Bienvenue
sur le centre d'aide de Grimm's World RPG

D'autres explications plus bas











 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  Aides  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  RechercherRechercher  

[TERMINE] Un jour aussi lugubre que les lieux... [Casey + Libre]
 :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar





MessageMar 10 Mar - 1:22
Tout joueur désireux de nous rejoindre est le bienvenue !







Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey (Libre)


Le temps venait de changer. La pluie succédait au vent brutal. D'abord fine, elle s'était imposée sans crier garde. Même si la météo avait annoncée son arrivée, la présence faible de nuages dans le ciel avait redonné de l'espoir aux promeneurs. Et puis, sur moins d'une heure, une masse grise avait dominé le ciel. La clarté disparut soudainement et la pluie apparut brusquement. Alors, tout le monde se mit à courrir pour chercher un abri. D'autres, prévoyant, sortirent leur parapluie pendant que les derniers se réfugiaient dans leur voiture. La fourmilière devint un véritable désert en un clin d'oeil. Cela faisait bizarre de ne plus voir personne au coin des rues. Néanmoins, sur la route, les bouchons débutaient, coup de klaxons en prime.

Un homme, trempé jusqu'aux os, courait pour échapper au déluge. Dans sa course infernale, il finit par bousculer quelqu'un. Le choc fut tel que l'un des deux tomba. Et ce fut cet homme. Il lança un juron avant de lever la tête. Face à lui se tenait une femme, un parka foncé sur le corps. Sa capuche, relevée pour protéger la tête, possédait une fourure beige. Sous la capuche, deux yeux verts brillaient comme des émeraudes. D'un battement de cils, l'homme corrigea son erreur : les yeux de la femme étaient tout simplement bleu, un bleu océan.
 
- Veuillez m'excuser.

La femme tendit la main à l'homme et ce dernier la saisit pour se remettre sur ses pieds. D'un geste de gratitude de la tête, il s'esquiva. Moins rapidement mais toujours aussi pressé. Rehaussant son col, Zyra le regarda partir et passa son chemin.
Cette femme n'était pas une humaine ordinaire. Elle était une wesen, une créature à double apparence. Et là non plus elle n'était pas normal. Elle était hybride. Et pour combler le tout, ses gènes se trouvaient à la fois dominants et récessifs. Au final, son apparence unissait celle de ses parents.

Aujourd'hui n'était pas un jour commun. Ce même jour, des années auparavant, il s'était passé quelque chose. Il y avait eu un meurtre horrible, une bagare et une injustice non punie. Le journalier traînait dans l'esprit de Zyra comme une tâche encrée sur un vêtement. Ce n'était pas effaçable et cela ne le serait jamais.
Zyra repensait à sa mère, une klaustreich, à sa mort... S'il lui avait été permis de la venger, la peine de ce jour demeurait encore en son coeur. Chaque année, cela la torturait. Alors, pour s'apaiser, elle se rendait au cimetière de la ville. La tombe de sa mère ne s'y trouvait pas, morte et enterrée en France. Mais voir toutes ces tombes, les fleurs et les bouquets arpentant les pierres polies, le recueil de certaines familles présentes et l'entretien des lieux lui permettaient de passer la journée sans trop de remords.


Ainsi, la jeune fille déhambullait malgré la pluie. Elle était trempée. Le bruit de ses chaussures signifiaient que l'eau les innondait. Les reniflements qu'elle émettait traduisait un futur rhume. Et Zyra marchait, marchait et marchait encore... jusqu'au moment où elle finit encore par percuter quelqu'un. Sauf que cette fois, elle termina sur le sol. Décidément, cette journée n'était pas la sienne.

Elle leva la tête et regarda la personne qui lui faisait face...







Dernière édition par Zyra Lyons le Jeu 12 Mar - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageJeu 12 Mar - 13:01

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Je venais de quitter le boulot et une fois sur le trottoir, je remontais ma veste sur la tête. Il pleuvait comme toujours à Portland, rien de nouveau de ce côté là. J'étais née et vivais à Portland, je connaissais chaque rue, chaque détail. Même s'il m'arrivait encore parfois de me perdre, mais tous les chemins mènent à Rome, sauf que là, c'était Portalnd. J'avais pris l'habitude de me rendre sur la tombe de mes parents. Depuis que Smith, le vampire, qui ne paraît pas si jeune que cela, m'avait dit où se trouver véritablement mes parents, je me disais qu'ils avaient certainement laisser autre chose qu'une simple cabane au milieu d'une forêt. Je ne voyais plus Smith, il avait sûrement peur qu'à notre prochaine rencontre, je le tue... Ou dû moins, qu'il me tue en me vidant de tout mon sang. J'étais peut-être une Grimm, mais je n'étais encore qu'un poussin qui sort de sa coquille. Je préférais rester pacifiste vis-à-vis de mes ennemis, apprendre à connaître. J'avais lu pas mal de livre et n'étais même pas encore passer à l'action, comme un ados avec ses magasines... Enfin vous me comprenez ? Revenons à nos moutons, j'en savais pas mal sur les wesen et j'étais souvent en danger, ça ne change rien à mes débuts, sauf que je sais comment venir à bout d'un vampire et d'autres créatures du même genre. Il me fallait juste de l'entraînement, beaucoup, beaucoup, d'entraînement. On ne se dit pas Grimm juste en le disant. Nick aurait dû le savoir, sur le coup, de m'emmener sur le terrain sans me tenir au courant de qui on allait affronter, à l'aveugle quoi. Il cherchait certainement à me faire tuer pour être le seul Grimm de Portland, mais il cherchait juste à m'aider en me jetant carrément dans la fosse aux lions. Les lowen n'était pas des wesen que j'aimerais rencontrer un jour. Le jeune détective pensait bien faire ou me montrait-il que ce n'était pas une partie de plaisir de faire le Grimm en ville ? Un vent glacial me caressa le visage et je m'arrête devant une tombe au hasard.  J'ai beau trouver les cimetières morbide, ils ne me repoussent pas pour autant. Je tourne la tête vers l'entrée du cimetière. Il n'y avait pas grand monde dans cette partie de la ville. C'était calme, comme un endroit de grand repos éternel. En même temps c'est un cimetière. J'eus un frisson. Machinalement je repris ma marche, remontant toutes les allées au hasard à la recherche de la tombe de mes parents. J'étais trempée au jean, mais protégée avec ma veste et j'avais réussie pourtant à me perdre. Je marchais à travers les tombes et entendis les bruissements des cailloux, quelqu'un avançait droit sur moi. Je me détournais des tous les sens avançais assez rapidement avant de percuter quelqu'un qui tomba au sol.

« - Vous ne pouvez pas regarder où vous allez ! »

Je reculais d'un pas en regardant la jeune femme par terre. Je distinguais pas très bien son visage que je crus voir des yeux émeraudes.

« - Oh non, pas encore ! J'ai passé une bonne journée sans en rencontrer un seul et il faut que je me trouve ici pour croiser... Un... »

J'hésitais de dire que c'était un wesen, une Grimm m'avait mise en garde, qu'un jour j'allais me faire tuer. Après tout, il voyait mon côté Grimm et je voyais leur côté wesen, que je fasse une remarque ou pas, ils me sautent tout de même dessus. Je me demandais si c'était un des gentils ou une folle qui allait me foutre une racler. Je remis bien ma veste et sentais des gouttes froides rencontrer ma chevelure, couler le long de mon front et sur mon visage.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageJeu 12 Mar - 23:39





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey


Quelle gourde Zyra faisait. Quoique, en elle, cela l'indifférait. Elle n'avait qu'à se relever, s'excuser et... elle resta bloquée cinq secondes. Avait-elle rêvé pendant ce temps ? Elle ne se releva pas mais bondit plutôt en arrière. Machinalement, des crocs sortirent et elle souffla tel un chat effrayé. Était-ce... un mythe ?
En plongeant son regard dans les yeux de cette femme qu'elle venait de bousculer, Zyra crut subitement tomber dans les abîmes. Elle ne scrutait pas un œil de chaque côté mais une paire d'obsidienne si sinistres qu'elle fichait la trouille. Cette description ressemblait trait pour trait à celle dites par sa tante lorsque cette dernière s'était mise à lui évoquer l'existence des êtres les plus terrifiants pour les wesens.



- Une... Grimm ?


Zyra n'y avait jamais cru. Pour elle, ce n'était que des légendes. Elle avait parcourut une bonne partie de l'Europe sans jamais tomber sur l'un d'entre eux. Chance ou poisse ? Qu'importe mais Zyra était restée butée sur son idée en traitant sa tante de folle. Sauf que là, dés cet instant, elle se demanda si elle n'était pas elle-même victime d'un mauvais tour.

La jeune hybride rangea ses crocs mais sortit les griffes.



- N'approche pas Grimm !


Son père lui avait toujours appris que sans raison valable lors d'une confrontation, il valait mieux y aller mollo et commencer par la discussion avant l'attaque. Sidérée, elle avait du mal à planifier la suite des événements et d'établir un questionnaire convenable. Elle remarqua que la femme se tenait également sur ses gardes. Sans doute s'attendait-elle à ce que Zyra lui fonce dessus. La jeune hybride prenait cela pour un compliment.

Zyra zyeuta autour d'elle : très peu de gens mais de la présence quand même. Et si les autres étaient également des Grimms ? Ils la chassaient peut-être pour ce qu'elle était : une hybride. Ou tout simplement parce qu'elle se tenait sur le sillage d'un Grimm. Mais cela ne semblait pas logique. Si les Grimms devaient décapités tous les wesens sur leur chemin, ils finiraient, en fin de compte, avec un titre de meurtre collé sur leur poitrine.

Sauf que ce n'était pas le moment pour philosopher aux alouettes. Comme répétait souvent le père de Zyra : « Sois franche et directe au lieu de tourner autour du pot ! ». Si cette Grimm en avait après elle, Zyra devait en recevoir les aveux.



- Que fais-tu ici ? Demanda-t-elle sèchement. Est-ce moi que tu cherches ?






Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 13 Mar - 21:52

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Je ne sais pas sur quoi je suis tombé, mais cela ne me rassurait que vaguement. Quelle créature pouvait bien se rendre dans un cimetière ? Est-ce qu'elle m'avait suivi ? Parce que rentrer dans quelqu'un comme ça par accident dans un endroit pareil, cela n'arrivait pas tous les jours. Elle avait tout de même semblait vouloir m'attaquer ou peut-être fuyait-elle quelqu'un ? Je roulais des yeux et me préparer à me défendre, cela n'était pas la première fois après tout, j'allais finir par savoir comment m'en débarrasser. Je regardais autour de moi, pour voir si quelqu'un nous observait ou autre puis repris mon attention sur elle. Elle s'était relevée d'un bon et m'avait craché dessus comme un chat et semblait surprise de me voir là. Juste le fait qu'elle parla de Grimm me mit la puce à l'oreille, je n'avais pas rêvé, c'était bien un wesen. Mais de quelle espèce ? Genre, aimant la bagarre, le calme avant la tempête... Je ne savais pas vraiment ce qu'elle était, une sorte de chat... Ou pire... Ses yeux avaient brillé sans m'en dire d'avantage sur son sujet. Je préférais tout de même rester sur mes gardes et attendre avant d'agir. Cela me rassurait un peu qu'elle ne veuille pas que je m'approche d'avantage, j'étais folle mais pas suicidaire. Je restais là, les bras ballants mais attentifs à la suite en cas d'attaque. Par la suite, un long silence s'installa et finalement, une question tomba. Je plissais les yeux en fronçant les sourcils de surprise.

« - Je t'arrête tout de suite, je ne sais même pas ce que tu es ou qui tu es ! Je te retourne la question, tu me suis ? Je pensais que c'était toi qui me suivais... Belle déduction, je suis bien une Grimm et je pense que tu es une ou plutôt un wesen ! Je ne te veux aucun mal, à moins que toi, tu m'en veuilles ? »

J'avais reculé d'un pas de nouveau et marchais dans une mare d'eau. Super, un pied trempé, plus le jean, j'allais devoir prendre une bonne douche en rentrant, à moins que je meure aujourd'hui. Je n'imaginais pas rencontrer un wesen dans ce genre d'endroit.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageSam 14 Mar - 16:08
[quote="Zyra Lyons"]




Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra haussa un sourcil. Elle ne s'attendait pas à un tel discours de la part d'une de ces "Grimms". Attentive mais prudente, elle l'écouta jusqu'au bout et enchaîna. Elle ne faisait plus du tout attention à la pluie. En fait, elle l'avait presque oublié. Seul les coups de vents lui rappellaient que sa peau avait été humidifié par le mauvais temps.

- Tu "penses" ?... Tu es un Grimm non ? Donc tu sais pour les Wesens.

C'était la toute première fois que Zyra avait affaire à un Grimm. Alors elle ne savait pas comment réagir ni à quoi s'attendre au juste. A l'entendre, cette femme paraissait découvrir le monde des wesens. Comment cela se pouvait-il ? Les Grimms devaient d'office être au courant, comme un prédateur possède sa nature de chasser. En même temps, en se rappelant son passé, Zyra aussi avait appris sa... différence par un choc dans le miroir un beau matin.

- Je ne suis pas du genre à frapper les faibles, ni à cogner qui que ce soit sans une bonne raison. Mais je te mets en garde : si tu commences, je t'achèverais sur place.

Elle rugit, son côté Lowen prenant le dessus. Et pour bien lui faire comprendre qu'elle ne plaisantait pas, Zyra woge un instant assez long pour démontrer à cette femme qu'elle ne rêvait pas. Son physique n'était pas entièrement celui d'un Lowen. Son nez applatit était plus petit et le bout rose à moustaches. Sa peau s'était teinte de fauve mais ses cheveux restaient noirs. Ses oreilles pointaient un peu, pas complètement rondes. Ce qui restaient impressionant, c'était ses crocs. Sa belle dentition était fidèle aux lowens, sans oublier ses griffres. Néanmoins, celles-ci se rétractaient comme celles d'un chat. Lorsqu'elle redevint elle-même Zyra se mordit. Elle venait de faire une belle boulette. Son esprit de compétition et de supériorité avait tellement pris le dessus qu'elle avait woge sans réfléchir, dévoilant son hybridation. Elle se hâta de passer du cop à l'âne.

- Les Grimms ne sont pas censés massacrés les Wesens ? Votre réputation n'est pas à glorifier. A moins que tu ne sois une lâche parmi les tiens. Personne n'est parfait. Il n'est pas toujours facile de sélectionner sa première victime. Mais tu as dû aller à bonne école, tout comme tes ancêtres avant toi.

Elle inspira profondément puis reprit d'un ton plus calme.

- Je ne te suis pas, et ne te suivrais jamais personnellement. A moins que nos destins ne s'entremêlent, je ne te prendrais pas en chasse. Et maintenant, si tu n'as rien à cacher ni à te reprocher, réponds à ma question Grimm : que fais-tu ici ?






H.S. : mon perso peut paraître prétentieux mais comme elle est en partie lowen, je respecte le caractère du wesen :-)
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 15 Mar - 14:17

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Surprise, surprise ! Dans quel guêpier je m'étais encore fourrée moi ? On était libre d'aller et venir dans ce genre d'endroit. On est dans un pays libre, enfin il me semble, si j'avais envie de rendre visite à mes parents décédés, c'était à moi d'en décider et à personne d'autre. Je n'avais pas de compte à rendre à qui que ce soit sur cette planète. Je me demandais ce qu'elle me voulait, en même temps, les wesen attaquent toujours en premier avant de poser des question. Enfin, je veux dire, ils frappent sans se poser de question. J'avais la preuve sur mon bras, une cicatrice fait avec un couteau . Je me devais de sortir mon couteau papillon ou bien d'attendre ses explications ? Je n'étais pas du genre à en venir aux mains quand il n'y avait rien, elle ne m'avait rien fait. Elle me détaillait longuement avant de reprendre la parole, surprise elle aussi d'être en compagnie d'un Grimm. Il en existait plusieurs sorte d'après ce que j'avais compris ; ceux comme celle qui j'avais rencontré la dernière fois qui se croyait supérieure en me faisant des leçons de moral sur comment se faire tuer en étant moi. Je souffle doucement pour faire évacuer un soupir. Elle me mit tout de même en garde sur elle et j'eus un sourire. Je voulais lui dire qu'avant de parler elle pouvait bien passer à l'action ici et maintenant qu'on en finisse mais elle opta pour le changement. Elle woge devant moi et je reconnus directement le côté Klaustreich et... Lowen ? Elle n'avait pas toute les caractéristique du Klaustreich, il y avait un mélange. C'était possible ça ? En même temps, je n'avais pas fait le tour de tous les livres et n'étais pas encore tombé sur la possibilité d'un mélange d'espèce. Je restais de marbre, si elle avait voulu me tuer, m'assommer, se battre, elle aurait déjà commencé au lieu de bavasser. Je la laissais à gronder, me montrant son véritable aspect avant de jeter un coup d'oeil autour de nous. J'avais lu quelque part que les wesen mettaient en danger d'autre wesen si la communauté montrait leur vrai visage au monde entier. Une chasse aux sorcières pouvaient être déclenchée. Elle me fit ensuite un cours rapide sur le fonctionnement d'un Grimm vis-à-vis d'un wesen et j'eus un sourire franc en la regardant.

« - On est plus au moyen-age, mais bien au 21ème siècle ! Il existe des Grimm qui chassent et ceux qui on une tête pour réfléchir ! Je sais faire la différence entre le bien et le mal ! Je ne suis pas une « lâche », tu m'aurais attaqué, je t'aurais rendu les coups et vise-versa ! Je suis le genre pacifiste, je ne me vois pas tuer ou attaquer quelqu'un, comme toi, sans raison apparente ! Tu ne m'as pas attaquée, ni griffée, tu me semble dangereuse pourtant, vu ce que j'ai lu au sujet des Lowen et Klaustreich ! »

Les wesen ont vraiment été bercés avec des histoires horribles sur les Grimm. Mais comment expliquer que j'étais différente, comment faisait Nick dans ces cas là ? Il levait les mains en expliquant calmement qu'il ne voulait aucun mal et qu'il était neutre ? J'en savais rien, mais vu la réaction de l'autre Grimm, ce n'était pas bien vu de copiner avec les wesen. Je roulais des yeux et retenant un soupir. Elle avait déjà tout dit, tant qu'on ne se croisait pas dans d'autre circonstance, je ne me voyais pas l'attaquer.

« - Je n'ai absolument rien à cacher, je viens sur la tombe de es parents biologiques, ils ont été tués lors d'une chasse il y a des années de cela ! Et toi, je te retourne la question le wesen, que vient tu faire dans ce genre d'endroit ? »
©️ OswinWho


H.S: Mon personnage ne hurle pas, il explique calmement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageDim 15 Mar - 23:58





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra avait ouvert de grands yeux lorsque la Grimm évoquait parfaitement les deux Wesens qui habitaient son corps. Et bien, comme cette femme le disait si bien, elle avait la tête pour réfléchir. Elle connaissait bien ses leçons et les appliquait avec exactitude. Zyra n'avait, apparemment, pas affaire à n'importe qui. Cela l'enchanta tout en la mettant mal à l'aise. Un peu comme lorsque quelqu'un apprend de vous un lourd secret. Vous êtes soulagé qu'il ou elle soit au courant mais un peu gêné et honteux en même temps.

A la réplique finale de la Grimm, Zyra sourit en coin.


- Tu réponds bien, la Grimm. Je peux être une véritable machine à tuer lorsqu'il le faut. Les conditions ne sont pas réunies. La prochaine fois, peut-être, tu auras sans doute droit à une démonstration.

L'esprit de Zyra s'évada subitement lorsqu'un cri éclata. Ses yeux pivotèrent vivement en direction d'une famille non loin d'eux. Il s'agissait d'une femme et de ses deux enfants. Ces deux derniers se chamaillaient et la mère du intervenir sévèrement pour leur rappeler que les lieux n'étaient pas adéquats pour de la violence et du non-respect. Lorsqu'ils s'éloignèrent, les paroles de cette matriarche eut de l'effet sur l'hybride. Sa propre mère aurait certainement répondu la même chose, dans ses souvenirs les plus récents qu'elle pouvait encore évoquer.

Zyra revint sur la Grimm suite à son dernier discours. Elle se disait qu'elles avaient au moins un point commun et que le monde contenait assez de chagrin ainsi pour continuer à louanger la Faucheuse si fidèlement.


