Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

Rot wie die Liebe -Robert et Casey
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 8 Aoû - 11:55

Rot wie die Liebe
Feat Casey


Je rêvais de retourner en France depuis un moment et c'était un projet réel que je ferais à coup sûr. J'écoutais ce qu'elle me disait pendant que nous dressions la table. Je souriais d'ailleurs. Pour moi, ne pas quitter Portland avait signifié qu'ils n'avaient pas déménagé, rien n'empêchait de faire un tour dans un autre Etat des Etats-Unis pendant un week-end ou une période de congé. Enfin, au moins, maintenant, j'étais fixé. On était loin de s'être tout dit... Je répondis à son exclamation directement:


"... et je comprends tout à fait ! Mon projet de retourner en France est réel et je pourrais très bien avoir l'argent. Mais j'en garde de côté pour la maison, la voiture et puis les pépins aussi. Je pense quand même pouvoir partir pendant l'automne et poser mes congés. J'aime pas ça... mais je pense quémander un peu d'avance à Tancred. Je peux pas débloquer mes actions, c'est trop risqué. Bref, je t'ennuie pas plus avec ça pour l'instant, je sais gérer !"


Nous finissions de mettre la table et nous installions l'un en face de l'autre. La nuit s'installait et le temps ne s'était pas arrangé. Après le dîner j'irais fermer mes volets. La douleur dans mon dos n'était plus qu'un point en bas de ma colonne. Je soupirais de soulagement. Je repensais à un truc qu'elle avait dit, je lui proposais un petit apéro et lui demandais:


"Quels pays tu aimerais visiter ?"






Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageSam 8 Aoû - 17:52

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

Je ne voulais pas lui dire que cela ne m'intéressait pas de me rendre en France, j'avais juste d'autre priorité. C'était cher, à moins de mettre de l'argent de côté, oui, pour profiter un peu de la vie, mais là, pour le moment non. La table était à présent mise et attendait le repas du soir. Je me passais une main dans les cheveux et l'écoutais me répondre. Partant du principe que lui, il voulait s'y rendre, en même temps, il a de la famille là-bas. Peut-être que moi aussi ? Ça m'étonnerait, mais je suis Grimm, je dois bien avoir de la famille un peu partout dans le monde. Les grimoires trouvaient été dans toutes les langues, j'imagine que mes ancêtres ont été un peu partout après tout. Je ne pense pas que les Grimm soient payé pour voyager et je me demandais comment ils s'y prenaient... Alors que je m'installais à table, j'entendais toujours la pluie au dehors.

Je ne songeais plus à mes douleurs mais celle de mon dos refit surface et je grimaçais un pauvre sourire aux lèvres pour masquer la douleur. Ce qui était vint. Une dernière question franchit alors l'espace silencieux. Je mettais un peu attendu à ce genre de question, mais je n'avais pas vraiment la réponse. Quand bien même, il y avait une réponse adéquate à cette question. Elle n'était pas difficile, répondre un pays comme ça, je n'en voyais pas. Je songeais alors aux livres en ma possession, mais je ne m'étais pas dit, tient, il faudrait que j'y ailles un jour. Je roulais des yeux et mordillais ma lèvre.

Je n'ai pas vraiment réfléchi à quel pays que j'aimerais aller un jour ! Je pense à l'Allemagne, d'après les grimoires de mes parents, j'aurais un arrière-oncle... Qui doit être mort à l'heure qui l'est ! Et puis, la moitié des livres sont en Allemand, en Français, en Russe et un dialecte méconnu que seule moi-même puisse lire !


J'eus un sourire aux lèvres. Cela paraissait surprenant, mais je ne crois pas qu'un jour j'y mettrais les pied. C'était juste une idée comme ça. Quand je pense que Josh traverse le monde en ce moment même, je me demande où il se trouve d'ailleurs, certainement en chine ou autre. J’espérais qu'il rentre bientôt. J'étouffais un bâillement et regardais le four, je commençais à avoir faim tout d'un coup.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 9 Aoû - 13:50

Rot wie die Liebe
Feat Casey


Je regardais Casey avec envie alors qu'elle répondait à ma difficile question. Je hochais de la tête en souriant pour toute réponse. Elle regarda le four et du coup moi aussi. Je vis que c'était pas loin d'être prêt. Je me levais et m'approchais du four. Je regardais l'intérieur et tout cela me semblait très intéressant en effet. Je me baissais avec précaution, coupais le four et sortais le plat chaud en grimaçant face à la vapeur s'échappant du four et du plat. Je posais le plat sur la table et nous passions à table. Nous mangions comme si nous avions faim, enfin c'était le cas.

Je la remerciais d'être là et m'avoir réconforté après ce qui c'était passé. J'allais chercher la bouteille de vin rouge que j'avais mise de côté et la débouchais avant de revenir à table. Je plaisantais en lui relatant que j'avais surement plus de goût en la matière que les Hässlischen. Nous ne parlions pas de wesen ou de grimm pendant le repas, enfin presque... Je lui décris comment été la maison avec ma tante avec une petite pinte de nostalgie, mais j'avais fait mon deuil. Je lui parlais des travaux que j'avais fait et les meubles que j'avais restauré. Je lui parlais aussi de mes voisins et comment j'ai été accueilli dans le quartier. Je lui dis d'ailleurs que la confiance des Löwen n'était pas facile à obtenir, mais qu'une fois qu'on l'avait cela était indéfectible.


Je lui reparlais de mes déménagements et aussi comment c'était en France. Je lui lissais quand même la parole un peu, sans la couper. Elle me raconta par exemple comment étaient ses parents adoptifs et sa maison, puis comment elle a trouvé son appartement. Elle me parla de sa voisine et son proprio bizarres. Je rigolais bien à ses descriptions un peu exagérées. Une fois le repas finie et la table débarrassée, tout les deux debout, je m'approchais d'elle pour l'embrasser... Mon cœur battait fort, ce sentiment envers elle était tellement fort que je woge. Je soupirais et fermais les yeux pour me calmer et me retransformer. Je sentis alors ses lèvres sur les miennes. Je gardais les yeux fermés et les rouvrais quand je sentis qu'elle s'éloignait. Je me raclais un peu la gorge pour me faire une voix claire et lui demandais:


"Que veux-tu faire ce soir ? Un jeu ? Voir quelques bouquins ? ... Déjà, je vais fermer ces volets pour arrêter de voir ce temps misérable"


Je fis le tour de la maison et revenais au salon où elle fermait les derniers volets. Elle se retourna et j'attendais sa réponse avec un sourire.






Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 9 Aoû - 20:56

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

J'avais l'impression d'être sur la défensive, c'était une question d'habitude. Comme si j'étais agressée qu'il me juge par la suite ou quoi que ce soit. Ce qui ne semblait pas du tout le cas en cet instant. Je n'espérais pas avoir répondu méchamment et la conversation pouvait alors continuer. Ce qui ne fut pas le cas. Je repris mon attention sur lui, croyant qu'il était peut-être parti, et vis qu'il observait le four aussi. Tout semblait bon apparemment et il sortit le plat qu'il déposa sur la table. J'attendis qu'il soit servi avant de commencer à manger. Ce n'était pas si mauvais que cela après tout, j'en avais jamais mangé, c'était plus un repas de fête que de le manger à deux... Il disparut pendant quelques minutes et revient avec une bouteille de vin. Là, j'avais cette sensation d'être au restaurant. Le repas se fit dans une grande conversation normale sans revenir aux wesen ou à la mésaventure d'aujourd'hui. L'ambiance était plutôt neutre, j'avais l'habitude de manger seule tous les soirs et cela était étrange de se retrouver ici.

Il me parla des Lowen et de leur confiance, je ne me souvenais pas de ce genre de chose dans les livres. Cela serait intéressant de croiser l'un d'eux en réel. Enfin, j'avais déjà rencontré un Löwen, moitié Klaustreich. Elle était folle et heureusement que son côté chat prenait le dessus et non le lion, sinon, je ne serais plus ici. Les Löwen sont naturellement agressive, compétitive, et violent, et ils sont également connus pour avoir un caractère horrible. J'ai du mal à imaginer, qu'ils soient gentils, compréhensives et serviables. Je veux bien croire qu'ils ne sont pas tous dans les jeux de gladiateurs, mais ils ont toujours le même caractère. Je soupirais doucement en souriant. Fût le temps que je parle, je ne voyais pas quoi dire. À la base, j'aime le silence quand je mange. Je réfléchis et finis par parler de mes parents, de mon appartement. La voisine, qui était commère et me surveillait et le propriétaire, qui n'était pas méchant, mais qui était étrange parfois.

Le repas était terminé et j'aidais à débarrassée la table, et la vaisselle finissait dans l'évier. Robert se tourna vers moi et sans que je m'y attende, il m'embrassait. Je laissais mes bras le long de mon corps et fermais un instant les yeux. Je le sentis se reculer et, en rouvrant les yeux, vis qu'il revenait normal. Mon cœur battait tellement vite sur le moment que je l'embrassais de nouveau avant de m'éloigner et humectais les lèvres en le regardant. Il me proposa différente chose, encore gêné et j'eus un sourire en coin. J'allais faire la même chose. C'est vrai qu'il pleuvait, je restais à la fenêtre sentant la pluie sur moi et l'entendis revenir. Je m'empressais de fermer et me tournais vers lui. Je m'approchais d'un pas pour l'embrasser sur le bord des lèvres et le regarder dans les yeux. Il avait oublié l'idée de me masser le dos.

Je vais prendre une douche !


Sur ces mots, je l'embrassais sur la joue et me rendais dans l'entrée chercher mon sac. Enfin, je me rendais dans la salle de bain avec et fermais la porte sans réfléchir. Je ne m'y attardais pas et ressortis avec le sac avec une bonne douche. J'avais mis un bas de pyjama et bien entendu mon tee-shirt de Hockey large. Je me rendais dans la chambre d'ami et y laissais le sac. Je ne sais même pas si je vais dormir dans cette pièce ou dans sa chambre. Je retins un soupir et retournais dans le salon où je retrouvais Robert en train de lire. Je me laissais tomber sur le canapé et laissais tomber ma tête en arrière sur le dossier, en fermant les yeux.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 10 Aoû - 16:43

Rot wie die Liebe
Feat Casey


Elle s'approcha d'un pas et posait ses lèvres sur les miennes. Je souris et écoutais ce qu'elle me répondait. Je lui dis ok et la regardais faire jusqu'à ce qu'elle s'engouffre dans la salle de bain. Son bisou sur la joue m'avait fait rougir et quasi woge. Il n'était pas si facile que ça pour moi de garder le contrôle. Au lieu de rester là à me tourner les pouces, j'allais dans ma chambre me mettre en pyjama et pris le bouquin sur les indiens de l'ouest des Etats-Unis que j'étais en train de lire. J'entendais l'eau couler et m'installais dans mon canapé.


J'avais ce genre de lecture pour mon plaisir, mais aussi pour en apprendre plus sur les rites anciens, notamment les premiers chasseurs de Bison. Je savais qu'ils avaient transmis ce savoir aux anglais et autres colons, mais qu'en parallèle c'était développé une chasse de grimm envers mes ancêtres dont la plupart comptaient parmi les indiens. Il était tout de même surprenant que je sois si blanc... Comme le hasard faisait bien les choses, j'apprenais avec cette lecture, que des Bisons, colons, aveint rejoint ces indiens pour défendre la chasse aux bisons dans leur tribu dans le respect de l'animal. En fait, l'histoire de mes ancêtres wesen n'était pas si différente de celle qu'à subit l'animal au milieu du 19ème.


Je vis passer Casey du coin de l'œil en direction de la chambre d'ami que je lui avais prêté. Je me demandais d'ailleurs si elle voudrait dormir seule ou en ma compagnie. Je finis de lire un passage intéressant à propos de symboles laissés sur les tombes des Bisons wesen en signe de reconnaissance entre eux. Il serait intéressant que je face un tour au cimetière de Portland pour voir s'il y a de telles traces... Casey était de retour et son parfum envahit mes narines. Elle s'échoua prêt de moi avec la tête sur le dossier, quoi de plus pour perturber ma lecture ? Je souriais et refermais mon bouquin en mettant un marque page.


Je regardais alors Casey et la vis grimacer. Je souris et elle tourna la tête sur le côté. Je posais le livre sur la table basse et m'approchais d'elle en posant ma main droite sur sa cuisse.


"Et tu croyais que j'avais oublié ? C'est mal me connaître petite maligne ..."


Allait-elle tenter de me corrompre pour ne pas que j'aille chercher le tube de pommade ? Non, de toutes façons elle céderait. Je ne me levais pas dans le seconde voulant prendre le temps de flirter.







Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 11 Aoû - 19:24

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

Enfin posé et je ne voulais plus bouger de là. Je gardais un long moment les yeux clos avant de les ouvrir pour observer le plafond blanc. Je soupirais doucement et refermais un instant les yeux et songeant à la journée. Cette dernière était passée bien vite et heureusement, la mésaventure était à présent derrière nous, cependant, d'autre nous attendait encore. Quand ? Là, je n'en savais rien, je n'étais pas médium, sachant que j'étais avec un wesen, d'autre le verrait d'un très mauvais œil. Je ne voulais pas y penser maintenant, même si j'y pensais encore un peu et tout à fait, c'était normal.

Je voulais savoir ce qu'un Grimm savait vraiment faire, se battre, se défendre, mais avec quoi ? Savait-il déjà se battre dès qu'il savait qu'il était un Grimm ? Je n'avais vu aucun livre traité la dessus. Tous traité de recherches, d'observation, d'approche de wesen neutre ou méchant, mais aucuns ne se battaient. Quelques dessins montraient comment attaquer un wesen mais c'était tout. Nick ou bien, quelqu'un d'autre, en savait peut-être plus. Tout s'apprend de toute manière. Je grimaçais un peu en me redressant légèrement pour ne plus sentir la douleur dans mon dos, mais cela était peine perdu. Je retins un soupir et fronçais les sourcils en tournant la tête vers Robert qui souriait en m'observant.

