mon salon où m'attendait ma bière. enfin, il reprit son attention sur moi et je croisais les bras. J'avais gardé ma veste et avais glissé mon portefeuille dans une des poches. Il me reprocha ma façon de me défendre, il ne m'a jamais vu me défendre contre un wesen à la sortie du restaurant, ça se voit. Mais en effet, je ne sais pas me défendre, ou peut-être que si. J'ai tout de même mis KO un wesen qui est encore dans le coma et c'était une sorte de mouche. Après des recherches c'était un Jinnamuru Xuntee. J'ai bien fait de le cogner après tout. Je soupirais et roulais des yeux.

« - Pas besoin d'être un wesen pour savoir que je ne sais pas bien me défendre, il me faut de l'entraînement et je ne pensais pas que tu allais te proposer pour être mon coach personnel ! Je sais que les Grimm savent bien se battre, mais il faut de l'entraînement pour se perfectionner ! »


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 14 Aoû - 16:08

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Cette grimmette avait quelque chose de particulier, je devais bien l'avouer. Je sais pas ce qui me poussait à lui faire confiance. J'avais pas pitié d'elle et c'est pas l'influence de Robert qui me poussait. Cela me faisait un peu peur, ou me surprenait, oui, je me surprenais moi-même, puisque cela venait de moi. J'avais envie de l'aider après ce qu'elle venait de faire ce soir.

"J'pensais pas non plus te dire ça un jour. Ecoutes, c'est vrai qu'les grimm sont badass et qu'ils ont des trucs innées, mais s'ils y travaillent pas, ben j'suis pas sûr qu'ils soient bien dangereux. Je parles pas pour toi, j'ai connu des wesen soit disant violents qui étaient que des brutes épaisses sans cervelle... J'parle pas pour aujourd'hui, ni même demain, mais... Bref, c'est toi qui vois... T'm'as rendu un sacré service ce soir et tu disposes d'un pouvoir qu'j'ai pas: la surprise. Ta nature fout les boules et j'peux te dire que ton regard aussi, faut juste apprendre à cultiver ça. Hum, ça te dirais qu'on se pose pour en discuter ?"

Je me dis que de toutes façons ma femme ne m'attendait pas ce soir et puis j'avais envie de parler. Cette fille m'avait pas l'air bien méchante, et quand bien même, j'en avais croisé des furies ! Je lui souris légèrement et me tournais un peu pour lui montrer la table. Elle avait peut-être des questions. C'était malheureusement pas le premier grimm que je croisais dans ma vie.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageSam 15 Aoû - 14:57
La preuve par l'épreuve

Je mettais attendu à pleins de chose mais pas à ce que ce dernier ne finisse par me demander qu'il voulait m'aider dans cette voie là. Je soupirais très étonné encore. Je pensais qu'on serait resté là après tout, pour quoi se forcer à être amical ? Parce que je suis avec un de ses amis ? Je plissais les yeux en le détaillant un instant sans rien dire d'autre. Je pouvais très bien me rendre dans la cabane et apprendre à me défendre seule, s'il insistait, pour quoi je me défilerais ? Un Grimm ne devient pas Grimm comme ça, il apprend par sa famille mais pas seul ou même aveuglément. Je sais des choses grâce aux livres mais je ne suis jamais aller au devant de la scène, sauf à la sortie du restaurant. Je l'écoutais déverser un dialogue sur le sujet des Grimm et leur possibilité. Je ne voyais pas de quoi on pourrait parler de plus, on s'était déjà tout dit sur le pas de porte. Je me devais de lui répondre si, oui ou non, je désirais qu'il m'aide, comme je l'ai aidé ce soir. Je ne m'étais pas attendu à sauter dans une voiture et de lui venir en aide non plus. Je roulais des yeux et retirais ma veste avant de lui montrer la table de la cuisine. J'ouvris le frigidaire et sortais une bière sans lui demander s'il voulait cela. J'allais ainsi, chercher la mienne, rester sur la table basse.