- Si tu es pacifiste, alors autant continuer notre discussion sur cette limite. Je viens également me recueillir auprès d'un proche. Spirituellement uniquement. Elle n'a aucune tombe ici.

Et puis, une question lui vint à l'esprit si naturellement qu'elle se surprit à la poser à haute voix.

- Qui les a tués ?

C'était le mot "chasse" qui l'avait intéressé. Qui chassait qui ? Quel chasseur poursuivait quelle proie ? Soit la proie avait finalement tiré sa révérence, soit le chasseur avait pris par surprise.

- Tu connais beaucoup de choses sur les Löwens et les Klaustreichs ?

Un coup de tonnerre retentit subitement dans le ciel. Il n'était pas discret mais semblait venir de loin. Zyra se mit à humer l'air. Avec la pluie, c'était compliqué mais un orage proche paraissait ne pas tarder. Dans peu de temps, la pluie allait vraiment les doucher pour de bon.




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 17 Mar - 13:29

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Je ne me gênais pas de l'appeler par un surnom tout bête, le wesen. Pas très recherché, mais en même temps, elle m'appelait la Grimm, ce n'était pas très recherché non plus. Je soupirais et ne faisais plus vraiment attention à la pluie. Je ne voulais surtout pas louper le moindre de ses gestes, je ne voulais pas non plus qu'elle m'attaque si je viens à regarder ailleurs. J'avais compris dans un sens, qu'elle avait plus d'un seul Wesen en elle, je me posais la question si cela était possible... Franchement, ça ne devait pas être simple. J'avais vu le côté pelage Klaustreich mélangé à tout autre chose qui m'avait fait pensé à un Lowen. J'eus un frisson, j'avais lu des choses à leur sujet, ils étaient dangereux, c'est certain. Mais si elle avait voulu me faire du mal, elle serait déjà sur moi entrain d'essayer de me tuer. Et heureusement pour nous, qu'on était civilisé et que j'étais du genre à apprendre de mes ennemis avant de les attaquer. Elle me fit une remarque sur mes réponses donnés et je hochais la tête en souriant en coin, j'avais hâte de voir ça et j’espère que je serais d'ici là, bien me défendre sur le terrain. Je parle bien sûr d'apprendre les gestes de vie, je sais que je suis d'ôté de force surhumaine étant une Grimm, mais je ne voulais pas mourir en faisant n'importe quoi tout en me défendant. Un cri surgit non loin de nous et je sursautais, je tournais une milliseconde la tête vers le cri et repris mon attention sur le wesen face à moi. J'avais cru un instant qu'elle allait profiter de la situation pour m'attaquer, mais au lieu de cela cette dernière lui posait des questions. J'avais parlé de mes parents, disant qu'ils avaient été attaqué pendant une chasse, alors que j'en savais strictement rien à rien sur cette histoire. Je ne mettais jamais posé la question sur leur disparition. Je n'avais que 3 ans à l'époque, et la seule phrase que je me souvenais, était de ma mère. « On ne t'abandonne pas Casey, on revient vite de chercher ! » Mon père se trouvait sur le trottoir, ne me regardant même pas, ou alors ce n'était pas mon père. Smith, qui m'avait aidé peu de temps avant pour faire des recherche sur leur cabane, m'avait certifié qu'ils étaient mort en protégeant des choses, comme des pièces maléfiques. Seul les Grimm pouvaient les toucher et les wesen devaient dingue à leur contact. Je n'avais pas retrouver de journal qui en parlait. Je fronçais les sourcils ne sachant pas quoi dire sur le moment. Je soufflais doucement par le nez et roulais des yeux.

« - Je n'en sais rien du tout, j'étais encore qu'une enfant quand cela est arrivé ! Je le sais que depuis peu qu'ils sont ici, c'est une longue histoire ! »

Je ne voulais pas m'étaler sur ma vie face à une inconnue. Si elle voulait en savoir plus, je n'étais pas la bonne personne, ou du moins, je ne voulais pas du tout lui dire. Elle m'avait dit qu'elle se rendait par ici pour rendre un hommage spirituellement à une personne avant de me demander si je savais plus sur ces origines. Je relevais les sourcils de surprise.

« - Je ne savais pas du tout que les hybrides existaient, en même temps, je me suis jamais posé la question... Enfin qu'on pouvait mélanger deux espèces pour en faire qu'une ! Sur les Klaustreichs, je ne sais pas grand chose, mais les Lowen, je sais qu'ils ont été forcé à se battre dans des arènes par les Romains et … Par la suite, les Lowen ont forcé à leur tour d'autre wesen à se battre jusqu'à la mort... enfin, maintenant je pense que c'est très rare... Après, je ne sais pas ce que toi tu sais sur eux ! Peut-être que tu sais déjà tout ce que je viens d’évoquer ! »

Je reportais mon attention sur la pluie et le bruit de tonnerre au loin. Depuis toute petite j'avais peur de l'orage, cela était passé avec le temps, mais je préférais être à l'abri quand il se manifestait. Je me remémorais l'histoire de Lowen, ils sont très agressif et violent, ils ont un horrible caractère.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageJeu 19 Mar - 0:56





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra inspira profondément et laissa l'air s'échapper en douceur. C'était un excellent moyen de se sentir mieux, vider son esprit et réfléchir raisonnablement ensuite.

- Désolée pour toi. Je sais ce que cela fait. Concernant les Löwens et les Klaustreichs, je connais mieux les premiers par rapport aux seconds. Effectivement, leur tempérament n'est pas à siroter le thé autour d'un débat. C'est notre esprit de compétition qui veut cela. Quant à cette histoire d'arènes, ces dernières existent encore mais pas chez tous les Löwens. Crois-moi si tu le veux mais certains sont contre ce genre de violence. Ce n'est pas... "honorable". Et pour les hybrides... à part celle dans mon miroir, je n'en ai jamais rencontré.

Les lieux devenaient... gênants. Et bientôt, l'environnement allait vraiment se mettre sur leur dos. Qu'allait-elle faire ? Saluer la Grimm et partir ? Lui laisser un cadeau d'adieu et la voir ramper en premier vers la sortie ? Non, pourquoi donc ? Il n'y avait aucune raison. Il fallait rester logique... et intelligente. Rien ne forçait Zyra à attaquer alors quelque chose pouvait la pousser à utiliser cette situation pour un bien. Faire amie-amie avec un Grimm ne l'enchantait guère et elle sentait qu'elle n'aurait peut-être jamais de bons rapports avec elle. Mais elle était une Grimm, elle devait savoir des choses. Des choses qui seraient sans doute utiles pour Zyra et sa famille. Peut-être pas directement contre des Grimms car le véritable ennemi n'a pas toujours l'apparence qu'il semble vêtir. Contre d'autres wesens, des "mauvais" wesens. Et contre des organisations qui n'ont pas leur place en ce monde, croyant faire la loie pour le bien de tous. Oui, voilà la bonne raison de continuer cette conversation. Mais pas ici, non. La météo allait les faire fuir toutes les deux. Et l'ambiance restait... vraiment trop lugubre.

Un second coup de tonnerre retentit. L'orage se rapprochait.


- Nous devrions nous déplacer. Je veux dire : nous mettre à l'abri.

Hors de question pour Zyra de proposer son propre toit. Et puis quoi encore ? Elle ne connaissait pas assez cette Grimm pour lui faire confiance. Et puis... sa tante serait devenue hystérique au point d'arracher la gorge de la Grimm avant que Zyra ait eu le temps de hurler non.

- Tu connais un endroit tout prêt ? Au sec si possible. Les... chats n'aiment pas trop l'eau. Si tu vois ce que je veux dire.

Puis, comme elle s'attendait à la question du "pourquoi tu me demandes cela ?", Zyra enchaîna :

- Nous pourrions continuer à "bavarder". Ce mot te paraît certainement bizarre compte tenu de ce que nous sommes. Je n'ai pas l'habitude également. C'est... la première fois que je rencontre une Grimm et je n'ai pas appris de bonnes choses sur ton compte alors... Enfin, trêve de blabla.

Un court silence s'installa avant qu'elle ne reprenne.

- Partante ?




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 20 Mar - 21:46

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Je n'avais rien à me reprocher de me rapprocher d'un wesen. Tant qu'elle ne m'attaquait pas, moi ça me va. Mais je n'avais pas par habitude de me livrer de la sorte, après tout, je ne suis pas du genre à dire des choses sur moi. J'étais curieuse comme fille, j'aimais en apprendre d'avantage et là, maintenant que je comprenais ce que j'avais devant moi, je voulais en apprendre d'avantage. Mes ancêtres l'auraient certainement mis hors d'état de nuire dès qu'elle aurait ouvert la bouche. Heureusement pour elle, c'est sur moi qu'elle tombe et non pas mes parents ou mes ancêtres. Même si, je ne sais même pas comment eux réagiront, je ne les connais qu'à travers leur journal de bord. Je roulais des yeux, je ne voulais pas passer pour une tueuse psychopathe et tuer car l'autre s'est changé devant moi par mégarde. Maintenant, je savais des choses et je ne les attaquais plus et j'avais un ami Wesen, pourquoi pas un deuxième ? OK... Casey, tu es dingue... Imagine la un instant en dehors de ce contexte et qu'elle t'attaque puis t'envoie à l'hôpital. Je retenais un soupir en grimaçant légèrement. La preuve, ils avaient des sentiments, ils sont comme nous en tout point de vu malgré leur faculté de changer de visage. Elle était désolé pour ma perte et enchaîna rapidement sur ses origines wesen. Je fronçais les sourcils, pensant qu'elle allait m'en apprendre d'avantage et se fut le cas. Elle m'informa que les combats dans une arène était toujours d'actualité. J'écarquillais les yeux de surprise et inquiète, j'aimerais pas me retrouver dans un endroit pareil. Elle me rassura tout de même en me disant que tout les siens n'étaient pas à mettre dans le même panier. Je hochais la tête, c'était vrai, certains font le mal et d'autre le bien comme je lui avais dit plus tôt. Elle n'avait jamais rencontré d'autre hybride qu'elle, je plissais les yeux. Je voulais savoir si elle mentait, c'était le don de ma mère adoptive, mais à la voir là, je ne pense pas qu'elle ne me mente. Je réfléchis assez rapidement pour lui répondre mais laissais un long silence s'installer avant qu'elle ne reprenne. Je penchais ma tête de côté encore surprise qu'elle me demande qu'on se mette à l'abri, un ange passe alors que je la détaillais. Je devais faire attention et ne pas me lier d'amitié avec tous les wesen que je croise dans le coin. Je me remémorais encore les mots d'une grimm croisé dans un parc : « Tu vis dangereusement, à demander qui est quoi à chaque wesen tu vas finir par te faire tuer. » Je suis juste moderne, qu'est-ce qu'il y a de mal à discuter avec un wesen ? Je les mettait certainement en danger... Mais comme j'aime à me le répéter, apprendre de ton ennemi et je sais qui va m'attaquer et d'autre non. Je hochais la tête à sa proposition, cela me semblait intéressant, elle voulait en apprendre un peu plus sur les Grimm... Et moi, sur les hybrides, qu'est-ce que j'avais à perdre ? Je connaissais plusieurs endroit publique.