Il avait posé son livre sur la table basse. J'avais songé le laisser lire puis aller me coucher par la suite, quelque chose de banale en fait. J'eus un large sourire suivi de frisson en sentant sa main à travers le tissu du pyjama. Je remettais ma tête sur le dossier en cherchant une idée quelconque en rapport avec une Grimm comme moi. Cependant, rien ne me venait à l'esprit, mes livres étaient chez moi. J'espérais que le propriétaire n'était pas tombé dessus par hasard. Je roulais des yeux et tournais de nouveau ma tête vers Robert.

D'accord ! Avant que je ne change d'avis, je suis trop fatigué pour batailler...


Je souriais et me plaçais sur le bord du canapé avant de me pencher et l'embrasser. Puis je me passais une main sur le visage puis dans mes cheveux. Je le vis se lever avec un large sourire et m'allongeais sur le ventre en fermant les yeux.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 14 Aoû - 13:20

Rot wie die Liebe
Feat Casey


Je souriais et me félicitais de cette petite victoire. J'accueillais avec plaisir son baiser sur mes lèvres et me levais doucement pour aller chercher le tube de pommade dans la salle de bain. Je réapparaissais peu de temps après et commençais à la masser. J'espérais qu'aucun masseur ne lui fasse de la même façon, sinon je lui referais le portrait. Je la massais et la caressais en même temps avec douceur. Je finis ce massage en déposant un bisou dans le bas de son dos. J'allais me laver les mains en souriant.


Je revenais vers elle et la tirais du canapé en lui tendant la main. Mon sourire évocateur l'entrainait à me suivre sans poser de question. Je la tirais jusqu'à la chambre d'ami avec un désir inavouable. Je l'embrassais au seuil de la porte et me collais à elle en continuant. Je l'entrainais jusqu'au lit et posais mon haut de pyjama. J'avais posé mes mains sur hanches et les relevais en les passant sous son tee-shirt pour lui ôter. Tout allait bien jusqu'à ce moment précis. J'avais le sourire et elle aussi, mais lorsque ses seins tombèrent, je woge et n'arrivais pas à me retransformer. Je croisais son regard de grimm. Ce n'est pas lui qui me gênait, mais mes pensées. Mon cœur battait très fort, de désir, de peur ...


Je secouais la tête et tentais en vain de me calmer. Je désirais continuer, mais j'avais peur de lui faire mal, de lui faire peur, de casser quelque chose entre nous. Je regardais ses yeux et j'étais désemparé. Je baissais la tête et fuis me réfugier dans ma chambre. Mon cœur n'arrivait pas à se calmer et des larmes gagnées mes yeux. Je respirais fort et ne me retransformais toujours pas. Personne ne m'avait parlé de cela. Je m'assis sur mon lit et allais me coller au mur les genoux repliés prêt de moi. J'avais peur d'avoir rompu avec elle en étant si nul. Je commençais à craquer et les larmes coulées de mes joues. Je woge enfin et regardais en face de moi ce mur. J'étais désespéré, j'avais tant voulu d'elle et je l'aimais tellement que j'avais peur de la perdre à cause de ma nature wesen. Je ne savais pas comment m'y prendre. Je mis mes bras autour de mes jambes et me demandais si je devais lui demander pardon ou rester sur une relation platonique, amicale alors que j'aurais voulu plus.


Contre toutes attentes la porte de ma chambre s'ouvrait doucement et je vis passer la tête de Casey qui avait son sourire en coin typique. Je la regardais s'approcher, elle avait remis son tee-shirt. Je passais mes mains sur mes joues et lui rendais un sourire en coin, confus. Elle vint s'asseoir à côté de moi...






Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 14 Aoû - 23:00

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

J'avais les yeux fermés et soufflais par le nez pour me vider les poumons et surtout la tête. Je les rouvris et cherchais l'heure du regard. Quelques minutes s'étaient écoulées depuis que Robert s'était éloigné. Je refermais mes yeux et plaçais mes bras sous ma tête en soupirant. J'entendais quelqu'un s'approcher, mais ne bougeais pas pour autant. Je sentais ensuite une main me caresser le dos, doucement, avant de ressentir le froid de la crème et le massage qui commençait. Je respirais fort et ma respiration se bloqua à chaque pression sur mon dos endolori. Quand il remontait, il me caressait du bout des doigts ma peau nue et, malgré moi, j'eus un frisson qui parcourait toute la colonne vertébrale. Un sourire s'afficha sur mes lèvres et je me sentis rougir. J'étais gêné de ses caresses et respirais plus régulièrement, me vidant les poumons, bloquant ma respiration, en sentant des frissons d'envies me parcourir. Il pressa encore mon dos un peu plus encore et une grimace s'afficha sur mon visage. Je serrais les dents et les paupières. La crème chauffait légèrement et il m'embrassa le bas du dos auquel je retenais ma respiration pour la centième fois. Je devais m'y habituer et me reprendre, ce n'était pas qu'une simple amitié wesen avec un Grimm.

C'était un couple étrange qui voulait quelque chose de normal quand ils se retrouvaient tous les deux. Je serrais les paupières et me redressais. En rouvrant les yeux, je remettais au mieux mon tee-shirt et le vis revenir avec un large sourire. Il me tendit sa main et je fronçais les sourcils en lui rendant son sourire. Je le suivais sans vraiment me poser de question, je ne pense pas qu'il pensait à mal. Nos pas nous menaient vers la chambre d'ami, qui concluait que ce n'était pas encore sérieux entre nous. Robert se tourna vers moi et m'embrassa avec passion, je m'agrippais presque à sa veste de pyjama par surprise. Je lui rendis son baisé sans être trop pressé après avoir passé mes mains derrière sa nuque. Il me semblait bien sûr de lui et je sentis la porte contre mon dos. Cette dernière s'ouvrit et on avançait vers le lit en essayant de ne pas tomber. Il retirait déjà sa veste de pyjama et je l'observais ne sachant pas comment l'arrêter, qu'on n'était pas pressé. Ses mains se retrouvèrent sur mes hanches et les miennes sur son torse. Les siennes remontèrent en caresse jusqu'à se retrouver sous mon tee-shirt de hockey. Je l'observais, brûlante d'envie tout d'un coup et le laissais me le retirais dévoilant ma nudité. Je le sentais soudain distant et le vis woge avant de voir un regard plus triste. J'allais approcher ma main pour qu'il puisse contrôler, se ressaisir, se calmer un peu.