« - Si tu veux quelque chose de plus fort, il faudra que tu te rende au bar à quelques pâtés de maison d'ici ! Pour ce qui est de t'avoir « aider », je ne m'étais pas attendu à finir ma soirée comme ça, et comme je l'ai dit, je ne suis pas du genre à suivre aveuglément un Hundjäger ! Je ne te fais pas totalement confiance, mais comme tu ne m'as pas encore tuer, je me dis que je pourrais au moins essayer ! Comme je viens de le dire, les Grimm ont besoin d'entraînement, Les Grimm possèdent aussi des capacités surhumaines, comme une force, une endurance, des réflexes et une vitesse accrues, qui leur permettent de tenir contre les Wesens ! Après je ne pense pas qu'ils tapent au hasard pour battre le wesen ! Et puis, il y a les livres qui montrent comment faire ! »

Je bus une longue gorgée de bière en regardant la table de cuisine. Je reposais la bouteille mais la tenais toujours dans ma main en souffla doucement.

« - Mais c'est surtout de l'entraînement ! JE m'étonne moi-même de dire cela, mais pourquoi pas, après tout, qu'est-ce que je risque à accepter ton aide ? »


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 16 Aoû - 13:21

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Elle posa ses affaires et m'invitait à m'asseoir. Elle prit une bière dans le frigo qu'elle me tendit. Je la prenais et la décapsulais. Je souris légèrement en l'écoutant. Elle était au courant d'avoir des capacités, mais il fallait les exploiter. Elle but une longue gorgée et me répondait enfin qu'on pourrait essayer. Je bus à mon tour de ma bière et hochais de la tête en la reposant sur la table.

"On peut essayer alors ! Pas demain, j'retrouve ma 'tite famille, après d'min non plus... Bref, dis moi quand tu serais dispo pour commencer..."

Elle souriait en coin et hocha la tête. Elle se leva et alla chercher le truc là où elle notait ses rendez-vous et faisait son planning. Je réfléchissais quand au mien et nous trouvions un jour pour commencer notre "entrainement". Nous fixions donc cette date à quatre jour après.  Nous finissions nos bières et je lui dis que j'allais la laisser tranquille. Avant de partir tout de même, je lui laissais le numéro de la maison en ajoutant que je ne voulais pas qu'elle se pointe chez moi (de peur de la réaction de ma fille, une hundjäger, ou ma femme, qui elle, sait). Je repartais en voiture et me rentrais chez moi.

Une fois arrivé, j'avais noté le rendez-vous sur le calendrier et expliqué à ma femme ce qui s'était passé. Je lui dis aussi ce qu'était Casey, une grimm et l'amie de Robert. Elle se foutait de moi, mais savait que cela était ma décision.





Le jour J, alors que je prenais ma veste pour aller commencer mon entrainement avec Casey, ma femme me dit en souriant d'être patient. Je l'embrassais en lui répondant "Comme toujours" le sourire aux lèvres. Il pleuvait un peu, mais ça empêchait pas que pour mo c'était une bonne journée qui avait commencé. Je pris la voiture et écoutais mon métal en chantant. La route fut cool et par miracle je trouvais une place dans la rue. L'immeuble était plus loin et il me fallait marcher, mais au moins j'avais pas tourné en attendant d'avoir une place et j'étais pas un pâté de maison plus loin. Je regardais l'heure, 10h40, et j'étais légèrement en avance, comme toujours, sur l'heure que j'avais convenu avec elle la veille en l'appelant au téléphone (11 heures). Je sonnais en bas et attendais d'être ouvert. Je montais les marches sans me presser et la vis ouvrir sa porte.

"Bonjour, comment vas-tu ?"

J'entrais dans l'appartement et jetais un œil à sa tenue. Elle portait un tee-shirt large, mais ne sortirait surement pas comme ça, et un pantalon relax. Elle était pieds nus, mais devait avoir mangé ce matin. Elle était pas maquillé, mais je n'avais pas remarqué ça sur elle, ou peu extravagant. A son regard, je souris et lui dis:

"Ouais, j'dois être en train d'faire mon hundjäger, comme dit ma femme... C'est quand j'observe tout minutieusement et garde mes pensées pour moi... J'me disais qu't'étais pas prête à sortir et qu'ton maquillage est discret. Bref, tu pensais commencer par quoi ?"