« - Tu n'es pas le première wesen avec qui je « discute »... Mais tu es bien le premier hybride que je croise dans les environs ! Je connais un bar, non loin d'ici... A moins que tu préfère ailleurs ? »

© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageSam 21 Mar - 16:18





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra ne fut qu'en partie sidérée lorsque la Grimm lui avoua qu'elle discutait avec d'autres Wesens. Décidément. Soit sa tante s'était fais des idées un peu exagérées, soit la soif de sang de ces tueurs était révolue pour faire place à des saint-maritins. Les anges étaient bien devenus des déchus, pourquoi pas l'inverse ?

Elle était la toute première hybride que la Grimm croisait. Etait-elle la seule ? Ce chapitre de son histoire possédait une grande part d'ombre. Si elle était unique, pourquoi ? Etait-ce mal ? Son arrivée au sein de sa famille de Löwen, Zyra l'avait vécue comme une ultime épreuve. Son oncle exilé l'avait nommé une fois "bâtarde". Si un certain conflit naissait parfois entre ses deux natures, elle était fière des deux parties qui formaient son identité. Il fallait qu'elle en sache davantage sur les hybrides et cette Grimm pourrait certainement l'aider au fil du temps.


- Un bar ? Pourquoi pas. C'est toujours mieux qu'ici.

Zyra prit les devants en direction de la sortie. Une fois arrivée au portail, elle attendit que la Grimm lui indique le chemin. En même temps, un lieu public restait un bon endroit. Tous gens communs s'y retrouvaient pour parler de tout et de rien. Aucuns soupçons possible. Avant que la Grimm ne démarre, Zyra se décida à faire un nouveau pas vers la prise de contact.

- Je propose qu'on laisse tomber les titres. Autant t'appeller "l'Humaine"", cela sonne tout aussi cloche.

Zyra trouvait que "La Grimm" faisait trop... préjugé. Et puis dans ce bar, si un wesen avait le malheur de l'entendre épeler ce mot et se trouvait aussi paranoïa que sa tante, la suite ne présagerait rien de bien.

- Je suppose que je dois commencer ? Je suis Zyra. Et toi, quel est ton nom ? A moins que tu préfères "La Grimm" ?




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 22 Mar - 17:06

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Les wesen avaient certainement un aperçu des Grimm version moyen-age. On était bien entendu au 21ème siècle et les Grimm avaient bien évoluer. J'avais lu pas mal de chose et relus mon livre de chevet de mon enfance, celui laissé par mes parents. À présent que je pouvais traduire, je comprenais certains passages du livre. C'était gore pour certaine pages et j'en grimaçais encore. Je soupirais, j'étais un Grimm et je côtoyais des wesen. Je ne voyais pas ce qu'il y avait de mal la dedans. Du moins, pas pour le moment, peut-être après... ou alors dans très longtemps. Je m'expliquerais pas la suite, je ne me prends pas aux wesen sans raison, point. Je lui avais lancé que je connaissais d'autre wesen, bien sûr, un vampire et un bison... Un qui avait voulu me tuer dès la première approche et dès qu'il a su que j'étais Grimm puis c'était amadoué en me disant qu'il connaissait mes parents. Le second, me semblait encore étrange, curieux d'en savoir plus sur les Grimm mais je sentais autre chose qui pourrait ou non fonctionner entre nous. J'avais alors su que les Grimm et wesen pouvaient être ensemble grâce à un écrit de la tante de Nick. La jeune femme m'informa qu'elle voulait bien se rendre dans le bar non loin de là, je hochais la tête. C'est vrai que, vu le temps et l'endroit, ce n'était pas un lieu où on pouvait discuter. Je fis un geste de la tête et me dirigeais vers la sortie, elle prit les devant en vérifiant que je la suivais toujours. Je marchais assez rapidement, je restais tout de même humaine, je pouvais être malade malgré tout. Une fois en dehors du cimetière, je me retrouvais juste à côté d'elle et je marchais sans rien dire observant les lieux pour savoir où nous étions. Je repérais alors le bar et m'y dirigeais avant qu'elle ne reprenne la parole. Décidant ainsi de ne plus m'appeler la Grimm. C'est vrai que, le wesen dans un lieu publique cela aller mal tourner. J'eus un sourire en coin, risquait-elle des soucis si on nous voyait allez discuter dans un bar ? Elle finit par se présenter en tant que Zyra.

« - La Grimm sonne bien, mais je ne pense pas que cela serait bien vu si quelqu'un sent qui tu es ! Moi, c'est Casey ! »

Je poussais alors la porte du bar. Il y avait du monde vu le temps dehors je ne peux que m'étonner. Il restais pourtant une place dans le fond et je m'y dirigeais en retirant ma veste. Une fois la commande donnait au serveur, je me tournais vers Zyra.

« - Alors, je suis ton premier Grimm ? Moi j'ai croisé mon premier wesen il y a plusieurs mois, mais jamais d'hybride comme je te l'ai dit ! Certains s'enfuit et d'autre se battent avec moi ! »
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageLun 23 Mar - 20:28
Zyra Lyons a écrit:





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

- Enchantée Casey.

Zyra suivit la Grimm, Casey de son prénom, jusqu’au fameux bar cité au préalable. Durant le trajet, elle regardait les gens et s’assurait qu’aucune connaissance ne risquait de la surprendre, surtout les Löwens. Avec les Klaustreichs, Zyra savait qu’elle serait tranquille. Enfin, en partie. Ils se contenteraient d’un questionnaire, curieux comme ils étaient. Et certains se seraient assurés d’un célibat ou non. Le seul souci avec les Klaustreichs, surtout les mâles, c’était leur ménage. Ils ne pouvaient s’empêcher d’être possessif et jaloux. Des vrais matous. Fort heureusement, les exceptions existaient. Rares, mais présentes. L’unique qu’elle côtoyait n’était autre que Lucas, l’un des gars de son groupe. Il pouvait honnêtement se vanter de n’avoir jamais frappé une partenaire.

Les deux jeunes filles prirent placent dans le bar, sélectionnant une table du fond, choix judicieux. Casey fit sa commande et Zyra avait encore les yeux rivés sur la carte lorsqu’elle lui parla. Elle commanda avant de lui répondre :


- Exact, tu es la première. J’avoue être en partie satisfaite. Je désirais bien une baston mais je suis rassurée de ne pas être marquée sur un tableau de chasse. Surtout avec ma tête… je préfère rester sur le bas-côté.

L’hybride émit un léger « hein ? » lorsque Casey lui expliqua que certains wesens se battaient à ses côtés. Eh bien, elle leur laissait la vie sauve et en plus elle les embauchait. Elle s’imaginait très bien la scène avec un chat engageant des souris pour combattre les chiens !

- Qui combats-tu ? D’autres wesens ? Je ne doute pas que ton nom se situe sur liste noire.

Les boissons arrivèrent et Zyra n’attendit pas une seconde pour siroter le délicieux chocolat chaud qu’elle venait de commander. Petit péché mignon, mais surtout grand bien après une douche à l’extérieur dans un grand vent.

- Attends, tu n’as rencontré ton premier wesen qu’il y a plusieurs mois ? Remarque, je n’avais jamais vu de Grimm avant mais… J’ai toujours croisé au minimum un wesen chaque jour de ma vie. Enfin, j’ai la mémoire courte concernant mon enfance. Mais passons. Tu n’en avais jamais vu avant ? Même pas étant gosse ?




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMar 24 Mar - 17:15

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

J'avais cette impression que tout le monde de Portland était des wesen, mais bon, c'est comme rencontrer quelqu'un et de rencontrer plusieurs personnes qui portent le même prénom... C'est juste qu'on fait plus attention aux gens qui nous entour. Je soupirais, j'étais comme ça, discuter avant d'agir. Zyra ne me semblait bien méchante mis à part son côté Lowen et je me devais être distante malgré tout. Ce n'est pas écrit sur notre front qu'on est différent. Je regardais autour de nous machinalement, en prêtant attention au serveur de notre table. Il servait deux ou trois tables avant de retourner près du comptoir. Je repris mon attention sur Zyra en retenant un énième soupire. Elle était enchanté de faire ma connaissance et j'eus un sourire ou une sorte de grimace en coin en haussant les sourcils. Il y eut un ange qui passe dans le bar/restaurant, avant qu'elle ne réponde à ma question. J'étais bien la première Grimm qu'elle croisait dans le coin, comment c'était possible ? Faisait-elle profile bas au point qu'elle n'ait pas attiré l'attention des chasseurs ? Je n'avais rien contre elle. Je fronçais les sourcils alors qu'elle me demandait si je me battais avec d'autre wesen et quel genre. Je pense qu'elle n'avait pas très bien saisi, c'était eux qui m'attaquer et non moi. Sauf pour une fois, j'en avais envoyé un à l'hôpital, certainement encore dans le coma ou sortie, j'en sais rien encore. J'allais répondre quand le serveur arriva avec nos boissons, je lui lançais un regard puis regardais le serveur qui s'éloigner. Cela aurait été étrange de parler de wesen, de Grimm, dans un lieu pareil, à moins de faire passer cela pour l'écriture d'un futur roman. Je repris mon attention sur Zyra en buvant un peu de ma bière. Elle buvait une longue gorgée de son chocolat chaud avant de reprendre la conversation sans me laisser le temps de répondre. Je bus encore une gorgée de ma bière, jetais un coup d'oeil sur le côté où la table se vider de ses occupants et enfin je parlais.