Je me mordis la lèvre et serrais les poings en le regardant s'éloigner en hâte. J'étais un peu perdu sur ce coup-là. Je savais qu'un wesen et un Grimm pouvaient être ensemble, j'avais lu une lettre de la tante de Nick qui parlait d'un wesen qu'elle aimait. Je n'étais pas déçu, je ne lui en voulais pas, on avait le temps devant nous. Je me baissais et ramassais mon tee-shirt avant de le remettre. J'hésitais un instant d'aller le voir, de continuer où on en était ou de le rassurer tout simplement. Je roulais des yeux et soupirais en allant finalement le voir. Sans frapper, j'ouvrais la porte de sa chambre et le retrouvais sur son lit, il avait les bras autour de ses genoux. J'eus un sourire un peu gêné sur les lèvres, ne sachant pas quoi dire. Je m'avançais vers le lit alors qu'il s'essuyait les joues. Je m'asseyais, j'étais nulle pour réconforter quelqu'un, ça faisait toujours rire Josh d'ailleurs, quand je m'y essayais. Je l'observais un instant hésitante d'être direct ou lui parler.

Je ne sais pas ce que tu peux traverser... Cependant, on a le temps pour comprendre, on est pas pressé ? Et puis, on peut essayer de contrôler tes émotions... Les wesen peuvent contrôler ce côté là, enfin, je crois, sinon, comment ils peuvent vivre dans le monde moderne ?


Je lui caressais la joue et l'observais. Mes paroles étaient maladroite mais au moins j'avais dit quelque chose. Je ne m'étais pas imaginé que cette soirée allait se terminer de la sorte, ni qu'il voudrait qu'on aille plus loin ce soir. Que j'allais finir dans sa chambre non plus et que j'allais devoir le remonter le moral. Moi qui passait mes soirées à lire des grimoires de Grimm et essayais de comprendre le fonctionnement des wesen pour pouvoir les vaincres. Mais bon, on est humain après tout. Je laissais tomber ma main en souriant en coin et j'observais ensuite la pièce sans rien dire.

DEV NERD GIRL



Dernière édition par Casey Donovan le Sam 15 Aoû - 21:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 15 Aoû - 17:52


Rot wie die Liebe
Feat Casey


Je me calmais un peu et déglutis en écoutant ces quelques mots qui me rassurèrent encore davantage. Je sentais sa main se poser sur ma joue et frissonnais. Je n'aurais pas dû partir si vite et lui laisser le temps de me calmer comme ça. Sa présence et ses paroles quelques peu maladroites m'avaient redonné du baume au cœur. Je soupirais fort et dépliais mes jambes. Je passais ensuite un bras dans son dos et me rapprochais d'elle.


"Merci... Hum... C'était la première fois que ce genre de sentiment m'envahissait. Je... J'ai jamais eu personne avant toi, donc wesen ou grimm, je ne savais pas ce que cela faisait étant moi-même wesen. Tu es très belle et j'avais très envie de toi... enfin, j'aurais toujours envie, mais comme tu l'as dit, on a du temps..."


Je lui souriais en coin et la regardais. Je posais ma joue contre le haut de sa tête finissant d'essuyer ces larmes de peur et de désarroi qui n'avaient pas forcément lieu d'être. Mon cœur ralentissait doucement la cadence. Je me redressais ensuite et je lui dis que j'avais envie de me coucher avec elle. Il n'était pas tard et nous avions le temps de discuter, voire boire un verre de plus. Je me couchais sur le dos pour le moment et l'attirais contre moi. Je souriais de nouveau et voulais que cet épisode soit derrière nous sans pour autant l'oublier, mais le surmonter. Je lui demandais ce que j'vais en tête:



"J'espère ne pas être allé trop vite d'ailleurs ?"


Je posais une main dans le bas de son dos et l'autre derrière ma tête. Je redevenais calme et voulais avancer, avec elle.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 16 Aoû - 13:38

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

Je repris mon attention sur Robert en lui lançant un sourire. Il m'observait avec intensité et mon cœur se mit à battre la chamade. Ce n'était que des mots qui avaient franchi mes lèvres. Je ne savais vraiment pas quoi lui dire pour le rassurer. Pour ma part, je ne m'attendais pas à ce genre de scène dès le premier jour qu'on était ensemble. Enfin bon, je n'avais pas été gêné,  c'était normal et j'avais confiance en lui à présent. Il se redressa et passa un bras derrière mon dos pour se rapprocher un peu plus de moi. Je passais une main dans mes cheveux et un frisson me parcourait un instant. Robert se tourna légèrement vers moi et m'expliqua que, tout comme moi, il n'avait jamais été en couple. Donc, il ne savait pas comment réagir à tout cela. Je retins un soupir et ressentis des frissons quand il m'avoua avoir envie de moi ce soir. Je l'observais et roulais des yeux en souriant. Je devais avouer, que j'avais eu envie sur le moment, mais pas ce soir.

Il y eut un silence où seul mon cœur battait dans ma poitrine et les pulsations affolées de mon sang bourdonnaient dans mes oreilles. Robert posa sa joue sur le sommet de ma tête sans rien rajouter de plus. On resta un moment comme telle avant qu'il ne se décolle et ne se redresse. Je l'observais en fronçant les sourcils puis il me proposa de dormir avec lui. Au moins, il était direct et on ne tournait autour du pot. Je me levais en l'observant. Il s'installa et je le rejoints peu de temps après, en oubliant que j'étais avec un wesen. Je me serrais contre lui et fermais les yeux alors qu'il me demandait s'il n'avait pas été trop vite. J'ouvrais de nouveau les yeux en souriant. Je ne sais pas si c'était pour l'attirance physique qu'il avait envie ou par amour ? Il avait dit avoir envie car j'étais jolie, je trouvais cela stupide, mais gardais le sourire tout de même. Je ne voulais pas d'une relation basé sur le physique, mais une où je me sens bien avec la personne et qu'on avait quelque chose à partager.

Il est vrai que je ne pensais pas avoir ce genre de scène là et tout de suite ! J'avais envie moi aussi, mais... Pas tout de suite, comme je te l'ai dit: On a le temps !



Je fermais encore mes yeux et me vidais les poumons en bloquant un peu ma respiration. Je respirais normalement pour calmer mon cœur. J'étais plutôt bien ici et je voulais à présent, dormir ou même me poser et discuter.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageLun 17 Aoû - 19:10

Rot wie die Liebe
Feat Casey


J'entendais le cœur de Casey et souriais. Elle me soulageait encore en me disant que mes sentiments envers elle tout à 'heure était réciproque. J'avais eu peur d'en plus mal agir en ce sens. Je la comprenais tout à fait, mais c'était sur le moment, même si bien évidemment elle était encore pour moi très attirante. Elle ferma ses yeux et bloqua sa respiration pour se calmer elle aussi.


"J'ai eu peur de te faire du mal, ou que tu es peur ... Je te fais confiance, mais là une peur irraisonnée m'a envahi. Tu sais, ma mère m'a ben un peu parler de sentiments typiquement wesen, mais les wesen en parlent pas vraiment... C'est normal d'un côté, mais ça surprend quand même ! Bref... J'ai eu une sacrée peur, mais t'es là collée à moi et c'est le plus important. T'es une personne qui sait me toucher... Enfin, dans..."