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 16 Aoû - 19:50
La preuve par l'épreuve

Je bus une autre gorgée de la bière en me demandant si je faisais bien de lui faire confiance. Après tout, je mettais dit que tant que le wesen ne me faisait rien, je ne vois pas pourquoi je lui ferais quelque chose. Je l'observais avant qu'il ne reprenne la parole. Il voulait bien essayer malgré que tout nous opposait. Je soupirais en lisant l'étiquette de la bière et en l'écoutant chercher une date avant de me demander de choisir une date. Je roulais des yeux et gonflais les joues avant de souffler doucement par le nez. Je me levais et allais chercher mon calendrier, je ne m'en servais jamais, je n'avais jamais de rendez-vous et je trouvais ridicule de noter, sachant que je retiens tout. Mais bon, les mecs ne retiennent jamais rien, c'est connu. Je reposais le calendrier, mis à part le boulot, je n'avais rien. Je finissais tous les jours à 19h cette semaine. C'était surtout pour lui que je l'avais pris pour qu'il voit qu'elle date. Finalement, on en trouva une pour dans quatre jours. Je finissais ma bière et il se leva avant de me donner son numéro de chez lui.

Les jours étaient passés assez rapidement. Je n'ai pas vu les heures passées ni les journées, vu le métier que je fais. Je rentrais à pieds chez moi en regardant au-dessous de mon épaule comme à chaque fois. Hier, je me suis faite à attaquer, après avoir réussi à lui voler son couteau, il est parti en courant. Rien que ça, ça me faisait sourire. Je rentrais chez moi, pris un bain et allais directement me coucher. Demain m'attendait une longue journée, encore. À mon réveil, il était 9h30, j'avais le temps. Enfin, à moins qu'il ne se pointe à 10h au lieu de 11h bien entendu. Je me passais une main dans les cheveux et me traînais dans la cuisine. Je déjeunais tranquillement en prenant tout mon temps. Je réfléchissais à cette journée, étrange et ce que je pourrais faire pendant cet entraînement. J'en savais rien du tout, c'est lui qui s'était proposé, pas moi. Je soupirais et me levais pour laver mon bol et allais m'habiller. On frappa à la porte et je jetais un rapide coup d'œil à l'horloge. 10 heures 40. Sérieux ? Qui cela pouvait-il être ? La voisine, qui voulait à toute fin que je parte depuis l'incident avec le wesen ou bien... Non, pas déjà ? J'allais ouvrir et effectivement, c'était Tancred. Je l'observais, brosse à dents en main. Il rentra, mais oui, fait comme chez-toi. Je roulais des yeux et il me détailla alors que je refermais la porte. J'étais encore en pyjama puisque, j'allais m'habiller. Je roulais des yeux et me dirigeais vers la salle de bain.

« - Tu es très perspicace toi dit donc ! Tu as des dons de voyance aussi, non ? Je ne suis même pas maquillée, puisque, je ne suis pas habillé ! Et je ne vois pas pourquoi je me maquillerais, à moins qu'on ait un rendez-vous galant ? Ce qui n'est pas le cas... Bref... Je vais m'habiller, me brosser les dents, ça sera un bon début et on verra par la suite ! »

En soupirant, je m'enfermais dans la salle de bain. En 5 minutes, j'étais prête. Je n'allais pas bosser, je ne voyais pas pourquoi j'en ferais des tonnes. Le côté négligé des choses, j'aimais bien, pour ce que j'allais faire, je ne voyais pas pourquoi j'allais bien m'habiller. Je sortis de la salle d'eau et pris mes clefs d'appartement, ma veste, mon portable et ouvrais déjà la porte d'entrée. Je lui fis signe que j'y allais, à moins qu'il voulait s'installer et discuter ? Une fois dehors, on se dirigeait vers la voiture.


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 23 Aoû - 14:08

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Je savais que j'avais de l'avance alors je ne lui en voulais pas d'être peu réceptive juste après le café, enfin, je sais pas ce qu'elle prenait le matin, j'espérais juste qu'elle serait prête assez vite. Elle réagit directement et je souris quand elle se foutait de ma gueule. Elle me rappelait au fait quand nous nous charrions entre camarades avant un entraînement ou une mission. Je la regardais s'engouffrer dans sa salle de bain et allais me trouver une chaise. Je ne savais pas quel genre de femme elle pouvait être, alors je pris le partie de cliché et me disais qu'elle en aurait pour un petit moment.

Je fus surpris de voir la porte de la salle de bain s'ouvrir à peine 5 minutes plus tard. Je me relevais et la voyais changée et prête. Elle ne s'était pas maquillée comme elle l'avait dit et avait des habits cools, prête à faire du sport, et c'était bien. Elle prit ses affaires et je passais devant elle à son signe qu'elle était prête à y aller. J'allais à la voiture et savais où aller. Elle montait et mit sa ceinture. Je démarrais et la tenais quand même au courant de ce que nous allions faire et où nous allions:

"Bon, comme je sais pas quelle force tu as, ni ce que tu sais faire, on va commencer par ça. On va dans un entrepôt où y'a des trucs pour s'entraîner, c'est un copain qui l'ouvre pour les amis. Y'aura qu'nous aujourd'hui."