« - Je ne me bats pas avec les wesen, c'est eux qui se battent avec moi, dans le sens, ils me sautent dessus pour essayer de me tuer... Obligé de me défendre, ils s'en prennent à moi... Et d'autre me fuit comme la peste, au départ, je ne comprenais pas vraiment. Eh non, pendant mon enfance je n'ai jamais rien vu de tel, j'étais dans le noir total y a un an ! À part être en danger à chaque tournant, faire fuir les gens du restaurant où je travaille, je ne sais pas ce que je voyais ! Puis, j'ai rencontré un type qui m'a tout expliqué, un wesen. Je pensais qu'il voulait m'attaquer mais il m'a fait comprendre que les wesen pouvait être comme n'importe qui ! »

Je fis tourner mon verre entre mes doigts et regardais la mousse avant de pencher le verre et enfin de boire encore un peu.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageMar 24 Mar - 23:18
HJ:
 





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra essuya la moustache de lait chocolaté qui ornait sa lèvre supérieure. Ses yeux verts ne quitta pas son interlocutrice.

- Dire "contre toi" serait plus juste. Je pensais effectivement que tu mentionnais des alliés. Cela me paraissait bizarre aussi. Maintenant, à surprendre que les Grimms existent, je suis prête à voir et à entendre tout et n'importe quoi.

Elle rebut une nouvelle gorgée avec délice. En écoutant le récit de Casey, Zyra avait l'impression de revivre la même situation avec le Klaustreich qui vivait en elle. Sa mère ayant été assassinée avant qu'elle ne prenne vraiment conscience de sa véritable nature, c'est son père qui avait pris la charge de la mettre au courant. Il ne connaissait pas grand chose de cette race wesen. Et c'était au fur et à mesure de connaissances que Zyra avait pu en apprendre davantage et développer cette partie de son "autre elle".

- Cela a dû être gênant et perturbant.

Zyra fit rouler ses épaules suite à une petite crampe et un frisson. La pluie lui avait apparement laissé un petit souvenir qu'elle traînerait quelques jours.

- S'il sait se tenir tranquille, un wesen peut paraître et vivre comme n'importe qui. Un voleur qui ne se fait jamais prendre, un drogué qui cache convenablement sa came, un meutrier qui ne laisse aucune trace derrière lui, ce sont tous des gens à priori comme tout le monde si on ne creuse pas plus loin. Tu n'aurais pas eu ces... yeux noirs et livides, je t'aurais considéré comme quelqu'un de normal. Et, en toute franchise, je crois que je t'aurais vite oublié. Comme le type qui m'a bousculé tout à l'heure. Je me souviens que c'était un homme mais sans plus. Pour moi, il n'avait rien d'intéressant. Enfin, je parle beaucoup.

Zyra termina son chocolat chaud et le trouva bien trop insuffisant. Le goût du lait envahit ses papilles et elle ne put résister à la commande d'un deuxième. Peut-être même qu'elle enchaînerait sur une crème glacée. Quoique qu'avec ce temps, il valait mieux éviter de jouer avec le feu.

- Ce type que tu as rencontré, c'était un Grimm aussi ?




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 27 Mar - 12:25

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Jusqu'ici, j'avais rencontré des wesen qui n'avait jamais vraiment vu de Grimm de leur vie. Ils se faisaient une opinion sur nous, comme quoi on était les méchant. Mais ils ont aussi peur que nous en fin de compte. Les wesen étaient comme n'importe qui, il y en avait certainement non loin de nous en ce moment. J'essayais de ne pas les regarder, pour qu'aucun ne se dise que je parlais avec l'ennemi. Pour le moment, je ne voyais pas d'ennemi, je voyais juste une jeune femme, avide d'en apprendre d'avantage. Je fronçais les sourcils, c'est vrai, je mettais trompé dans mon vocabulaire. J'étais tellement pressé de répondre que je ne trouvais plus mes mots exactes. Je roulais des yeux, on allait pas me noter sur ce que dit quand même ? Je bus une gorgée de ma bière en regardant devant moi puis reposais le verre en soupirant doucement. Il y eut un moment de silence pas gênant, mais je ne voyais pas quoi dire sur l'instant. Elle reprit un peu avant de créer un autre silence, elle m'expliqua par la suite comment agit des wesen dans la vie de tous les jours. Je me doutais un peu, puisqu'ils étaient surtout humain et s'étaient habitués à la vie moderne, savaient se faire discret. Si je n'aurais pas eu mes yeux sombres, elle aurait pu me prendre pour n'importe qui mais pas une Grimm. J'eus un sourire en coin en regardant de nouveau ma bière sans y toucher cette fois. J'aimais bien boire une bière pour me poser en regardant la télé ou entre collègue après le boulot. Je bus une longue gorgée avant qu'elle ne termine son chocolat. Elle en commanda un autre sans attendre et me demanda enfin si le type que j'avais rencontré, était un Grimm. Je plissais les yeux, je n'avais pas parlé de Grimm, mais d'un wesen, qui m'avait tout expliqué.

« - Non, c'est un wesen qui m'a tout expliqué ! C'est un bison, c'est beaucoup plus tard, que j'ai fini par rencontrer un Grimm, il m'a embarqué dans une enquête sans un mot et j'ai failli me faire tuer sur les Dock par des créatures que je n'avais jamais vu ! Je pense que sur le coup, il avait cru que j'en savais pas mal sur le sujet, ce qui n'était pas le cas ! On ne devient pas Grimm juste en disant qu'on en est un ! »

Je m'arrêtais de parler un moment et finissais ma bière d'un trait. Je levais la main pour appeler un serveur et commandais de nouveau une bière.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageSam 28 Mar - 0:09





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra se mordit la lèvre. Elle recevait beaucoup d'informations d'un seul coup et sa passion pour le lait venait de lui faire tourner la tête. Elle avait été distraite et s'emmêler désormais les pinceaux. Voilà ce qu'il se passait lorsque l'on écoutait qu'à moitié. Oui bon... peut-être que ce deuxième chocolat chaud allait devoir attendre avant d'être engloutis. Elle allait s'excuser puis ravala son premier mot, émettant comme un hoquet. Ok, elle avait fais une gaffe mais elle n'allait quand même pas en faire de trop. Une Grimm se tenait devant elle, il ne fallait pas l'oublier. La confiance ne se gagnait pas en une simple discussion autour d'un verre. Tout comme une guerre réclame des batailles, le temps et les événements feraient le reste.

Zyra se racla la gorge.


- Embarqué dans une "enquête" ? Il est détective ou un truc dans le genre ?

Elle se laissa aller sur son siège et croisa les jambes.

- Et cet autre Grimm que tu as rencontré, il est pour les wesens ? Fin, je veux dire : il a un tableau de chasse ou il est comme toi ? Un... comment cela pourrait s'appeler... On va dire "Pacifiste", bien que je pense que ce ne soit pas vraiment le mot adéquat. "Rebelle du passé", "Grimm Evolué", "Chasseur Révolu" ? Bref, je vais m'y faire.

Zyra passa une main derrière sa nuque. Jamais elle n'aurait imaginé être là dans une telle situation. D'habitude, c'était un Klaustreich qui se tenait devant elle. Parfois un Löwen et rarement un autre wesen, voir un... Kehrseite, un être complètement ignorant du monde des wesens. Ces derniers ne constituaient personne dans les relations de l'hybride. Son univers était bien trop dangeureux. De plus, si un Kehrseite venait à apprendre d'un seul coup le monde des wesens, il risquait de terribles épreuves qui l'amèneraient direct à deux points de non retour : celui de fou ou de Kehrseite-Schlich-Kennen, un être "normal" au courant pour les wesens.

Subitement, Zyra prit la position de statue, ouvrant de grand yeux. Un malabar venait de passer la porte du café. Derrière lui, deux types de plus petites carrures suivaient. Ils traversèrent le bar jusqu'au comptoir en bout de salle. A priori, il n'y avait rien à leur reprocher. Sauf que Zyra semblait reconnaître le malabar. Elle ne l'avait jamais vu en tant que tel mais son père avait déjà eu affaire au moins une fois à lui. Et comme ce dernier lui conter ces altercations, la description qu'il avait fais paraissait correspondre. Si elle ne se trompait pas, ce malabar était wesen. Et pas n'importe quel wesen...

Zyra se ravança vers la table et posa vivement la main sur le bras de Casey, les yeux dans les yeux.


- Les trois hommes qui viennent d'entrer, je te déconseille de les regarder. Du moins, si tu ne veux pas qu'ils sachent qui tu es en croisant ton regard noir de... tu-vois-qui.

Elle évita le mot "Grimm". Elle savait que si ces trois-là découvraient la véritable nature de Casey, ils n'hésiteraient pas à attaquer. Déjà ainsi, il suffisait d'un rien pour les mettre de mauvaise humeur, surtout le malabar.

- Sais-tu ce qu'est un Königschlange ? Murmura-t-elle en s'approchant tout près de Casey.






HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageDim 29 Mar - 15:51

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

En repensant à Burkhardt, je me revoyais être dans mon appartement et qu'il me propose de le suivre. J'étais très curieuse de savoir où il pouvait bien m'embarquer, que je l'ai malheureusement suivi. Mais oui, Casey, il allait t'emmener surveiller des wesen, je ne pensais pas sur le coup que j'allais devoir me battre avec eux. Je ne suis qu'une novice, un simple amateur ou, peu importe le mot qui me décrit pour le moment. Je ne suis pas tout à fait au point, je me souviens d'une série où la fille apprend qu'elle est une tueuse, mais apprend des livres et sur le terrain grâce à son observateur... Je n'ai pas d'observateur, cependant, c'était la même chose, je me dois d'avancer dans le sens des livres et pas me lancer comme ça, à corps perdu. J'imaginais alors tomber sur un wesen qui fait trois fois ma taille... À cette idée, j'eus un frisson, je n'arriverais pas à le battre sans au moins savoir comment faire. Ma bière arriva assez rapidement, après avoir remercier le jeune serveur et le regarder s'éloigner, je repris mon attention sur Zyra. Elle fronçait les sourcils et me détailler longuement avant d'enchaîner sur deux questions. J'eus un sourire en coin et la fit patienter dans un long silence. J'observais une goutte couler le long de mon verre avant de l'essuyer du bout de l'index. Voyant que je ne disais toujours rien, elle repris la parole. Elle avait soudain pleins de surnom en tête. Je crois que l'idée lui plaisait d'avoir pleins de Grimm à sa portée et je pense en avoir trop dit. Un long silence s'installa alors que je buvais une longue gorgée de ma bière fraîche pour ne pas répondre tout de suite. Je la sentis paniquer, j'allais ouvrir la bouche pour la rassuré que Nick était juste un simple Grimm des temps modernes, qui n'y avait pas de quoi fouetter un chat... Enfin, vu la situation, elle était tout de même une Klaustreich... J'eus un sourire et vis son côté wesen, avant qu'elle ne se penche vers moi pour murmurer que trois hommes étaient rentrés dans le bar. Elle me conseilla de ne pas me retourner en cas si l'un d'eux apercevait mon côté Grimm. Je jetais un rapide coup d'oeil dans le miroir non loin de nous et les vis. Ils changèrent de forme de visage et j'eus soudain envie de partir en courant. Ils étaient vraiment très laid et ressemblaient à des Cobras.