J'avais pris le ton de l'autodérision et tentais de prendre du recul sur ce qui s'était passé et cette peur qui m'avait submergé. Elle me tapa sur le torse doucement pour que j'arrête de m'enfoncer. Je me tordais pour l'embrasser et souris. Je repris en regardant le plafond:


"Ma mère m'avait parlé de woge quand deux personnes wesen s'embrassaient ou se désiraient, mais personne n'avait pensé à notre cas de figure. Et puis, je me demandais comment ça fait un wesen et une kehseite ? T'imagines la peur de voir woge son compagnon à ce moment là pour le première fois et pas préparé ? Hum... ça doit être encore pire... ça te dirait que je t'offre un verre ?"


Je souris et riais un peu à tout ce lui me passait par la tête et ce que je lui racontais. Je me décalais et penchais ma tête sur le côté en lui proposant ce verre. Ce n'était pas encore l'heure d'être au lit et puis j'engageais une conversation. J'attendais qu'elle me dise pour le verre et qu'elle me donne sa réaction vis à vis de tout ce que je venais de dire.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 18 Aoû - 11:57

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

Mes yeux restait clos et je ne bougeais plus. Un Grimm a besoin de repos et pas être toujours sur ces gardes, si on nous attaquait, je serais au top. Enfin, sachant que je ne suis pas prévisible et risquerais de finir au tapis en deux secondes. Bon, j'ai tout de même la force d'un Grimm, cependant, je ne savais pas où taper vraiment. Je soupirais pour m'endormir paisiblement, tout contre Robert. Il avait été direct en m'avouant vouloir de moi et j'avais tout simplement avouer que j'en avais envie. Ce qui n'était pas faux, mais la rapidité faisait tout de même un peu d'appréhension, même s'il était sûr de lui. Je l'étais aussi, cependant, pas maintenant. Il reprit la conversation et je l'écoutant en étirant mes lèvres d'un sourire. M'indiquant ainsi qu'il avait eu peur de me faire du mal, que ses sentiments ne se contrôlaient pas. Je comprenais amplement, sachant que les wesen avaient dû mal à contrôler leurs émotions, mais cela se soigne ou cela finit par se contrôler. l essayait de faire comprendre que, malgré tout, j'étais contre lui à le toucher. J'ouvris les yeux en fronçant les sourcils et le frappais en roulant des yeux et me soulevant légèrement. Il déposa un baiser sur mes lèvres et je me rallongeais. J'avais très bien compris où il voulait en venir et soupirais doucement. Je l'écoutais parler sans le couper en observant la chambre un instant. Elle était toute simple, typique d'un homme seul en fait. Robert me proposa de bière un dernier verre et je remontais jusqu'aux oreiller pour le regarder.

Je ne sais pas ce que pourrait ressentir un kehseite, par contre quand j'ai aperçu mon premier wesen, j'ai vraiment eu peur ! Mais à présent, je ne le suis plus donc pas d’inquiétude à avoir ! Pour le dernier verre, il s'offre quand on est pas déjà dans la chambre, mais pourquoi pas !


Je me redressais avant de me lever puis me dirigeais vers la porte. Je jetais un coup d’œil à la chambre d'ami ouverte, mon sac non loin du lit, puis me dirigeais vers les autres portes pour me rendre en cuisine en compagnie de Robert.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 23 Aoû - 14:35

Rot wie die Liebe
Feat Casey


L'idée d'extrapoler ne fit pas mouche. Casey préférait surement parler d'autre chose et je ne lui en voulais pas. Mon autre idée par contre lui allait davantage, même si elle se moqua de moi, mais là encore, je l'avais bien mérité. Je souriais franchement et la regardais se lever. Mon regard glissa le long de son dos jusqu'à ses fesses et j'eus un frisson. Je me levais à mon tour et la suivais jusqu'à la cuisine. Je la rattrapais et prenais sa main, mon amour pour elle était inchangé et j'avais l'intention de recommencer, mais plus tard.


Elle ouvrit le frigo qui s'était bien vidé. Je soupirais et passais derrière elle pour me caler dans son dos. J'appuyais mon menton sur le haut de sa tête. Elle choisit de prendre une bière, qui elles aussi allaient finir par manquer.


"Faudra que j'aille en course..."


Elle ferma le frigo et se retourna face à moi. J'avais relevais la tête et la regardais avant de l'embrasser les yeux fermés me laissant un peu aller en avant. Je rouvrais les yeux et me dirigeais de nouveau sur le canapé main dans la main avec elle. Je m'assis en long et elle vint se caler dans mes bras. J'avais encore oublié le décapsuleur. Je woge et dégommais la capsule pour elle, puis pour moi. Je me retransformais et sentais son cœur battre. Je l'avais un peu surprise, mais son sourire me faisait comprendre que ce n'était pas grave et que j'étais un peu impossible pour ça. Sans rien se dire nous buvions une première gorgée. La pluie se faisait moins bruyante sur les carreaux.


Je passais ses cheveux derrière son oreille avec ma main libre et caressais un peu sa joue. Je passais ensuite mon bras gauche autour d'elle et posais ma main sur son ventre. Je lui dis ensuite:


"Si tu le veux bien, j'ai toujours l'intention de dormir avec toi ..."


Je pris une seconde de pause et voulais lui demander quelque chose qui me taraudais depuis un moment:

"Dis... Je sais pas trop si ça se demande, mais... Y'a eu un truc entre toi et Josh ?"


Ce n'est surement pas comme cela que j'aurais dû démarrer une conversation ainsi enlacés, mais cette question... il fallait que je le lui demande. Cela ne changerait rien à mon amour pour elle, mais je doutais que se soit la première question à poser alors qu'elle était si bien collée à moi.







Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 22 Sep - 11:07

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

J'ouvrais la porte en soupirant doucement. Je remettais bien le grand tee-shirt, que j'avais mis à l'envers. Je songeais à ce qui aurait pu arriver et me mordis la lèvre inférieure en me sentant étrange et rougir. La soirée aurait pu déboucher sur autre chose s'il n'avait pas été un wesen. Demain était un autre jour, la semaine s'écoulait bien vite. On arriverait assez rapidement à samedi. Je me demandais comment il s'en était sorti mes collègues avec ce mariage. J'étais plutôt fier de moi, de ne pas y avoir participé, ils en auraient jusqu'à vendredi à présent et on était que mercredi. Pour eux, cela semblait peut-être plus long. Demain, une nouvelle venu dans la maison, une Lowen, une enfant. J'allais devoir me balader avec des lunettes de soleil... ou peut-être pas. À voir... Jim me laissait jusqu'à lundi pour m'en remettre, il allait falloir que je prenne des nouvelles de la porte de mon appartement. J'espérais que le propriétaire ait fait la commande de cette dernière. Je me dirigeais vers la cuisine, pied nus et en me tournant vers Robert pour voir s'il me suivait ou pas. Il s'était remis de ses émotions face à ce qui venait d'arriver peu de temps avant, et j'eus un sourire en coin. J'avais encore cette appréhension face à tout cela, mais pas sur ce qui venait d'arriver. Je pense surtout à la réaction des wesen qui ont peur des Grimm et qui sont encore dans le sujet que les Grimm et les wesen ne doivent pas se mélanger ensemble. Cependant, l'amour ne se commande pas.