Une fois sur place la pluie se faisait plus dru et l'orage grondait. Je soupirais et prit le parapluie derrière le siège. Casey sourit, surement parce qu'elle savait que cette idée bien pratique était de Robert. Je lui en donnais un et en prenais un autre. Je lui montrais la porte à travers ce brouillard de flotte. Nous sortions en même temps, j'ouvrais vite la porte et nous nous enfermions dans l'entrepôt. Je posais les clefs sur un petit meuble à l'entrée. Je posais ma veste sur le porte-manteau et le parapluie dans un sceau à cet effet.

Le bâtiment était assez grand et avec de l'espace. Il y avait un grand tapis et un espace en béton libre pour s'entraîner à se battre. Au fond il y avait des cibles avec plein de pneus pour amortir les tirs. Sur la droite il y avait une échelle de Salomon et des barres pour la gym. Sur le mur en face de nous étaient pendus tout un tas d'objets, armes, outils ou cibles pour effectuer différents exercices. Casey regardait tout ça et se tournait vers moi, attendant surement le programme.

"Tu veux commencer par de la vitesse, de l'endurance ou de la force ?"

Je dirigeais mes pas vers le centre en direction du tapis. Ce qui était marrant avec ce bâtiment, c'est que même si la lui ne battait pas si fort dehors, il n'y avait ici aucun échos. Il faisait bon, pas trop chaud. Je parlais fort pour couvrir le bruit qu'il faisait dehors. Je regardais l'ordi et eut une idée pour rendre cela plus agréable:

"Tiens, vu l'bruit, si ça te dit de mettre un peu de musique ? Avant de commencer, et t'me diras ton choix !"

Je lui montrais l'ordinateur allumé et étais prêt à écouter ce qu'elle écoutait, cela ne serait guère pire que le bruit de la pluie battant les tôles.




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 22 Sep - 11:13
La preuve par l'épreuve

Je m'attendais à tout aujourd'hui. Cela me rappela une série télévisée, où une jeune adolescente apprend qui elle est, et qu'elle est forte. Avant d'apprendre sur les créatures et à se battre à la fois contre elles. Avec de l’entraînement, elle a fini par comprendre comment les vaincre. Il ne suffit pas d'être fort pour en venir à bout. Je ne savais pas encore comment vaincre certains wesen. C'était le même principe, sauf que là, je n'avais pas d'observateur pour m'apprendre. Personne n'est venu vers moi en me disant que j'étais l'élu. Heureusement que j'avais rencontrée Robert et à présent, c'était Tancred qui me venait en aide. Je ne pense pas avoir trop de difficulté, je savais juste que j'étais forte mais à quel point ? Et puis, il me fallait savoir comment combattre un wesen. J'avais vu des illustrations dans les livres, je ne sais même pas si j'en suis capable ou pas. Frapper un wesen derrière les genoux pour le faire plier et appuyer dans les côtes... À voir, peut-être que j'en étais capable, mais je ne savais pas encore comment procéder. Je soupirais en tendant l'oreille. Tancred m'informait un instant, en m'indiquant où on allait. Dans un entrepôt. Je hochais la tête en pinçant les lèvres dans un sourire. Je repris mon attention sur la route en regardant par la vitre puis par le pare-brise.

Il pleuvait à n'en plus finir. J'aimais ce genre de temps, je prenais toujours mon temps pour savourer chaque instant. Un éclair zébra le ciel sombre et je comptais pour évaluer la distance. L'orage gronda quand j'arrivais à 5 secondes et j'eus un frisson. Tancred sortit un parapluie et je pensais à un paratonnerre. Il me tendit ce dernier et j'eus un sourire en coin avant de sortir. Il se hâta d'aller ouvrir la porte et je humais l'air. Cette odeur était des plus agréable. Je rentrais à la suite de Tancred et observais la grande salle qui s'étalait devant moi. J'avais fermé le parapluie et m'étais tournée vers Tancred qui glissait le sien dans un sceau. J'en fis de même en retenant un énième soupir. Je ne m'attendais pas à me trouver ici et me demandais comment faisait Nick. C'était naturel ou il s’entraînait lui aussi ? Je pense qu'il devais demander à quelqu'un pour lui expliquer.