« - Ce ne serait pas par hasard des cobras royal ?! Je viens de voir leur reflet dans le miroir ! Et pour répondre à tes questions, oui, le Grimm que je te parles est bien un détective ! Je dirais qu'il est moderne, les histoires du passé appartiennent au passé, donc oui il est pacifiste ! Il ne chasse pas, ou du moins, que ceux qui s'en prennent à sa famille et à ses amis, ou ceux qui font le mal ! »

Je guettais les trois hommes tout en murmurant presque. Ils se dirigeaient vers une table en nous jetant un regard sans prendre trop d'attention sur nous. Je soupirais et bus ma bière sans les quitter des yeux dans le miroir.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageDim 29 Mar - 22:49





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra observait la progression des trois nouveaux individus. Que faisaient-ils ici ? Ils tâchaient le décor, c'était certain. Avaient-ils un projet particulier derrière la tête ou leur venue résolvait d'un pure hasard ? Zyra restait perplexe.

- Exact. Et les serpents ont assez mauvais caractère, surtout lorsqu'on leur marche sur la queue.

La jeune hybride eut un sourire amuseur presque aussitôt à la réflexion qu'elle venait de lâcher. Elle camoufla son rire et tenta de reprendre du sérieux.

- Un détective ? Eh bien, ça ne doit pas être drôle tous les jours. En tant que tel, je suppose qu'il doit loger dans un lieu cadenassé.

Zyra repensait à la dernière phrase de Casey. Elle aussi agissait comme ce Grimm au final, elle restait calme tant que sa famille et ses amis ne craignaient pas. Sinon, elle sortait griffes et crocs. A cet instant, elle n'avait pas trop envie de mordre ou d'attaquer un être qui ne cessait de se tortiller et de siffler pour un rien. Surtout que le cobra avait plus tendance à cracher que de mordre. Zyra songeait au monde animal. Comment un félin pourrait s'en sortir face à un tel reptile ? Déjà qu'il n'était pas facile de l'attraper sans qu'il ne se retourne pour frapper. Ca n'avait pas de pattes, pas d'oreilles, pas de moustaches. Et le couper en deux ne servirait qu'à engendrer deux morceaux tortilleux.

Après sa passivité, elle se mit debout.


- Je vais au petit coin. S'il y a un souci... n'hésites pas à appeler.

Elle se dirigea vers les toilettes. Cela lui faisait bizarre de proposer son aide à une Grimm. Mais cette dernière, au final, était identique à un wesen : elle cachait une deuxième personnalité, tout simplement. Comme quoi, il ne fallait pas juger le moine à sa tenue. Ni un wesen à son apparence animale. Zyra entra dans les toilettes et fit couler le lavabo. Elle passa un peu d'eau sur le visage. Elle venait de rencontrer un Grimm et il en existait un autre dans la même ville. Combien étaient-ils avec exactitude ? Elle devait se renseigner davantage.

Zyra se décida à entrer dans le cabinet lorsqu'elle entendit un sifflement sinueux venant de l'autre côté des W.C., dans l'espace masculin. Soit l'un du trio avait eu la même idée qu'elle, soit un quatrième reptile respirait dans les lieux. Elle tendit l'oreille. A part un souffle typique des serpents, elle ne l'entendait ni parler ni marmonner. Une fois son affaire faite, elle attendit que le wesen parte en premier. Sauf que le wesen semblait ne pas se décider.




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageMer 1 Avr - 13:50

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Les trois individus avaient l'air d'avoir quelque chose à faire en ville, ou alors ils suivaient quelqu'un en particulier. Je soupirais et essayais de me calmer tant bien que mal. Après tout, ce n'était certainement pas moi qu'ils cherchaient. Que faisaient-ils dans un endroit pareil ? Bon, c'est un lieu public, des gens se réunissent pour boire, discuter... Comme je suis en train de faire avec Zyra, sans violence, juste discuter. Je bus un peu de bière sans les lâcher. J'avais un mauvais pressentiment tout à coup. Je fronçais les sourcils tout en écoutant Zyra me répondre. Je ne connaissais pas vraiment ce genre de wesen, que faisait-il exactement ? Il exécutait des ordres d'en haut, ou bien il travaillait pour leur propre compte ? J'eus un frisson en pensant que c'était certainement moi qu'ils cherchaient ou alors quelqu'un d'autre, mais qui ? Ils avaient peut-être quelque chose à faire en ville et voulaient simplement se poser-là. Bon, c'est un lieu public, des gens se réunissent pour boire, discuter... Je bus un peu de ma bière encore une fois. Zyra fut surprise d'apprendre qu'il y avait un Grimm qui était détective. Je hochais la tête, cette situation me mettait mal à l'aise tout à coup. Si ça tournait mal, je ne savais pas comment réagir, je ne savais rien sur ces wesen. Je repris mon attention sur Zyra qui s'était levé tout à coup, elle m'annonça vouloir se rendre aux toilettes et je souris en coin en regardant les trois tordus dans leur coin. Je retenais un soupir, s'ils viennent à apprendre que je suis une Grimm, je suis morte. L'envie de me lever et de quitter le bar en baissant la tête me traversa l'esprit, mais l'un d'eux se dirigeait déjà vers les toilettes. Je m'inquiétais soudain. Est-ce qu'ils suivaient Zyra, ou bien il avait une envie pressente en même temps qu'elle ? Je me mordillais la lèvre inférieure sans bouger de ma chaise pour autant. Je ne voyais pas quoi faire dans une telle situation. Je me mordillais la lèvre inférieure sans bouger de ma chaise pour autant. J'attendais tout de même que Zyra revienne mais les minutes s'écoulaient et toujours pas de retour. Ni leur acolyte d'ailleurs... Soit, il lui était arrivé quelque chose, soit elle se battait avec ou soit elle était partie sans me prévenir. C'est bien les wesen ça, je roulais des yeux et me décidais, malgré ma peur au ventre, d'aller y jeter un coup d'œil. Je me levais doucement en baissant la tête, je laissais mon verre de bière et me dirigeais vers les toilettes tout en restant la tête baissée. J'avais l'air de ce genre de fille qui ne veut pas croiser le regard des mecs de peur qui ne la suive. Une vraie paranoïaque quoi. J'arrivais aux toilettes le cœur battant la chamade, prête à me défendre si c'était un piège. Je relevais la tête pour regarder l'homme se laver les mains, je le vis se transformer en cobra et de me regarder dans le miroir. Il se détourna vers moi en serrant les dents et en disant que j'étais une Grimm. Je roulais derechef les yeux, super, une bagarre dans un bar. Je me baissais juste à temps pour ne pas recevoir un coup-de-poing, qui finit sa route dans la porte derrière moi. Une chance, il n'y avait personne dans les lieux, enfin, j'espère. Je parais un coup sur la gauche et je sentais l'adrénaline me gagner. Je reçus tout de même un coup sur la droite et me retrouvais au sol en une seconde. Je roulais sur le côté et me dépêchais de me relever alors qu'il s'approchait de moi en hâte. Je ne l'avais même pas encore touché, d'où me fait qu'il fallait vraiment que j'aille de l'entraînement dans ce domaine. J'étais qu'une novice pour faire ça et je sentais tout à coup l'envie de cogner et mon instinct de Grimm me dit de me défendre au mieux. Je réussis à l'atteindre au ventre, puis au visage mais je me doutais qu'il allait bientôt avoir le dessus sur moi. Je me retrouvais dans une des cabines des toilettes contre une porte qui s'était ouverte. J'essuyais ma lèvre en sang en me relevant en hâte et encore d'attaque pour me battre, je ne voulais pas qu'il me mette KO et me kidnappe. La porte s'ouvrit sur une femme qui était choquée et l'homme sortit en hâte de là sans demander son reste. Je soupirais de soulagement et regardais sous les portes pour voir si Zyra y était. Je la vis sortir d'une des cabines. J'allais me nettoyer les mains et le visage. J'avais mal partout, mais ce n'était pas vraiment grave. Ma lèvre me faisait mal et je me doutais fortement qu'ils étaient certainement en train de nous attendre en dehors. 
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageJeu 2 Avr - 1:27





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


 feat Casey

Zyra attendait toujours l'instant où le serpent partirait en premier. Mais décidément, ce spécimen semblait aimer les toilettes. Elle l'imagina en train de boire dans la cuvette et étouffa un rire avant d'entendre une suite non rassurante. Si le premier bruit d'une porte fut sans intérêt, le suivant par contre fit bondir Zyra.

- Une Grimm !

Soit un nouveau Grimm traînait dans les parages, soit Casey se trouvait dans le couloir et l'échange de regards entre elle et cette anguille terrestre n'avait pas loupé. En tout cas, la bagarre se déclencha et Zyra se dépêcha de sortir de son trou afin de se lier à la baston. Sauf que sa hâte d'ouvrir la porte, elle bloqua le verrou une fois pour toute.

- Putain de...

Elle tapa à maintes reprises sur la porte avec son pieds mais cette dernière semblait résister. En fait, elle craquait mais le loquet avait été tellement bien ancré que la porte ne faisait que se plier sans libérer le passage. Ce n'était pas le moment de traîner pardi ! Zyra utilisa alors son agilité et passa par-dessus la porte avant d'atterrir les deux pieds sur le sol. A peine s'était-elle redressé... que la confrontation était finie. Elle eut juste le réflexe de s'écarter pour voir une dame détaler tel un lapin en gémissant de terreur. Zyra la regarda disparaître en soupirant puis s'intéressa à quelqu'un d'autre. Devant elle, Casey se nettoyait une lèvre en sang. Zyra se hâta à ses côtés. Ce n'était pas un autre Grimm mais bien la jeune fille qui venait de boxer un individu pas vraiment amical.