J'avais encore du mal à me dire que j'étais avec quelqu'un à présent. Je repris mon attention sur le chemin qui menait vers la cuisine et poussais la porte. Je ne voulais pas revenir aux sujets qui nous préoccupait et puis, au file du temps il se contrôlerait. Sinon comment faisait les autres dans ces cas là ? Je roulais des yeux avant de sentir sa main dans la mienne, preuve que je n'étais pas dans mon imagination et ce qui arrivait été bien réel. J'ouvris le frigo et sentant des frissons un peu partout. Je relevais les yeux et constatais qu'il était bien vide. Preuve encore, que les wesen était des personnes normales et donc humaine avant tout. Je ressentais sa présence juste derrière moi et retenais ma respiration. Je tendis le bras vers une bière avant de sourire à sa remarque et secouais la tête. J'attendis un instant avant de fermer le frigidaire et me tourner doucement vers lui.

Mes oreilles bourdonnaient par l’affût de sang pompait par le cœur, qui battait très rapidement. Je relevais mes yeux vers les siens qui brillaient. Il avait le don de me faire sentir bien. Je respirais lentement alors qu'il se penchait et m'embrassait langoureusement. Je touchais son torse et posais mes mains sur ses hanches en m'agrippant presque à lui comme une bouée de sauvetage. J'avais la chance d'être avec quelqu'un qui savait tout de moi et qui m'acceptait malgré tout. Avec qui je me sentais bien, pas plus qu'avec Josh. Je rouvris les yeux en humectant mes lèvres avec du désir dans le cœur, et en le suivant jusqu'au canapé. Je me collais contre lui et il utilisa son côté wesen pour ouvrir la bouteille. J'eus un sourire aux lèvres en le regardant faire et bus une première gorgée. Nous restions là, en silence entendant dans le lointain l'orage gronder et la pluie, plus le tic-tac d'une horloge. Il repoussait une mèche de mes cheveux et me caressait la joue un instant. J'eus un frisson qui me traversa la colonne vertébrale et me collais un peu plus contre lui. J'avais envie de l'embrasser à sa nouvelle remarque de dormir ensemble et bougeais légèrement. Au moment de me tourner vers lui pour passer à l'acte, il me demanda si j'avais eu quelque chose avec Josh. J'eus envie de rire. N'avais-je pas déjà mentionné que c'était comme un frère ? Ou alors c'était dans mes pensées et je n'avais rien dit. Tout comme Robert, je n'avais pas eu de petits-amis. Josh avait cassé ma carapace, alors que je parlais mal à tout le monde... Même si je le fais encore parfois.

« - Je n'ai jamais eu de relation avec qui que ce soit avant toi, si tu veux savoir ! Tu es le premier... Il me semblait te l'avoir dit... Josh est comme un frère... Du moins c'est comme cela que je le perçois, il est un peu comme toi, mais je n'en suis pas attiré si tu veux que je te rassure ! Je peux comprendre que tu veuille savoir si j'ai déjà eu quelque chose avec quelqu'un... Alors non, il n'a jamais rien eu entre moi et Josh, ça semblerait bizarre ! C'était un pot de colle au lycée et j'ai cédé à son amitié, il s'est même pris un poing par moi … »

Je bus une seconde gorgée de bière en souriant, repensant à Josh. Je me passais une main dans les cheveux pour le regarder ensuite. Après cette bière, je retrouverais bien le chemin de la chambre pour dormir. M'étant ainsi, cette journée derrière nous ainsi que la mésaventure.

DEV NERD GIRL



Coucou, désolé des fautes !!!
Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageDim 11 Oct - 14:36

Rot wie die Liebe
Feat Casey


Gêné, mais cependant fixé, après sa réponse, je la regardais honteusement prendre une gorgée de bière et me tus. Quand elle reposait le récipient en verre vide sur la table, je resserrais mes bras autour d'elle, plus sûr que jamais d'avoir fait le bon choix. Nous devions apprendre à vivre ensemble et comme un couple. Nous avions certainement le temps, mais je n'aimais pas rester sur un échec. Ok, j'avais un peu peur, mais je l'aimais plus que tout. Je déposais un baiser dans son cou, sentant la douceur de sa peau et son parfum discret, caresser mes narines.


"Je... t'aime Casey !"

Je sentis un sourire s'afficher sur ses lèvres et elle tournait sa tête vers moi. Elle déposa ses lèvres sur les miennes et je l'embrassais avec passion. Je fermais les yeux et me laissais envahir par tout mes sentiments, je ne woge même pas !


Elle se retourna face à moi et était couchée sur moi. Je posais mes mains au bas de son dos et remontais doucement en souriant.  Je l'embrassais encore et me redressais. Je voulais retenter, c'était peut-être trop tôt, mais je voulais laisser mon cœur envahir mon être et le laisser dicter mes actes. Un peu brouillons pour nous relever, je l'aidais à se mettre debout, prenant le temps de la coller à moi et poser mes mains plus bas dans son dos et soulever ses fesses. Elle comprenait alors mes intentions en souriant. Je l'embrassais en la faisant cheminer jusqu'à la chambre. Je woge alors qu'elle tombait le dos sur le lit accompagnée par mes bras. Elle tenait mes mains dans les siennes et m'attirait vers elle à l'aide de ses jambes. Je me retransformais et me couchais à côté d'elle. Nous nous regardions longtemps sans aller plus loin. Elle passait sa main dans ma nuque, sur mon torse, les miennes sur ses cuisses, dans ses cheveux...  J'osais caresser ses seins doucement et continuais à lui montrer mon amour par différentes caresses, sans oser plus...







Dernière édition par Robert Wunsch le Dim 25 Oct - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 25 Oct - 14:59

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

J'étais avec une personne à qui je pouvais tout dire, tout comme Josh, Robert ne jugeais pas et écoutait. Je ressentais son étreinte autour de moi et soupirais doucement en souriant. Je repensais à sa dernière question et à Jim. S'il m'aurait demandé pour Jim, j'aurais ri aussi. Ce dernier, me considère comme une sœur, il m'avait aidé au temps où je cherchais un travail. Je sais que Jim a des sentiments pour moi autant qu'il m'apprécie  en tant que sœur, ça se voit parfois quand il s'inquiète. Cependant, il n'a pas l'esprit ouvert et juge facilement les gens. Il me semblait que tout allait vite, je ne me voyais pas déjà habiter ici. Cela me faisait un peu peur, d'imaginer que c'était sérieux et qu'il attendait plus de moi que cette nuit. Mais il y a un début à tout et je ne l'ai pas embrassé pour qu'il m'avoue ses sentiments que j'avais remarqué. Puis que je change d'avis. Non, je voulais être avec lui et voir si je ressentais vraiment quelque chose. Ce qui était le cas. Je sentais ses lèvres dans mon cou et un sourire s'afficha sur mes lèvres alors qu'il me disait qu'il m'aimait. Je ne l'ai pas aussi facilement, mais quand je le dirais, c'est que je le penserais. Je me tournais de nouveau vers lui et l'embrasser simplement sur le bord de ses lèvres. J'étais parcouru de frissons et me laissais aller à son baiser passionné.