Je me tournais de nouveau vers Tancred en haussant les sourcils ne sachant pas quoi faire. Il énuméra plusieurs possibilités et je le détaillais. J'en savais rien. Je m'étais imaginé taper dans un sac de sable ou un punching-ball. Il me proposa de mettre de la musique via l'ordinateur non loin de nous. Je retirais ma veste en cuir et allais la poser sur la patère en regardant mes pieds. Je me dirigeais vers l'ordinateur.

« - Je n'ai pas de préférence musical, si c'est cela que tu attends ! J'en écoute pas vraiment, met ce que tu veux, j'écoute à peut près ce qui est écoutable ! Pour le côté « cours », je sais que je suis forte, c'est le côté de ne pas savoir comment attaquer, me défendre, face à certains... Wesen ! »

Je regardais autour de nous, pour voir si vraiment il n'y avait personne. Parler de wesen ici, alors que ça résonnait, on pouvait nous attendre. Je tendis l'oreille. Pas un bruit, nous étions vraiment seul dans l'entrepôt. Il était vrai que j'aurais du apporter un livre pour lui montrer les wesen en question, impossible de me rappeler leur nom. Je roulais des yeux.

« - Alors je dirais la force, s'il faut à toute fin choisir une catégorie ! »


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 18 Oct - 16:32

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



C'est pas la conviction de cet entrainement qui lui crevait d'envie ! J'essayais de lui faire plaisir, pas aller trop vite, être gentil, mais elle ne comprenait pas vraiment je pense... enfin bref, au moins je pourrais écouter ma musique ! J'haussais les épaules à sa réponse concernant cela et recherchais un bon groupe pour bien rythmer l'entrainement, je choisis Eisbrecher, l'album "Schock", c'était thématique au moins !

Je comprenais ce qu'elle voulait dire par rapport aux wesen. Je la vis hésiter, ou non, entendre si un bruit allait nous déranger.

"Ok, bien ! Nous allons voir pour le moment comment tu te défend en cas d'agression classique. Je vais t'apprendre quelques trucs pour te défendre. Et t'inquiètes pas, on sera pas dérangé par les voisins ici, en plus il flotte et je vais mettre de la musique, pas trop fort, faut qu'on s'écoute quand même ! La prochaine fois, t'amèneras un bouquin grimm et on verra pour des types de défense plus spécifique..."

Je me tournais vers l'ordi et lançais la musique. Sans la prévenir je woge et me ruais gentiment sur elle bien balourd, histoire de voir sa réaction à blanc.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 25 Oct - 19:19
La preuve par l'épreuve

J'avais déjà attaqué un wesen, cela remontait à loin et il ne s'était même pas préparé. C'était une sorte de mouche. J'avais lu plus tard, qu'il aurait pu avoir le dessus et qu'ils étaient dangereux. Il était certainement encore à l'hôpital. S'il était mort je serait encore en prion je pense. Je croisais les bras puis les décroisais, ne sachant pas quel attitude prendre. Je l'observais hausser les épaules et chercher quelque chose sur l'ordinateur. J'entendis quelques musiques et me concentrais sur ce qu'il y avait dans la pièce avant de reprendre mon attention sur Tancred. Je hochais tout simplement la tête ne sachant pas quoi dire ou faire de plus. Je plissais les yeux en l'écoutant calmement. J'aurais du, oui, apporter un de ces vieux livres poussiéreux sur les wesen que j'avais en ma possession. Je grimaçais un sourire en coin, en croisant les bras derechef. Il lança une musique assez bruyante. Je tendis l'oreille, il ne me semblait pas connaître ce groupe mais n'en fit rien. Je ne comprenais pas pourquoi il m'était de la musique. Pour détendre l'atmosphère peut-être ? Je le vis woge et s'approcher de moi en grognant.

Les hundjäger me faisait un peu peur, cependant je restais sur mes gardes, je savais que c'était Tancred. Dans un des livres, il est noté, que ce sont les wesen qu'on aimerait pas croiser sur notre chemin. Enfin, j'avais lu pas mal de chose à leur sujet, mais pas les points faibles. Rien ne prouve qu'il pouvait passer à l'acte et me tuer tout de suite. Par contre, il devrait s'expliquer avec Robert par la suite. Je l'observe alors qu'il s'apprête à m'attaquer. Je décroise les bras et me rappelais comment j'avais attaqué mon premier wesen. Je lui avais foutu une droite et un coup de pied retourné, puis un coup de genoux dans le menton, avant de le finir au point. Là, Tancred, est plus grand et plus balaise. Pourtant, sans aucune hésitation, je levais le bras pour lui mettre un coup, qu'il arrêta d'un geste avant.