- Eh, ça va ? Qu'est-ce qui s'est passé ?

Les explications n'eurent pas le temps de fuser que des cris émergèrent depuis la pièce principale. Tel un chat, Zyra pencha la tête sur le côté et remua le nez. Cela sentait les ennuis à pleins poumons et même un enrhumé pouvait le détecter. L'hybride traîna dans le couloir et entrouvrit légèrement la porte. Le trio de reptiles hurlait à tue-tête en forçant les gens à sortir. L'un des deux plus maigres tenait une personne en otage. Le malabar retournait tout ce qui était à portée de sa main. Quand au troisième serpent qui venait de se faire sacrément amoché par Casey, il se plaignait dans son coin comme quoi il ferait la peau à cette Grimm. Le malabar le sermonna et l'obligea à sortir pour aller chercher du renfort. Le petit homme au nez rougeoyant dût se faire tirer les oreilles pour obéir. Zyra referma doucement la porte menant aux toilettes et revint vers Casey.

- Tu tiendras le coup ? Je crois que l'on va seulement s'amuser. Ils ont fais sortir tout le monde mais ils tiennent quelqu'un entre leurs griffes. Si on se dépêche, nous avons une chance d'éviter la cavalerie pour la bataille. Ou tu préfères passer par la porte de derrière ? De toute façon, ils t'ont dans le collimateur alors autant leur donner une bonne leçon de suite pour leur faire comprendre que tu vaux bien mieux qu'eux.

Le père de Zyra lui avait appris à ne jamais, jamais tourner le dos à un ennemi en face à face même si ce dernier possédait un avantage colossal. Il fallait tout donner et montrer ce que l'on valait plutôt que de partir direct et de donner à l'ennemi un préjugé de lâcheté. Tant qu'il y avait de la vie et de la volonté, il y avait de l'espoir et l'offensive.

- Tu comptes te battre ? Je veux bien t'épauler. Cela fait un petit temps que je cherche un nouveau sac-à-main. Sans parler des bottes en cuir. J'espère que le prix vaudra la qualité.

Zyra crispa ses doigts et ses ongles commencèrent à s'allonger. Elle n'attendait qu'un signal de Casey pour voge complètement et passer à la charge.




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageVen 3 Avr - 17:47

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

J'appuyais sur ma lèvre douloureuse en grimaçant légèrement. J'allais aussi avoir une jolie paire de lunette gratuite sur le visage, même pas besoin de les retirer. Cela me rappeler des souvenirs, mais des souvenirs pas très réjouissant. En effet, c'était un de ces jours où j'avais envoyé quelqu'un à l'hôpital... Cependant, ces hommes-là, je ne les enverrais pas à l'hosto, loin de là, c'est plus tôt eux qui m'enverront à l'hôpital. Et encore, si j'arrive en vie là-bas, j'irais direct à la morgue. J'allais devoir trouver une bonne excuse à Jim demain au boulot. Il connaissait mon histoire, me faisait entièrement confiance depuis quelque temps et voilà que je prends une dérouillée dans un bar. Je soupirais et bloquais ma respiration pour calmer mes palpitations. Ou alors, j'allais me porter malade jusqu'à ce que tout cela ne disparaisse, c'est-à-dire, un bon moment. Congé payer, n'était pas bon à prendre ou peut-être que i, mais je n'aimais pas rester à rien faire. J'allais devoir trouver un truc pour rester actif, comme ouvrir les livres ou encore, me rendre à la cabane, apprendre à me battre. Je ne pouvais pas louper le boulot juste pour une bagarre, c'était stupide, mais je ne voulais pas me faire virer pour cela. Si je lui explique, que je me suis fait attaquer dans une ruelle, il allait me dévisager en attendant que je me mette à rire bêtement. Si je lui disais que je m'étais fait voler mon portable en pleine rue, il ne me croirait pas. J'étais du genre à ne pas tourner autour du pot, mais dire que je me suis bagarrer avec un type dans des toilettes, que j'étais Grimm et eux Wesen, j'aurais le droit à un séjour tout frais payé à l'institut des dingues avec un psy en prime. Non, le mieux, c'était de lui dire la vérité rien de plus. Sinon, cela allait encore me retomber dessus. Je grimaçais et entendais hurler dans la pièce d'à côté. Il était pourtant temps qu'on parte au plus vite, avant que le patron de ce bar nous trouve ici. Qu'est-ce que cette femme avait bien pu lui dire ? Je roulais des yeux et Zyra m'annonça que les trois idiots avaient un otage et faisaient sortir tous les autres. J'avais pourtant un choix à faire, un, partir d'ici par-derrière sans me retourner ou deux, rester ici, me battre, leur montrer ce que je vaux pour pas qu'ils ne me cherchent. Je frissonnais, je ne savais pas vraiment le battre, et c'était lui qui avait le dessus tout à l'heure. Ils étaient trois, et nous, seulement deux. Je n'étais pas du genre à être une lâche et j'étais têtu comme fille, je hochais la tête en sentant une douleur dans la nuque qui descendait le long de mon dos. Super, pour le service de demain ça va être chouette. Je remontais mes manches. De toute manière, pour sortir d'ici, que ce soi par-derrière ou la porte de devant, il fallait passer devant eux. Je me regardais une dernière fois dans le miroir et je sortis la première en longeant le couloir. Plus question de marche arrière, ils voulaient se battre ? Et bien, j'étais là, qu'ils viennent, même si, d'un côté, je n'étais pas tellement rassurée. Et bien, j'étais une Grimm, certes, mais je n'avais jamais eu affaire à ce type de wesen. Je serrais les poings et l'adrénaline était de retour, je sentis comme une envie d'en finir ou je ne sais quoi encore qui me donner de la force sur le moment.
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageSam 4 Avr - 2:12





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


feat Casey

Pour l'hybride, la dernière véritable baston remontait à quelques semaines. Si son coéquipier de bataille restait bien souvent son père, ce jour-là Zyra avait cogné sec avec sa cousine et le frère de celle-ci. A trois, ils s'étaient donnés à fond et avaient lâché la bête. Certes, les bleus et quelques fractures étaient à payer au final mais c'était encore mieux que les parcs d'attractions. Cette capacité à se déchaîner offrait à Zyra une plénitude totale même si l'atmosphère restait très agressif. Elle adorait ça. Pas le fait de frapper, de faire mal, mais de laisser le wesen, ou plutôt LES wesens en elle s'unir et s'élancer ensemble pour défendre une juste cause. Ici, le juste cause rester la défense. Comme dans la jungle : manger ou être manger. Et encore, leur corps ne servirait qu'à nourrir les vers. Alors il valait mieux rester la tête bien haute et vaincre jusqu'au bout.

Lorsque Zyra vit Casey acquiescer, son sang ne fit qu'un tour.


- Alors c'est parti..., sourit-elle.

Elle voge et laissa place au duo de créatures. Le Löwen et le Klaustreich s'éveillèrent ensemble. Zyra marcha dans les pas de Casey et elles se retrouvèrent dans la salle du bar. La baston allait commencer...

Le duo de reptiles se hâta de voge également lorsqu'ils virent les ennuis commencer. Le malabar s'avança vers l'hybride. Là, Zyra ne pouvait plus se tromper. Il s'agissait bien de ce cobra dont avait parlé son père. Et dés que le malabar la vit, il la reconnut aussitôt. Si son père était connu, elle devait l'être aussi surtout avec ses gènes hybrides. Ils ne pouvaient pas passer à côté d'elle s'ils espionnaient son père. Zyra grogna et feula alors que le gros cobra sifflait de plus belle.


- Le petit chaton veut faire joujou à ce que je vois, rigola-t-il.

Les Königschlange ont d'excellents réflexes de nature et le point fort face à un serpent était de toujours se trouver face à eux et jamais derrière, comme la flûte d'un charmeur. Lorsque le malabar attaqua, Zyra esquiva. Elle cherchait perpétuellement à rester face à lui. Sauf que la théorie est toujours plus facile que la pratique. Zyra frappa et la malabar se ramassa quelques coups. Sauf que le suivant fut esquivé et propulsa l'hybride sur plusieurs mètres. Le cobra sortit les crocs et se jeta sur elle. Zyra roula sur elle-même et bondit sur ses jambes. Grâce à l'enseignement de son père et de ses tantes, Zyra connaissait assez bien le combat au corps-à-corps ainsi que quelques enchaînements de sa composition. Elle poursuivit rapidement avec un coup de pied direct après un tour sur elle-même. Le malabar fut surpris et déstabilisé. Elle réattaqua. Sauf que le cobra lui saisit le pied et le tordit. Zyra se retrouva au sol sous la douleur. Lorsqu'il sortit une nouvelle fois les crocs, l'hybride le frappa avec son second pied en s'élançant dans les airs avec l'appuie de ses mains. Le malabar recula sur le coup et Zyra s'étala. Elle se releva rapidement et refit face à l'ennemi. Ce dernier la provoqua avec un sifflement arrogant. Elle pensait à son père. Comment avait-il réussis à tenir tête à ce cobra ? Et comment cet imbécile de reptile osait l'attaquer de cette manière ?

- Tu n'as pas retenu ta leçon, l'anguille sans pattes ? S'énerva Zyra. Je vais t'arracher la langue, cela t'aidera à mieux comprendre.

Zyra y alla à la frontale. Mais même si elle s'y connaissait en combat, le cobra restait vif et expert grâce à ses capacités de wesen. A chaque coup qu'elle portait, la créature paradait au même rythme.  A un moment, il la surprit, l'attrapa et l'envoya valser derrière le comptoir. L'hybride y tomba tête la première. Des éclats de verres et de bouteilles cassés se figèrent sur son visage. Elle en enleva une partie en gémissant. Cela ne faisait pas du bien. A peine un énième retiré, elle fut happée vers le haut. Le Königschlange venait de la saisir une nouvelle fois. Il l'agrippa au cou avec les deux mains. Zyra sentait le sang lui monter à la tête. Le cobra montra les crocs, prêt à la mordre. Il était hors de question de se faire avoir si facilement ! Elle se tortilla fortement et projeta ses deux pieds dans les côtes du malabar qui plia sous la douleur. Il lâcha prise. Et là, Zyra exécuta ses dires. Elle le frappa d'une bonne droite. Le cobra ouvrit la bouche sous l'effet du coup. L'hybride lui arracha alors la langue d'un coup sec en lui refermant la mâchoire inférieur d'un coup de genou. Le wesen se mit à hurler à pleins poumons. Zyra exposa son nouveau trophée, un sourire pleins de canines jusqu'aux oreilles.