Je me retrouvais ainsi sur lui, ses mains dans le bas de mon dos, remontant doucement le long de ma colonne vertébrale à travers le t-shirt. Il se redressa sur les coudes pour m'embrassait derechef. Je me trouvais assise sur lui, ses mains au niveau de mon dos, descendant sous mes fesses. Je comprenais qu'il voulait retenter l'affaire et j'en avais envie moi aussi. Dans la chambre, mon souffle était rapide. Allongée sur le lit, je l'attirais à moi sans aucune hésitation, je le vis woge et d'être mal à l'aise. Je roulais des yeux et me mordillais la lèvre en l'observant longuement. Je trouvais qu'on allait trop vite, on vient de se mettre ensemble, cependant j'avançais ma main sur sa nuque, descendant sur son torse doucement. Je sentais ses caresses à travers mon bas de pyjama et de mon t-shirt. Je me rapprochais plus pour l'embrasser et déposer ma main sur sa joue en me redressant.

Je l'embrassais de nouveau en me mettant plus contre lui. Ce n'était pas un vampire, il ne risque pas de me mordre et qu'il ait peur de me faire du mal, je peux comprendre. Même si je préférerais qu'on attende encore avant d'aller plus loin, je retirais mon t-shirt et l'embrassais avec passion en le caressant...

DEV NERD GIRL



Coucou, désolé des fautes !!!
Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageMer 28 Oct - 16:14

Rot wie die Liebe
Feat Casey


Casey était la femme que je voulais, même si son côté grimm en surprendrait plus d'un. Enlacés l'un l'autre, j'étais prêt à faire face au monde. si j'avais pu me poser des questions, douter, j'étais à présent absolument sûr de moi. Je venais de lui confier mon cœur...


Je souriais en voyant son sourire illuminer son visage. Je sentais ses mains brûler mon corps. Je tremblais, frissonnais, mais je ne woge pas. Nous échangions des milliers de baisers. Nous finissions par nous coucher l'un à côté de l'autre, et même si nous ne fûmes pas très entreprenant ce soir là, nous nous aimions avec passion.


Nous passions le lendemain à faire quelques courses et écouter de la musique, parler de nos goûts en cuisine également. Les jours suivants, nous continuions à nous aimer simplement de plus en plus au quotidien. Elle me parla un peu du restaurent, de ses amis, de ses voisins...


Mais voilà, trois jours plus tard, il faisait gris, un temps maussade qui allait avec les élans de mon cœur: le propriétaire lui avait dit qu'elle pouvait revenir à l'appartement, que tout avait été refait. Je savais bien que ce jour devait arriver, tout comme ce lundi et reprendre le boulot. Je me tenais à la porte, sur le seuil, en attendant qu'elle enfile son blouson. Je la regardais amoureux et stupide. Elle était souriante et un peu impatiente de retrouver son chez soi, et c'est ça qui me refaisait trouver l'envie ce jour-là. Je l'emmenais à son appartement où son proprio nous attendait. Il l'accueillît gentiment et la fit entrer. Je restais et les suivais. Il lui montrait tout ce qui avait été changé, à commencer par une lourde porte fermeture deux points. Il alla ensuite dans la salle de bain, la cuisine avec de nouveaux lavabos, éviers, robinets... Bref, c'était un appart' quasi neuf à présent et bien refait. Il voulut nous laisser tout les deux et s'en alla après une heure de discussion. Alors que je refermais la porte, je me tournais vers Casey et lui dit:


"Alors, heureuse ?"


Quelle histoire ... Finalement, elle ne fut pas perdante. Je la regardais faire un tour d'horizon des yeux. C'était clair, pour moi, elle n'en revenait pas. Devais-je lui dire que j'y étais pour quelque chose avec Tancred ? ... Je souris, on verra plus tard.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMer 28 Oct - 21:17

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

Je ne m'attendais pas à vivre cela. Moi qui pensais vivre seule, solitaire, entouré de grimoires de Grimm à chasser l'inconnu. J'étais bien tombée finalement. Nous continuâmes à nous enlacer tendrement avant de nous endormir l'un contre l'autre.

Je mettais endormi contre lui. Me sentant en sécurité, je ne pensais pas me mettre en mode sur le qui-vive à chaque fois, malgré le fait que je sois une Grimm. Certains wesen ne penseraient pas me chercher dans cette partie là, de la ville. La nuit passée était encore encré en moi, comme une étrangeté, comme si je ne pouvais pas avoir une vie normal, partagée entre sérénité et bizarreries. Cette nuit de sommeil m'avait fait grand bien et ce qui s'est passé avant m'avait fait oublié le fait que j'étais la chasseuse et lui le prédateur. Je soupirais en le regardant en train de dormir. Nous continuons comme si de rien était, entre être civilisé. Nous en venons à parler cuisine au lieu de parler de danger, de ce que je voyais et des grimoires. Les parents de la petite qu'on devait garder, l'ont alors emmené avec eux et les autres jours étaient plus tôt calme et serein.

J'avais un peu découvert qui j'étais en sa compagnie et qui il était, sans qu'on ne vienne nous embêter. Le lundi arriva assez rapidement, récupérant mes affaires, me voilà de retour dans mon appartement. Remit à neuf, ce dernier était mieux que le précédent. J'en revenais pas ce que le propriétaire avait fait, j'en demandais pas tant. J'espérais juste qu'il ne soit pas tombé sur mes livres de Grimm, sachant qu'il était un wesen. J'eus le droit de l'accueil de ma voisine d'en face, avec son regard noir, elle me détailla avant de rentrer d'un air mauvais. J'eus un sourire en coin, je ne voyais pas pour quoi je partirais, j'étais pacifiste, pas une tueuse sanguinaire. Vivre avec quelqu'un ne me gênais pas, cependant, je n'avais pas l'habitude d'être avec la personne en question. Le propriétaire finit par disparaître, nous laissant seul. Je regardais l'emplacement de mes livres, cachés derrière le canapé et ne semblait pas avoir bougé depuis la dernière fois. Je me souvenais de notre mésaventure et depuis quelques jours, je n'avais mal nulle part. Je me tournais vers Robert.

J'aurais préféré l'ancien état, qui était plus joli, voire même plus moi ! Mais je ne m'attendais pas à ça ! Au moins, je sais que la voisine d'en face ne viendra pas chez moi pour que je parte au plus vite, vu l'accueil qu'elle vient de me faire !