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 26 Oct - 18:34

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



A son hésitation, j'avais bien cru qu'elle ne me prenait pas au sérieux. Je grognais et m'approchais d'elle en l'attaquant vraiment pour lui faire comprendre que je ne plaisantais pas. Elle dût douter et para mon attaque que je parais à mon tour immédiatement. Je devais avouer que ce premier geste n'était pas un mauvais réflexe et qu'il y avait du bon d'être grimm de ce point de vue là: l'instinct ne trompe que rarement. Sans woge de nouveau, je lui parlais avec ma voix de Hundjäger:

"Pas mal, mais manque de conviction là !"

Je collais ma patte sur son torse, calais ma jambe derrière la sienne et la fit basculer à la manière d'un danseur de tango, mais avec le côté militaire dans l'exécution. Je la déposais couché sur le sol et woge pour me retransformer.

"C'est pas mal, bon réflexe, mais maintenant tu vas y mettre un peu plus d'élan. Je parle pas de force là, utilise tout ton corps."

Comme elle arquait les sourcils, je m'approchais pour lui montrer. Je lui dis qu'elle n'avait utilisé là que ses jambes et bras pour me contrer plutôt que de prendre appui. Je campais alors mes pieds l'un derrière l'autre, mes bras au devant et lui demandais de m'attaquer. Après deux reprises, je lui avais montré qu'elle pouvait difficilement atteindre mon torse, mes parties entre les jambes, ni ma tête que je pouvais facilement protéger de mes bras. Je lui dis de prendre la position, modifiais quelques détails. Petit à petit, je lui apprenais pleins de petits trucs pour bien se débrouiller au corps à corps. Nous décomposions parfois les mouvements pour bien comprendre ce que je faisais d'un exercice à l'autre.

Après lui avoir apprit environ dix façons de se défendre, je décidais d'une pause bien méritée. Je me dirigeais vers un coin de l'entrepôt où se trouvait un frigo. Je pensais bien que dedans pouvait trainer une bière ou un coca. Par bonheur il y avait les deux lorsque j'ouvrais la porte. Je suais un peu moins qu'elle, mais nous étions tout les deux un peu essoufflés. Je lui demandais de choisir, puis nous allions nous asseoir dans le fauteuil et le canapé.

"Ah ! Ben ça fait du bien une petite pause ! Bon, c'que je t'ai fait faire là, c'est... comment dire ? Par défaut dans tout type de situation. On bossera ensuite les attaques en fonction de wesen précis."

Elle regardait le canapé et s'y assit. Je me posais dans le fauteuil.

"C'est Robert qui les a resserrés là ! ... Après une dizaine de minutes, on y retourne une petite heure et je pense que ça sera bien pour aujourd'hui. Qu'est-ce que t'en penses ? L'album étant presque fini, ça doit faire une grosse demi-heure qu'on est là..."






Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 27 Oct - 21:40
La preuve par l'épreuve

Je ne savais pas comment réagir pour la suite, hésitant de lui mettre un coup de genou bien placé. Pour quoi j'hésitais sur ce coup là ? Je ne sais pas, mais j'avais bien envie de lui montrer ma force de Grimm avec ce coup de genou. Il grogna et me parla en restant en Hundjäger. Sans m'y attendre, il me faucha la jambe par l'extérieur, en passant la sienne derrière la mienne, comme une prise de judo. Je me retrouvais sur le dos, au sol, un sourire en coin. Il redevient à la normal. Mon cœur battait la chamade, de peur bien entendu. Et commençait à se calmer enfin. Tancred m'aida à me remettre debout avant qu'il ne me montre différente technique d'auto défense. Je suivais chacune de ses informations, tout ce qu'il me disait de faire.

J'avais déjà vu certains à la télévision. Je me retrouvais souvent sur le sol après qu'il me l'ait montré au ralenti. Au final, il m'aida de nouveau à me remettre debout et me proposa une bière ou un coca. Je optais pour une bière fraîche. J'avais chaud grâce à cet entrainement. Je détaillais encore la salle avant de m'installer sur un des fauteuils. Tancred me fit remarquer que Robert les avait resserrés. Je hochais la tête en buvant une longue gorgé de bière. Après une dizaine de minutes de pause, nous revoilà reparti pour un nouveau cours d'auto défense. Je m'attachais les cheveux pour cette fois et le laissais encore choisir la musique avant de souffler doucement. Prête pour l'entraînement.