- T'as raison, ironisa-t-elle. J'aime bien faire joujou.

Elle jeta la langue visqueuse au loin. Le cobra se releva, le bouche en sang, les yeux rouges de rage. Là, il était vraiment en colère. Il ne s'agissait plus d'un jeu mais bien d'une confrontation à mort. Zyra allait devoir multiplier la prudence et la finesse si elle tenait à la vie.




Revenir en haut Aller en bas
Admin
avatar

Tout savoir
Relations:
Post-it:


Masculin
Célébrité : /
Âge perso : 20
Profession : Administrateur
Posts : 2067
Points : 2248
Disponibilité :
100 / 100100 / 100

Localisation : A l'appart
Absence : Nope


Voir le profil de l'utilisateur http://grimmsworld.actifforum.com/

MessageLun 6 Avr - 15:36

Un jour aussi lugubre
que les lieux...
Citation

Je ne pouvais pas partir sans laisser au moins une trace. Enfin, je veux dire, sans les dégommer et qu'ils apprennent qui je suis réellement et pour ne pas qu'à chaque fois je me fasse embêter pour ma lâcheté. En même temps, ils allaient faire de moi une brique de sang pour vampire, c'est Smith qui va être content. J'eus un sourire en coin et grimaçais, ma lèvre me rappela alors à l'ordre. Je retenais un soupir, de quoi j'avais peur ? Qu'ils ne me mettent en miette dans cet endroit, quelqu'un allait-il finir par appeler la police ou nous laisser nous entre-tuer ? Je dirais plutôt, les laisser me tuer... Zyra était partante, je la sentais soudain de bonne humeur. Elle avait hâte que cela commence alors que moi, et bien, j'avais envie de partir en courant. À chaque seconde, je risquais de mourir pourquoi pas maintenant ? Je risquais de ressortir d'ici sur un brancard. Mais qu'est-ce qui ne va pas chez moi ? J'ai vraiment rien à perdre et en plus j'ai horreur de tourner autour du pot... Cependant, est-ce une bonne raison de mourir aussi rapidement ? C'est quoi cette manière de ninja que je m'apprête à faire ? C'est du grand n'importe quoi franchement. Je ne sais pas me défendre, je ne sais pas me battre, par contre, j'ai ressentis de l'adrénaline et j'avais envie de la sentir de nouveau. Cette force surhumaine était présente en moi, Robert avait raison, autant que je m'en serve et ne pas être une Grimm lâche. Je m'approchais finalement de la grande salle où les trois tordus se tenait avec un otage. Zyra discutait déjà avec l'un d'eux avec de commencer à se battre. Alors allons-y, de toute manière il y a une porte à l'arrière du bar, la porte de service, et je pourrais filer par là en douce si la police débarquait pendant la fête. Je me mordillais la lèvre et reçus déjà mon premier coup de pied dans l'oreille qui me fit reculer de quelques pas. Le troisième maintenait l'otage sans bouger du coin du restaurant. Je réussis à retenir plusieurs coups qu'il me donnait et je lui en donnais pas mal avant de le frapper sous la ceinture. Tactique débile, mais qui marche plutôt bien, puisqu'il s'écroula de douleur. Tout le monde a un point faible. J'en profitais pour lui donner un coup d'en la mâchoire et de sortir mon couteau papillon. Je ne voulais pas retourner en prison, mais s'il fallait en tuer un, je le ferais. Le troisième avait relâché sa proie et se ruait sur moi alors que j'allais planter l'autre au sol. Il me fila un coup dans la main, qui me fit lâcher mon couteau et me donna un coup de poing avant de m'écrouler au sol. Je me relevais, la tête qui me tournait. Je le poussais de toutes mes forces, lui sautais dessus au niveau des hanches et le frappais avant qu'il ne me retourne comme une crêpe et que ce soit moi son punching ball. Je tendais ma main pour attraper un morceau de chaise brisé et lui en mettre un coup dans le visage. Je réussis à l'avoir et lui mis de toutes mes forces aussi. J'allais récupérais mon couteau et le plantais avant d'entendre la police arriver. Je récupérais mon couteau papillon. Je me tournais vers Zyra qui avait le dessus sur le premier et sifflais pour l'appeler.

« - Y a la police ! »

Sans attendre, je filais comme une damné vers la sortie arrière en courant. Je n'avais pas envie de retourner en prison pour ça. J’espérais que la femme des toilettes ou même l'otage, ne m'aient pas bien vu et ne me décrivent pas. Mon cœur battait la chamade, j'avais mal partout et je finis ma course près des poubelles pour reprendre mon souffle et voir Zyra arriver. Je remontais ma fermeture éclaire pour cacher les taches de sang et mis mes cheveux devant le visage. Je tenais toujours mon papillon dans la main, pleins de sang, je le repliais et verrais pour le nettoyer.

« - Sur ce coup-là, je n'aurais pas dû ! Ils vont nous retrouver et cette fois ci, on va mourir ! Enfin bon, j'en ai eu un, mais il va certainement s'en remettre, cependant, le deuxième risque de revenir vers nous ! »
© OswinWho
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar





MessageLun 6 Avr - 19:09





Un Jour aussi Lugubre que les Lieux


feat Casey

Comme avait cité Margaret Thatcher, femme Premier Ministre britannique des années quatre vingts : "Vous pouvez avoir à livrer la même bataille plus d'une fois pour la gagner". En somme, une guerre ne se remportait pas sur une seule manche. Et Zyra le comprit très vite lorsqu'elle réalisa son état. De un, elle était sacrément blessée et les douleurs se faisaient mordantes. De deux, son adversaire était aussi en colère qu'un taureau espagnol devant un drapeau rouge. Et de trois... la police.

- Cela ne pourrait pas être pire...

Dés que l'hybride entendit la remarque de Casey et vit celle-ci s'éclipser par la porte de derrière, elle eut deux choix. Premièrement, rester et affronter le cobra en espérant, petit a, terminer à la morgue, petit b, en garde à vue ou en prison. Il était hors de question d'imaginer les mêmes possibilités pour le malabar, c'était réclamer le grand froid du Pôle Nord en plein désert d'Arabie ! Deuxièmement, suivre Casey en planifiant un "Je reviendrais" dans les jours à venir car il était certain que la baston ne s'arrêterait pas là. Surtout après avoir remporté un... tel trophée...

*Que choisir ? Pensa-t-elle. Autant répondre à l'interrogation primaire : la vie ou la mort ?*

Et Zyra, naturellement, choisit... la vie. Certes elle était à foncer tête baissée mais pas suicidaire à ce point. Aussi, lorsqu'elle vit le malabar charger tel un buffle en furie, elle attendit le dernier moment pour se projeter sur le côté. Le gros cobra se pris une table, une panoplie de chaises et un mur bien solide sur la tête. Elle, heurta un coin de table de plein fouet dans le creux de son rein droit et lâcha un souffle étouffé.

- Si... y a pire..., marmonna-t-elle sous la souffrance.

Zyra ne vérifia pas si tout cet enchaînement avait fais voir les étoiles au serpent. Elle prit la poudre d'escampette, se traînant d'abord puis en passant la deuxième, et rattrapa bientôt Casey dans l'allée juste derrière le bar. Elle s'écroula près d'elle tout en toussant.

- Depuis quand les tables sont-elles si dangereuses bon sang ?!

L'hybride se tint sur ses genoux, cherchant un souffle stable et surtout nettement moins douloureux. Avec ses deux mains alternativement, elle retirait les derniers bouts de verre restés logés dans ses joues. Casey semblait regretter la baston. Zyra regrettait juste de ne pas avoir été à la hauteur et surtout d'avoir été interrompue. Quoique... Peut-être le destin lui avait-il sauver la vie sans qu'elle le sache.

- Je préfère mourir que lui lécher les bottes. T'es une Grimm ou pas ? Non sérieusement, la chance n'était pas de notre côté, voilà tout ! La prochaine fois, nous...  Bha on avisera mieux, tout simplement.

Le son des sirènes s'étaient arrêtés non loin de là et Zyra devina que les policiers étaient en train de pénétrer dans le bar. Le temps jouait vraiment contre elles. L'hybride bondit difficilement sur ses pieds. Au même moment, il y eut un grand fracas de vitres brisées venant des hauteurs. Le groupe de serpents venaient de bondir depuis une fenêtre vers le toit du bâtiment d'en face. La pluie de débris tombaient sur les deux jeunes filles. Zyra attrapa vivement Casey par le bras et l'en éloigna pour les protéger. Le sang de l'hybride ne lui indiquait qu'une seule chose : les suivre et les traquer, comme un véritable prédateur. Sauf que les douleurs de son visage et l'état de Casey rappelèrent Zyra à la réalité : ce n'était que partie remise.

L'adrénaline retombée, Zyra focalisa son attention sur Casey.


- Tu vas survivre ? Ironisa-t-elle. Tu te débrouilles pas mal quand même. Je t'imaginais moins... enfin plus... moins... Bref, belle baston ! S'exclama-elle brusquement pour camoufler son bégaiement.

Des bruits sourds naissaient derrière la porte de sortie du bar. Les policiers venaient certainement d'entrer dans le bâtiment. Il ne restait que quelques secondes pour filer aussi rapidement qu'un projectile après un jet de catapulte.

- Euh et si on décampait des lieux ?

Zyra prit les devants sans écouter la réponse, longeant l'allée non pas vers la grande rue fourmillante de sons et lumières mais vers les ruelles.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Message
Revenir en haut Aller en bas

[TERMINE] Un jour aussi lugubre que les lieux... [Casey + Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Un lieu aussi connu et aussi lugubre...
» Jeux Olympiques : Jour 10, Repos et Tartiflette géante ! [libre]
» Les lieux sont aussi des liens. Et ils sont notre mémoire. ~ Gabrielle de Vendôme
» Les lieux lugubres renferment de lumineux trésors. [PV Kyrune et Yasmeen]
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grimm's World RPG :: Outside :: ◇ Archives :: RP's terminés-