Je souris en coin et enlève ma veste pour la poser sur le dossier d'une chaise de la cuisine. Je me dirigeais vivement vers le divan et m'y laissais tomber. Où en étions nous la dernière fois qu'on s'est fait attaqué ? J'avais cette sensation que le temps s'était arrêté et que tout reprenait un sens tout d'un coup, que j'ai laissé quelque chose derrière moi, qu'il me faut reprendre.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageVen 30 Oct - 19:35


Rot wie die Liebe
Feat Casey


Je la regardais se diriger vers son canapé et s'y écrouler. Elle me faisait sourire. J'avais écouté ce qu'elle m'avait dit: on ne la changerait pas ! J'aimais sa façon de penser et se contenter de ce qu'elle avait. C'est ainsi que je pouvais concevoir le bonheur, un chez soi, une chérie, une vie simple et sans prétention, heureux de ce que l'on a et satisfait de ce que l'on est. Ces quelques jours passés avec elle avec peu de contact avec le monde m'avais fait le plus grand bien. Nous avions parlés de grimm et wesen sans en subir les conséquences. Les gens qu me connaissait me saluaient pour ma personne et non ma nature... Bref, j'avais passés des jours simples. Comme disait Rousseau: "cet unique et court temps de ma vie où je fus mon pleinement, sans mélange et sans obstacle, et où je puis véritablement dire avoir vécu". Hormis l'obstacle, on peut dire que ça résumait bien ces jours passés avec elle.


Je souriais et m'installais avec elle avec aussi peu de souplesse. Je passais un bras autour de ses épaules et lui citait les mots de Rousseau tels quels. Elle se foutait de moi et avait bien raison, mais j'étais heureux. Et quand on goûte enfin au bonheur comme on le conçoit on est stupide...


Je lui demandais ensuite:


"Bref... Qu'est-ce qui t'intéresserais de faire avant que tu n'ailles au boulot demain ?"


En fait, il ne restait que cet fin d' après-midi, ensuite une vie plus normale, si elle ne serait plus la même à présent, allait reprendre son cours.





Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 30 Oct - 22:11

Rot wie die Liebe

Casey & Robert

Partager la vie de quelqu'un, c'est parfois compliqué. Il faut de la communication, on ne lit pas dans la tête de l'autre. Moi, si j'ai envie de rien faire, je ne fais rien. C'est pour cela que je m'étais imaginer vivre seule. Cependant, trouver quelqu'un qui soit dans le même état que moi, sérieux et ouvert d'esprit, ça ne se trouve pas partout, autant sauter sur l'occasion. Je ne me rappelle pas avoir voulu retrouver ceux qui ont tué mes parents. Peut-être que si, je me souvenais qui ils étaient, des wesen assoiffé des pièces de Zakynthos. Les wesen les veulent coûte que coûte et mes parents étaient sur leur chemin. Le médaillon que je portais, était sur leur tombe, du moins la phrase qui est écrite dans une langue étrange. Mes parents ont été grimm avant moi et je le suis à mon tour, c'est le seul héritage que j'ai d'eux. Je secouais la tête alors que Robert me rejoignait sur le divan. Je pensais à trop de chose, mon attaque, son attaque, et tout le reste. Penser à rien était bien difficile. Robert avait passé un bras autour de moi et me cité un verset de Rousseau. Je ris sans me moquer et fixais le sol sans rien en dire. Le silence fut rompu par une interrogation de sa part.

Le réel arrivait et en effet, demain le travail m'attendait. J'aurais pu en profiter pour être totalement Grimm ou me plonger dans les grimoires. Je n'avais rien fait de tel pourtant, il allait falloir que je comprenne tout de même si c'était les pièces qui avaient fini par tuer mes parents. Ce pourquoi on m'avait attaqué aussi. Oui, j'étais une Grimm, je pouvais me faire attaquer tous les jours et n'importe quand. Étais-je encore en sécurité dans mon appartement ? Je soupirais et voulais profiter du calme avant la tempête. Sur ce fait, j’espérais que la tempête wesen arrive plus tard.

Je pense que, avec tout ce qui s'est passé, je préfère reprendre le cours réel et faire fasse à tout le reste demain, on a le temps ! On peut rester là, à feuilleté les grimoires, il faut que je vois et établisse la liste des wesen qui ont attaqué mes parents ! Ou si, tu as une autre idée en tête, je prends aussi !


Je me tournais légèrement vers lui en souriant, attentif à ses propositions. Je ne me rappelais plus vraiment quels wesen s'en étaient pris à mes parents, la liste que j'avais trouver, doit se trouver dans les environs ou un grimoire.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
♠ Origine Wesen
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


♠ Origine Wesen
Masculin
Célébrité : Armie Hammer
Âge perso : 25
Profession : Livreur-transporteur
Posts : 722
Points : 746
Disponibilité :
50 / 10050 / 100

Localisation : Portland
Gif :


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSam 7 Nov - 19:08

Rot wie die Liebe
Feat Casey


Je souris à sa réponse fort simple. Je devais m'y attendre, mais encore une fois sa simplicité me surpris et j'en étais pas moins heureux. Je prenais pour compte sa réponse et me faisais à cette bonne idée de passer une soirée bien tranquille ici. Je la rejoins et me blottis près d'elle sur le canapé. Je posais ma main sur sa joue et tournais sa tête vers la mienne pour l'embrasser.


"Je suis tout à fait d'accord !"


Cela me faisait du bien de me reposer, mais en même temps je cogitais à savoir comment je pourrais faire pour la revoir après le boulot. Aurions nous la possibilité de manger ensemble certains midi ? Pourrions-nous envisager un jour de vivre tout les deux chez moi ? Pour l'instant il était bien trop tôt pour penser à ça. Je la regardais se lever chercher ses grimoires. Elle revint se caler contre moi et l'ouvrait à la page des Mauzhertz. Je lui parlais alors d'Althéa de la police de Portland qui en était une. Je lui décris son caractère bavard, ses hésitations, sa gentillesse… en fin de compte, ce qui caractérisait une Mauzhertz. Nous passions la soirée à feuilleter ses grimoires. Nous connaissions aussi un Hundjäger, un vampire… Un seul de ses grimoires avait une courte allusion au Schwarz Bison.


"Tu vois comme je suis unique quand même !"


Comme il se faisait tard, nous rejoignions son lit. Même si la soirée aurait été propice à passer à l'action, nous ne faisions rien que dormir après avoir échangé quelques baisers. Le lendemain matin le réveil nous fit retrouver la dure réalité du quotidien. Nous prenions le petit déj' ensemble, comprenions la joie des couples dans une si petite salle de bain, chacun son tour au petit coin, le croisement dans les portes, mais que mon cœur respirait de bonheur !

Je la déposais à son travail et allais au mien un peu en retard en chantant les paroles de la musique qui passait dans ma voiture.  

FIN !




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMer 18 Nov - 10:34
Lu et archivé !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

Rot wie die Liebe -Robert et Casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» Robert McNamara, artisan de la mise au pas des peuples
» ROBERT MANUEL : NOUVELLES REVELATIONS
» ROBERT MENARD VOLE GAGE
» Entrevue de Robert Benodin avec Sonia Pierre
» (m) Alexander Androkovey - Robert Downey Jr - Avocat Russe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-