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 6 Déc - 18:39


La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Après cette agréable pause, je lui dis de nous remettre un peu à l'entrainement. J'allais à l'ordi et changeais de musique. Pour la décontenancer et tester sa capacité à se détacher de son environnement, je mis une playlist de slow.

"Cette fois, c'est tes réflexes que je veux tester"

J'allais vers une armoire et en tirais une batte et une série de balle de tennis. Je lui fis signe de reculer et lui envoyais la batte. Elle l'attrapait un peu surprise. Une fois qu'elle était au centre de la salle, sans rien lui dire, je woge. Je pris une balle de la boite et l'envoyais en poussant un hurlement digne d'un hundjäger. Quoi de mieux que la surprise et la peur pour tester les réactions ?

J'envoyais ensuite une balle, deux à la fois et la bombardais ainsi de vingt balle. Je m'appliquais à les envoyer vite et à des hauteurs différentes. Enfin, je comptais le nombre qu'elle touchait. Une fois terminé, je me retransformais et lui souris.

"Résultat: 16 sur 20, pas mal du tout pour une grimm novice !"

Je rigolais à la voir baisser les épaules comme ça et ne pouvoir s'empêcher de sourire. Et oui, tout ça pour ça. Elle venait de m'en dire bien plus que si je lui avais fait faire tout une batterie de tests psychomoteur. Je retournais à l'armoire et en sortis une arbalète.

"T'inquiète, c'est pas pour te balancer des carreaux comme les balles. Sais-tu t'en servir ?"





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageLun 21 Mar - 11:22
La preuve par l'épreuve

Je haussais un sourcil sur le choix de sa musique. Sérieusement ? Un slow ? Manquait plus que ça pour cette journée. Enfin, elle était moins d'être désagréable, loin de là, je passais une bonne journée. S'entraîner avec un Hundjäger, ça n'arrive pas à tous les Grimm et pas tous les jours non plus. Autant en profiter à fond, il va falloir que je montre ce que je vaux. Je plissais les yeux en l'écoutant alors qu'il se dirigeait vers l'armoire du fond. Quand Tancred revint vers moi, il avait une série de balle, pas en mousse, et une batte. Je me redressais de toute ma hauteur (1m72) et soupirais. Je finis par retenir mon souffle et m'attendre au pire. Tancred me fit signe de reculer de plusieurs pas avant de me lancer la batte. Je rattrapais cette dernière sans difficulté et avec étonnement. J'eus un sourire au coin des lèvres. Je fis tourner la batte plusieurs fois sans effort du poignée. Quand je repris mon attention sur Tancred, il avait Woge. Je levais les yeux ciel en secouant la tête, j'avais compris ou il voulait en venir. Je n'avais jamais joué au base-ball, y a un début à tout. Je me préparais à la défense, prête. À chaque lançait de balle, je retenais mon souffle et en ratais que 4 seulement. Quand cela fut fini, je fis tourner la batte et l'écoutais me faire son décompte. Je secouais la tête en souriant.

Quand il revint vers moi quelques minutes plus tard, c'était avec une arbalète. Mon père adoptif en possédait une dans son coin bureau de la maison. Pas le droit d'y toucher, c'est impressionnant comme arme. Étant accrochée au mur, je n'avais qu'à la regarder et c'est tout. Je lançais la batte au loin dans un fracas avant qu'elle ne roule contre le mur.

« Si je suis ici c'est justement parce que je n'ai pas ce genre d'arme chez moi ! Alors non, je ne m'en suis jamais servi ! Même si, pour ma part, mon père adoptif en a une clouée au mur de son bureau ! Mais on s'en fiche, montre moi comment ça marche, j'ai hâte d'en collé une ou deux dans le dos de mon futur adversaire ! »

Je souris sans rien ajouter d'autre. Je savais que j'avais un don, celui de Grimm. Rapidité et le reste faisaient partis de moi. J'attendais impatiente tout à coup. Tancred s'approcha de moi et me détailla l'arme, me montrant ainsi comment mettre un carreau. Une cible se situait non loin de nous et il dirigea l'arme vers cette dernière. Bras tendu, il tira. La flèche atteignit le centre de la cible et il me tendit l'arbalète. Je la pris sans le lâcher des yeux et me préparais à tirer. Elle était lourde et je la pris à deux mains avant de tirer à mon tour et d'atteindre la cible. Je laissais l'arbalète le long de mon corps et me tournais vers Tancred.


©City pub
Revenir en haut Aller en bas
❧ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


❧ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Ty Olsson
Âge perso : 41
Profession : Garagiste bricoleur, ancien militaire d'élite
Posts : 171
Points : 185
Disponibilité :
70 / 10070 / 100

Gif : Un petit gif de 190px, 108px


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMar 19 Avr - 17:34

La preuve par l'épreuve

Feat Casey



Cette grimm avait un sacré potentiel et je ne comptais pas la lâcher avant qu'elle n'ai su en exploiter une partie. Elle avait certes pour elle les dons de grimm de part sa nature, mais aussi une intelligence et des pratiques qu'il lui fallait apprendre et maîtriser. Comme elle n'avait jamais utilisé d'arbalète de sa vie, je prenais l'arme et lui expliquais comment ça fonctionnait. Je trouve ça tout aussi bien que de ne faire que la pratique. Le jour où il y a une merde on sait sur quel coin taper pour remettre le truc à peu près en ligne. Bref, je lui fis une belle démonstration puis lui tendait pour qu'elle me singe.

Je veillais sa position, parfaitement imitée de la mienne, l'orientation du carreau, très bien placé. Je regardais la cible et elle, ça allait dedans nickel.

"Parfait, ben ça nickel, mais tu va pas t'en sortir si bien t'inquiète. Gardes l'arbalète …"

Je me déplaçais jusqu'à la cible et la surélevée. Elle tirait dedans tranquille. Nous faisions ensuite un tir couché, un genou à terre, puis vint le moment où je diminuais la taille de la cible. Nous revenions à une cible plus grosse et qui bougeait. Le poids de l'arme commençait alors à fortement se sentir sur ses tirs.

"Stop, on va faire autre chose, t'es dans le bon état physique"

… soit fatiguée.

"A l'armée, dans mon groupe, lorsque nous étions fatigués le commandant nous disait: "Bien, maintenant l'entrainement commence ! "… Ouais, on l'regardait pareil. J'ai appris plus tard que c'était pour notre survie. Ben ouais, souvent quand tu te bats, c'est pas un raid, c'est tout un tas d'emmerdes qui te tombent dessus et faut être prêt. Alors j'sais, t'es qu'une grimm et c'est pas l'armée ici. N'empêche que j'pense que t'auras des journées d'merde et que ces jours-là, faudra qu'tu sois capable de les dérouiller quand même…"

Nous travaillions alors quelques exercices simples pour se défendre, même après une nuit blanche. Je lui montrais comment contrer et de temps en temps attaquer. Le but était de ne pas s'épuiser et frapper juste. Elle observait, répétait, ne m'atteignait pas pour autant. Je la poussais jusqu'à ce qu'elle m'envoie bouler.

"C'est bon, on arrête pour aujourd'hui. Je te le dirais pas souvent, mais t'aurais fait une sacrée recrue ! T'as bien bossé. Il t'en reste pas mal à apprendre. Je t'offre un verre dans un bar. Y'aura des wesen mais ils viendront pas nous emmerder. Je te demanderais seulement de les identifier et on va travailler sur leurs faiblesses."

Nous replions l'équipement. J'éteignais l'ordi. Nous allions nous passer un coup par la tronche, changions de haut et go le bar. Il avait pas mal flotté mais là ça allait mieux. Je pris la voiture et me gar ais pas loin. Nous finissions le chemin à pied. Je sentais que Casey cogitait un peu et qu'elle était fatiguée. Nous entrions dans le pub et nous asseyions à une table dans un coin prêt d'un radiateur. J'étais adossé au mur et commandais deux bières. Elle était à ma droite. Je ne m'étais pas assis en face d'elle, à la fois pour pouvoir lui parler à messe basse et pour voir comme elle l'assemblée joyeuse du bar. La musique celtique mettait l'ambiance et le billard claquait queues et boules. Un bar comme je les aime !

J'envoyais un sms à ma femme et demandais à Casey de m'identifier les wesen qu'elle reconnaissait.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

La preuve par l'épreuve - Casey et Tancred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Première épreuve : Le courage !
» La ficelle ! (Épreuve sournoise)
» Avertissements, Périodes Test & Mise à l'Épreuve
» [Mission] L'épreuve du tombeau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-